AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresRechercherGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sur un champ de bataille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cizayox
Guerrier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 312
Age : 28
Pouvoirs : Corp d'acier organique, super force - vol sur de courtes distance -
Espèce : Cizayox ( pokemon )
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Sur un champ de bataille   Sam 26 Mai 2007 - 4:04

Cizayox avait mit du temps a se remettre de ses blessures et de sa fatigue, bien plus que jamais. Mais il n’eu cesse de penser a Hideki et sa femme, aussi quand ont lui dit qu’il aurait besoin de cours de discrétion pour accompagner celui-ci dans une mission spéciale, il inclina positivement la tête. Il se devait de protéger ce magicien, il avait échouer dans sa tache d’après ses propres analyse. Il demanda aussi des cours de langues, il souhaitait ne plus être bloquer par la barrière que celles-ci imposent, il voulait être comprit. Cette volonté le fit progresser bien vite, et en une semaine il parlait bien le langage de Nelta et celui de Koory. Ses progrès fulgurants dans ce domaine en avait par ailleurs étonné plus d’un. Les deux ou trois premiers jours, dès qu’il croisait quelqu’un dans les couloir, ces personnes ne pouvaient s’empêcher d’avoir peur, puis bientôt, ils furent habitués a sa présence bien que son apparence fasse plutôt penser a un démon d’Omlid. Il n’était pas doué pour la discrétion a cause de sa forme particulière et de sa force incomparable. Celle-ci fut testée lors d’une petite épreuve de lutte ou il envoya une demi douzaine de lutteurs amateurs a l’infirmerie. En parcourant les couloirs, il pouvait voir que tous étaient entraînés par d’étranges hommes, elfes ou autres personnes avec des armures en cuir a l’art du combat. Les femmes et les enfants faisaient bien sur partit de ces personnes entraînées. Si l’ennemi passait a l’attaque, il ne s’arrêterait pas sur cet état de fait. Mais il pu surtout voir qu’a ce niveau la, il y avait une équité incroyable, par rapport aux forces armées qu’il avait combattus. Il y avait autant d’entraîneur femelle que de males. Et sans doutes étaient elles excellente. Mais son plus grand regret était de n’avoir pu participer a la grande bataille pour la liberté de ces terres auxquelles, bien qu’il n’y ai passer que peu de temps, il s’était fortement attaché. Il avait apprit a aimer ce courage et la valeur des gens de Nelta, notamment lors du siège du Palais. Aujourd’hui, il avait parler avec le chef de cette communauté, un certain Lethao, un elfe d’après ce qu’il avait pu apprendre, qu’il respectait car il avait vu l’attitude de son maître envers cette créature gracieuse et étrange. Cet elfe était un mystère pour l’insecte, qui pouvait ressentir en celui-ci une force et une présence presque écrasante. Celui-ci lui avait donné les autorisation de sortir de la base a condition de ne pas rester plus d’un jours dehors et de ne pas traîner près de l’entrée, pour la sécurité. Aussi, une fois l’ombre remercié, il alla demander a se promener, avec une idée en tête. Une fois hors du campement, il respira l’air frais avant de s’envoler au ras du sol, et de slalomer entre les arbres et les buissons, d’abord vert, mais bientôt gris et sombres. Il croisa sur on chemin un pauvre Lycan, qui lui sauta dessus avec force et le fit dévier de sa course. Il se releva, et avant que la bête puisse comprendre ce qui lui arrivait, elle avait perdu ses deux bras griffus, puis quelques secondes plus tard sa tête.
Enfin, après une heure il arriva la ou il le voulait, sur ce qui restait du champ ou avait eu la partie la plus importante et décisive de cette guerre. Celui-ci était parsemé de corps, mais une grande partie de ceux de Nelta ou ses alliés avaient été emmenés ailleurs ou enterrés, par respect, sans doute l’œuvre de sylvains ou d’homme de bien, pas un travail fait par leurs ennemis. Le vent était doux, mais l’odeur de la chair pourrie se faisait assez ressentir pour en être désagréable. Le ciel était gris, des nuages avec quelques éclaircies. Tout autour de lui, des arbres et des morts. L’insecte a la carapace d’acier toucha le sol de ses pinces géantes, triste, puis, il vint se percher sur une branche basse d’un arbre proche. Il voulait passer sa journée ici, à envoyer ses pensées aux âmes de ceux qui avaient perdus leur vie dans ce combat, mais il ne put le faire sans avoir à se battre. Des créatures semblables a celle qu’il avait tuer une heure plus tôt dévoraient les reste des soldats et combattant, chose qui lui était insupportable. Juste une dizaine, mais dix charognards de cette sorte s’en était trop pour lui, et il se décida a les supprimer. Les uns après les autres, ils tombaient sous les pinces tranchantes qu’était ses mains, ne comprenant pas ce à quoi ils avaient a faire. Enfin, il revint sur le bord de ce lieu, a la limite entre la mort et la vie, et après quelques seconde d’hésitation il dit :


« Pardon, maître Hideki, pardon de n’avoir pu vous aider alors que vous en aviez tant besoin. Je m’excuse de n’avoir pu sauver ces personnes qui se sont battus a vos côté, même si je suis heureux que vous vous en soyez sortis. J’espère que celle que vous aimez se porte bien elle aussi… »

Puis, il se retourna, fier mais triste, avec comme une grâce étrange, vif mais doux, et il regarda l’homme qu’il avait sentit approcher, avec ces yeux qui ne révèlent rien d’autre que l’intelligence derrière cette violence, et peut-être aussi ce lien qu’est l’amitié. Il espérait de tout son cœur que son ami et maître lui pardonnerait ce qu’il jugeait être une grave erreur…

[ court désol ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fabulya.actifforum.com/viewtopic.forum?p=43375#43375
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Sur un champ de bataille   Sam 26 Mai 2007 - 16:31

Oui, des consignes bien claires.. il avait legerement depasse, pour leur escapade a Nascarian. Mais finalement cela leur avait ete plutot utile. Les assassins savaient maintenant que Koori tenait Nascarian. Ainsi, cette ville qu'ils savaient morte, ravagee par ce mal qui avait fauche tous les Zafaras n'ayant pas pu, ou pas voulu quitter leur pays natal. Tout la bas etait gris..etait mort.. mais a la fin de leur sejour Warui avait pu sentir la puissance de Koori, cette presence ecrasante, cette presence... Yuu, toute son armee... ou une partie.. Se rendait a Nascarian, et allaient finir le travail, juste remplacer les couleurs de Nascarians par celles de Koori. Peut etre coloniser. Installer une nouvelle ville.. a l'image de celle dans les montagnes... fermee.. et cruelle... Mais ce sejour a Nascarian avait quelque peu change le magicien, aggravant sa folie dans le cas present... Celle qu'il nommait la "voix", a qui il obeissait, toujours, depuis toujorus et sans doute poru toujours, maintenant s'imposait dans son esprit.. un instant, il avait perdu la memoire.. il l'avait retrouvee, ce n'etait qu'un choc passager... mais cette voix se faisait martelement, et pouvait prendre sa place a tout moment.. Sa marque au bras pouvait a tout moment virer au noir d'encre.. et Lethao le tuerait, peut etre... Hideki frissonna.

Il s'etait absente une nouvelle fois. Il avait fini son entrainement du jour,a vec les autres apprentis. Lethao etait bien sur quelqu'un de tres occupe. Et puis... Il n'allait pas s'encombrer d'un debutant, toujours. Ils partageraient certaines missions, peut etre pas les plus dangereuses. La, il n'avait rien a faire pour le moment, alors etait sorti, avec l'aimable permission des gardes. Il connaissait les regles, et cette fois tenterait de ne pas les trangresser. Il voulait juste se detendre. Un peu. Essayer.. d'oublier... Oublier simplement les problemes. Il n'avait rien rencontre de special en route, et il en etait plutot heureux. Pas vraimetn envie d'oter des vies... pas aujourd'hui.. meme par necessite, il aimerait ne pas avoir a etre un assassin, juste une journee. Meme si c'etait son travail, le calme faisait du bien. Une personne trops stressee ne fait jamais du bon travail.. Mais il se sentait etrangement serein, simplement un peu.. vide... Et au lieu de rejoindre Warui qui voulait l'eviter, il avait choisi d'aller dehors. L'aveugle avait trouve un arbre. Un de ces arbres, aux branches solides aet a la cime hautes, de ces arbres qui contemplent les lieux et les surveille, comme des parents, depuis longtemps.. Il caressa du bout des doigts l'ecorce, murmurant quelques mots, comme un salut presque inaudible. Un respect.. Mais en touchant cet arbre, il se rendit ocmpte que c'etait l'un de ces arbres s rares.. Les arbrees legerement bleutes.. Il le savait grace aux livree, ne les ayant pas vraiment vus. Les arbres bleus, les arbres les plus charges de magie. Autrefois il s'en etait servi pour faire un baton, dont il se servait a des fins peu honorables. Cette fois il fallait jsute se faire pardonner. Il verrait bien. Le magicien aggrippa une branche basse et se hissa sur la premiere branche, commencait a grimper.. Il n'alla pas jusqu'en haut, juste jusqu'au moment ou les branches commencaient a se faire trop rares, pas assez proches les unes des autres. C'etait risque, pour une perosnne non voyante, il etait vrai. Mais ces arbres degageait une telle puissance que leur aura etait tres visible, bien heureusement pour lui, deja qu'il avait faillit omber une ou deux fois. Mais son entrainement d'assassin l'avait fait plus equilibre dans ses mouvements, et il pouvait mieux se retenir si il avait un faux mouvement.. jsute une continuation d'entrainement.. Et puis juste sentir le vent. Si il etait tres visible comme ca? Pas vraiment.. Cet arbre ressemblait a un gigantesque saule pleureur, les feuilles cachaient tres bien.. de plus ses feuilles reflechissaient elgerement la lumiere, on ne pouvait pas vraimetn le regarder sans avoir mal aux yeux.

Hideki etait assis sur une branche.. Aux alentours, le sentait il, il y avait des presences ennemies.. Par reflexe, Hideki se blottit contre le tronc des arbres... Il se sentait un peu mal, en ce moment.. depuis nascarian surtout.. faisant des cecles du bout de son doigt, sur l'ecorce, il murmura a l'arbre, fermant doucement les yeux.


"Toi, tu resteras, jusqu'a la fin, n'est ce pas?"

Il resta silencieux un moment.. . Un moment semblant.. infini, peut etre. Un moment suspendu. Comme tout dans cette foret, auparavant si belle. Avant, tout etait a part, tous les moments passes ici semblaient plus lents, ou plus rapides, semblaient decales, n'obeissant a aucune regle. Ce sentiment revint sur Hideki. Juste... un sentiment passager.. Le vent soufflait fort, ici. Ses cheveux blonds mi longs voletaient autour de sa nuque, allant dans ses yeux.. Mais apres tout, pourquoi cela le generait. Il ramena quand meme une meche derriere son oreille, peut etre pourle principe. Le magicien touchait toujours l'arbre, faisant des petits cercles, sans tracer, juste caressant du doigt l'ecorce lisse... Il sourit, tristement, et continua

"Je t'envie tu sais.... rester la a contempler le monde... mais dans un sens.. tu ne peux rien y faire, et peut etre que cela t'attristes, de voir ce monde, ainsi... Completement decadent.. Est ce quelqu'un te voit, toi dans toute ta splendeur? non.. on ne te voit que comme un arbre.. un arbre a couper, pour faire du feu.. ou des meubles.. Tu n'es pas comme les autres..."

Doucement il continuait a toucher l'ecorce de l'arbre, et murmura

"Mais.. au moins.. tu as l'ame pure n'est ce pas.. tu penses que c'est bien ce que je fais? Toi tu approches le ciel... Tes branches touchent l'air pur.. Au dessus de tous les autres arbres, comme les hommes purs sotn au dessus de la masse.. Moi je dois en etre a tes racines... Arbre magnifique.. que donnerai je... est ce vraiment.. bien, d'etre assassin.. je ne sais pas, tu sais... Et parfois.. je me demande..."

Pourquoi continuait il a parler ainsi? Vraiment sa folie commencait a etre un peu bizarre. Peut etre n'etait ce pas une preuve de folie cette fois. juste de la solitude. Meme entoure de milliers de personnes on peut etre seul au fond... Il eut un rire, un peu force peut etre/

"Je sais, peut etre ne te soucies tu pas de ca... Mais les voies des humains sont si compliquees.. aprfois j'aimerait juste. rpendre racine.. pousser quelque part, et devenir un grand arbre.. etre utile, et apporter un peu plus de beaute, en cette foret ravagee... Toi aussi, tu ne vivras peut etre pas longtemps, comme ces arbres la bas, que tu comtemples gisant.. ils serviront pour la construction du royaume de Yuu. Finalement..."

Il ne put finir sa phrase. Le vent souffla moins fort, et il put percevoir, venant d'en bas, des.. cris? Des presences en tous cas. Le contact qu'il semblait avoir fait avec l'arbre fut rompu. Hideki s'nen motnra legerement agace, a son expression. Personne ne le vit.. mais il se decida a descendre. La descente fut plus aisee, il connaissait le chemin, juste a essayer de reprendre les memes branches.. Vers la fin il faillit tomber lamentablement, mais heureusement se ratrapa a une branche. Il toucha l'arbre une derniere fois, inclina legerment la tete, puis rompit definitivement le contact. il fallait se concentrer. Des corps. Un corps plutot, de Lycan. Mais en plusieurs parties.. C'etait assez barbare il fallait le dire, mais Hideki songea qu'au fond, ils le meritaient assez, ces bestioles. D'ailleurs, de degout, il lui donna un coup de pied, dans cette depouille. Ce genre de choses ne meritaient rien d'autre... A quelques pas, apres avoir fixe de ses yeux vides la depuilles, il se demanda... mais.. pourquoi avait il pense cela.. Il fallait respecter la vie. quelle qu'elle soit.. non.. Il se tourna vers la depouille. Se mordit la levres inferieure, d'un quelconque remord. Il ne tournait vraiemtn pas rond, en ce moment.. Mais.. pas le temps de s'en occuper d'avantage, il suivit les traces toutes fraiches de la presences laissee par l'assaillant du lycan. Il pensait saovir qui c'etait.. aucune perosnne n'etait assez forte pour dechiqueter la tete, et les membres d'un animal aussi robuste qu'un loup garou. Aucune.. pas si sur. Il continua de marhcer sur ses traces. L'aveugle s'etant parfaitement habitue a son handicap, il marchait d'un pas assure, trebuchant encore un peu sur quelques pierres mal venues. Les traces allaient.. jusqu'a la limite.. entre les arbres morts.. les abominations.. et le territoire des animaux de la foret qui resiste encore. Une voix, celle etrange, resonnante, legerement metallique qu'il connaissait bien.. Qui lui demandait pardon, presque l'implorant. Pas besoin de ses yeux, pour saovir de qui il s'agissait.

Cizayox etait pres de lui.. enfin a quelques metres lui encore dans l'ombre d'un arbre, l'insecte rouge le regardant. Ce regard il le sentait sur lui.. Le regard si percant.. des la premiere rencotnre, il l'avait percu.. ce regard qui semblait transpercer, completement depasser celui qui etait ainsi scrute... Il se sentait observe, et par politesse, ou pour toute autre raison, le magicien fixait Cizayox... Le jeune homme finit par s'approcher. Ses pas n'etaient pas tres audibles, apres totu il s'etait entraine avec le maitre ombre.. Lethao. Mais il s'approchait de l'insecte, qui etait si grand par rapport a lui.. Dire que pur un humain Hideki etaittres grand.. Il le fixa encore un moment, puis s'inclina devant Cizayox qui le trouvait toujours etre un maitre ... Puis repondit de cette voix flutee qui contrastait vivement avec celle de Cizayox, meme si son intonation etait plus plate que d'habitude


"J'en avais besoin peut etre. Mais tu as deja tant fait.. et puis.. nous ne nous sommes pas vus depuis si longtemps,a vec nos entrainement respectifs... Pour ce qui est de l'attaque.. tu n'as pas a t'en fait.. tu as sauve des gens non? Au chateau de nelta, c'est toi qui les a .. Qui les as sauve. Et c'est a moi de te dire desole, pour ne pas avoir pris la peine de venir te voir...."

Il se releva ensuite, le fixant, avec un doux sourire... Mais l'heure n'etait pas qu'aux retrouvailles et aux excuses. Hideki semblait une nouvelle fois... lointain.. meme.. vide... son regard ne refletant plus grand chose. Meme ne servnt a rien son regard d'avant etait plus vivant, et meme son visage plus expressif. Il continua, cette fois gardant le regard bien devant lui

"Tu as fais des progres non? Je le vois deja a ton langage... Comme tu m'as parle Fevliass. Maintenant, tu dois te faire comprendre la bas... Comment ca se passe pour toi maintenant?"

Il avait soigneusement oublie le sujet de warui. Parce que son attitude le mettait mal a l'aise. Et vice versa apparament. Les ondes mauvaises en plus..e taient partout... partout... et combien a parier que Yuu tenterait de trouver les rebelles? Ou d'abattre les arbres? Au loin, on entendait le son des haches qui ressemblait a une guillotine.. la plainte des arbres.. Ne pouvait on vraiment rien faire?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Cizayox
Guerrier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 312
Age : 28
Pouvoirs : Corp d'acier organique, super force - vol sur de courtes distance -
Espèce : Cizayox ( pokemon )
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Sur un champ de bataille   Mar 29 Mai 2007 - 0:36

[ c'est cooouurt ! ]

L’étrange créature qu’était Cizayox regarda a nouveau le traceur tandis qu’il parlait. Lui aussi avait changer, il pouvait le sentir… Mais dans un sens il semblait plus triste que lors de leur dernière rencontre, et particulièrement lorsqu’il avait prononcé le nom de la femme de son maître. Quelque chose avait dû arriver entre eux, bien qu’il soit sur que ce n’était pas la mort. Mais il ne s’en mêlerait pas car il ne souhaitait pas faire tourner a l’aigre leur conversation. Il ne s’étaient que trop peu vu depuis leur dernière rencontre dans le grottes de l’ombre. Il pouvait sentir que celui-ci avait une influence sur Hideki, qui était habillé un peu comme les assassins, ceux qui s’occupaient d’entraîner les simples villageois au combat et aux technique de défense.
Puis il répondit enfin a son interlocuteur avec sa voix qui semblait un peu cassée de par son accent.


« J’ai tenter de sauver des gens mais j’ai échouer. Tout ceux du château ou presque sont morts, et sans l’intervention du chef des sous terrains et d’autres gens de ce pays tous seraient mort. Moi aussi j’ai cru mourir, mais j’ai réussit a vivre encore… J’ai survécu, et j’ai été soigné. Je suis triste de n’avoir pu sauver tous ces gens que j’ai pu apprendre à apprécier. Maintenant j’ai plusieurs professeurs rien que pour moi, je trouve que c’est trop, je ne suis pas digne que l’on me traite ainsi. Ainsi on me forme pour que je soit discret, bien que je ne soit pas très doué, je ferait de mon mieux pour pouvoir t’aider ensuite. »

Yox tourna aussi la tête vers ces résonances lointaines et barbares, ce son de hache, de bourreau, qui s’acharne a en vouloir a la vie, que ce soit pour les hommes, le elfes les arbres ou tout le reste. L’insecte prit une petite noix dans une de ses poches, puis il la mangea, le regard vide a son tour. Pourquoi est-ce que tous ici en voulaient autant a la vie. Omlid et Koory étaient vraiment des pays répugnants. Leur méprit envers les autres était tel que l’on pouvait le sentir en étant loin d’eux et de leurs pays de glace et de désert. Il était a la fois en colère et désespéré, il lui avait été demander de ne pas faire trop de vague lors de sa sortie, et s’il ne luttait pas contre lui même il ne pourrait tenir cet engagement. Mais Hideki était la en plus, il se devait de tenir rien que pour le respecter, pour lui montrer qu’il avait apprit depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus. Yox avait sentit la présence d’un lac non loi, aussi, il invita Hideki a monter sur son dos, puis il l’emporta comme il l’avait fait dans les montagnes de glace a une vitesse incroyable par rapport a celle de la course d’un humain. Enfin, il alla effleurer la surface de cette grande étendue d’eau qui semblait pure. Ils étaient revenus en arrière, dans la foret appartenant au roi loup. Ses ailes frôlaient l’eau scintillante lorsqu’il se penchait légèrement sur les cotés, permettant à son ami de la toucher et de la sentir. Cette odeur pure était étrange après la puanteur du champ de bataille, et il se sentait si bien, ici, sans bruits autre que celui du clapotis des poissons… Enfin il se posa sur un des bord et il s’installa, l’air serein.

« Hideki, mon ami, j’ai peur tu sais ? J’ai échouer et je n’ai pût détrôner la reine maléfique, et en plus j’ai déclencher une guerre qui a tuer plein de personnes de bien. J’ai honte de ces échec, par ma faute, tant de mal est arrivé, et je ne crains de pouvoir rétablir ce que j’ai détruit sans le savoir. L’elfe au cheveux noirs m’a dit que le pays de Koory attendait juste un prétexte pour détruire Nelta, mais j’ai été ce prétexte et en plus j’ai été inutile. Pourquoi est-ce qu’autant de choses ont tourner mal… »

Ceux qui étaient attentif auraient pu voir une larme couler sur la carapace d’acier de l’insecte, unique mais tellement rare chez les être comme lui, que plus d’une personne aurait pu être étonnée. Il était un guerrier, presque intuable et qui détruisait ses ennemis sans la moindre hésitation, mais sous cette apparence rigide, se cachait quelqu’un qui aimait la vie, et qui se battait pour essayer de la rendre un peu plus belle, un peu plus agréable aux autres que lui, qui pensait avoir assez perdu pour ne plus être perturbé a ce point, mais il l’était. Sans la moindre défense exposé a ses souffrance, le démon rouge dont a seule présence suffisait a faire trembler les hommes de Koory ne pouvait que subire en silence cette petite mort morale… Il avait osé dire ce qu’il avait sur le cœur a son maître, et jamais il ne c’était confier ainsi, même pas a son plus vieil amis. Chaque chose est nécessaire en ce monde, mais a présent il venait a douter de l’utilité même de sa vie… Il avait besoin d’aide, le traceur lui en apporterait peut-être une. Il rentra dans le lac, lavant sa carapace, son armure avec de l’eau fraîche et pure, pour faire disparaître l’odeur du sang des loup garous, et même l’odeur juste de ce lieu qu’il avait visité, ce qu’il regrettait a présent…

« Voilà, maître, je peut faire quelque chose pour vous ? »

Il sortit, et tout en mangeant un fruit, il scrutait les yeux sans fond de son ami, espérant une quelconque réponse qui le délivrerait, d’une façon ou d’une autre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fabulya.actifforum.com/viewtopic.forum?p=43375#43375
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Sur un champ de bataille   Mar 29 Mai 2007 - 15:23

Au debut, Hideki pensa que Cizayox allait s'emporter, entendant le bruit des haches, entendant ces craquements sinistres des arbres qui rendent leur dernier souffle.. L'arbre bleu allait y passer, lui aussi. Mais cet arbre serait peut etre plus protege, c'etait le genre d'arbre qui etait si vieux qu'on pensait qu'il etait ne avec la foret... Les animaux voudraient le proteger, comme un humain protegerait son foyer, ou son pays... Il soupira. Oui, cette guerre etait stupide. Oui, tout cela etait... blesse, mourant.. Tout cela n'inspirait que degout, presque. Le monde, en general... Il savait que dans les villes, les gens ne voulant pas de la Reine de glace ou du regent d'Omlid se pendaient, se jetaient du haut des tours... Ceux pas assez fot spour se battre, ceux que la lassitude et l'ennui avaient pris. Ceux qui n'ont plus rien a esperer. Il fut rapelle au moment present par la voix metallique de Cizayox, semblant omnipresente, et qui l'avait un peu effraye, au premier abord, lorsqu'ils s'etaient rencontres a Omlid. Mais.. il semblait.. plus triste.. comme blesse, d'une lame qui continuait de le faire souffrir, tournant le couteau dans la plaie... Un regret, un de ces regrets qu'on n'arrive pas a effacer... Aux dernieres phrases, un mince sourire se dessina sur les levres du Traceur, qui repondit a Cizayox, d'un ton qui se voulait rassurant

"Ne t'inquietes pas, rien que ta presence,ton existence m'aide. Apres tout, jusqu'a Omlid je n'avais pour amie que la Reine de Nascarian, et encore, je l'ai tant trahie, que parfois je me demande si j'en si digne.. Mais toi, tu es une personne qui m'est chere, et cela, qu'importe ce que tu as fait. Apres tout, nous avons fait ces betises tous les deux... Maintenant il faut essayer de tourner la page, et de se faire pardonner.. Meme si les gens morts.. ne reviennent jamais a la vie....."

Encore un silence. Peut etre pesant... Il ne savait si ses paroles avaient rassures, ou justement encore plus inquiete Cizayox. De plus ses paroles etaient un peu erronnees sur la fin, mais c'etaient bien des cas exceptionnels... Il etait impossible quand meme que toutes les victimes de Nelta reviennent a la vie.. Aucune chance, meme si tous le voulaient, autant les proches, que les gens de nelta quia ttendent une aide qui ne viendra jamais. Cizayox l'invita sur son dos, il s'executa sans demander quoi que ce soit. Il en avait un peu l'habitude,c'etait bien une des seules "montures" dont il ne tombait pas lamentablement. Et puis, ca lui rapellait cette attaque de Koori. Imperceptible sourire. Cette attaque vraiment.. en etait ridicule a en pleurer... Comme si a deux, on pouvait faire quoi que ce soit. contre un pays entier. Meme si les deux sont puissants, ils ne sont pas immortels sous les coups... Et Koori est un pays puissant, malgre tout. Les magiciens n'y sont pas tous des gens corrompus qui ne veulent que la gloire... Enfin ils traversaient le paysage, dans un bruissement d'ailes continu et rapide, un bruit qui rassurait presque le magicien. La proximite de son ami le rendait peut etre moins seul qu'il l'etait auparavant... Meme avec Warui.. seul.. Depuis l'episode du chateau.. L'aveugle restait bien accroche, signe de sa certaine nervosite quand meme, lorsqu'il etait porte par quelque chose ou quelqu'un. Mais le contact avec l'eau le detendit un peu. L'eau etait un element effrayant, mais moins effrayant que le feu. Et puis la.. elle semblait belle et calme. L'aile effleura l'eau, eclaboussant aux alentours, Hideki se pencha, d'abord avec une certaine mefiance, puis avec plus de confiance, il eut un sourire, sentant ses doigts effleurer l'eau. Cizayox aussi semblait bien aimer.. mais il semblait l'utiliser aussi pour se "nettoyer", mouillant son corps partie par partie. Hideki haussa legerement le sourcil. Il etait sale? Peut etre, il ne pouvait pas savoir.. Mais il sentait toujours la tristesse, dans l'aura de Cizayox... Cette.. amertume qui semblait rongerson ami. Il en etait triste... Cizayox, etait quelqu'un semblant si fort.. si fort que si peu de gens percevaient cet appel a l'aide, au soutien qu'il emettait de tout son etre... Ils se posaient.. sur le rebord, Cizayox prit la parole, pour confirmer les pressentiments d'Hideki.. Son ami etait si... triste, a l'interieur de cette solide carapace si dure. Le jeune homme le regarda, fixement. Il ne pouvait la voir cette larme qui coulait. Il aurait pu la deviner... Mais ne savait pas Cizayox pouvoir pleurer... Enfin.. les temps changent, les gens aussi...

Cizayox se leva avant qu'il ne puisse repondre, se baigner dans le lac. Il resta sur la berge, assis sur la sorte de rocher plat ou Cizayox l'avait depose. Lui ne fit qu'oter ses chaussures, et les places delicatement a cote de lui, avant de plonger ses pieds, tout doucement, dans l'eau claire.. Si agrable.. Une eau tres froide.. ne eau tres pure aussi, si rare maintenant. Les gens de Koori jettent les cadavres de la gerre dans es rivieres.. dans les lacs.. cette petite partie encore intacte etait bien douce pour eux, comme un have, de repos... Mais aussi comme une purification.. apres avoir tue.. Mais pour lui, il aura beau se laver les mains, elles resteront tachees de sang.. a jamais. Hideki entendit des clapotis, et bientot Cizayox revint vers lui, toujours tete basse. Lui demandant ce qu'il pouvait faire... ce qu'il pouvait faire pour lui? Oh, c'etait bien simple. Il repondit en ces termes


" Ce que tu peux faire pour moi.. Pour le moment, c'est bien simple... Tu ne dois pas te ronger les sangs autant... Comme Lethao l'a dit, Koori pouait attaquer le lendemain meme... Cas n'aurait rien change. Ca aurait ete pire, vu que personne n'aurait ete prevenu. Koori aurait gagne... C'etait tout.. certains tours du destin sont ineluctables. Et il faut certains pons pour le realiser, c'est tombe sur nous en nous incitant a avoir ce projet stupide...."

Il inspira, et tourna son regard vide sur Cizayox, essayant de le regarder vraiment, sans etre trop a cote, pour ajouter de cette voix flutee qui n'allait pas vraiment avec la gravite de son visage

"Et je suis sur que tout s'arrangera.. Tout s'arrangera, pour toi, pour Nelta... Il faut bien se le dire... Les morts ne reviennent pas. Les morts... doivent rester ou ils sont... mais.. les morts peuvent etre reconnaissants, envers ceux qui pensent a eux, et fleurissent leur tombe"

Il eut un leger sourire pour Cizayox.. il fallait se relever.. Hideki servant toujoursde soutien alors que lui meme allait s'effondrer... Mais Cizayox etait pour lui un ami tres cher, malgre le peu de fois ou ils se sont vus...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Lethao
Ombre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 757
Age : 28
Rang : Ombre
Pouvoirs : Destruction des champs de force ( contact avec necessaire, sauf si attaque a distance) Invisibilitée
Espèce : Elfe
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: Sur un champ de bataille   Mar 5 Juin 2007 - 1:07

Cizayox écoutât son ami parler avec un respect profond, et il fut touché par celle-ci, même si le traceur n’avais pas forcement bien choisit la fin de sa tirade… Il était heureux qu’Hideki le considère comme un ami réel, mais bien qu’il sache que les morts le reste, lui rappeler cet état de fait ne le mit pas d’humeur très joyeuse. Il baissa alors a nouveau la tête, comme pour plonger dans ses pensées. Non il devait tenir le coup, il avait encore beaucoup de choses a faire pour rattraper sa bêtise. Son ami bien qu’il soient a un endroit superbe et agréable, ne semblait pas non plus très heureux, comme si quelque chose était arrivé, de si grave qu’il ne pouvait rien lui dire, et Yox s’inquiétait a cause de cette attitude. Il voulait tant savoir quoi faire pour aider son compagnon, mais celui-ci commença alors a parler, avant qu’il ne pu lui dire un seul mot. Il reparlait de Koory et de l’attaque inévitable. Oui, il le savait, qu’il soit la ou non, cette attaque aurait été déclenchée, mais s’il n’avait pas été la, elle n’aurait pas été aussi soudaine et brutale, sous la forme de vengeance qu’elle avait prise un jours funeste, dans ce petit village ou lui et le traceur c’étaient réfugiés. Non, l’insecte rouge se devait de garder courage, un jour, Koory perdrait et lui serait la pour le voir, pour venger tout ces morts, et peut-être qu’il serait enfin pardonner… Et que lui même arriverait a se pardonner, a oublier ce qu’il avait fait et qui hantait son esprit. Mais il le voyait bien, ce n’était pas la vengeance ni la volonté de sauver des vie qui occupait l’esprit du seul ami qu’il avait. Aussi, après quelques minutes calmes, sereines, a regarder les ronds dans l’eau, il prit une voix plus grave et il demanda, tout en mettant sa pince sur l’épaule du magicien :

« Et toi mon ami, tu n’a rien a me dire ? Je te sent troublé, et j’aimerais en connaître la raison, quel est ce mal qui semble te ronger de l’intérieur ? I s’est passé quelque chose je le sent. Et ta femme attendait un bébé non ? Est-il née ? Je m’inquiète pour elle, elle va bien ? »

L’insecte rouge posait ces questions avec insistance, mais il savait que le traceur comprendrait pourquoi. Il s’était confié a lui, peut-être que c’était maintenant au tour d’Hideki de se confier. Yox savait que celui-ci prendrait la bonne décision. Yox se rappelait de tout ce qui lui était arrivé depuis qu’il avait rencontré cet homme. Avant sa vie était ennuyeuse et sans intérêt, sans son plus vieil ami… celui qui était mort, il n’avait plus vécu jusqu'à cette rencontre avec le magicien, il n’avait fait que survivre, par respect pour celui qui l’avait accompagné si longtemps. Mais Yox avait posé des question sur un sujet qu’il avait vu gêner son ami tout a l’heure, aussi, avant de le laisser répondre, il dit :

« Je sais qu’il se passe quelque chose avec toi et celle que tu aime. Tu ne peut t’empêcher de le montrer avec les réaction de ton corps. Tu doit régler ce problème, ou tout ce qui est mauvais en toi pourrai ressortir a cause de ta souffrance. La souffrance fait souvent ressortir le maléfices que l’on a en soit. Tu sais, la première fois que j’ai tuer quelqu’un, ça a été pour venger un ami, et depuis je n’ai pu me défaire du spectre de la mort. Je sais que c’est mal, et que pour cette raison ont me prend pour un démon maléfique, mais je doit tuer toute personnes en proie au mal proche de moi, j’en ressent le besoin, comme si je continuait de venger la mort du seul et unique amis que j’ai eu avant toi. J’ai essayer de vivre seul et en paix il fut un temps, j me suis retiré dans la foret loin de tous, mais même la bas je n’ai pu trouver le repos, j’ai été sans arrêt provoqué par mes ennemis, qui ont finis par brûler mon havre de paix. Tout les moment ou j’ai été bien, il est arrivé quelque chose qui m’a ait revenir a la violence. Tu sais je voix vos enfant élevés par leur parents et ça me rend tellement heureux, presque jaloux. La seule mère que j’ai eu n’était qu’une nymphe qui est partie du jour au lendemain juste parce qu’elle e avait marre de s’occuper de moi. Car pour des raisons obscure mes propres parents m’on abandonnés. Tu sais ce que je te dit la personne ne l’a jamais su. La vie n’est qu’un misérable fardeau pour moi, et je n’arrive plus vraiment a vivre, si j’ai seulement pu le faire une fois. Je ne suis qu’une âme bras de la vengeance de ce monde au fond… »

Puis, l’insecte rouge se tut. Jamais il n’en avait dit autant, pour peu qu’il ai vraiment parler a beaucoup de monde. Il éprouvait a présent une sorte de liberté, et aussi une certaine anxiété quant à la réponse de son meilleur amis….


[ J'ai honte * va se pendre* ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Sur un champ de bataille   Ven 8 Juin 2007 - 1:27

Hideki ne savait pas biencomment rassurer un ami. Cela faisait si longtemps... A Nascarian, il etait toujours la pour essayer de remettre Arielle sur pieds, meme si a ce moment tout n'etait qu'hypocrisie la plus pure. Mais il l'aidait quand meme, se rendait plus proche de la reine chaque jour.. Meme si a la fin cetait pour la trahir... Il ne ferait pas de meme avec Cizayox, ou Lethao. Non, ce temps la etait resolu, et maintenant il fallait aider spontanement, Mais il ne savait pas si cela marcherait., si son intervention avait ete utile ou non. Mais meme si on essayait c'etait mieux que rien. Cizayox semblait un peu melancolique encore. Il n'avait pas du choisir le bon moyen d'essayer de lui remonter le moral, ou ca n'avaitaps completement marche. L'aveugle baissa imperceptiblement la tete, conscient que Cizayox devait avoir une douleur au fond, que sans doute il ne revelerait a personne. Une douleur secrete, que perosnne ne toucherait... Et qui lui faisait garder cet ir un peu triste. Il ne savait que faire, pour l'aider. Contemplant le vide qu'offrait ses yeux, il reflechissait.. Cizayox etait assis pres de lui, et tout deux resterent en gand silence. Comme deux personnes qui n'ont rien a se dire, alors que chacun ne sait simplement pas comment dire a l'autre ce qu'il a a dire.

Il sentit la pince sur son epaule. Cette pince rouge a ses souvenirs, qui peut etre teintee d'un liquide un peu plus vif, apelle a Koori essence de vie, a Omlid la liqueur sacree, que certains chefs n'hesitaient pas a boire, mais qu'on apellait tout communement sang.. Le sang qui coulait de ses pinces ne faisait qu'accroitre la peut qu'il inspirait aux ennemis.. Et meme aux amis. Peu de gens su qui s'appuyerait ainsi cette pince comme maintenant le faisait Cizayox ne tressaillerait pas, ou meme aurait un mouvement de recul. Non, Hideki etait assez habitue a la presence de son ami, et tourna smplement son visage vers lui. Cizayox prit la parole, cette voix un peu metallique mais en meme temps chaleureuse, meme si elle restait "differente". Il demandait la raison de son trouble a lui. Hideki afficha un sourire triste. C'etait assez reconaissable en effet, qu'il n'etait pa ssi bien qu'il voulait le faire paraitre. Meme en aidant Cizayox il avait garde ce meme sourire qu'il prend lorsqu'il ne sait pas quoi faire, pour se cacher un peu et rassurer. Un sourire tout fait.. Alors que Cizayox restait impenetrable, il restait toujours neutre.. a ses souvenirs toujours. Et son aura toujours legerement triste... Hideki restait coi, et puis de toutes facons il n'eut pas vraiment le temps de dire quoi que ce soit de plus. Cizayox reprit la parole, toujours aussi.. triste, dans ses intonations, que toujours on qualifierait d'effrayantes... Il prenait comme exemple lui meme. Cizayox. Une autre part de lui qu'il montrait. Il disait que la souffrance faisait sortir les mauvais cotes.. Et montrait son exemple.. Un deuil qui tourne a la vengeance.. Ainsi, il avait un ami sur qui compter.. a qui il se remettait sans doute vraiment.. et qui avait connu un sort tragique.. Hideki fixait Cizayox, une expression un peu indechiffrable sur le visage, entre surprise, et une sorte de tristesse partagee. Il se taisait. Cizayox parlait avec emotion, meme si dans sa voix il restait a peu pres le meme.. Hideki sentait eclore en son ami les souvenirs douloureux. Ceux qui font toujours mal, mais qu'il essayait de liberer... Le jeune homme l'ecoutait toujors.

Cizayox etait ainsi enferme dans cette tristesse, et jaloux des meres qui elevent leurs enfants, avec tant d'amour? Meme Lethao n'etait pas ainsi abandonne a son sort, comme cela.... D'apres ce qu'il savait des autres maitres. Cizayox etait aussi seul.. meme plus seul que lui l'etait. La gorge d'Hideki restait seche, un peu serree. Pourquoi le recit de Cizayox etait si triste pour lui aussi? Peut etre que cela retranscrivait un morceau de vie.. Hideki tremblait legerement.. Sa main se retrouva sur l'epaule de Cizayox a son tour. Il resta silencieux un instant.. Cizayox venait de lui dire quelque cxhose que personne n'avais jamais su a part lui.. qu'il avait garde.. Et dont il s'etait libere , presque... Il esperait que lui pourrait porter le secet de l'insecte rouge et pourrait l'aider.. L'aider.. Cizayox se croyait si inutile, d'un point de vue relations entre les autres.. Il se pensait utile a la guerre et la vengeance.. Hideki gardait ce sourire triste, et dit doucement a son ami


"Tu ne sers pas qu'a la vengeance.. Ton bras ne sert pas qu'a tuer. Et ton ame n'est pas si souillee... Ton bras ne sert pas qu'a tuer.. Ton bras comme il l'a montre a Koori peut aussi soutenir. Il puut aussi montrer de l'affection que tu portes, tout au fond, ou du soutien.. Tu n'es pas un fardeau, pour personne.. Ne le sois pas pour toi meme, c'est ce que je te demande... Si tu portes ton propre fardeau,s ans jamais le partager avec ceux qui peuvent t'aider a le porter.. un jour.. on finit par s'ecrouler... Cizayox, finalement... Tu te sens peut etre plus seul que je ne l'aie jamais ete.. Je voudrai simplement te le dire, je suis pret a etre avec toi, et pouvoir te soutenir, aussi, comme tu m'as soutenu autant..."

Encore.. Ce sourire triste... Lui aussi pouvait patager son fardeau.. Il hesita cependant.. Mais apres tout... Il fallait bien y aller, un jou ou l'autre... il leva son regard clair contre cizayox, sans trop savoir que dire au debut.. chercvhamnt des mots.. il finit par articuler,au debut difficilement puis plsu fluidement, ces quelques phrases...

"Mais comme tu l'as devine.. Peut etre un peu trouble... Mais au final, nous nous ressemblons peut etre un peu dans notre solitude.. Meme avec les autres, on peut toujours etre seul au fond.. Et l'amour des parents.. je ne sais pas si je pourrai le donner, ne l'ayant moi meme pas connu non plus. Ce qu'ils ont fait, c'etait s'en debarasser, par peur d'un enfant. Juste la peur.. et des annees de solitude, de peur de souffrance, chaque minutes, chaque seconde, enfereme dans un endroit repute impermeable.. Et meme a la liberation, ptoujours cette peur.. et cette envie, de besoin d'obeir a quelqu'un qui dicte ce qu'on doit faire.. Une voix m'est restee, me dicte mes actions.. je crois que c'est le droit chemin, mais chaque fois.. il s'avere que ca serait plutot celui qui mene au mal.. Chaque fois, mais chaque fois, je la croit. Mais des amis, peut etre m'aident ils... Pour ta question , cette voix serait ce mal.. et cette tristesse de voir le sang sur mes mains ne pouvoir s'effacer... Quant a Warui, elle aussi semble triste, ce qui se repercute... On ne sait plus quoi faire... "

Il se laissait un peu aller, eput etre.. Il ne disait pas grand chose au final. Il ne savait pas si cela serait utile. Ou si Cizayox en tenait compte.. Il sourit legerement, toujours cette lueur triste sur le visage

"Deux ames solitaires peuvent bien s'aider l'une l'autre, et ne pls se sentir seul... et inutile.."

Comme Cizayox semblait se sntir en se moment. Avait il seulement reussi a aider son ami?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Lethao
Ombre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 757
Age : 28
Rang : Ombre
Pouvoirs : Destruction des champs de force ( contact avec necessaire, sauf si attaque a distance) Invisibilitée
Espèce : Elfe
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: Sur un champ de bataille   Jeu 14 Juin 2007 - 15:31

Le grand insecte rouge voyait son ami réagir tout au long de ce long et triste récit de sa vie qu’il lui faisait, et il sentait que l’homme s’impliquait vraiment dans celui-ci. Le silence de son ami mêlé a ses sourires si plein de signification lui avait donner envie de continuer, jusqu'à ce que, après plusieurs tirades, il se tut. Et la ce fut au tour d’Hideki de parler. Celui-ci tenta, peut être en vain, de le réconcilier avec son morbide passé, avec sa gentillesse habituelle, mais malheureusement pas une assez grande conviction au fond de lui même, comme si lui aussi se sentait un peu coupable. Il lui avait dit qu’il pouvait aussi construire et soutenir, et même si la vie qu’il avait a présent pouvait le conforter dans cette idée, il la rejetait pour l’instant. Peut-être qu’un jour, il accepterait. Qu’il arriverait a se pardonner et a pardonner au monde, mais ce moment n’était pas pour aujourd’hui.
Mais quelque chose se passait, il le sentait sur le visage de son ami traceur, sur l’attitude du magicien. Et finalement, comme l’avait fait Yox, il commença a narrer son histoire. Il commença par ses doutes, et a faire une comparaison entre eux. Dire qu’ils n’étaient pas si différents l’un de l’autre. Puis en a peine quelques petites minutes, l’insecte rouge connu les raisons de cet abattement de la part de l’apprenti assassin. Une enfance délaissée, mais surtout une peur de se laisser submerger par ce qu’il appelait la voix. Mais avant qu’il ai put dire quoi que ce soit, Hideki finit par dire que leurs âmes étaient seules. La il ne pouvait plus laisser passer quoi que ce soit, et sa voix se fit plus sur :

« Mon ami, mon maître, j’ai comprit ce qui te tourmentait. La voix que tu entend est une partie de toi, une partie que tu a créer parce que tu a peur. Tu est très puissant, peut-être le plus puissant magiciens que j’ai pu croiser, et tu a peur de cette force. Alors tu a inventer une partie de toi qui lorsque tu en a besoin, lorsque tu a peur, prend le contrôle et utilise tes pouvoir sans limites. Il faudrait que tu accepte d’utiliser tes pleins pouvoirs par toi même, que tu accepte aussi cette part d’ombre en toi pour faire taire cette voix a jamais. Ta personnalité ne devrait pas tant que ça en pâtir. Et même ; je suis sur que si tu le veux vraiment tu pourrait faire remonter a la surface cette voix et lui laisser le contrôle. Si tu crois cette voix c’est parce qu’elle n’aura jamais vraiment tord, elle ira out simplement la ou est son intérêt, et souvent pour exploiter ses pleins pouvoirs il faut se tourner vers le mal, car le mal ne connaît pas les limites que le bien impose. »

Yox s’éloigna alors doucement du traceur, puis une fois à une distance correcte - pour éviter une éventuelle boule de feu - de celui-ci il dit :

« Vas-y, ce n’es pas la peine de la retenir, fait sortir toute ta puissance et celle que tu appelle la voix. N’ai pas peur, elle n’est qu’un partie de toi, et il faut que tu apprenne à la contrôler. Si tu y arrive tu n’aura plus alors a avoir peur. Tu pourra enfin vivre, aimer ton enfant sans que tu ai peur de lui faire du mal. Pour ta famille, tes amis et tous ceux qui ont confiance en toi tu dois y arriver. Ce que je te demande est dur, combattre ses démons est la chose la plus difficile a faire mais tu peux y arriver, je le sais… »

L’insecte étai sur que le magicien avait une âme et une force intérieure bien plus grande que celui-ci ne le pensait, mais surtout, il n’état plus seul, et il devait le comprendre. Pour lutter contre ses mauvais penchants, il y avait lui, sa femme, mais aussi Lethao et le roi de la forets. Et peut être aussi d’autres personnes auxquelles personne ne pensait, tel que Tifa, ou même des dieux et déesses… Non, l’humain ne se doutait sans doute pas qu’il avait tant de soutiens, et toutes ces personnes lui donnaient un peu de force pour lutter contre la voix, l’incarnation du mal en Hideki… Mais maintenant, qu’allait-il se passer. Est-ce que son ami réussirait a libérer cette chose tapis dans l’ombre, au plus profond de son cœur…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Sur un champ de bataille   Jeu 14 Juin 2007 - 16:31

Au fur et a mesure de ses paroles, Hideki essayait de voir en son ami les sentiments les plus exterieurs, juste l'aura visible sans forcer quoi que ce soit.. refletait elle de la tristesse, ou un peu de reconfort.. il aurait voulu etre utile, il aurait voulu que son ami ne se morfonde pas dans ses pensees, et puisse se reconstruire, a aprtir d'autre chose de la vangeance. Il existait tant de terreau fertiles, pour construire sa vie... Leur amitie pouvait etre un debut. Le jeune homme tenta de sourire, de continuer a sourire, pour montrer son soutien. Tout au fond, il voulait l'aider... Ne savait pas exactement comment s'y prendre.. Comment le reconforter... Au moins juste le fait qu;il se soit confie, a lui, a personne d;autre, montrait que pourla premiere fois il faisait assez confiance a quelqu'un. Lui la confiance, il n'y croyait pas specialement. Mais ile tait heureux que Cizayox puisse se liberer de ses propres chaines, qu'il s'est imposees au fil du temps et des evenments tristes qui lui sont parvenus.. pour parvenir a un etre qui ne sait pas exactemetn comment faire pour vivre, vivre pour vivre...

Des qu'Hideki avait prononce les derneires paroles, Cizayox enchaina totu de suite, laissant le magicien bien perpexe. Il pensait qu'un leger silence acceuillerait ces repliques, qu'il serait preferable, voire necessaire, avec la situation... Mais non, Cizayox avait commence, mais Hideki ne put savoir exactement si il avait reussi a aider son ami, car tout de suite celui ci parlait du Traceur. Sur le visage de l'Humain, un certain desappointement, ne sachant pas si chacune de ses paroles avaient pu remonter un peu le moral de Cizayox, mais aussi il semblait un epu intrgieu. Ce qui le tourmentait? Il venait de le dire.. Au fur et a mesure des paroles, son visage se decomposa, palit legerement. Une aprtie de lui? Non, ce n'etait pas possible. Ce n;etait juste pas possible. Ce n;etait pas lui, c'etait autre chose, il fallait s'en debarasser comme on exorcise un demon. Il n'avait pas peur. Tout etait faux, c'etait faux. Il essayait d'en placer une, de temps en temps, ne pouvant dire que des "non mais..." ou des " ca ne doit pas...", sa voix se faisait faible, et celle de Cizayox plus ferme. Ce n'etait pas ca.. Sur le visage du jeune homme, une seule supplication: arrete, arrete ca.. Cizayox... Il fallait qu'il ne dise plus rien.. qu'il arrete... Dans les yeux inutiles du magiciens une seule peur, celle de savoir.. Il preferait vivre avec ses mysteres, les accepter... Et ne plus en parler. Non, il ne voualit aps que Cizayox continue, car il savait pertinemment que l'insecte rouge avait raison.. meme si au fond il tentait toujorus de se persuadait le contraire.. Au fur et a mesure des aproles, il se tassait legerement sur lui meme. L'insecte rouge n'avait eu besoin que de quelques phrases de la part du magicien pour presque tout mettre a jour, Hideki se sentant denue de toutes ses protections. La creature qui faisait si peur et que l'on qualifiait inhumaine l'etait vraiment.. mais pas dans le sens ou on l'entendait. A ce moment le magicien pensait surtout que dans sa maniere de penser il etait plutot surhumain... et dans sa capacite a pousser a bout aussi.

A la fin du magicien plutot fier et froid il ne restait qu'un pauvre humain desempare, qui ne savait plus a quelle phrase, a quelle personne se vouer. Il leva doucement le regard vers celui de Cizayox, le localisant a peu pres. Il le fixait, l'air un peu hagard, ne sachant pas que faie, comme un instant de flottement. Pourquoi il faisait cela? Pourquoi son ami avait il essaye, et plutot reussi, a le pousser au bout, completement... Il n'avait donc aucune pitie? Il avait dit qu'il finirait par se tourner vers le mal, si il continuait a la suivre.... enfin.. d'apres ce qu'il comprit. Et qu'Elle avait raison. La voix. Bien sur qu'elle avait raison. Comment pouvait on nier pareille evidence? Mais Cizaox,,etait ce un ami? Pourquoi le torturer ainsi, pourquoi ? Pourquoi lui dire ca? Il n'avait pas peur! Il n'etait pas un fou qui s'invente quelque chose pour se rassurer! Il n'avait aps pareille part de noir en lui, faisant partie de lui! Il fronca legerement les sourcils, et le coup partit, juste un crochet qui aurait pu assomer a moitie totu humain standart ne sachant pas esquiver, mais Cizayox venait de commencer a s'eloigner. Le lache...

Le jeune homme fixait toujours son "ami", cet ami qui il y avait juste quelques secondes venait de lui faire tant de mal... Il devait se lacher? Il le ferait. L'autre etait venue, et lui dictait tout.. C'etait elle l'amie, elle l'amie qui avait toujours ete la, et lui avaitdonne les bonnes choses a fairre. Bien sur pour chaque benefice, il y avait un sacrifice. Un leger sourire se dessina sur le visage du Traceur. Et la ce sacrifice serait cette personne. Ceettepersonne se disait amie, se disait proche. Traitre, rien que traitre. Il ne fallait pas le laisser, lui pardonner d'avoir dis de telles calomnies, de tels mensonges ehontes, en sous estimant le traceur. Il n'avait pas peur. Il n'aurait jamais peur. Et meme contre son ami, celui qu;il pensait etre son meilleur ami, il ne se laisserait pas faire, il ne se laisserait pas attendrir. Il n'etait pas un lache. Et Cizayox le verrait. Il savait parfaitement que celui ci etait un combattant. Pas comme beaucoup de ceux qu'il avait connu, qui comme lui s'etait dit ami, ou parent, mais tous les memes.. Juste que Cizayox savait mieux se battre. Tant mieux, apres tout. Comme le disait la voix, tant mieux...


"Combattre ceux qui se disent amis est plus facile. C'est pourquoi il vaut mieux le faire en premier. Chaque chose en son temps... Les vrais amis sont ceux qui toujours restent du meme cote que l'autre."

A savoir lui, cette "personne" qu'il prenait pour un ami, toujours fidele et qui le comprenait. MemeWarui au fond, c'etait du pareil au meme... Il fallait s'occuper d u proritaire. Enlever de son chemin ceuxqui le font tomber en faiblesse, ceux qui le derangeant et sont susceptibles de le trahir. Lui, Cizayox, il se proposait meme pour se faire attaquer. Hideki finit par, avec ce meme sourire qui ne lui ressemblait pas, un peu nerveux d'etre mis a jour ainsi par l'insecte rouge, commencer a Tracer, ces memes signes que parcouraient ses doigts depuis des annees, des annees, et qui non plus ne le trahissait jamais, et ses mains ne trembleraient pas. Mais Cizayox etait il suicidaire? Ile tait pun tres puissant combattant, mais Hideki connaissait ses points faibles, ou un essentiel, le feu. Et utilises sans retenue, il pouvait sans le vouloir reellement, tuer ou blesser Cizayox. Le sort une fois active, ses doigts allant plus vite, de maniere moins hesitantes que d'habitude, n'hesitant plus a utiliser un quelconque sort puissant, la lumiere bleutee fitson apparition, et les traits se deformerent, changerent de couleur jusqu;a devenir plutot rougeatres. Le phenomene ne dura pas si longtemps, et bientot les traits filaient comem des fleches vers Cizayox. Mais elles ne rateraient pas leur cible a la premeire esquive. Elles tenteraient de suivre, et ses signes rougeatres etaient plutotchauds. Apres, il ne savait pas si cela ferait quoi que ce soit pour Cizayox, il n'avait jamais vraiemtn vu son ami se faire blesser. Profitant d'un quelconque effet de surprise, ou du moins le temps que Cizayox evite ou encaisse le sort, il put retenter quelque chose, se faisant apparaitre une arme. Il ne fallait pas se laisser pieger. Il n'avait pas peur... jamais, jamais peur,et surtotu pas maintenant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Lethao
Ombre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 757
Age : 28
Rang : Ombre
Pouvoirs : Destruction des champs de force ( contact avec necessaire, sauf si attaque a distance) Invisibilitée
Espèce : Elfe
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: Sur un champ de bataille   Mar 19 Juin 2007 - 2:19

Pendant tout son discours, l’insecte rouge avait vu son ami réagir, avoir peur et tenter de rejeter en bloc toute les paroles de Yox, mais il n’y arrivait pas. Il semblait se demander pourquoi est-ce que son ami le torturait, et il le suppliait du regard de stopper ses phrases assassines, mais Yox continuait, faisant fit de son ami pendant le temps de son monologue, pour ne pas être déstabilisé dans son raisonnement. Enfin, après avoir finit, il s’éloigna et rapidement il eu la réaction qu’il attendait de la part du traceur. Celui-ci lui sortit une phrase assez dénuée de sens a part pour les paranoïaques, avant de commencer a tracer puis d’envoyer une attaque – de feu comme l’attendait Yox – qui rapidement alla plonger dans le lac frais, annihilant de ce fait l’attaque ennemi. Il ressortit alors du lac, pour commencer a voleter en esquivant toute attaque directe sur lui, virevoltant entre les traits de feu. Puis il revint a terre, pour dire a Hideki :

« Si tu veux m’avoir, il te faudra faire mieux que ça, et innover un peu car ton attaque était d’un prévisible. Si tu connaît ma faiblesse, je connaît aussi la tienne ! »

Sans prévenir, l’insecte fonça sur le magicien en lui envoyant avec force une poignée de sable et de gravillons vers la tête, puis il attrapa son amis par la taille avant de le projeter – avec une infinie douceur pour lui – mais avec une force bien assez suffisante pour vous assommer une humain normalement constitué. Mais il savait que cette faible attaque ne serait pas suffisante pour mettre a terre le potentiel démoniaque de son ami, aussi il frappa le sol avec violence ce qui provoqua une onde de choc qui fendit le sol jusqu'à Hideki. Alors, il se remit en garde et il dit :

« Si tu continue, ont risque de vraiment se faire mal l’un a l’autre, et je n’en ai pas envie, alors accepte cette voix comme étant une partie de toi, et voix, accepte Hideki comme étant aussi toi, sans lui tu ne serait rien tu le sais. Au lieu de le combattre, pourquoi ne pas lui apprendre a t’accepter et te montrer mon égoïste ? Si tu l’était moins, tu ne t’en retrouverais que plus forte. »

Il savait que son discours n’aurait pas forcement un effet immédiat, a part peut—être une agressivité décuplée de la part de son ami, mais il était près a le recevoir, et le lac était toujours a porté au cas ou celui-ci tenterais une attaque de feu…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Sur un champ de bataille   Mar 19 Juin 2007 - 12:46

Hideki croyait pourtant que ca marcherait, avait juste oublie leur environnement, et les traits envoyes ne firent que s'eteindre lamentablement a la surface de l'eau... Il eut un mouvement de recul, lorsque Cizayox surgit de l'eau, pour slalomer vers lui. Il ne devait pas s'approcher, surtout pas s'approcher. Il savait ce qu'etait l'insecte rouge en combat rapproche. Redoutable.. voire imbattable. Les pinces tranchantes, qui dechiquetaient les corps ennemis comme un enfant dechirait une feuille de papier sans dense. L'aveugle tenta de reculer, de se donner du temps, assez de temps pour pouvoir tracer, ou du moins trouver un moyen de se defendre.. mais rien n'y fit. Il etait previsible.Oui.. emporte par la colere, les attaques d'un etre des plus etranges et changeants pouvaient etre completement desordonnees... Aucune reflexion. Hideki attendait bien de savoir quel etait exactement son "point faible" ses yeux? Il le savait bien, mais pouvait savoir ou etait Cizayox, aucun probleme pour cela. Mais le fil de la pensee du jeune homme fut interrompu par une douleur ux yeu. Cela ne le genait pas particulierement pour la vue.. mais c'etait bien douloureux quand meme, et le sable, c'etait tellement petit, qu'il n'avait pas pu anticiper un mouvement d'esquive. hoquetant, il ne put pas npon plus empecher l'insecte de s'emparer de lui. Comme une pause, un instant ou tout s'arretait.. Il crut vraiment que c'etait la fin, et que Cizayox allait le trancher en deux comme il le faisait des soldats de Koori. Fini du magicien, simplement a cause d'un manque de tact... Pendant ce leger instant de flottement ou Cizayox semblait allonger le moment pour accroitre la peur du magicien, il tenta une derniere chose et effleura la carapce de l'insecte, y dessinant quelque chose. Il n'eut pas le temps de finir, car Cizayox qui contrairement a ce qu'il le pensaidt ne l'avait pas coupe en deux, venait de le projeter avec force, comme le plus loin possible. en tous cas il se concentra pour que les traits ainsi "graves" ne s'efface pas au gre de sa deconcentration.. Il resta fixe la dessus, malgre qu'il percuterait sans doute violemment quelque chose...

Il ne percuta pas d'arbre, mais le choc fut non negligeable quand meme. Il cahotait, fit quelques tours sur lui meme, se faisant mal tantot au bras, tantot au dos ... L'esprit aussi tourneboule que son corps, il reussit quand meem a arreter ca en enfoncant ses doigts dans la terre, pour essayer de se stopper un peu... Mais cela ne fit pas que du bien aux phalanges... Il cracha un peu de terre, essayant de retrouver sa respiration, couvert de terre des pieds a la tete... Il n'etait pas mort? On ne dirait pas... Un craquement lugubre, juste a cote, qui se rapprochait. Il n'eut que le temps de se rouler un peu sur le cote avant que la faille ne se creuse sous lui. il avait evite de peu.. Au moins quelque chose qu'il avait evite... Il entendit quelque chose.. les premiers mots indistinctement, puis de plus en plus clair au fur et a mesure qu'il reprennait ses esprits... Tout en se relevant, il ecoutait les paroles de Cizayox, ne semblant pas tres convaincu, et ne semblant pas non plus vraiment accalmé par ce discours improvise. Il s'essuya d'un geste rageur le visage, avant de lancer, etant moins impulsif que la derniere fois quand meme


"Le probleme est que tu es tout simplement incapable de me tuer, comme je, ou "il" est ton ami. Alors je me battrai jusqu'au bout."

Il ne l'acceptait pas. Ce n'etait pas pareil, celui qui se disait son ami ne faisait que divaguer, le trahir... Peut etre paranoiaque, mais celui ci le derangeait. Le derangeait beaucoup.... Il ne serait pas la si il n'y avait pas Hideki, c'etait vrai... Mais en meme temps maintenant il pouvait xister sans lui, c'etait ainsi... C'etait tout.... Hideki fit quelques penibles pas vers Cizayox, il avait mal, si mal au torse, qu'il tenait en se pliant legerement en deux...Les cotes avaient bien souffert.. le dos aussi. Si il avait percute quelque chose peut etre serait il mort sur le coup. Mais l'insecte ne l'avait envoye plus loin que pour pouvoir se defendre, et pour pouvoir l'affaiblir, le tenir en son pouvoir. Ne plus entendre ses mots, fermer son esprit, ne plus ecouter ce qu'il disait.. Se concentrer sur les traits . Si Cizayox avait remarque ces traits bleutes sur sa pince, il n'avait sans doute pas pu les enlever n'etant pas magicien. Hideki n'etant pas debutant, il avait parvenu a les garder, malgre tous ces cahots. Il fallait vaincre. Tout ce qui comptait, c'etait ca. Vaincre cet insecte arrogant, qui croyait tout savoir, alros qu'il ne connaissait rien, rien, strictement rien... Lui non plus ne savait pas grand chose du passe de son "ami", mais il savait qu'il avait enormement souffert d ela perte de son ami auparavant...si mal qu'aveugle de colere, il n'avait pu se defaire de cette souffrance,et de ces sovenirs. Il ne pourrait le tuer. Il ne pourrait tuer quelqu'un qu'il considerait comme "ami". Il fallait juste bien s'en servir. Il toussait encore un peu, s'avancant, faisant attention a l'aura de ce grand etre. Il resterait a distance respectable. Le bout des doigts du magicien brillaient encore legerement. si il continuait de tracer maintenant, cela finirai le sort.. et endommagerait severement l'insecte, il n'en doutait pas. Le sourire reapparut un peu sur le visage eraflé du Traceur.

"Ta carapace est sans doute tres solide... je l'ai su au fur et a mesure des combat, a Koori surtout... Il est apres tout possible de contourner ce petit embetement..."

Hideki tentait de bien paraitre, de ne pas sembler blesse, souffrant, mais il se retenait de ne pas s'effondrer, de douleur surtout, ses cotes lui faisnt si mal, et son dos l'elancant aussi si fort... La nuque endolorie egalement, pas une partie du corps n'etait epargnee... Aucun membre casse, mais sans doute ne tiendrait il pas si longtemps qu'il ne voulait le paraitre.Une petite toux le prit, sentant que ses poumons s'obstruaient. Retirant sa main apres cette toux seche et douloureuse, il sentit ce liquide chaud, et signifcicatif.. non.. il ne tiendrait pas longtemps. Mais surtout pas question d'abandonner. Il n'etait pas non plus une simple brindille. Il secoua legerement la main, esperant que Cizayox n'avait pas vraiment vu ce sang... Il ne devait pas paraitre faible. Le jeune homme finit par continuer avec un sourire legerement crispe

"Les traits sur ta carapace et que je peux terminer a tout moment provoqueraienton pas une brulure, ou une electrocution...Mais cette pince imploserait, et sans doute ne restera t il pas grand chose de ca..."

Pour ca, il mentait. Etant faible au moment present, ceci ne marcherait pas exactement.. Oui il y aurait une sorte de phenomene ocmem ca.. mais pas si fort non. Il fallait jsute lui faire peur, l'inciter a abandonner. Enfin si il faisait ce sort, il reussirait quand meme a infliger des degats considerables.

"Abandonne."

Il avait reussit a garder un ton sec, malgre son etat un peu bancal. Mais en apparence, oui en apparence il semblait s'en etre releve sans trop de mal.. Mais l'interieur du corps n7etait pas d'accord. Enfin si Cizayox ne faisait ne serait ce qu'un seul geste, il tracerait la derniere ligne qui manquait, a meme la terre, ou la comme ca, cela marcherait, ferait peut etre mal, voire tres mal.. mettrait la pince hors service pour un moment, le temps de soigner mais il aurait encore l'autre tranchante,et peut etre qu'a cause de la douleur l'insecte le finirait sans meme se rendre compte.... Il fallait qu'il abandonne.. il fallait...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Lethao
Ombre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 757
Age : 28
Rang : Ombre
Pouvoirs : Destruction des champs de force ( contact avec necessaire, sauf si attaque a distance) Invisibilitée
Espèce : Elfe
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: Sur un champ de bataille   Mar 19 Juin 2007 - 15:10

[ désolé de mon manque total d'inspiration et de ce niveau ridicuement bas. ]

Yox écoutait l’autre parler, et dire pour commencer quelque chose de profondément exact. Il ne pourrait le tuer, il le refusait, et ce même si sont adversaire voulait sa mort. Ce n’était pas un combat entre eux, mais un combat pour la lucidité de l’esprit du traceur. Il n’avais pas le droit de faillir. La faiblesse don son amis était sa profonde lenteur et sa faiblesse corporelle face a lui. Et vu l’état peu brillant du magicien, il ne faisait aucun doute sur cet état de fait. L’humain avait été incapable de l’esquiver et il avait pris un coup d’une puissance dont peu sont capable. Mais il se relevait, il refusait d’abandonner, ou plutôt il refusait d’écouter la raison. Yox remarqua alors d’étranges signes sur sa pince. Il avait tout de même eu le temps de commencer a faire quelque chose, en aussi peu de temps ? Etonnant, mais ceci fit sourire doucement l’insecte, qui était parfaitement calme, serein malgré l’affrontement. Il savait qu’il gagnerait, il ne pouvait perdre. Si il échouait alors ce serait un malheur pour beaucoup trop de gens. L’ancien habitant de Koory s’avançait vers lui tout en parlant, bien qu’a première vue son corps semblait intact, il avait perdu la souplesse de ses mouvements, et la vivacité qui l’habitait quelques secondes auparavant. Il était vaincu, quoi qu’il fasse. Aussi, quand il annonça l’explosion de sa pince, il ne bougea pas, il ne trembla pas, il dit tout simplement, catégorique :

« S’il faux que je la perde pour te faire revenir a la raison, alors je la perdrai. Ce ne serait qu’un petit sacrifice quand au bien que tu aurais alors le pouvoir de faire. »

Yox commença alors a s’avancer lentement vers le magicien, et une fois a coté de lui, il attrapa sa main et il la déposa sur sa pince marquée. Puis il ferma le yeux et il attendit, tout en parlant :

« Vas-y, fait ta besogne si tu en a besoin. Que tu le veuille ou non je suis l’ami d’au moins une partie de toi, et tu est même plus qu’ami, je te l’ai déjà dit tu est mon maître, même si je ne sus pas un esclave. Alors vas-y n’hésite pas, je donnerait même ma vie si ça pouvait t’aider a accepter tout ce que tu a en toi. »

Puis il attendit encore, et encore que son ami lui détruise sa pince, la fasse sauter. Si ce sacrifice pouvait l’empêcher de perdre a nouveau un ami, alors il était près a le faire. Il était près depuis le début a laisser sa vie pour sauver celle du traceur et de son épouse. Près a faire le sacrifice ultime, le dons de soit…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Sur un champ de bataille   Mer 26 Sep 2007 - 19:08

[allez, je reprend... je ne garantis strictement rien.]

Hideki le toisait, ses yeux glaces semblant comme le voir, a cet instant. Mais il gardait une moue meprisante a l'egard de cet insecte, de cette miserable chose... Il etait tellement faible qu'il ne pouvait meme pas le tuer, lui qui etait devenu un ennemi. Simplement parce qu'il etait son ami. Un ami, il ne voyait pas l'utilite de cette valeur. C'est pourquoi il n'aurait pas d'hesitation, lui, a le tuer, ce Yox. Le magicien etait neanmoins plutot marque par la faiblesse, l'un de ses yeux etait seulement entrouvert, a cause de cette douleur qui le dechirait. Il tenait a peine sur ses jambes, pret a s'effondrer. Seule sa volonte lui permettait de rester debout, et de ne pas s'effondrer sous son propre poids. Ne pas perdre la face, surtout pas face a Cizayox. Mais malgre ces blessures son esprit etait reste relativement clair, et il reflechissait a toute vitesse. Yox se retrouvait coince. Il ne semblait pas vraiment deviner que ce que le magicien avancait etait presque totalement faux. Il hesitait sans doute, si il valait mieux s'incliner, ou continuer dans son entetement. Le traceur eut un demi sourire interieur. Cette creature etait decidement bien stupide.

Mais la reaction de l'insecte fit plus que l'etonner. Yox disait, d'une voix qui ne trahissait aucune peur, qu'il n'avait qu'a la perdre, si cela pouvait le sauver. Le jeune homme fronca les sourcils, amorcant un leger mouvement de recul. Comment pouvait-il...? Que pensait il a ce moment? Etait il aussi sur de son sacrifice qu'il ne le montrait? Hideki ne sut a ce moment pas vraiment quoi faire... Mais il garda sa concentration sur ses Traits. Il ne comprenait pas cette amitie, ce desir d'aider, au propre detriment de l'ami en question... Mais bon. Comme il voulait apres tout. Il repris son apparence sur de lui, et murmura, appretant ses doigts a finir le sort


"C'est ton choix, apres tout... Il n'y a plus rien a sauver, pauvre idiot"

Il le fixait toujours, se servant de ses sens magiques. Cizayox ne semblait pas avoir peur, dans son aura. Un calme inattendu et qui destabilisait legerement Hideki, mais il n'avait pas a hesiter. Une boucle, simplement une boucle a faire pour achever le sort. La lumiere bleutee illuminerait les traits, et le sort serait jete. Il commenca a tracer cette boucle, mais au dernier moment, il s'arreta, comme si sa main refusait de bouger. Non, pas si pres.. Il fronca les sourcils. Cette part de lui qu'il voulait voir disparaitre l'incitait a arreter le mouvement, alors que lui ne voulait que l'achever. Le Trait oscilla legerement. Le magicien semblait en pleine lutte, et de sa main libre, plus blessee que l'autre, il prit celle qui faisait le trait, comme pour la pousser a achever le mouvement. Il baissa legerement la tete vers le sol. Il avait mal, mal a la tete, a force de lutter contre l'autre qui voulait reprendre sa place, et qui l'incitait a repartir dans un coin de son esprit. Cette lutte dura quelques secondes, ou le jeune homme sembla souffrir un peu, le trait finit par s'affaiblir, et faillit s'eteindre, lorsque d'un coup sec, rassemblant toute sa volonte, Hideki finit par boucler le sort bien affaibli, avant de tomber a genoux, epuise.

Le sort etant affaibli, il ne causera que des dommages negligeables par rapport a ce que Yox aurait du subir, mais le sort avait fini par marcher. Le jeune homme releva la tete, pour sourire a Cizayox, visiblement satisfait de son acte. Mais... Cizayox.. Son aura avait faibli, tout d'un coup... Il.. Il ne comprenait pas.. pourquoi? Le sort avait donc marche? Hideki se rendit compte de ce qu'il avait fait a l'insecte rouge. Il tenta d'interpeller son ami, mais sa voix se reduisait a un murmure


"Ci...Cizayox...."

Son regard avait change du tout au tout, et il ressemblait davantage a un enfant qu'a celui qu'il etait auparavant... Le magicien etait lui aussi a bout de force, et ne pouvait plus se relever. Ce sort avait epuise toutes ses forces. Il avait meme frole la mort que les novices parfois trouvaient en usant trop de sorts trop puissants. L'aveugle regardait Cizayox, toujours, mais ses sens magiques etaient de plus en plus brouilles. Pour ne pas tomber completement, il trouva appui contre un arbre non loin de lui, mais il etait toujours choque de ce qu'il venait de faire a son meilleur ami. Il baissa la tete, attriste, essuyant d'un geste las les larmes qui lui venaient aux yeux, et chuchotait, meme si il etait certain que l'insecte ne l'entendait pas

"Desole... Je suis desole... Desole....."


Les larmes continuaient d'affluer, pourtant... Pourquoi, pourquoi avait il pu faire ca... Pourquoi n'avait il pas pu stopper cette voix, en lui... ? Et pourquoi Cizayox avait il choisi de patir a sa place, alors qu'il aurait pu perdre l'usage de sa pince, il n'avait pas hesite... Pourquoi..
Pourquoi pour un etre comme lui ? Il ne meritait pas l'amitie de l'insecte, qui se montrait si prevenant avec lui... Si gentil, si desinteresse... Comment pourrait il lever ses yeux vers lui sans honte, maintenant ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Lethao
Ombre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 757
Age : 28
Rang : Ombre
Pouvoirs : Destruction des champs de force ( contact avec necessaire, sauf si attaque a distance) Invisibilitée
Espèce : Elfe
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: Sur un champ de bataille   Ven 28 Sep 2007 - 18:22

( c'est court z'êtes prévenus. )

Yox avait vu l’hésitation de son ami, et pour lui, plus aucun doute n’était possible. Le bien était encore la, dans son ami, et même plus présent que ce mal qui le rongeait. Et bientôt, ce mal serait vaincu, définitivement, pour se fondre dan celui qu’il connaissait, redevenir une partie de son âme brisée. Certes, elle serait peut être un peu moins « pure » qu’elle ne l’avait été mais au moins elle serait entière.
Hideki semblait souffrir de faire cette rune, toute son énergie maléfique y passait, et semblait s’estomper au fur et a mesure que le trait progressait, et, l’espace de quelques instants, Hideki fut bloqué. Yox se dit que la partie bonne en lui avait gagné, mais tout d’un coup, le trait fut finit. La rune brilla, tandis que le traceur perdait connaissance. Celui-ci, essaya d’appeler l’insecte rouge, et Yox le regardât tendrement. Enfin, tandis que l’homme s’excusait, il s’accroupis, pour le regarder, avant de lu dire :


« C’est bon, je peux mourir maintenant… »

Aucune tristesse ne sortait de sa voix, juste une détermination, et de la fierté. Il était fier d’avoir pu vaincre quelque chose de bien plus puisant que ce qu’il n’avais jamais combattu. De si dangereux, que Fevlia tout entier aurait pu être sans doute perdu si cela avait pris le contrôle du blondinet. Enfin, d’un geste simple et bref, il assomma son meilleur ami, puis il s’envola avec lui, le ramenant a la base de l’elfe. Le chemin était court, mais il lui fallut plus d’une demi heure pour l’atteindre, épuisé. Une fois arrivé, il confia l’homme aux gardes, et il leur demanda de dire, lorsque l’inconscient se réveillerais, qu’il avait été fier d’être son ami, même si ce fut court.
Il s’éloigna alors, presque titubant, un garde voulut l’arrêter pour l’amener a l’infirmerie, mai lui le savait, il était trop tard. Il avait déjà du mal a rester conscient. Aussi, il envoya le soldat contre un mur, d’u geste, avant de sortir pour rejoindre la foret. Il marcha, un temps qui lui sembla infinis et il finit par atteindre une clairière, calme et belle.
Il s’assit alors en son centre, puis, il regarda le ciel :


« C’est la dernière fois que je te vois, ciel. Adieux, soleil… Adieux, nature, et surtout, adieux, Hideki… »

L’insecte s’endormit alors, et dan cette position, dans cette clairière, il semblait serein. La mort n’était qu’un passage obligatoire de la vie. Il rejoindrait peut-être son vieil ami, qui l’avait laissé depuis si longtemps. Dans ses rêves avant sa mort, il espérait qu’Hideki irait bien, que ses enfants pourraient vivre dans un monde ou le mal aurai été vaincu. Il en était sur, ils réussiraient.

Même si la plupart des créatures étaient faible physiquement, ils avaient réussit a compenser cette apparente faiblesse par de terribles talents… Mais surtout, ces derniers mois, il avait croisé des personnes dont la volonté était inflexible, et tant que ceux-la vivraient, le mal ne pourrait totalement recouvrir ce monde, qu’il aimait malgré tout ses defaults…


* Adieux................................................................... *

Cizayox était mort. Une statue de métal immobile, les jambes croisées et les pinces posé sur le sol, une statue qui fut vivante, un être qui dormirait maintenant a jamais…

[ Vous vous y attendiez? ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur un champ de bataille   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur un champ de bataille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi le sol du champ de bataille de Warterloo était boueux?
» Documentaire bataille de Gettysburg
» La mort
» Yondaime Hokage... [À tous]
» Vérité historique: Profil du roi Henry Christophe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Févlia :: Dans le Monde Réel. . . :: Sujet terminé-
Sauter vers: