AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresRechercherGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand deux 'mechants' se rencontrent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Fatina
Maraudeuse au grand coeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 959
Age : 24
Rang : Voyageuse au coeur lourd - un peu tarée sur les bords
Pouvoirs : semi-identité de licorne
Espèce : Humaine, enfin c'est compliqué :b
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Lun 15 Oct 2007 - 0:41

    C'etait un veritable deluge qui s'abbatait sur la foret ce jour-la. L'eau qui chutait en abondance, glissait sur les feuilles des arbres, frappait la terre devenue boue et devalait les moindres petites pentes sous forme de ruisseau. Dans le ciel, le soleil etait dissimuler derriere d'epaix nuages orageux. Pas la peine d'etre Devin pour deviner que la foudre s'ajouterait bientot a la tempete...
    Tous les animaux s'etaient refugies a l'abris dans les terriers et grottes qu'offrait la foret. On n'entendait plus que le vacarme de la pluie tombait sur la vegetation...
    Crac !
    'Ah non !'
    Un craquement sonore resonna dans toute la foret, rapidement suivit d'une injure appartenant a quelqu'un semblant etre particulerement las.
    Au loin, le tonnerre commenca a grogner.
    'Il faut toujours qu'il se la ramene, celui-la !'Grommela la voix feminine.
    Mais ou etait-elle ?
    Dans un coin de la foret charge en vegetation, une jeune fille etait allongee a plat ventre sur le sol boueux. Son visage, emplit d'un singulier agacement, etait a moitie cache par une epaisse tignasse rousse, presque rouge. Ses yeux etaient sombres et son menton : fuyant. Le nom de cette 'charmante' jeune fille, n'etait autre que Merope, aussi connue sous le surnom de 'Mera'.
    Dans le pays, elle etait assez connue pour ses nombreux vols, ainsi que meutres. On la disait "Indestructible", pour une raison que les gens avaient peine a croire...
    Et pourtant, ils devraient y croire !
    Allongee, la jeune fille avait un os de cote qui lui ressortait du ventre... Mignon tout ca...
    Pressee de trouver un abris, Merope avait courut a en perdre aleine le long de la Foret des Pluies, et bien sur, elle s'etait prise le pied dans une racine de chene. La jeune fille avait alors fait une chute etonnante et etait tomber sur un roc. Celui-ci s'etait alors enfonce dans son ventre, faisant ressortir la cote a l'exterieur.
    'Bougre, ca fait trois fois cette semaine...'
    Sans vraiment de difficultes, Merope se redressa sur ses fesses et, a l'aide de ses deux mains, enfonca l'os dans sa chair. Celle-ci cicatrisa immediatement et redevaint aussi nette qu'une peau de bambin.
    'Voila, essaye de tenir en place maintenant' dit Mera a mi-voix, presque amusee par la situation.
    Avec un long soupir, la jeune fille se releva sur ses jambes et se contempla, couverte de boue.
    Au moins... L'element positif dans tout ca, c'etait qu'on aurait plus de mal a la reconnaitre ainsi. Il serait plus simple de se cacher dans la foret afin d'agresser les innocents passants.
    L'air satisfaite, Merope jeta un coup d'oeil autour d'elle puis se remit en marche, plus lentement cette fois-ci.
    Degoulinante de boue et de pluie, la jeune fille chantonnait d'un air absent lorsqu'un bruit lointain attira son attention. S'immobilisant brusquement, Mera tendit l'oreille et ecouta avec attention. C'etait dew bruits de pas... Des pas humains... D'ailleur, il etait seul...
    'On va a la chasse...' fit Merope avec un sourire sombre.
    A pas de felin, elle s'avanca alors vers la direction de l'humain en question. Au fond d'elle, la jeune fille etait quand meme etonnee que quelqu'un d'autre est le courage de s'aventurer dehors par un temps pareil...


[Voila, sujet avec San. D'autres peuvent aussi venir si des envies suicidaires les prennaient ^^]


Dernière édition par le Jeu 7 Fév 2008 - 4:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/merope-t1149.
San
Dieu de la Magie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 260
Age : 24
Rang : Dieu De la Magie
Pouvoirs : Toutes sortes de magie ( spécialement l'air)
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Lun 15 Oct 2007 - 17:39

[ je sais pas si je vais réussirs à faire mieux -_-' ]

Depuis deux jours seulement, San avait quitté Fabulya pour des raisons assez diverses. Ne connaissant que très peu de monde, et très peu de choses a propos de Swilyara, il avait décidé d'y aller mettre les pieds. A peine était-il arrivé, c'est a dire : hier soir, que le jeune homme tomba sur quelque (on ne met pas de 's' a quelque) êtres humains peu commodes et, devant se défendre, les tua, puis s'en alla cette fois dans une direction plus serraine où il n'y aurait sûrement moins de monde : Une forêt. C'est vrai, il n'y a souvent que les animaux et les arbres qui y vivent. San pourraist au moins dormir tranquillement sans la moindre crainte. Arrivé dans la forêt, il avait marché quelque minutes et s'était trouvé un petit coin pour s'endormir presque meme avec une petite berceuse, car une chouette, perchée en haut de l'arbre où l'homme s'était adossé, chantonnait à sa manière.
Il s'allongea et s'endormi presque aussitôt. Le matin, ce n'est ni les beaux rayons de soleil, ni le chantonnement des oiseaux qui le reveillerent mais bien des trombes d'eau qui étaient tombés d'un coup. Le jeune homme avait sursauté. Il était tout boueux, mouillé jusqu'aux os et tremblant comme un poisson sortit de son bocal. San maudissa la pluie. Ses cheveux étaient devenus violets foncés, presque noirs... Ses cheveux qu'il aimait tant. Et ses vêtements avaient aussi subis cette horrible chose, ce qui n'est pas horrible car c'est seulement de l'eau. Mais San tenait beaucoup à son apparence. [N.M : La fleme de faire le reste ! ^^]
"Maudit vent, maudit vent, maudite forêt, maudite pluie..." Toutes ses petites injures étaient en train de sortir de la bouche du jeune homme dans des marmonnements. San pensait que le vent était son meilleur ami, et qu'il l'avait conduit dans un bel endroit, non, c'était le contraire. Le vent est un être vivant, il a bien le droit de s'amuser un peu en embetant son compagnon. Les nuages devinrent de plus en plus noirs, et de plus en plus épais. La foudre au loin frappait, elle n'allait pas tardé à s'abattre sur cette partie de la forêt. San, trempé, laissa tomber son apparence car il comprit que ca ne servait à rien de s'enerver, car de toute manière, la pluie ne s'arreterai pas de sitôt. Le jeune homme commenca à marcher dans une direction, bombardait par des énormes gouttes de pluies, qui claquaient sur sa cape noire. Ses cheveux tombaient sur ses yeux. Il n'y voyait presque rien, et d'un geste simple, mais efficace, San prit sa frange et la plaqua du coté droit de son front pour y voir un minimum plus claire. Il s'avancait d'un pas las, et lent, quand il s'arreta derriere un arbre. Il s'apercu qu'il y avait une autre personne dans cette forêt, d'ailleurs au premier coup d'oeil qu'il vu, c'était une jeune fille, aux cheveux flashs car il n'avait remarqué que ca. Le jeune homme baissa les yeux et leva un sourcil: il se demandait pourquoi était-il en train de se cacher?!...

[ Merci pour la correction Mera' ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Presentation-f2/San-t1144.htm
Fatina
Maraudeuse au grand coeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 959
Age : 24
Rang : Voyageuse au coeur lourd - un peu tarée sur les bords
Pouvoirs : semi-identité de licorne
Espèce : Humaine, enfin c'est compliqué :b
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Dim 21 Oct 2007 - 7:13

[Desole pour le retard =s, mais en semaine c'est difficile de trouver un temps libre pour repondre..]

    ... Et dire qu'elle venait de se 'laver' (N.A : chez Mera, "se laver" signifie piquer une tete dans un lac, a presiser qu'elle n'en prend qu'un par mois)... Ses vetements etaient a present aussi sales que s'ils avaient ete roules puis coules dans une marre du boue. Merope en etait derouragee... Voir meme aneantie, accablee, affligee, brisee, demolie, demoralisee, degoutee, sciee... Enfin, bref. La bonne humeur n'etait pas avec la jeune marraudeuse lorsqu'elle traversa la foret, avec des bottes pleines d'eau (N.A : Vous imaginez le bruit ? Flic, flac, flic, flac...)
    Machinalement, Merope glissa une de ses mains dans une poche de son pantalon et caressa du bout des doigts ses babioles sans valeurs qu'elle aimait avoir avec elle pour on ne sait quelles raisons. Elle efleura sa boussole rouillee, volee a un artisant il y avait bien longtemps... ; Une boite a poudre vide, trouvee lors d'un voyage a Omlid ; Une perle faite en terre et roche, appartenant a sa soeur ; Un morceau de tissu brun, ayant fait parti d'une robe de sa mere...
    En realite, si Merope gardait avec elle toutes ces choses, c'etait peut etre pour conserver des souvenirs de sa longue et interminable vie. Peut etre pour ne pas oublier certains evenements... Certaines choses importantes.
    L'index de la jeune fille passa sur un morceau de bois, et son poing se crispa aussitot. Cette chose... Cette epine, c'etait le souvenir du jour le plus marquant de la vie de Mera...
    *Penses a autre chose, Merope... Pense a l'or... Tu nages dans l'or*
    Elle retira sa main de la poche et croisa les bras sous sa poitrine, la tete baissee.
    *Tu nages plutot dans la boue pour le moment...*
    Il n'etait guere agreable, meme pour quelqu'un d'immortel, d'avoir le visage fouette par le vent et la pluie, ainsi que d'avoir des vetements rendus collant par l'eau.
    'Maudite tempete !' Maugrea Merope en protegeant son visage a l'aide de sa longue echarpe.
    C'est alors que les soucils de la jeune fille se hausserent jusqu'a aller se cacher sous sa franche rousse : Mera venait d'appercevoir au loin la silouette de San.
    La marraudeuse plissa les yeux, essayant d'identifier sa proie : Jeune... Peut etre la vingtaine... Plus ou moins, Merope n'aurait su le dire ; Assez grand ; Des cheveux etonnament 'violets'... Enfin voila, c'etait un homme et Mera avait bien l'intention de lui laisser un petit souvenir.
    Courbant l'echine, Merope ressera son echarpe autour de son cou et prit un air melancolique et innocent. C'etait son truc, pour avoir les passants les plus naifs.
    Elle s'avanca alors, tout en boitillant, vers San, une main secretement pose sur le manche de son epee...
    'M'sieur..., dit-elle d'une voix faible et suffocante ; S'il vous plait... J'ai f-froid... Puis-avoir un peu de votre chaleur ?'
    Un brin de malice eclata au fond de ses yeux....


Dernière édition par le Jeu 7 Fév 2008 - 4:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/merope-t1149.
San
Dieu de la Magie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 260
Age : 24
Rang : Dieu De la Magie
Pouvoirs : Toutes sortes de magie ( spécialement l'air)
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Jeu 1 Nov 2007 - 11:28

[ Sorry, sorry pour le big retard!!!!! Je suis navré ]

Depuis quelques minutes rien n'avait changé sur le plan du climat: la pluie était toujours aussi violente, les éclairs toujours nombreux, le vent...ah le vent, ce petit coquin était toujours présent, en effet. Mais avançons-nous un peu plus, Ah voilà, là quelque chose avait changé. Une jeune fille était dans les bras mais surtout sous la cape de San. En effet, celui-ci n'avait mit que quelques secondes pour trouver une réponse à la " proposition" de cette jeune fille. Ils n'avaient même pas fait connaissance et déjà elle était dans ses bras. Le veinard. Il savait qu'il faisait craqué toutes les jolies demoiselles qu'il croisait, la preuve. Enfin, c'est normal, il a un physique étonnamment magnifique, un regard perçant qui fait tomber les filles, un beau sourire colgate, il a aussi une belle force... enfin revenons à ce plan: Merope dans les bras de San. Le jeune homme aux cheveux violets, quoique bruns maintenant, chercha un endroit où les branches d'un arbre les protégeraient un minimum... Bien sûr, il en trouva un, et s'installa confortablement (même si dans une situation pareil le confort n'est pas au rendez-vous). La jeune fille toujours sous sa cape. Ils ne disaient rien, ce qui ne gêna pas San, mais il entamât quand même une petite discussion. C'était autre que très énervant de parler sous cet affreux orage, car on ne pouvais s'entendre, à moins de crier jusqu'à s'en briser la mâchoire. Mais c'est ce qu'il fit dans l'oreille de la jeune fille:
" Savez-vous au moins avec qui vous êtes et à qui vous vous êtes adressé ?... " Il caressa son ami le vent en signe de prière et le supplia qu'elle le sache. Tout en attendant une jolie petite réponse positive, le jeune homme rentra sa tête, complètement mouillée et gelée par la tempête, dans sa cape, pour être bien sûr plus près de la jeune demoiselle. Ce qu’il ne sait jamais, c’est si les jeunes filles qui veulent rentrer dans sa cape et avoir un peu de sa chaleur, mentent pour avoir une facilité pour le tuer, ou pour le voler. Enfin, n’allez pas lui dire maintenant, il vous ferait une petite crise. C’est pourquoi, je ne m’y risque pas. Le vent lui sifflota dans l’oreille comme un énorme bourdonnement, ce qui est fort désagréable. Puis l’élément siffla de plus belle. San, pour ne pas paraître fou, tourna la tête vers la vide et chuchota : « Arrête je t’en prit ». Bien sûr, il avait quand même l’air d’être un fou mais il ne s’en rendit pas compte. Le vent soufflait de plus en plus fort, la cape du jeune homme tremblait de tous les côtés. San s’adossa contre le tronc de l’arbre et serra la jeune fille. Elle avait l'air beaucoup plus jeune que lui, mais son âge à lui ne se remarquait pas non plus, il avait le visage d'un jeune de vingt ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Presentation-f2/San-t1144.htm
Fatina
Maraudeuse au grand coeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 959
Age : 24
Rang : Voyageuse au coeur lourd - un peu tarée sur les bords
Pouvoirs : semi-identité de licorne
Espèce : Humaine, enfin c'est compliqué :b
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Jeu 1 Nov 2007 - 19:35

(aucun problème ^^ Joli post, j'adore ! =D)

    Merope avait du mal a comprendre comment elle s'etait retrouvee dans les bras de San. Cela s'etait enchaine si vite, qu'a present, elle etait contre le torse de ce jeune homme inconnu, tous deux a d'abris derriere un epais tronc d'arbre. He ben... Mais, en fin de compte, qu'attendait-elle pour agir ? L'occasion n'aurait pas pu etre meilleure, San semblant completement absorbe par la tempete.
    Pourtant, la main de Mera glissa lentement du pommeau de son epee pour aller se faufiler dans l'epaisseur du manteau de voyage du jeune homme. Les yeux de la voleuse examinerent un instant San qui s'averait etre pas trop mal. Bon ok, etonnament bien foutu (croyiez-moi, il est faut beaucoup pour qu'un homme plaise a Mera). Pendant une minute, Merope s'en foullu d'etre restee une gamine d'apparence...

    Alors qu'elle recommencait a songer au moment ou elle pourrait enfin tranchee la gorge de San, ce dernier se pencha vers son oreille et lui posa une question a laquelle elle ne s'etait pas attendu.
    Merope tourna deux yeux sombres vers lui.
    'Je devrais le savoir ?' demanda t-elle a mi-voix.
    Mera observa pendant un instant le jeune homme, mourrant d'envie de lui retourner sa question.
    'Etant donne votre aise et votre visage charmant, je dirais que vous appartenez a un rang eleve. je me trompe ?...'
    Merope s'interrompit dans ses deductions, non seulement parceque le vent sifflait de plus belle dans ses timpans, mais aussi parcequ'elle sentait quelque chose la demanger au niveau de la cote droite.
    'Qu'es ce que...'
    Discretement, la jeune voleuse passa une main sous son pull et constata avec une grimace qu'un morceau de pierre etait encore enfonce dans sa chair.
    'Ah, zut...' grogna t-elle.
    Sentant le regard de San sur sa nuque, Merope retira vivement sa main de son pull et se tourna vers le jeune homme, le regard flamboyant. Elle se sentait decouverte, pour une raison inexplicable, et sentait qu'elle ne pouvait plus jouer la comedie...
    Soudainement, avec une rapidité etonnante, Mera tira sa dague et la placa sous la gorge de San. Il n'y avait plus de trace de l'air innoncent qu'elle avait prit il y avait quelque minutes.
    'J'espere que tu n'as pas les poches vides, mon gars' fit-elle avec un sourire mauvais.
    Elle sentit du sang tiede degouliner de sa plait, ou la roche etait encore enfoncee. Ce que cela pouvait etre desagreable, bon sang !


Dernière édition par le Jeu 7 Fév 2008 - 4:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/merope-t1149.
San
Dieu de la Magie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 260
Age : 24
Rang : Dieu De la Magie
Pouvoirs : Toutes sortes de magie ( spécialement l'air)
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Mar 6 Nov 2007 - 11:26

Continuation de la tempête, même plan, enfin quelques petites choses ont aussi changé, commençons pas le dernier plan, au le début...allez, cette fois on va faire le premier.
Une jeune fille nommé Mérope était toujours dans les bras du jeune homme, le vent s'était peu à peu calmé, et oui, San avait un minimum d'autorité avec son ami. Enfin, la jeune fille répondit à la question que San lui avait posé ( une demi-heure auparavant -_-' XD). Le jeune homme aux cheveux violets tourna la tête dans sa direction et l'écouta... Visage charmant?! Tiens n'était-ce pas la première fois depuis longtemps que quelqu'un lui disait?... Certainement, il n'avait rencontré, auparavant que des demoiselles très peu aimables et orgueilleuses. Il se redressa pour aplatir son dos de façon à ce qu'il ne soit pas courbé sur le tronc, et lui répondit:
" Vous trouvez vraiment que je possède un beau visage?!... Mais en effet vous ne vous trompez pas belle demoiselle, je suis même..." Puis il s'interrompit, encore un fois son ami, le vent, se gronda et fit volé une feuille morte boueuse et trempé sur la bouche du jeune homme.
* Ce qu'il peut être agaçant celui là alors* pensa San tout bas. Enfin, peut être avait-il bien fait au final car la jeune fille commença à se tortiller de partout et d'un seul geste, elle coinça la gorge de San entre l’écorce du tronc, et sa dague. San, pendant un instant fut très surpris, mais il se mit à sourire:
" Allons, allons gente demoiselle, à quoi voulez vous jouer?! Vous êtes bien forte pour faire l'innocent, je vous applaudit: CLAP CLAP CLAP... Mais finissez ce que vous êtes en train de faire voyons, je ne vous en empêche point, et puis comme vous pouvez le constater, je n'ai rien dans mes petits trous ( les poches), ni argent, ni bijoux... Ah si j'ai certainement une épée, je suppose que cela vous intéresse?? "

Puis il s'arrêta de parler car son souffle était devenu plus court. Une dague à la gorge, c'est un peu normal non? San aimait jouer les innocents comme ceci, peut être pour voir la pitié qu'ont les ennemis... Il n'en sait rien, mais ce qu'il sait, c'est qu'il ne mourrait pas aujourd'hui. Il aimait tout aussi exaspérer les jeunes filles pour qu’elle arrête. Il tenait quand même un minimum à sa vie. C’est vrai Mérope avait très bien joué la comédie car le jeune homme ne s’était rendu compte de rien. Elle était tellement chaude et douce, elle aurait put même se faire embrasser par un dieu tellement celui-ci était charmé. Enfin… San avait une petite mini de dégoût, et il était aussi un peu déçu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Presentation-f2/San-t1144.htm
Fatina
Maraudeuse au grand coeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 959
Age : 24
Rang : Voyageuse au coeur lourd - un peu tarée sur les bords
Pouvoirs : semi-identité de licorne
Espèce : Humaine, enfin c'est compliqué :b
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Jeu 15 Nov 2007 - 2:32

    Un eclair illumina l'espace d'une seconde le visage de Merope, dont les levres s'etaient retroussees en un mince sourire narquois. Il etait fait comme un rat, le beau gosse. Pourtant, San ne semblait pas paniquer le moins du monde, ce qui agaca la jeune voleuse. D'ordinaire, elle aimait voir ses victimes la supplier a genoux avant de les achever...
    Puis, San s'aventura a faire monter la fureur de Mera 0.0.
    'A quoi je joue ?'Cracha celle-ci au dieu.
    ... Il se fichait d'elle la ? Il se foutait de sa gueule ? Comment pouvait-il oser ? Devait-elle lui rappeler qu'il avait une lame sous la gorge... Ou alors, la mort ne lui fesait sans doute pas peur. Peut etre jouait-il au courageux ? Apres tout, les incontients existent...
    'Arrete ca ! ARRETE CA !' Hurla t-elle en perdant son sang-froid tandis que San se mettait a applaudir.
    Merope enfonca davantage la dague et un mince filet de sang coula le long de la gorge de San.
    'Espece de...'
    Mera inspira une grande bouffee d'air frais et sembla se calmer quelque peu. Mais son regard haineux et a la veine qui palpitait dangereusement sur sa trempe gauche sur disparurent pas pour autant. Ce garcon avait reussi a la mettre hors d'elle meme. Peut de gens encore sur Fevlia pouvaient se vanter d'un tel exploit.
    '....Minable. Tu crois que je vais t'epargner ? Demanda Merope, en detachant chaque syllables, les savourant une par une. Tu sais, je ne suis pas aussi faible que j'en ait l'air'
    Elle se mordit la levre inferieur tandis qu'un autre eclair eclatait. La pluie lui fouetait le visage, mais elle ne le sentait pas. C'etait elle et lui. Rien d'autre.
    Elle fut quelque peu decue lorsqu'il lui avoua qu'il ne transportait rien sur lui. Tout ca pour... Rien ? M'enfin, l'achever satisferait la jeune fille tout autant. Apres tout ce qu'il avait oser lui dire..
    'Alors, qu'est ce que ca fait, de ce faire tuer par une gentille petite fille ? Fit Merope, moqueuse. Je dois avouer qu'a ta place, j'aurais honte....'
    La voleuse enfonca davantage la lame.
    'Pret a mourir, petit homme ?'


Dernière édition par le Jeu 7 Fév 2008 - 4:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/merope-t1149.
San
Dieu de la Magie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 260
Age : 24
Rang : Dieu De la Magie
Pouvoirs : Toutes sortes de magie ( spécialement l'air)
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Mer 21 Nov 2007 - 15:49

San le savait bien, tout autant que la jeune demoiselle postée devant lui, il la provoqué, et cela marchait. En effet, la jeune fille avait amplifié son énervement, et, ce que San n'avait pas prévu, elle avait enfoncé la lame de sa dague un peu plus profonde. La plaie dans le cou du jeune homme commençait à se voir, suivit de plusieurs gouttes de sang, qui se mélangeaient avec les grosses gouttes de pluies. San était sal, un peu plus ou une peu moins, il changerait ses vêtements plus tard, car il n'allait tout de même pas rester comme ceci, son col plein de sang, très longtemps. San se redressa, et parla d'une voix très différente, c'est à dire qu'elle était devenue plus aiguë et plus lente, certainement bien sur cause de la chose sur son cou... Trois éclairs consécutifs jaillirent, San put remarquer le visage du la jeune fille. Il était beau, sa peau avait l'air très douce, malgré quelques gouttes d'eau, son visage était parfait. La jeune homme souri difficilement, puis répondit:
" Vous savez, je ne vous croit pas inférieur à moi, bien sur, pourquoi m'épargnez?! Vous n'étiez pas bien, au chaud, dans mes bras, sous ma cape? Si vous faites ça à tous les voyageurs que vous rencontrez sans essayer de sympathiser, il ne va bientôt plus rester grand monde"
Il se tut deux secondes pour reprendre son souffle, car Mérope avait enfoncé une fois de plus la lame. Une branche fouetta le visage de San, et une petite égratignure apparut sous son oeil gauche, suivit de gouttes de sang. Le jeune homme aux cheveux violets repris la parole:
" Pourquoi aurais-je honte?! Se faire tuer par une aussi belle demoiselle, je n'appelle pas ça avoir honte mais plutôt avoir de la chance... Je ne vous avoue pas que nous aurions pu sympathiser, vous êtes si charmante... Enfin le destin est comme ceci..."
San avait un plan dans la tête, certes, il ne nier pas que Mérope soit capable de le tuer, mais il voulait l'embéter encore un peu, et puis, si elle cédait cela voulait dire qu'elle est au fond, une gentille fille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Presentation-f2/San-t1144.htm
Fatina
Maraudeuse au grand coeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 959
Age : 24
Rang : Voyageuse au coeur lourd - un peu tarée sur les bords
Pouvoirs : semi-identité de licorne
Espèce : Humaine, enfin c'est compliqué :b
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Jeu 10 Jan 2008 - 1:58

    Ayant un bon caractère de cochon, et une fierté sans égale, Merope ne supportait pas que l’on « l’insulte », ni que l’on lui manque de respect. Selon elle, son pouvoir de guérison la rendait largement supérieure aux autres. Parfois, il lui arrivait de se croire invulnérable, imbattable ; Ce qui lui donnait des idées assez poussées : Comme aller prendre a elle seule un des royaumes de Fevlia. Vraiment, je vous le jure qu’elle y a déjà songé…
    C’est ainsi, que de voir ce jeune – mais bien que bien foutu – garçon insinuer qu’elle ne pouvait pas le tuer la rendait hors d’elle-même… Peut être croyait-il qu’il serait une exception parmi tout ses autres meurtres? Apres tout, il n’était pas le premier à l’avoir pensé. Certains avaient même tentés de la faire changer d’avis : Qu’ils essayent donc ! Il n’y avait que les faibles d’esprits pour se laisser ainsi détourner d’une si délicieuse intention.
    Mais, peut être qu’il ne servait en effet a rien de détruire des vies, n’ayant pas un sous dans leurs poches ? Ce jeune homme le lui avait dit… Bien sur, il avait une épée, mais Mera en avait déjà deux. A quoi bon en avoir une troisième ?
    Holala ! Mais que pensait-elle maintenant ? Etait-elle en train de songer à l’épargner ? Jamais !
    « Si tu crois une seule seconde que je vais… Que je ne te… Ni pense même pas ! » Bredouilla Merope, un peu perdue dans ses pensées.
    C’était un peu comme dans les films… Comme si un petit ange de Merope était apparut sur son épaule droite, et qu’un petit diable était apparut sur la gauche.
    « Tue le ! Lui soufflait le diablotin, appuyé nonchalamment sur sa petite fourche, un de plus ou un de moins, quelle importance ça a pour toi ? »
    « Non ! Ne fais pas ca ! S’écria l’ange, tout en lançant un regard furieux a son double maléfique, ce jeune homme a raison : Tu ne peux pas continuer à zigouiller tout les pauvres passants que tu croises ! Tu ne peux pas continuer comme ça ! Ca suffit… »
    *La Ferme, vous deux !* Pensa Mera avec force.
    La jeune fille leva un regard sombre vers San, puis laissa glisser lentement la lame de son épée, de sorte que le jeune dieu puisse respirer librement sans se planter davantage la pointe de l’acier dans la gorge.
    La lame alla se positionner contre la poitrine du garçon.
    « Si j’étais bien sous votre cape ? Murmura doucement Merope, les yeux baissés vers le cœur de San, menacé d’être transpercé a chaque instant, vous semblez croire que toutes les filles aiment se blottir comme des chats soumis contre votre torse… Je suppose que vous aimer ca.. N’est-ce pas ? Ne vous croyiez vous pas irrésistible ? Cela ne serait pas étonnant… »
    La jeune voleuse eut un sourire.
    « Quand a votre chaleur, je peux vous assurer que je n’en est pas besoin. Il faut beaucoup plus que cette tempête et ce froid pour me faire flancher, je ne suis pas aussi faible que les autres gamines de mon… âge »
    Elle avait légèrement hésité pour son dernier mot. ‘Physique’ aurait été plus approprié, car Merope avait depuis longtemps passée la quinzaine.
    « Vous me trouver réellement charmante ? Je dois avouer que, vous êtes le premier à me le dire. Tous les autres ne voyaient en moi qu’un monstre sanguinaire… Ou une petite fille ayant été mal éduquée. Finalement, vous n’êtes peut être pas si aveugle que ca. Mais trêve de bavardage ! »
    Elle leva son épée, prête a l’abattre sur le crane de San..


Dernière édition par le Jeu 7 Fév 2008 - 4:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/merope-t1149.
San
Dieu de la Magie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 260
Age : 24
Rang : Dieu De la Magie
Pouvoirs : Toutes sortes de magie ( spécialement l'air)
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Mer 16 Jan 2008 - 16:12

San avait remarqué le petit cafouillage de la jeune fille. Il ne dit rien mais avait pressenti qu'elle allait retirer la lame de sa gorge. Certes San était un homme charmant, enfin d'après certaines femmes, aussi doux, soigneux, mais il n'aimait pas vraiment qu'on le contredise. Après que Merope ai finit de parler, l'homme aux cheveux violets se raidit, il n'avait jamais entendu des choses aussi blessantes à part de la part de son père auparavant. San posa délicatement la tête sur le tronc, essayant de ne pas se faire couper une seconde fois. Mais un éclair atterrit à cinq pas de là où ils étaient, et fit sursauter le jeune homme. La lame s'enfonça un peu plus. San n'avait plus rien à perdre il continuait son plan de sauvetage dans sa tête, lame un peu plus ou un peu moins enfoncée, au point où il en était, il commençait à s'habituer à cette douleur. Quoiqu’il remarqua le sang sortant de la plaie de sa gorge, couler un peu plus vite. Bien sur, pour faire l'humoristique San ne put s'empêcher de parler en s'adressant à un public imaginaire:

" Ne vous en faites pas, ce n'est que du Ketchup..."

En effet, comme vous le remarquez, San devint de plus en plus fou. San répondit à Merope d'une voix qui se barrait un peu en .....(Comme quand quelqu'un mût) :

" Et bien, dîtes moi, vous êtes bien indécise, vous me tutoyer ou vous me vouvoyer, venez-vous a peine de remarquer que c'était un minimum plus poli? Ou bien êtes vous s'en vous le rendre compte, impolie?... Ecoutez, il faut bien que je trouve l'heureuse élu de mon cœur non?! Ah, suis-je bête, vous ne plaisait même pas à un dragon."

San commençait à s'énerver. Ca y est, le compte à rebours était terminé, San posa la main sur son pommeau d'épée, puis il dégaina son épée dans un fin bruit. Et se mit en garde. L'escrime n'était pas son passe-temps favori, il n'était pas aussi habille qu'avec ses propres membres, enfin c'était certainement plus tranchant qu'un pied. San tenta de repousser la lame qui s'était encore plus enfoncée dans sa gorge mais tout ce qu'il arriva a faire n'était qu'à amplifier sa blessure qui maintenant pouvons nous dire blessure grave. San toussota et cracha du sang, le sang atterrie sur la douce main de Merope puis se diluât avec les gouttes de pluie. San ne pouvez plus prononcer une phrase, un mot, ni même une onomatopée. Il souleva son épée avec difficulté pour venir rencontrer celle de la jeune fille et réussit à dégager l'épée de sa gorge.


[ désolé de faire court ==' )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Presentation-f2/San-t1144.htm
Fatina
Maraudeuse au grand coeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 959
Age : 24
Rang : Voyageuse au coeur lourd - un peu tarée sur les bords
Pouvoirs : semi-identité de licorne
Espèce : Humaine, enfin c'est compliqué :b
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Lun 21 Jan 2008 - 6:30

    *Positive... Positive… Une fois qu’il sera mort, tu te sentiras bien mieux.*
    Merope tourna la tête vers le pauvre San, semi-égorgé entre la lame de l’épée et le tronc d’arbre.
    « Du Ketchup ?... » Répéta t-elle, un peu ailleurs.
    Ayant été une nouvelle fois déconnectée du monde réel par ses songeries, la jeune fille avait loupée la plaisanterie de sa ‘proie’. C’est pourquoi, elle resta une seconde à méditer, un peu décontenancée, sur la phrase du dieu.
    « Mais qu’est ce que tu me raconte, là ?.. »
    Puis elle se rendit compte qu’elle était un peu stupide. Pourquoi se cassait-elle la tête à chercher le sens des mots de ce jeune homme ? C’était dingue a quel point elle pouvait être distraite, ce jour là. D’ordinaire, quand elle voulait tuer quelqu’un, elle n’y passait pas plus de cinq seconde… Mais là, elle ne pigeait pas. Finalement, peut être que ce beau gosse avait raison… Peut être avait-elle un petit faible… Peut être n’allait-elle pas le tuer..
    « Indécise ? Moi ? Pas du tout. »Mentit Mera, prenant un air agressif, dans le but d’intimider San.
    Le tonnerre gronda avec fureur, dans un ciel lointain. Cela eut pour effet d’énerver un peu plus Merope. Enfin, un peu plus.. Comment pouvait-elle être plus agacée que maintenant ? Chez la jeune fille, il n’y avait pas vraiment de moments où elle n’était pas hors de ses gonds ; ou du moins, ils étaient très très rares. Durant ces moments, il arrivait à Mera d’épargner quelques passants… Vous voyiez, le progrès ? Mais ne vous faites pas d’illusions, la voyeuse restait un tantinet dangereuse.
    « La politesse n’a aucune importance pour moi… » Marmonna la maraudeuse, cachant dans l’ombre ses joues, devenues un tantinet rouges.
    Comment ? Etait-elle en train de rougir bêtement face aux provocations de San ? Ben, il semblerait que oui.. Mais, était-ce un rougissement de colère ou… de gène ? Personnellement, je pencherais pour un mélange des deux…
    « Vous cherchez l’élue de votre cœur ? Je crois que vous avez frappé à la mauvaise porte. L’amour, vous le trouverez ailleurs que sur Fevlia en ces temps de guerre. Il faut être fou pour vouloir aimer alors que l’on risque sa peau à chaque minute… La preuve, ici même. Je ne sais pas vous tu saisissez ce que je vous dis.. »
    La surprise fut alors à son comble : le jeune homme trouva la force de dégainer sa fine épée afin de tenter de dégager celle de la jeune fille. Cependant, son geste ne servit qu’à enfoncer davantage le sabre de Merope dans sa poitrine. Du sang roula alors le long de la gorge de San. Ce dernier toussa, et du sang sauta jusqu'à la main de la jeune fille.
    Le dieu releva avec un dernier effort son épée, puis parvient enfin à abaisser celle de Mera.
    Voyant que le jeune homme était très mal en point, la jeune voyageuse eut un petit sourire : Si elle ne le tuait pas maintenant, elle pourrait encore s’amuser un peu avec lui. Merope remit alors son sabre dans son fourreau, puis se laissa tomber à genoux, le visage a quelques centimètres de celui de San.
    « Tu n’as pas peur de mourir ?...Lui demanda t-elle dans un murmure, C’est une chance, tu sais, car mort, tu vas surement l’être dans quelques instants… »Elle jeta un petit coup d’œil à l’épée du jeune homme.
    « Mais, es-tu capable de tuer quelqu’un ? Tout le monde ne le peut pas. Il semblerait que cela demande un certain manque de… Comment dire ? De cœur ? Oui, surement. En tout cas, saches que si je te tuais, je n’en aurais pas le moindre remords. Je ne suis pas une faible, et je n’ai pas une trace d’amour dans l’esprit. Mais j’ai l’impression que tu t’obstine à penser le contraire… Ai-je tord ? »
    Merope approcha une main vers le visage de San et caressa l‘une de ses joues avec douceur.
    « C’est quand même dommage… Tu étais si beau. Je ne suis pas prête de vous oubliez. J’aurais bien aimé connaitre le nom de ma plus belle victime… Qui es-tu ? »


Dernière édition par le Jeu 7 Fév 2008 - 4:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/merope-t1149.
San
Dieu de la Magie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 260
Age : 24
Rang : Dieu De la Magie
Pouvoirs : Toutes sortes de magie ( spécialement l'air)
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Lun 21 Jan 2008 - 18:30

Après avoir fait un effort certainement de trop, San était allongé sur le dos, sa tête plaquée au sol, un main sur ses yeux violets, une autre au cou. Dés qu'il fermait les yeux, il se voyait plus tard entouré de terre, dans une fosse, des vers commençaient à gigoter sous son corps... Mort quoi. Puis le jeune homme ouvrait les yeux et voyait la jeune fille penchait sur lui, souriant, certes c'était un sourire on ne peu plus arrogant et moqueur, mais au fond c'était un magnifique geste. San se releva avec grandes difficultés et s'adossa à un tronc d'arbre à vingt centimètres de lui. Le sang ne finissait toujours pas de couler. * Non je ne mourrai pas du moins pas s'en avoir embrassé Mérope * Oui, il était en train une fois de plus de délirer. Ca ne lui arrive que très rarement ne vous inquiétiez pas. Enfin, San essaya de parler mais ne réussi à bien articuler:

" Vous voyez, vous dites vous même, que je ne suis pas comme les autres...... Et que je suis beau. Arrêtez de vous trahir."

Il reprit son souffle une bonne poignée de secondes et finit en disant que non en effet il n'avait pas peur de mourir. Le jeune homme rangea son épée tout en ayant une respiration lente et brusque. Une petite rafale de vent surgit, ce qui glaça le sang de San qui gémit de douleur. Il avait maintenant les cheveux devant les yeux à cause du vent. Le jeune homme trahissait dés que Mérope caressa sa joue avec une telle douceur. Il n'était pas aux anges mais presque car il savait bien que ce geste n'avait vraiment aucune importance pour la jeune fille, même, elle s'amusait certainement à briser le cœur du Dieu. Ce dernier pressentait quelque chose de négatif de la part de le jeune fille mais il ne put le décrire. San commençait à avoir une respiration plus régulière, il n'était plus vraiment essoufflé mais soufré tout de même de la douleur. Après quelques secondes de silence, à nouveau un éclair jaït devant les deux personnes. Cette fois-ci, le jeune homme ne sursauta pas, puis le vent se mit à souffler étrangement. San ouvrit la bouche grande ouverte et respira pleinement l'air du vent. Il savait ce que cette brise de vent voulait dire mais ne le montra pas. San pensa et essaya de lui répondre: *Je sais, il faut que je me booste mais tu ne peux pas savoir comme cette jeune fille est forte, mais toi à ma place* Cette dernière phrase n'avait vraiment aucun sens, car il était déjà à sa place. Oui, San parlait au vent, et là il ne délirait pas. Le vent se calma, San respirait tout a fait normalement, le sang s'était arrêté de couler mais la plaie était toujours là. La magie ne fait pas souvent des miracles de médecine dans ce genre même si elle est puissante.
Le jeune homme se leva et boitât, et se positionna en face de la jeune file, toujours à genou.

"Vous avez finalement raison, jeune demoiselle, je ne suis certainement qu'un lâche et un nul. J'ai certainement le cœur trop gros pour charmer toutes les jolies filles que je croise. Vous n'avez pas un manque de cœur même si cela vous amuse de tuer tant d'innocent, mais avez vous réfléchit ne serait-ce qu'une minute avant de faire ce geste achevant ?! Ce ne sont certainement que des pauvres gens qui ne veulent que le bonheur de leurs femmes et de leurs enfants. Je sais que au fond de vous, qu'il y a un véritable cœur alors ne soyez pas aussi indulgente envers vous-même. Vous ne faites seulement que vous blesser. Ai-je tord?..... Tout cela pour dire que je suis prêt à mourir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Presentation-f2/San-t1144.htm
Fatina
Maraudeuse au grand coeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 959
Age : 24
Rang : Voyageuse au coeur lourd - un peu tarée sur les bords
Pouvoirs : semi-identité de licorne
Espèce : Humaine, enfin c'est compliqué :b
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Ven 8 Fév 2008 - 1:33

    Merope grimaça et leva les yeux au ciel, agacée par l’entêtement de San. N’abandonnerait-il jamais ? Mourrait-il persuadé d’avoir en face de lui une gentille jeune fille ? Apparemment, oui… Il semblait penser que chaque mot sortant de la bouche de la voleuse signifiait qu’elle avait des sentiments pour lui, et qu’elle ne le tuerait pas. Encore une fois, peut être avait-il raison ? Mera étant connue pour être infinitivement imprévisible… Mais, de là à tomber amoureuse d’un petit bonhomme aux cheveux violets…Non en fait, ce serait plutôt un jeune homme bourré de charme et aussi têtu qu’elle.
    « Je ne vois pas en quoi je me trahirais. Ton joli visage ne me fera pas flancher ».
    L’agacement de Merope monta (encore) d’un cran lorsque San fit un signe négatif de la tète, avouant qu’il n’avait pas peur de mourir. En réalité, ce ne fut pas que de la colère pour la voleuse, mais aussi de la surprise. Peut être même de l’impression. Ce jeune homme était décidément intrépide, et il était rare d’en croiser des comme ca sur les chemins en des temps de guerre. Son courage déstabilisa la jeune fille qui abaissa légèrement son sabre.
    « Tu n’as pas peur de la mort ?... » Demanda t-elle, avec une sorte de méfiance.
    Son cœur se serra et elle plissa les yeux quand le jeune dieu se mit à gémir de douleur, alors qu’une bourrasque à geler les os de n’importe qui les secoua. Merope observa d’un œil neutre (physiquement) le corps étendu devant elle du jeune homme. Il était vraiment en piteux état.
    « Et la douleur, tu en as peur ? »
    Une nouvelle bourrasque, étrangement plus douce, vint les frôler. San eut alors une étrange expression. Comme s’il parlait à quelqu’un par la télékinésie. Strange, Strange… Merope serra son pommeau d’épée et jeta un coup d’œil derrière son épaule afin de vérifier si le jeune dieu n’avait pas fait venir quelqu’un. Personne. L’endroit était toujours aussi vide. La voyageuse ne comprenait pas. A qui ce gars avait-il parlé ?
    Lorsque Mera se retourna vers ‘sa proie’, elle remarqua avec un petit haut le cœur que cette dernier c’était redressé, bien que boitant. La réaction fut immédiate pour la jeune fille qui releva son arme afin de la pointer sur le cœur de San. Ce dernier ne saignait plus, mais la plait était encore bien voyante, la chair a vif brillant aux lueurs de la lune.

    "Vous avez finalement raison, jeune demoiselle, je ne suis certainement qu'un lâche et un nul. J'ai certainement le cœur trop gros pour charmer toutes les jolies filles que je croise. Vous n'avez pas un manque de cœur même si cela vous amuse de tuer tant d'innocent, mais avez vous réfléchit ne serait-ce qu'une minute avant de faire ce geste achevant ?! Ce ne sont certainement que des pauvres gens qui ne veulent que le bonheur de leurs femmes et de leurs enfants. Je sais que au fond de vous, qu'il y a un véritable cœur alors ne soyez pas aussi indulgente envers vous-même. Vous ne faites seulement que vous blesser. Ai-je tord?..... Tout cela pour dire que je suis prêt à mourir."

    Le discours du jeune homme donna à Mera un grand coup de chaleur et de fraicheur dans le cœur. C’était un drôle de sentiment… Il lui semblait qu’elle n’en avait pas connu de tel depuis un bail. Pas si bête, ce p’tit bonhomme. Il avait réussi à taper dans le cœur de la voleuse. Celle-ci resta un instant immobile, le regard vague, la bouche entre-ouverte, les sourcils froncés.
    Lentement, Merope baissa son épée, tout en regardant San, droit dans les yeux.
    « Tu ne sais pas de quoi tu parles quand tu dis que j’ai un cœur » Dit-elle a mi-voix.
    Le reste se passa soudainement, sans que l’on ait pu le prévoir : la voyageuse se redressa vivement sur ses deux jambes, l’épée releva face à elle, mais pas contre San. Au contraire, la jeune fille s’était placée devant lui, de sorte de le protéger.
    ‘Y a quelque chose qui nous observe… Là bas, dans le buisson. » Murmura t-elle au dieu, le regard perdu vers ce fameux buisson, englouti par l’obscurité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/merope-t1149.
San
Dieu de la Magie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 260
Age : 24
Rang : Dieu De la Magie
Pouvoirs : Toutes sortes de magie ( spécialement l'air)
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Lun 3 Mar 2008 - 19:41

San s'était adossé (une fois de plus) à un mur, et sentit d'un coup la pointe de l'épée sur son cœur, il ne la craignait pas, ni la douleur, ni cette épée, ni la jeune fille. San resta pensif quelques instants en regardant le ciel noir de brume et de nuage. Des éclairs faisaient devenir le ciel lumineux quelques petites secondes puis les nuages se regroupaient petit à petit lentement. Il pleuvait, moins qu'avant, c'était des fines gouttes d'eau. San passa sa main droite à l'avant de sa coiffe pour dégager son front ruisselant d'eau. Ces cheveux violets restèrent dressés. Le jeune homme sortit de ses vagues pensées afin d’écouter Mérope lui répondre. Il n'avait pas compris tout de suite ce qu'elle voulait dire mais imagina. Quelques minutes après, l'ambiance changea d'un seul coup... PAF.... San n'hallucinait pas non, Mérope était de dos et faisait mine de le protéger. Etrange... Le jeune homme regarda dans tous les sens pour sentir son élément, il n'était plus des leurs. Le vent ne soufflait plus prés de San, c'était bien la première fois qu'il le laissait seul. C'était peut être une épreuve pour San. Peut être....peut être... En tout cas c'est vrai, la jeune fille ne disait pas faux, il y avait belle et bien une présence, une présence magique...
San fit deux pas en avant pour se retrouver au niveau de Mérope. Puis il regarda plissant des yeux vers l'endroit indiqué par la jeune fille. Oui, il était derrière ce buisson, mais pas seulement. Il 'y avait que des yeux derrière, le corps de l'ennemie était large, très large. Lentement, la chose sortit, elle avait les yeux rouges. C'était un monstre gros et noir, son corps était en faite envelopper dans de la brume épaisse noire, on apercevait juste des pointes le long de son dos. Ses yeux émettaient une lumière blanche perçant les ténèbres. San prit le bras de sa camarade et fit cinq mètres de moins. La créature devant la quelle ils étaient, était un Cauchemard. Ces créatures en plus d'être très puissantes pouvaient envoyer dans la tête de ses ennemis des pensées si affreuses qu'ils ne pensaient même plus à combattre. San bloqua son esprit puis ordonna à Mérope de faire de même.

" Ne laisse en aucun cas ce monstre entrait dans tes pensées, bloque les..."


San avait à ce moment là une sorte de crainte. Et si c'était elle qui avait fait venir ce Cauchemard?! San tout en restant prés d'elle se méfiait.
Le monstre se mit à avancer doucement vers eux. San sortit son épée même si il s'avait que le monstre ne craignait aucune arme. Tant pis, il faisait ça pour détourner son attention et pour que la jeune fille ai le temps de bloquer ses pensées mentales. Puis il se jeta sur le monstre. Ce dernier évita le coup et bloqua son épée avec ses griffes. Il essaya de rentrer dans les pensées de San. Celui-ci le sentit et détourna son attention une fois de plus, pour renforcer ses barrières mentales. San eut juste le temps pour éviter le coup de griffe de son ennemi qui avait toujours l'épée entre les griffes. San ne voyait qu'un moyen, utiliser la magie. Il voulait protéger Mérope. Peut être qu'au fond il la désirait beaucoup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Presentation-f2/San-t1144.htm
Fatina
Maraudeuse au grand coeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 959
Age : 24
Rang : Voyageuse au coeur lourd - un peu tarée sur les bords
Pouvoirs : semi-identité de licorne
Espèce : Humaine, enfin c'est compliqué :b
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Dim 16 Mar 2008 - 22:35

    Les yeux plissés, Merope fixait sans ciller le fameux buisson d’où un grondement sourd s’éleva soudainement. Bien qu’elle fit mine de ne pas être apeurée, la jeune maraudeuse fut parcourue d’un frisson. D’ordinaire, elle avait tendance à ne pas rester bêtement face au danger. Quand elle sentait la situation trop risquée, elle avait plutôt tendance à décamper en vitesse au lieu de faire face à la chose. Bien sur, Mera ne craignait pas cette créature pour sa propre peau, car elle se savait naturellement hors de danger grâce à son don, mais elle craignait surtout pour la peau de San. He oui, la chère voleuse n’avait aucune idée du fait que le jeune homme était un dieu, donc, qu’il était capable de se défendre tout seul.
    « J’ai aucunes idées de ce qu’est cette chose, mais peu importe, reste avec moi, je vais te protéger » Murmura Merope a San.
    La créature apparut alors et la jeune fille eut une sorte de hoquet de surprise. Que… Qu’est ce que… Cette chose ?
    Elle n’avait jamais rien vu de semblable. Si elle n’avait pas eu son don, Mera aurait surement prit la poudre d’escampette depuis longtemps. Bah oui… Tout le monde n’est pas doté de sang froid à Fevlia. Enfin, pendant certains moments, la jeune voyageuse peut faire preuve de bravoure… Mais c’est aussi rare que de trouver un trèfle à quatre feuilles dans le Sahara…
    Pourtant cette fois-ci, Merope était décidée à aider ce petit bonhomme. C’est pourquoi, au lieu de reculer face au Cauchemard, elle fit un pas en avant, mais elle fut contrainte de reculer de cinq pas car San l’attrapa par le bras et la tira en arrière.
    Il lui expliqua alors qu’elle devait à tout prix bloqués ses pensées si jamais cette créature essayait d’y pénétrer. O.K. Mera eut à peine le temps d’hocher la tête que le jeune homme dégainait son épée pour bondir sur le monstre. Celui-ci ne sembla pas sentir le moins du monde le coup de sabre que lui assena San. Il semblait aussi insensible que Merope, et celle-ci songea un instant que si la lame ne parviendrait pas à détruire le Cauchemard, alors, seule la magie le pourrait…
    Mais tant pis !
    La jeune voleuse sursauta et dégaina à son tour son épée lorsqu’elle vit le monstre élancer une de ses puissantes griffes sur le dieu. D’un bond, Mera para le coup de la créature, épée contre griffe. De toute la force que lui offraient ses petits bras de jeune fille, Merope repoussa le Cauchemard et, d’un coup vif, planta son épée dans le corps brumeux du monstre. Celui-ci ne senti rien et, d’un brutal coup de griffe, envoya Mera dans le décor.
    La voyageuse alla percuter un arbre en plein fouet, puis roula sur le sol, le bras tordu, la gorge tranché par la griffe de la créature. Qui ne l’aurait pas crut morte en cet instant ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/merope-t1149.
San
Dieu de la Magie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 260
Age : 24
Rang : Dieu De la Magie
Pouvoirs : Toutes sortes de magie ( spécialement l'air)
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Mer 30 Avr 2008 - 15:03

Assommé par le coup de griffe de la créature, San se ressaisit. Dans son champ de vision était apparu le monstre en gros plan, puis plus loin face à ce dernier le corps de la jeune fille au sol, morte... San se leva à toute vitesse, il avait senti son cœur augmenter de plus en plus sa cadence, il ne voulait pas qu'elle meurt, peut être allait-il l'admettre et l'avouer, il avait une légère attirance pour Mérope. Oui, ca lui arrivait de tomber réellement amoureux d'une personne. San chercha de vu son épée, qui était à quelques dizaines de centimètres du Cauchemard. De toute manière autant ne pas la prendre vu qu'elle ne lui servait à rien. Ces créatures si affreuses avaient été inventé pas je ne sais qui mais elles étaient vraiment gavantes. San s'avança à pas surs vers la jeune fille. Passant par derrière le monstre, il bloqua son esprit. Cela prenait beaucoup d'énergie mais il en avait encore un minimum pour sauver Mérope. Il était essoufflé. A quelques pas de la jeune fille, San se fit remarqué mais continua vite son chemin et sauta à genoux prés de la tête de sa camarade. Il tomba sur les feuilles puis attrapa la tête délicatement et les posa sur ses genoux. Il lui caressa les cheveux, en fixant le monstre, les yeux pétillant de fureur.

"Ne vous inquietez pas, je vais vous sauver, ou du moins vous venger. Et toi là, s'adressa-t-il au Cauchemard, vient te battre un peu "

Il se releva en prenant soin de ne pas blesser la jeune fille. Il commença à se concentrer mentalement, ce qui fut difficile vu que son ennemi essaya à plusieurs reprises d'entrer dans son esprit. Préparant son attaque, le vent se mit à souffler violemment, San volait à présent dans les airs entourés de vastes brumes blanches. Ses cheveux volaient dans tous les sens, pour une fois il ne faisait pas attention de son apparence. En un moment, il y eut un étrange silence, puis tout à coup, une puissante rafale, suivie de sortes de flèches autant puissante, se dirigea vers la créature et la transperça et l'envoya à une petite dizaine de mètres. Le Cauchemard n'était peut être pas encore K.O mais il avait reçu un petit choc. San inspira puis tomba à terre inconscient. Trop d’effort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Presentation-f2/San-t1144.htm
Fatina
Maraudeuse au grand coeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 959
Age : 24
Rang : Voyageuse au coeur lourd - un peu tarée sur les bords
Pouvoirs : semi-identité de licorne
Espèce : Humaine, enfin c'est compliqué :b
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Jeu 6 Nov 2008 - 0:55

    Outch... Ah, la vache! Bah, celui là je jure que je vais lui faire sa fête!
    La tête en compote, Merope se redressa doucement, mais sûrement, et considéra son état: L'os de son bras venait de se ressouder, tandis que sa gorge se refermait lentement. Rien de trop grave.
    "Juste une égratinure..."marmona la jeune fille, alors qu'elle se remettait d'aplomb.
    C'est alors qu'elle leva les yeux et vit San s'effondrer plus loin. Une main glacée se referma dans la poitrine de la jeune fille, plus particulièrement sur son coeur. Que s'était-il passé? Ou plutôt: Que se passait-il?
    La voyageuse sursauta lorsque le Cauchemard passa dans son champ de vision. Une vague idée de fuite lui traversa l'esprit. Après tout, elle ne connaissait pas ce garçon... Pourquoi l'aider? Mmmm... Quoi? Ca jamais.
    C'était presque si elle allait se donner elle-même une claque. Jamais. Comment avait-elle pu oser y songer? Comment avait-elle pu se le permettre? Elle allait le sauver, et surtout donner une bonne raclée à cette bestiole.
    Se redressant sur toute sa hauteur, Merope attrapa son épée et mis en garde le Cauchemard.
    "Toi là! Laisse le! Et viens voir par là..."
    Mis à l'épreuve, le Cauchemard se tourna lentement vers Merope et poussa un cri affreusement strident, qui forca la jeune fille à se plaquer les mains sur les oreilles. Outch... Encore une fois: Outch...
    Cependant, le Cauchemard qui sembla à Merope bien bête, sembla se surprendre lui même de son cri, et s'immobilisa un instant, hébété.
    Il n'en fallu pas moins à Merope: Elle bondit vers le monstre, son épée devant, et le frappa avec, au flanc gauche. Cela ne sembla n'avoir aucun effet, et la jeune fille se senti exaspérée, stupide même. Mais comment vaincre cette... chose?
    C'est alors que ses yeux se posèrent sur le corps de San, gisant à quelques mètres. La main se referma de nouveau dans la poitrine de Merope, et elle profita d'un instant d'innattention du monstre pour se faufiler vers le garçon.
    La maraudeuse s'agenouilla aux cotés de San, et le secoua frénetiquement. Dans sa poitrine, son coeur battait avec force.
    "Reveille toi!... Un petit effort..."
    Elle se pencha alors et posa sa tête contre la poitrine du jeune homme. Elle y senti les palpitations de son coeur... Mais très faibles...
    "Oh... Non...."
    Merope senti son coeur faire un bond. C'était un sentiment étrange... Comment se nommait-il déjà? Serait-ce de la tristesse? Non... Plutôt une sorte d'espoir qui s'accroche en vain, mais qui cherche à fuir. La jeune fille inspira une bouffé d'air frais et releva la tête, determinée, presque agressive. Elle allait tuer ce montre. D'ailleurs, où était-il ce dernier...?
    Ce rendant compte d'une réalité... Plutôt effrayante, Merope lacha le corps de San - qu'elle avait prit dans ses bras sans vraiment s'en rendre compte - et tourna lentement. Ce qu'elle trouva derrière elle lui arracha un sourire hébété. Le Cauchemard se tenait là, à quelques centimètres de son nez.
    Merope se pencha sur le corps de San pour le protegé et leva d'une main son épée pour l'abbatra sur la tête du montre. Elle s'y figea, mais le Cauchemard ne le senti pas plus que si une mouche s'était posée sur sa tête.
    La créature poussa alors un cri terrible et donna un puissant coup de patte à Merope, qui alla s'envoler à quelques mètres, pour retomber dans la boue dans un bruit mat.
    "Alors toi..."
    La jeune fille dégluti, voyant que le monstre chargeait dans sa direction. Il ne semblait plus s'interresser au corps de San, pour l'instant. Son objectif avait l'air d'être de réduire Merope en bouillie.
    Sans vraiment réfléchir, Merope se redressa et s'élanca vers le Cauchemard. La colision fut violente, mais la maraudeuse parvint à s'accrocher à l'un des piquants de la créature. Seulement, la question à présent c'était... Et maintenant?
    D'un oeil, elle repéra son épée, figée plus loin sur la créature. Une idée s'alluma dans l'esprit de la jeune fille.
    Tandis que le Cauchemard cherchait bêtement où était passée sa proie, la maraudeuse escalada agilement le dos de la bête, pour atteindre son épée. Lorsque celle ci fut retirée du corps du monstre, ce dernier sembla comprendre la position de la jeune fille, et fit une chose à laquelle Merope ne s'était pas attendue: Il entra dans ses pensées.
    Des images se repercutèrent dans la tête de la jeune fille qui en hurla. Lachant prise, elle tomba du Cauchemard et s'écrasa, une fois de plus, au sol. Son épée à ses cotés. Merope fut alors prise de convulsions, et elle mit ses mains sur sa bouche pour s'empecher de crier. Le monstre l'obligeait à voir des images de sa famille, totrturée, massacrée, mise en pièce sous ses yeux. C'était la pire des souffrance pour la maraudeuse.
    Des larmes lui vint au yeux et elle laissa un nouveau cri de terreur lui echapper. Suffit! Stop! Pas ça!
    Le Cauchemard arrêta un instant de manipuler l'esprit de Merope, et le corps de cette dernière se détendit, à en devenir presque flasque. Elle ne bougea plus, les poings serrées. C'était une sorte de confusion dans sa tête. Quelqu'un qui s'introduit dans vos songes: c'est pas une partie de plaisir.
    Prise d'une soudaine impulsion, la jeune rouquine se tourna vers le monstre et lui fit face au moment où il ouvrait la geule pour la gober. Elle le sentait commencer à introduire ses jambes dans sa bouche, lorsqu'en un éclair, elle se saisie de son épée et la planta droit dans la geule de la créature. La lame passa par le palais du Cauchemard, pour lui traverser le crâne.
    Avec un cri horrible, Le monstre lacha sa proie et s'écroula au sol, pris à son tour de convulsions. Cela dura une minute, puis il s'immobilisa, à jamais.
    Merope se laissa tomber à genoux, puis sur le ventre. Elle était épuisée, et encore, le mot "épuisée" lui semblait bien faible par rapport à ce qu'elle ressentait. Mais au fond d'elle, la jeune fille se sentait triomphante. Elle l'avait eut.
    "Echec... Pour... Toi, p'tit gars..."
    Elle se tourna alors vers San. La maraudeuse se traina jusqu'au corps de celui ci, et se colla contre lui, pour une raison qu'elle n'aurait su donner. C'était surement sa fatigue qui lui jouait des tours...
    "On l'a eut..."murmura t-elle faiblement, avec un petit sourire.
    Puis elle ferma les yeux, et se blottit contre le jeune homme, couvrant son visage de ses cheveux roux, pour le proteger de la pluie qui s'abbatait sur eux, bien décidée à les noyer.
    Merope se sentait si faible qu'elle s'endormit, avec avoir resserée sa prise sur le jeune homme, et avoir mis une cape sur leur corps.


[Pfiou! j'espère que ça te plaira, c'est pour m'excuser de mon retard considérable Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/merope-t1149.
San
Dieu de la Magie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 260
Age : 24
Rang : Dieu De la Magie
Pouvoirs : Toutes sortes de magie ( spécialement l'air)
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Dim 16 Nov 2008 - 11:47

"Hum…pourquoi ai-je si chaud ?..." marmonna San, tout en ouvrant les yeux. Il faillit sursauter à la vue de quelques choses à coté de lui, sous sa cape, mais après une courte réflexion il comprit que c’était la jeune fille. San se rappela du monstre, du Cauchemard, il regarda autour de lui, sourcils froncés, et ne remarqua rien de spécial. Une petite lueur du Soleil essayait de percer les hauts arbres de la forêt, il pouvait donc faire soleil dans cette forêt nommé la forêt des pluies ? Étrange. San essaya de comprendre ce qu’il s’était passé, apparemment, Mérope l’avait protégé et tué le cauchemard, elle était douée. San l’admira, son visage était si doux et innocent quand elle dormait, San commença à tendre son bras pour lui effleurer la joue, mais il s’arrêta à quelques millimètres car il n’osait pas, il ne voulait pas la mettre en colère. Il souria puis se rallongea, un peu plus proche de la jeune fille, après lui avoir remit sa cape sur son corps si beau. San songea si un jour, cette jeune fille pouvait être sa… hum vous savez. Il commençait vraiment à l’apprécier cette jeune fille. Cependant, il repensa au combat de la veille, il avait vraiment était médiocre avec ses petites feuilles volantes. C’était décider, il devait s’entrainer plus. Pour lui, c’était comme si il vivait avec le vent, c’est une partie de lui, jeune, San ne pouvait pas l’admettre, peu a peu, il a apprit à se contrôler et à grandir avec l’élément. Après s’être plonger dans son adolescence, San se mit de côté est admira la jeune fille, jusqu’à ce qu’elle se réveille. Elle était vraiment étonnante, et admirable.
Une feuille morte, virevolta dans les airs et vint se placer sur le visage de la jeune fille. San délicatement prit la feuille dans ses mains, et s’amusa à la transformer en toute sorte, cela était aussi de l’entrainement tout compte fait. La feuille s’envola violemment au dessus de sa tête, puis revint aussi vite qu’à aller. Le vent était un pouvoir immense, c’est pourquoi il ne devait pas le décevoir et devait amplifier son pouvoir. San laissa son amusement de côté pour se recoiffer, en effet après un combat, une tempête de vent et de pluie, ses cheveux violets ne paraissaient plus si splendides que ça. Il se leva doucement, pour ne pas réveiller Mérope, et fit quelques mètres, trouva une petite rivière. L’eau était froide, San remplie ses deux mains, et se mouilla les cheveux, il réitéra cette manœuvre quatre ou cinq fois. Une fois les cheveux à peu près propre, il revint vers Mérope, toujours endormie et s’assit à ses côtés tout en ce coiffant avec ses doigts. San pensait que c'était la première et la dernière fois qu'il dormait aux côtés de Mérope, alors pour ne pas perdre ses heures magiques, il se blottit à ses côtés, une fois de plus, et la serra par la taille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Presentation-f2/San-t1144.htm
Fatina
Maraudeuse au grand coeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 959
Age : 24
Rang : Voyageuse au coeur lourd - un peu tarée sur les bords
Pouvoirs : semi-identité de licorne
Espèce : Humaine, enfin c'est compliqué :b
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Sam 22 Nov 2008 - 21:39

    Tandis que ses forces se restoraient d'elles même et que ses égratinures disparaissaient, Merope tomba dans un profond sommeil; lottie contre San. Elle ne rêva pas. Elle ne vit rien. Pas même lorsque son "protégé" s'éveilla et se leva. La jeune fille grogna doucement et se retourna, emmitouflée dans sa cape. Ainsi, elle avait l'air innofensive, plus même, fragile. Sous ses airs doux et endormis, il semblait que l'on puisse la briser d'un coup, telle qu'une brindille.
    Merope tortilla son petit nez, lorsqu'une feuille vint se poser sur sa joue. Ce contact sembla la sortir de son coma de sommeil, mais ses yeux restèrent clos. Au lointain, le chant des oiseaux, la brise caressante, les feuilles dansantes... Zzz ... La rouquine retomba illico au pays des rêves. Ce dernier avait cette fois-ci prit la forme d'un gigantesque château dans lequel Merope se balladait, sans savoir où elle allait. D'un coup d'oeil, la jeune fille remarqua qu'elle était affublée d'une robe dorée, d'escarpins de verre, et d'un chapeau melon rose (?!). Ses cheveux étaient étonnament lisses, et elle remarqua rapidement qu'elle était toute propre, comme à la sortie d'un bon bain. Elle tâta fébrilement cette apparence qui n'était pas la sienne, et prit un air désenchanté. Que fesait-elle là? Et pourquoi était-elle revêti de la sorte?!
    Une fillette s'avança vers elle; avec un morceau de viande dans les mains. Elle jeta un regard éloquent à Merope, qui lui tendit machinement son chapeau. La fillette examina avec interrêt la chose, l'attrapa vivement, mis son précieux morceau dedans, et remis le tout sur sa tête avant de repartir d'une démarche joyeuse. Merope resta babaa. Elle cligna bêtement des yeux, et se rendit compte que sa tenue avait une nouvelle fois changée. Elle portait une robe lourde, aux ourlets nombreux, d'une teinte rouge sang. Ses pieds étaient nus; et ses cheveux roux bataillaient sur ses épaules.
    Merope haussa les épaules, et sursauta lorsqu'un jeune homme apparu à ses cotés. Il la regarda avec un sourire qu'elle jugea niais, et sauta, sans prévenir, sur elle. La jeune fille se débatti, lui envoya une giffle magnifique, et s'immobilisa net, lorsqu'elle se rendit compte que le garçon avait à présent l'apparence de San. San et ses cheveux magnifiquement violets. San et ses yeux sublimes. San et son sourire. San et... Non mais stop là!
    Merope prit un air indécis. Lui l'avait lachée, et s'éloignait lentement d'elle. Il partait loin, et rapidement, ne fut plus qu'un point sur l'horizon. La jeune fille hésita. Elle ne comprenait pas. Puis elle fut saisie d'un instinct étrange, qui la forca à courir après le jeune homme. La course fut longue, et Merope fut contrainte d'attraper deux plis de sa robe, et de les soulever au niveau de ses genoux, histoire de se facilité la tâche. Mais elle trébucha, vacilla, et tomba à plat ventre. Fichue robe... Elle détestait les robes! Impuisante, car enchevêtrée dans son vêtement, la jeune fille leva les yeux. Il avait disparu.
    C'est alors qu'une chaleur corporelle l'étreinta, bien qu'avec douceur, et arrêta le rêve net. Les yeux noirs de Merope s'ouvrirent aussitôt, et il lui fallu un instant pour constater la chose: San à coté d'elle... Enfin non... Elle dans les bras de San. Un feu d'artifice d'émotion et de pensées éclatèrent dans sa tête, et s'entrechoquèrent. La jeune fille se crispa. Que fesait-elle dans cette situation?
    Elle dégagea ses mains de l'étreinte, et s'extirpa petit à petit, pour finalement se retirer totalement des bras de San. Elle s'éloigna avec méfiance du garçon. Tous ses souvenirs de la nuit dernière avaient disparus, et Merope se creusa la tête. Comment était-elle arrivée là? Ses joues s'empourpèrent, prenant une teinte similaire à celle de ses cheveux. La pensée d'avoir dormi blottie contre San la chamboulait. Ce n'était pas ses habitudes.
    Pratiquement anéantie de ses derniers actes, la jeune fille se laissa tomber au sol. Elle se passa une main sur son visage, si pâle fut-il. Ses yeux ballayèrent la clairière, et elle y vit son épée; le corps du Cauchemard avait disparu. Il n'en restait qu'une étrange poussière. La jeune voyageuse ne réagit pas. Perdue dans ses songes.
    Merope savait au fond d'elle ce qui clochait chez elle. Elle le voulait.
    Merope se prit la tête entre ses mains. Non non et non!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/merope-t1149.
San
Dieu de la Magie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 260
Age : 24
Rang : Dieu De la Magie
Pouvoirs : Toutes sortes de magie ( spécialement l'air)
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Jeu 27 Nov 2008 - 15:29

San ne dormait pas, non, il n'avait pas réussi à retomber dans le sommeil après s'être allongé près de la jeune fille. Il avait senti le malaise de la jeune fille, s'étant levée précipitamment. Il ouvrit les yeux, et s'assit afin de voir Mérope. Au coin de sa bouche était formé un petit sourire narquois, il savait pertinemment ce qu'elle pensait, et cela le faisait sourire, même rire. San ne voulait pas la perdre, c'est pourquoi il allait dorénavant avancer doucement dans le cœur de la jeune fille. Il voulait apprendre à la connaitre. C'est vrai, une journée, un combat et une nuit ensemble n'allait pas faire connaitre la vie de Mérope. C'était bien la première fois que le jeune homme pensait à ceci, chaque rencontre qu'il avait eu était... brutale. Il allait droit au but, certes les jeunes filles n'étaient pas aussi coriaces que Mérope. C'était certainement pour cela qu'il... Oui, il allait la respecter, et puis peut être qu'un jour...
San se leva, il prit la cape dans ses mains et la secoua pour enlever les quelques brindilles et feuilles accrochées. Puis il la mit sur ses épaules. Comprenant que Mérope n'avait pour le moment pas avis de lui adresser la parole, il contourna un tronc d'arbre et s'appuya contre ce dernier. Ses cheveux étaient devenus, d'une splendeur incroyable, d'une grande brillance, fallait-il croire que le petit ruisseau était magique?!... Non, ce devait certainement être les heures que San passaient à en prendre soin. Il glissa ses doigts fins dans sa chevelure violette, elle était douce. San souri par satisfaction puis repensa qu'il était grand temps de s'entrainer. San se demandait par où il allait commencer, l'air, l'eau ? Quel élément?... Il décida qu'aujourd'hui ce serait l'air, car le vent souffla violemment dans sa chevelure. San eu alors un rire de satisfaction et comprit le message. C'était comme son esprit, le vent vivait en lui. San sera son bâton dans sa main gauche et ferma les yeux. En liaison avec Reï (c'est son bâton xD), il pouvait apercevoir une silhouette féminine, c'est le vent, possédant une chevelure rousse, et très longue. C'était comme ceci qu'il comprenait les messages. Soudain un bruit incertain de craquement de feuilles mortes derrière l'arbre stoppa ses chimères.

(Excuse moi de faire si court mais je n'avais pas beaucoup de temps ><)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Presentation-f2/San-t1144.htm
Fatina
Maraudeuse au grand coeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 959
Age : 24
Rang : Voyageuse au coeur lourd - un peu tarée sur les bords
Pouvoirs : semi-identité de licorne
Espèce : Humaine, enfin c'est compliqué :b
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Ven 28 Nov 2008 - 23:29

    (C'est parfait)

    Merope restait silencieuse. Son regard intense, porté au lointain, sous ses sourcils arqués d'indécision; Elle se tenait strictement immobile. Seule sa cheveulure se ballançait doucement au rythme de la brise. L'oreille tendue, la jeune fille entendit San s'approcher d'elle. Mais elle n'en fit rien, et décida de l'ignorer superbement. Ses lèvres frémirent contre son gré lorsque la cape se posa délicatement sur ses épaules. Auparavant, elle ne l'aurait pas permis, et l'aurait rejetée. Pas là.
    Merope serra la machoire, et attendit d'être certaine que le jeune homme se soit éloigné. Alors, lorsqu'elle ne senti plus sa présence, elle poussa un profond soupir, et se relâcha de son entier. Sa main caressa machinalement le manche de son poignard, et un frêle sourire étira ses lèvres. Sourire sans expression.
    Dans sa vie, Merope n'avait ressenti de compassion que pour sa famille. Un siècle de cela. Il était... Amusant pour elle, de retrouver un sentiment semblable. Elle qui en avait presque oublié le goût de l'affection.

    Il n'y avait plus un bruit dans la clairière, aussi, Merope céda à la tentation d'y jeter un rapide coup d'oeil. Il n'y avait personne. La gorge de la jeune fille se serra, et elle se redressa d'un bond sur ses quilles. Il était parti?
    Stupéfaite (et inquiète), Merope se précipita vers la bordure de forêt (attrapant au passage son épée). L'imbecile, songea t-elle, il va encore se faire attaquer par une bestiole... Qu'il rêve pour que je lui vienne en aide cette fois-ci! Aussitôt ces paroles pensées, la rouquine grogna dans son col. Pourquoi fallait-il qu'elle ait si peu de volonté face à lui?
    Agacée, et consternée par elle même, la jeune fille frappa le sol du pied, et s'avança prudemment dans le bois, tandis qu'une violente bourrasque soulevait l'atmosphère.
    Merope le trouva immediatement, adossé contre le tronc d'un chêne centenaire. Elle l'observa un moment, sans faire de bruit. Il ne pouvait pas la voir. Le jeune homme semblait absorbé à une autre occupation. Le vent tourbionnait férocement autour d'eux, et Merope s'aggripa vivement à une branche. Elle s'accomoda au tourbillon, et fit quelques pas vers San.
    En s'approchant, la jeune fille distingua une sorte de bâton dans la main du jeune homme. Son esprit s'illumina aussitôt: Un magicien! ça alors!
    Farouche, Merope tira son poignard. Le jeune homme se tournait alors vers elle, cessant ses bourrasques. Il l'avait sûrement entendue, ou alors, ses dons l'avait averti.
    Menaçante, la jeune fille leva sa dague. Fini ce petit jeu.
    "Maintenant, dis le moi une fois pour toutes: qui es-tu?"
    Elle n'avait pas l'intention de le laisser jouer avec elle, ni avec ses sentiments; d'autant plus qu'elle n'avait jamais apprécié les magiciens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/merope-t1149.
San
Dieu de la Magie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 260
Age : 24
Rang : Dieu De la Magie
Pouvoirs : Toutes sortes de magie ( spécialement l'air)
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Sam 29 Nov 2008 - 14:33

San, au départ ne se rendit pas compte de la dague que tenait la jeune fille dans une de ses mains. Son seul geste avait été de faire disparaitre son bâton, qui s'était aussitôt mit à briller, une lueur rouge. Le jeune homme, gêné par ce phénomène ressortit Reï de son dos, et le prit dans la main gauche. Il fut surprit par la question de Mérope, cela faisait longtemps tient, qu'elle ne l'avait pas posé. San ne bougeait pas, il restait adossé au tronc, qu'il trouvait confortable. San sourie, et s'approchant prés de Mérope finalement il lui répondit:

" Pourquoi voudrais-tu le savoir, je ne te veux aucun mal, ne te l'ai-je donc pas prouvé lors du combat et la nuit dernière?!... Il vous en faut plus ?! Je ne sais que faire. Si cela vous embête tant, je pense qu'il faudrait que je parte."

San commença à contourner le tronc pour passer de l'autre côté. Après un petit moment silencieux, il se tourna vers la jeune fille:
"Cependant vous pouvez garder ma cape, elle a l'air de vous plaire."
Puis après lui avoir fait un petit clin d'œil, il tourna les talons et se plongea dans la lueur sombre de la forêt. Bien sur, il n'allait pas s'enfuir comme ceci, ce serait perdre une bataille, il avait un plan. Et oui sous sa chevelure exceptionnelle se cachait un petit cerveau, certes mais bien rempli. Après donc, mur réflexion, il s'engagea dans une idée qui allait soit marcher ou le contraire. Il allait tenter le coup. San alla se cacher au sommet d'un arbre, ses feuilles devenaient de plus en plus jaunes. Il y en avait de toutes les étapes, elles commençaient par le vert, puis rouge, jeune et enfin elles allaient passer le reste de leur vie au sol, piétinées par les voyageurs. San attendit la venue de Mérope tranquillement, si il avait bien réfléchit elle devait revenir vers lui, sinon, il essayera de la retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Presentation-f2/San-t1144.htm
Fatina
Maraudeuse au grand coeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 959
Age : 24
Rang : Voyageuse au coeur lourd - un peu tarée sur les bords
Pouvoirs : semi-identité de licorne
Espèce : Humaine, enfin c'est compliqué :b
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Lun 1 Déc 2008 - 1:39

    "Mais..."
    Bouche bée, Merope laissa retomber son bras. Elle ne trouvait rien à dire. Il partait? Comment ça? Elle, garder la cape? Que de confusions.. Que devait-elle faire face à ça? Mais qui était-il aujuste?!
    "Répond moi! Ne te défi pas de la sorte!" Se réecria t-elle, entre colère et incertitude, tandis que le jeune homme s'éloignait.
    Pas de réponse. Juste un fichu clin d'oeil qui eut le pouvoir de la faire frissonner de la tête aux pieds. Merope s'en voulu d'être si faible. Ce n'était vraiment pas dans sa nature.
    La jeune fille attrapa sa tête entre ses mains et étouffa un hurlement d'inpuissance. Mais pourquoi était elle tombée sur lui? Pourquoi lui fesait-il cet effet là?
    Merope releva la tête. Elle n'était pas dupe. Il cherchait à jouer avec elle... Et y parvenait. San n'était certainement pas bête; et il n'était pas difficile de constater qu'elle... Enfin, qu'elle hésitait face à lui.
    Merope se renfrogna, et scruta la lame de son poignard. La question actuelle était: le suivre?... Ou pas? Dans le premier cas, il aurait fallu trouver un motif à cette poursuite. Hmm... Le tuer pour de bon? Ainsi, elle en aurait fini de se tordre dans tous les sens intérieurement?... Euf... Non... Elle ne pourrait pas le tuer... Même si elle essayait. San avait touché en plein dans le mille, et Merope le savait. Elle était, en quelque sorte, vulnérable face à lui.
    Mais s'en retourner en cet instant, sans même connaître le nom de ce jeune homme... C'était beaucoup. La rouquine désirait au moins savoir qui il était. C'est bien bête ça. De s'attacher à quelqu'un, sans même le connaître. Mais il avait eut une telle force, un tel regard, lorsqu'elle l'avait menaçé... ça lui avait retourné le coeur, à Merope.
    "Je le retrouve, il me dit qui il est, et puis c'est tout"
    Elle avait dit cela, comme pour s'en persuader elle même. Rien de plus. Niet. Il lui dirait son nom, et elle s'en irait, sans même l'effleurer d'un poil. Sauf s'il agirait d'une manière imprévisible. Peut être qu'après tout, ce n'était qu'une ruse...
    Merope glissa son poignard dans son étui, mais garda tout de même un certain qui-vive, et s'avança à la suite de San. Elle marcha quelques instants, mais ne trouva rien. La rouquine s'impatienta. Il ne devait pas être si loin que ça. Les empruntes étaient celles d'une marche douce, pas d'une course. San n'avait pas pu aller bien loin à ce rythme.
    Un déclic se fit dans l'esprit de Merope, lorsqu'elle remarqua que les pas s'arrêtaient au pied d'un arbre. Son regard monta alors le long du tronc, puis vers le feuillage aux mille couleurs. Merope plissa les yeux, c'est là qu'elle le distingua, perché sur une branche.
    Elle se senti tout d'un coup stupide. Il l'avait attendue. Il avait su qu'elle le suivrait.
    Merope posa une main sur son épée, dans sa tête, les pensées bataillaient. Elle aurait très bien pu le faire descendre de là, puis le découper à sa guise. Mais non. Elle se résigna, dans un geste d'exasperation, et entreprit de faire demi-tour, bien décidée à oublier tout ces évenements, et surtout, sa faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/merope-t1149.
San
Dieu de la Magie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 260
Age : 24
Rang : Dieu De la Magie
Pouvoirs : Toutes sortes de magie ( spécialement l'air)
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Mar 2 Déc 2008 - 23:10

San n'avait attendu que quelques minutes avant que la jeune fille apparaisse au pied de l'arbre, elle n'était pas si bête que ça, car instantanément elle avait regardé au pic de l'arbre, d'où se perchait le jeune homme. Il avait écarquillé ses grands yeux violets par stupéfaction. Le jeune homme n'avait pas vraiment eu le temps de se camoufler car il pensait que Mérope arriverai plus tard, alors il s'était imaginé être une feuille de cet arbre. Il se demandait de quelle couleur il aurait préférer rester, c'est au moment où il décida que ce serait le rouge que la jeune fille était apparue et l'avait remarqué. San avait à peine eu le temps de se remettre de ses histoires de feuilles qui n'avaient certes, aucun sens, que la jeune fille commençait déjà à partir loin de lui. San secoua la tête comme pour essayer d'enlever ses chimères, puis sauta d'arbre en arbre sans faire de bruit afin de se poser doucement devant Mérope. Le jeune home venait de comprendre qu'il était allé trop loin, il l'avait jugé trop vite. Cette jolie femme était certes étrange, mais son coté si mystérieux faisait tout son charme. Elle avait un air si triste et si accablé, qu'il aurait voulu la serrer dans ses bras, comme il avait fait la nuit dernière. Mais ce coup ci, il ne pouvait pas car il se serait certainement fait jeter.
Non, il n'osait pas, il ne voulait pas la blesser de nouveau et la faire fuir ou la mettre dans un état coléreux. San la regarda dans les yeux, les pupilles de ses yeux violets brillaient, il ne pleurait pas non, il sentait juste une grande émotion la parcourir qu'il ne su caractériser. San se pencha vers la jeune fille sans la quitter du regard, vers son visage, qui devait être si doux au touché, et ne pouvant s'arrêter, il s'approcha de ses lèvres, qui semblaient si froides, et y posa les siennes. Une rafale d'air chaud fit voletait les chevelures des deux jeunes gens, San se sentit aspirait par cette bouffé d'air chaude, il devait être heureux et anxieux de la réaction de la jeune fille, mais il ne décolla pas ses lèvres, il entoura la nuque de la jeune fille par ses mains fines et brulantes d'émotion. Ce devait être le moment qu'il attendait le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Presentation-f2/San-t1144.htm
Fatina
Maraudeuse au grand coeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 959
Age : 24
Rang : Voyageuse au coeur lourd - un peu tarée sur les bords
Pouvoirs : semi-identité de licorne
Espèce : Humaine, enfin c'est compliqué :b
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   Sam 6 Déc 2008 - 14:16

    Résolue, Merope s'était éloignée de San. Elle ne pouvais lui faire du mal; et ne voulait s'attacher à lui plus. Dans son esprit, une liaison rattachait l'affection à la sottise - pour ne pas dire faiblesse une nouvelle fois. Il lui semblait impossible - improbable- d'avoir une relation durable et stable, de quelconque type, avec n'importe qui. Pourtant; écrasé sous le fond de la conscience de la jeune fille, un petit angelot s'écriait "Tu te détrompe; se serait pour le mieux! Si seulement tu osais affronter ton propre dédain, n'écoute pas ta rancune; elle n'est que fourb..."
    Dans un "clac" sonore, un petit diablotin apparu et culbuta en plein fouet l'angelot qui fila dans un précipice "Tais toi un peu, et fais nous un peu d'air, espèce d'efféminé, pouffa le diablotin, s'époussetant le torse et les épaules, l'air faussement modeste. Il se tourna vers la conscience de Merope; "Laisse tomber ce minable, ou alors, c'est lui qui te laissera tomber! Tu sais bien, au fond de toi, comment sont les gars. Tu l'as déjà vu. Il te promet tout ce que tu veux entendre et finalement: vlà! Il t'abandonne à sa guise, et te laisse meurtrie, sans le moindre soucis de remords. Tu le sais bien, alors pourquoi tu hésite?..."
    Du fond du précipice, la voix de l'angelot s'éleva avec force: "...BERIES! Ne te laisse pas mener par ce morceau de fausse volonté: Il t'apportera la décadance! C'est lui qui t'as faite telle que tu es maintenant; mais à présent, saisie ta chance, ne reste pas Merope la mauvaise. Devient l..."
    "Ouais ouais ouais... Tu veux pas la fer*** un peu?"Le coupa abruptement le diablotin. "Je ne sais pas moi..., occupe toi le temps que je m'occupe de cette conscience; fait donc un peu de harpe... Amuse toi... Mais laisse moi me charger de cette situation, bon diable!"
    Le petit bonhomme regarda autour de lui et chuchota à Merope.
    « Et puis... Tu sais bien que ça ne pourra jamais marcher... Vous êtes différents... »
    Il disparu alors comme il était venu, ainsi que l'angelot; Merope cligna les yeux et remarqua que San avait atteri devant elle, décidé à lui barrer le passage.
    « Ah non! Pousse toi de mon chemin! »S'enerva t-elle en tapant du pied.
    La rouquine tomba alors sur les yeux du jeune homme. Elle fut soufainement happée à son tour par une étrange sensation. Elle avait l'impression de ne plus pouvoir bouger; était-elle prétrifiée?
    San s'avançait doucement vers elle; et Merope se pinça legèrement la lèvre, d'impatience?... Qu'attendait-elle aujuste? Et lui, que fesait-il??
    Elle ne pu l'en empêcher: leurs lèvres se rencontrèrent, et le corps entier de la jeune fille se ramolli aussitôt. Ses pensées s'étaient stoppées. Il n'y avait plus rien autour d'elle, mis à part San. San qui l'embrassait tendrement. Elle senti le vent s'affoler autour d'eux, mais n'y prit pas garde. Elle se contenta se rendre son baiser à San, mais amplement plus fougeusement.
    Merope le laissa l'etreinter, et elle se serra contre lui; sans cesser leur baiser. Elle passa une main sur la joue du jeune homme, et se permis un de ses rares sourires sincères.
    Mais une terrible réaliter frappa soudainement la conscience de la rouquine; qui cessa ausssitôt l'etreinte. Titubant, Merope se detacha de San et recula de manière à être loin du jeune homme. Elle secouait lentement la tête, et son visage avait une expression difficile à saisir.
    « Je ne peux pas! »
    Elle venait de comprendre quelque chose; quelque chose qui allait ruiner ses espoirs...
    « Laisse moi tranquille! »
    Les jambes tremblantes, Merope s'enfuit en courant; mais elle ne pu aller loin: elle vacilla et glissa dans un amas de feuilles mortes. Elle même ne comprenait pas pourquoi elle avait cette réaction: elle voulait partir; mais alors...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/merope-t1149.
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand deux 'mechants' se rencontrent...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand deux 'mechants' se rencontrent...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand deux ne font qu'un
» Quand deux destins se ressemble et s'assemble...
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Quand deux paramecias se heurtent (Flashback PV Hikari)
» Quand deux destins se croisent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Févlia :: Dans le Monde Réel. . . :: Sujet terminé-
Sauter vers: