AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresRechercherGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le pas du Déchu [Sasa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anubis
Dieu Déchu des morts
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 24
Rang : Dieu des morts/E.T. de Fev'
Pouvoirs : Télépathie, guérison, malédiction, mentaliste
Espèce : Humain, dieu-déchu et Feramorphe
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Le pas du Déchu [Sasa]   Mar 13 Nov 2007 - 0:09

Tout aux alentour était blanc, même l'animal qui se mouvait pour detterrer ne serais-ce qu'un gland pour se nourrir.
Malgrès ses oreilles pointues et sa taille imposante, il s'agissait d'un chien et non d'un loup, et son air maladif proqué par sa maigreur effarante lui donnait plus un air fragile que dangereux. Ses pattes gelées le brûlait atrocement, les anterrieures tantôt sous la neige, tantôt en l'air, l'une après l'autre, la poudre blanche et glacée que le vent emportait.
Il colla son museau dans la neige, mais pas la moindre odeur de gland ni de quoi-que-ce-soit d'autre de comestible. Son nez était maintenant gelé, et Anubis ne pouvait plus sentir aucune odeur.
Oui, ce chien noir couvert de neige était autrefois un dieu... déchus maintenant, et ça ne le réussissait pas ; on comptait ses côtes sous son pelage et la neige qui le couvrait, le regard vitreux, les pattes insensibles à la douleur.
S'il n'était pas immortel, il serait déjà mort depuis bien longtemps, mais le chien tenait bon, même si le dieu d'autrefois était maintenant presque mort.
Ce qu'il restait de sa divinité s'étalait dans son aura de puissance et la lueure infime d'espoir dans son regard, l'impression d'être infèrieur à lui.
Mais il se sentait au plus bas. Il avait beaucoup voyagé, usant ses raraes forces récupérées en route, mais l'hiver l'avait achevé dans ce Cimetierre, où l'espoir l'avait fait chercher des glands.
Il était faible, ne cessait de se répetter qu'il s'en sortirait, mais la panique commença à gagner du terrain, ses pattes tremblèrent plus fort lorsqu'il recreusa à un endroit qui lui semblait bossu et il étouffa une plainte à grand peine en un gémissement.
Ses pattes continuèrent à frapper vainnement le sol pour en enlever la neige, mais pas une chose comestible ne se montrait.
Il regarda les tombes avec envie, mais son rang ne lui permettait pas d'y detterrer rien qu'un os.
Il s'allongeat finallement sur le sol, le ventre creux soudain gelé par la neige et attendit patiamment que tout ce passe, pour peut-être dormir jusqu'au printemps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Mar 13 Nov 2007 - 20:50

La neige n'avait pas cessé depuis plusieurs jour pour ce commencement d'hiver, il faisait en plus de cela bien froid et il y avait aussi du vent. Cela pouvait être insupportable pour certaine créature, il était vrai, a par ceux qui étaient en hibernation dans leur trou a rat, et ceux qui ne craignaient pas le froid tel que ce loup fait de flamme, qui doivent faire un mettre de hauteur et doivent arrive aux niveaux des hanches de cette être humain, ses flammes vive qui faisait fondre la neige en silence et qui se baladait sur tout son corps noir. Autour de lui, la neige ne résistait pas a son passage, elle ne devenait que de l'eau devenue presque tiède sur un rayon d'un mettre. Et sa présence ici dans ce cimetière avait un but précise.
S'approchant de certaines tombes le sbire d'Amos, regarda un instant la pierre, reniflant le sol ainsi que les écrits sur cette matière dure. Après un instant, il commença doucement a creusé avec une patte écartant un peut l'eau et la terre, puis au finale il releva la tête, ses yeux jaune qui observait l'endroit ou il avait été en action et il fit un aboiement d'un chien, ou plutôt d'un chien femelle et s'écarta de devant la tombe avant de se montré un peut patient.
Un moment plus tard la terre commença remonter sur elle et il finit par y sortir une main en os. Le sbire agita la queue de gauche a droite observant cette scène qui comment à se dérouler, puis au fur et a mesure, un corps de squelette sortit de l’intérieur de la terre tend bien que mal, des morceaux de vêtement qui pendant à peine tenue par les os, des morceaux de chaire encore en décomposition, de longs ongles, ainsi que des cheveux qui continuait encore et toujours de pousser jusqu’à que le corps est complètement disparut pour devenir un élément important dans la vie. Le squelette qui semblait ne pas être conscience de ce qu’il fait commença à avancé dans une certaine direction, marchant difficilement. Le sbire, le regarda s’éloigner pendant un moment, le suivant du regard, puis pour ne pas attendre plus longtemps, il allait vers d’autre tombe proche et recommença plusieurs foie ainsi pour réveiller les mort enfermer dans ses boite en boit dans la terre.
Il c’était passer un temps considérable pour faire tout sa. C’était assez long de créés des soldats pour l’armer d’Amos afin que celle-ci soit plus importante que le présent actuel, il y avait même beaucoup neigé. Mais ce temps fut finalement interrompu par quelque presque recouvert par la neige.
Le loup de feu, allait en direction d’un autre pierre tombale, et en chemin il vit quelque chose de noir, devenant de plus en plus invisible à cause de la neige blanche comme du coton qui tombait du ciel avec une grande douceur. Le loup dressa les oreillers, devenant bien curieux tout d’un coup et s’approcha avec prudence. Au fur et a mesure, la neige fondait autour de lui, et laissait découvrire un pelage noir d’un animal a quatre pattes. Le sbire se rendit compte qu’il n’était pas tout seul et que cet animal dégageai un certain aura qu’il ne comprenait pas. Il s’approcha de la tête en douceur, et renifla pour vérifier s’il n’était pas mort.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Dieu Déchu des morts
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 24
Rang : Dieu des morts/E.T. de Fev'
Pouvoirs : Télépathie, guérison, malédiction, mentaliste
Espèce : Humain, dieu-déchu et Feramorphe
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Mar 13 Nov 2007 - 22:11

Anubis sentis soudain une brusque chaleur qui lui brûlait la peau sous ses poils. Lui-même ne savait si c'était la Mort qui était devenue maîtresse d'elle-même, sa chaleur des enfers brûlant le dos du déchu pour abréger ses soufrances ou pour les rallonger.
Mais il sentit que ce n'était pas une force qui le côtoiait, mais un être qui avait exumé plus d'une sépulture... Que c'était même une habitude. Il se rendit ensuite compte que son corp entier n'était pas tout à fait chauffé.
De la neige le couvrait même encore par endroit, alors que dès les environs de son dos étaient déjà humides et presques brûlantes.
La créature semblait s'être approché.
Devait-il rester allonger ? Se mettre sur ses gardes ? Ou attaquer... même s'il n'en n'avait pas la force, pour se défendre lorsque l'autre bête attaquerait.
Ses muscles se raidirent et il frissonnat, pas de peur mais sous la douleur que ça lui procurait de se mettre debout.
Autour de lui, il sentait l'air peser de plus en plus. Des choses se déplaçaient... des ténèbres qui rampaient pour rejoindre un corps sans âme... un corps sans vie qui venait de se remettre debout.
Mais là, l'air s'en était obscurcit pour Anubis. Beaucoup de corps devaient attendre une force un tant soit peut intelligente pour les mouver.
Avant même de tourner la tête vers la créature, il s'attendait à ce qu'il allait voir, et lorsqu'enfin il vit l'autre chien au pelage de flamme, il ne ressentit presqu'aucune surprise.
Les serviteurs de la nécromancie seront dévorés par les flammes de l'enfer au moment même où ils auront signé Le Pacte.
Cette phrase était très imagée, mais elle s'accordait parfaitement à ce chien devant lui. A une autre époque, il lui semblait que lui-même avait cet état physique, mais il n'était sûr de rien tant ce temps paraissait s'être éloigné de lui-même. La grande époque... Sa grande époque... celle de sa gloire éphemmère en Egypte, avant sa fuite, avant l'exile...
Mais cette créature était différente. Etait-elle hostile ? Ou amicale ?
La première réponse aurait put sembler évidente, mais les apparences avaient tant et si bien trompées le Déchu qu'il préfèrait éviter les préjugés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Sam 17 Nov 2007 - 19:05

Le sbire ne semblait pas avoir remarquer que ce chient revenait en état de conscience, il ne faisait que vérifier 'il n'était pas mort a cause du froid glacial autour de lui, mais son corps semblait être chaud a l'intérieur, montrant que le sang coulait et parcourait ses veines. Le loup s'approcha encore un peut plus de la tête, emporter par la curiosité, mais la surprise ne fit qu'apporter un grand sursaut. Le chient c'était tourner ver le sbire d'une façon tout a faire normal, et l'animal de feu, lui, recula subitement ayant trop baisser sa garde.
Le loup était dresser sur ses pattes, ses yeux fixant l’inconnue de façon toujours surprit. Les oreilles en arrière, il ne fit plus un seul mouvement, le temps de comprendre un peut la situation actuelle. Ce ne fut qu’aux bout de quelque seconde d’observation de cette autre présence qu’il ne fit relâcher sa réaction soudaine et doucement, mais sûrement, il décontracta ses muscles, baissa la surprise sur son visage de loup de feu pour laisser place à la méfiance. Il fléchit un peut les articulations des pattes, et continua à regardé le chient avec la même intention.
Le sbire se demanda bien ce qu’il allait faire contre le lui, il pensait tout de suite a des choses négatives sur son adversaire comme il avait été programmé de faire. Il ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’il allait l’attaquer, et s’il n’attaqué pas c’était lui qui devait enclencher le combat, s’il ne s’agissait pas d’un allier ou autre, telle que c’est mort vivant qui marchait lentement dans une certaine direction. Mais il ne pouvait pas non plus ignorer cet aura qui se dégageait de ce chien. Il n’était donc pas comme les autres, il avait sûrement la capacité de dire des mots ou bien, il possédait des pouvoirs. Certes cela pouvait être sa, mais cet aura avait une familiariter avec son maître qui lui était un dieu déchut.
Le sbire ne savait donc pas quoi faire, il ne savait pas comment réagire a cette inconnue en face de lui, alors il ne fit que l’observer, jusqu’à un moment ou il recula de deux pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Dieu Déchu des morts
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 24
Rang : Dieu des morts/E.T. de Fev'
Pouvoirs : Télépathie, guérison, malédiction, mentaliste
Espèce : Humain, dieu-déchu et Feramorphe
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Lun 19 Nov 2007 - 17:05

Au bout d'un instant d'observation, Anubis vit qu'il ne sagissait pas d'un chien, mais d'un loup. Une légère différence de taille avantageait peut-être son interlocuteur muet. Mais l'était-il ?
Le déchu se mit en position de garde : le loup semblait hésité mais il gardait l'air méfiant et prêt à l'attaque. Le chien essayait de garder tous ses sens en alerte malgrès l'épuisement et il regardait cet autre canin nécromancien dans les yeux, sans ciller. Il fléchit un peut les membres, comme le loup, comme s'il avait commencé de le mimer. Ce la lui semblait preque inutile, mais il devait rester lui même méfiant en cas de combat, que ses chances de vaincres soient minces ou pas.
La bête semblait hésiter encore à l'assaut, se demandant peut-être qui il était... Ou s'il vallait mieux le rallier...
Un rictus de la part d'Anubis lui fît montrer les dents un court instant. Cet animal avait donc sûrement un maître pour hésiter autant et, à en juger les apparences, quelqun qui ne vivait pas terré dans la neige comme lui, quelqun d'important dans le domaine du mal... et qui se préparaît à l'assaut.
Certains cadavres se rapprochaient de leur "maître", mais d'autres semblait se perdre dans le cimetierre, marchant clopin-clopant vaguement, leur maître hésitant toujours à l'attaque.


«Que ce passe t'il ? Tu as peur

Il profita du moment de surprise outrée du loup pour continuer la télépathie, l'air presque amusé.


«Ton maître ne t'as pas prévenus ? -il s'interrompit un instant et enchaîna, l'air plus sérieux- Qui est-il ?»

Plaisenter le mettait sur un terrain dangereux, surtout avec l'air superrieur que le chien prenait, mais il voulait tenter le tout pour le tout, une dernière fois au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Dim 25 Nov 2007 - 15:07

Le loup ne bougea pas d'un poile le temps qu'il resta sur ses gardes, a observé, a analysé et surtout a réfléchire a ce qu'il devait faire. Le chient avait finit par montré les crocs a son égard, ce qui ne lui plaisait pas, alors le sbire releva l’égerment les gencives laissant s’échappa un grognement presque sonore en prenant un regard encore plus menaçant.
Mais au bout d'un moment, où le loup avait son intention tiré ver ce chien noir et où il ne se préoccupait de personne d'autre, le sbire fut à nouveau prit par la surprise, et cela l'étonnait lui-même car jamais il ne se laissait surprendre de cette façon habituellement et il était rare qu'on communique avec lui par télépathie, et il remarqua que c'était l'une des choses qu'il détestait.
Il avait à nouveau dresser les oreilles et relever un peut la tête a ce moment là. Cette créature noire, avait donc des pouvoirs. Mais en plus de cela elle semblait se moquer du sbire par la même occasion ce qu'il apprécia encore moins. Il lui posait des questions avec un telle faciliter qu'il croyait peut être que le sbire allait lui répondre aussi facilement. Et puis qui sait que sous cette forme, le loup savait dire un mot ?
Mais il finit par montré ses canines, grognant plus longtemps cette fois, se sentait quelque peut vexer, et d'un geste direct et rapide, le loup bondit au pied du chient ouvrant la gueule, sa fourrure plus vive, et il tenta de lui mordre les pattes a coup de dents direct.
Le loup avait l'air de s'emporter rapidement mais il ne pouvait pas oublier l'estime qu’avait son maître pour lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Dieu Déchu des morts
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 24
Rang : Dieu des morts/E.T. de Fev'
Pouvoirs : Télépathie, guérison, malédiction, mentaliste
Espèce : Humain, dieu-déchu et Feramorphe
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Mer 28 Nov 2007 - 20:30

Lorsque le loup claqua des mâchoires, le chien avait bondit vivement en arrière, peut-être pas suffisemment tôt pour éviter qu'une plaie ne se creuse dans la chaire de l'une de ses pattes avant et le sang en goutait légèrement, mais Anubis était sortit du cercle de chaleur autour de l'autre bête et le froid avait de nouveau engourdit ses membres.
Il sentait que la situation ne s'arrangerait s'il continuait son manège aussi brusquement. Il se remit sur ses gardes, attendant le moindre mouvement de la part de l'autre, les pattes fléchie, observant le regard du loup, toujours plus tendu au moindre de ses mouvements.
Le froid commençait-à revenir, à faire venir les crampes. Il en était tenté d'utiliser son apparence humaine, et presque tout dans ce cimetierre pouvait servir d'arme, voir de protection. Rien était à ignorer ; ni la neige autour du déchu, ni les apparences, qu'elles soient trompeuses ou non ; tout pouvait avoir par la suite une influance quelconque sur l'issue d'une évantuelle confrontation.
L'idée d'un combat avec le loup de flammes donnait à Anubis un avis partagé : il n'avait pas combatut avec un tel adversaire depuis longtemps, mais un combat était plus souvent une déclaration de guerre que de paix.
Une créature telle que celle qu'il y avait devant lui valait mieux être une conaissance positive plutôt qu'un ennemi, et même pendant les moments les plus critiques qu'ils soient, il valit mieux y penser.

La grande question était "Que faire pour frainer l'action ?", et même si les posibilités s'étandaient à l'infinit, il fallait réfléchir le plus soigneusement possible, car rien que la télépathie semblait avoir énervé la créature nécromancienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Ven 30 Nov 2007 - 15:59

Le sbire claqua sa mâchoire dans le vide effleurant a peine le chient de quelque millimètre mais il réussit à le touché avec une blessure des plus léger. Il freina dans la neige fondue, et quand il entra en contacte avec cette eau, celle-ci commença à s'évaporé doucement en créant une certaine fumer et laissant un sol sec. Le loup se redressa pour observer le chient qui n'était plus dans son périmètre. Il l'observa, en gardant une expression dure et froide mais ne montrant plus de colère. Il tentait de reprendre son calme et de ne pas ce laissés emporter, ce qui est indigne de lui car son maître ne serra pas fière de son subordonner. Par contre sa fourrure resta la même, toujours vive montrant qu'il ne se calmait pas au fond de lui. Le chien semblait retourner dans son état défavorable quand il ne sentait plus la chaleur dégager par le loup, ce qui était très désavantageux pour lui.
Le loup se lécha les lèvres pour enlever la goûte de sang qui pendant à une de ses dents. Il ne bougea pas ensuite pendant un instant, laissant ses flammes reprendre leur aspect normal, et le sbire commença à pensé qu'un adversaire blesser ou faible n'avait aucun plaisir a être tuer. Mais il n'oublia pas aussi qu'il pensait que son maître avait été offensé par les paroles de se chient misérable et banal mais qui possédait certaine particularité.
Il fléchit à nouveau les pattes grognant à nouveau, et montrant les crocs. Il ne savait pas a quoi pouvait bien penser son adversaire, mais quand il tenta à nouveau d'avancer quelque chose le lui en empêchait. A l'intérieur de lui, sa véritable nature lui disait stop, ne l'attaque pas. Le loup baissa les oreilles et recula de deux pas avant de s’asseoir. Certes son aspect intérieur se manifestait rarement, mais il ne pouvait pas l'ignorer, donc il cessait tous mauvaise action pour le moment.


(je fais les messages de plus en plus petit moi, c'est pas bien sa ><)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Dieu Déchu des morts
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 24
Rang : Dieu des morts/E.T. de Fev'
Pouvoirs : Télépathie, guérison, malédiction, mentaliste
Espèce : Humain, dieu-déchu et Feramorphe
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Ven 7 Déc 2007 - 0:09

(ça arrive souvent, ça >_<)

Anubis remarqua que la neige ne fondait pas imméditement avant le contact du loup, mais qu'elle quittait lentement son apparence poudreuse pour redevenir petit-à-petit liquide, même si "lentement" n'avait pas vraiment sa place dans cette description.
Le loup ne semblait plus réfléchir sur la nature du chien, mais sur la façont de l'attaquer ; tout prêt à l'attaque, pattes fléchies, montrant des crocs blancs flous par le flammes, il fulminait littéralement. Décidemment, aux gestes ou aux répliques moindres, il s'enfonçait un peu plus profondément dans une représation de l'Enfer sur terre.
Maintenant, il avait lui-aussi fini de penser à parlementer et cherchait un vain moyen pour s'en tirer.
Le chien baissa la tête vers la neige. Peut-être un bon moyen de divertion, finallement, grâce à sa lenteur d'incandessance...
Une hargne plus puissante envahit Anubis. Il ne savait que trop bien d'où elle provenait ; sa mise en exile injustifiée, sa fuite... fuite qui n'avait finallement rien arranger... Fuite qui n'avait servit à rien... Comme tous ses faits et gestes, qui ne faisait que perturber l'Histoire... et ça ce reproduisait : Il est arrivé à Févlia, Il a perturbé ce monde, et là, Il empêchait ce néromancien de finir son travail pour tel ou tel maître, un travail dont il se mêlait et qui ne le regardait en rien.
Toute cette rage, il l'a déversait dans tous ses mouvements, prêt à l'attaque s'il le fallait, toujours aussi prêt lorsque le loup s'apprêta à l'assaut. Aussaut qui fut interromput par une force interrieure, plus superrieure qu'une bataille même.
Il avait baissé les oreilles, reculé de quelques pas et s'était assis.
Anubis reprit son calme, recula et s'assit à son tour, pour éviter toute confrontation ou mouvement irréfléchit et sûrrement regrêté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Jeu 27 Déc 2007 - 15:35

Le loup restait dans cette position de presque soumission ne pouvant pas aller contre la volonté de sa force intérieur, sa véritable nature. Il ne fit donc qu'obéir à sa conscience propre et se sentait soulagé d'être un peu lui-même a se moment-là, un soulagement qui était très rare depuis qu'il était au service de son maître bien aimer. Son regard de feu observait cette neige fondue, cette neige qui ne pouvait résister à la chaleur émise par les flammees de la bête maléfique. Le sol imprégnait de se liquide jusqu'à devenir de la boue froide devenant presque tiède. Plus tard quand le loup partira, cela deviendrait de la glace extrêmement glissante et bien lisse vu qu' une flaque d'eau, ne pouvait contenir de bosse, telle qu'était fait la nature en elle-même. Le loup pataugea donc dans l'eau pendant ce moment, ce qui lui fit très peu de bien puisqu'il n'était fait de feu principalement, et au bout d'un moment, que ceci était très désagréable comme il était assis aussi par terre, il fit un sursaut assez inattendu vers l'avant arrivant près du chient noir mais s'arrêta juste devant lui baissant les oreilles peut rassurer. Il fléchit un peu les pattes se penchant vers l'arrière, le regardant, ce demandant ce qu'il allait lui faire. Le loup était devenu vulnérable de concience, et le fait qu'il soit fort et qu'il soit au service d'un dieu lui sortit totalement de l'esprit, comme une perte de mémoire temporairement.
Il ne fit encore rien quand il se trouva en face du chien et avait soudain peur du pire, que celui-ci se venge que ce qu'avait fait le loup peut de temps avant, avoir essayé de l'attaquer pour avoir été offencé. De quoi donc déjà ? La mémoire lui faisait tout oublier de ce qui lui liai à Amos pour le moment, car Sakura reprenait un peu sa conscience propre pendant ce temps, après avoir réussit à prendre le dessus sur ce corps. Elle voulait tend reprendre sa forme originale, mais ceci lui était presque impossible, cette enveloppe qu'elle possédait à se moment-là, était beaucoup trop puissant pour qu'elle puisse être à la normale. LA terreur d'être à l'interrieur pour toujours était presque insurmontable.
Ses flammes sur son corps faiblit, doucement, laissant dégager une chaleur douce et agréable le temps qu'elle se trouvait dans cet état.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Dieu Déchu des morts
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 24
Rang : Dieu des morts/E.T. de Fev'
Pouvoirs : Télépathie, guérison, malédiction, mentaliste
Espèce : Humain, dieu-déchu et Feramorphe
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Ven 28 Déc 2007 - 1:36

Le chien n'attaqua pas.
Les épreuves qu'il avait avait vécu lui avait dit d'observer avant d'attaquer. D'écouter aussi, mais le loup ne semblait pas pouvoir communiquer autrement que part des aboiements qu'Anubis même ne comprenait pas, même sous apparence canine. Il n'attaqua pas pendant que le loup s'approchait, même s'il restait sur ses gardes. Il baissa légèrement sa garde, lorsqu'il vit que le oup baissait les oreilles, presque soumit. La chaleur de la rage s'estompait, et laissait place à la froide de l'hiver et de l'amertume. Cette sensation, plus que sur le palais, s'étendait depuis la gorge, depuis qu'une chaleur plus légère se dégageait du loup, plus douce, que sa silhouette semblait avoir rétreci, que ses flammes devenaient aussi douces que celles d'un feu de bois en hiver, chez-soi.
Il avait peur. Anubis et ce loup. C'était une forme de peur. C'était ça qui l'avait poussé à ce comporter comme un véritable chien ces temps derniers. La peur qu'on le remarque. Il avait envie de se venger sur quelquechose, de sa lâcheté, il voyait ce loup, il s'était apprêté à l'attaquer, mais la peur actuelle du loup n'avait rien d'animal.
Il oubliait sa propre peur. L'autre avait une chose à communiquer, n'importe comment. Le loup n'avait plus vraiment cette attitude de tueur, dans le regard, du peu que le déchu pouvait en voir au travers des flammes.
L'autre lui avait montré qu'il n'était peut-être pas le seul à être clos dans cette apparence canine, que le loup avait peut-être du subir bien plus que le fer et le feu, plus de douleur psychique que corporelle.
Les deux canins à l'âme meurtrie, pensée d'une fausse vie, dans la neige et l'eau.
Au bout d'un moment qui du paraître une éternité aux deux animaux, le déchu sembla s'incliner légèrement dans la neige et il s'assit, essayant de se montrer calme, mais toujours prêt à se défendre si besoin s'en sentait.
Il avait dans le regard cette ardeur quand il était encore en Egypte, un regard quand bien même modeste qui restait imperial.
Il avait tout vu. Il avait vécu l'Enfer.
Il était prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Ven 28 Déc 2007 - 4:06

Le loup restait tout à fait immobile le temps que le chient s'assit et se calmait. Il regardait le chient toujours avec cette soumission dans sa façon d'être et dans son regard. Le loup ne pouvait pas faire autrement sur le coup, comme s'il en avait pas d'autre chose à faire. Si Sakura avait vécue des choses térible ? Au que oui, et plus d'une fois. Elle avait vécu dans son village tranquille et se battait pour le protéger jusqu'à que Amos vienne et la possède. Il avait choisi elle parce qu'elle était apparemment la plus faible et la plus fatiguer a ce moment ou leur deux âmes avait partagé ce même corps humain. Puis elle avait vu ces atrocité qu'Amos faisait car elle, n'avait aucun pouvoir de résister, et ensuite, quand Amos avait retrouvé son propre corps, le sien était devenue presque insupportable, elle ne pouvait que sentir une douleur sans cesse dans sa poitrine, dans ses membres, dans sa tête, dans tout. Et elle ne pouvait même plus bouger, alors Amos n'eut qu'une seule chois a faire, c'était de transformer son corps et de scéller son âme.
Sakura était donc devenue son sbire, et aujourd'hui quand elle en a l'occasion elle tente de contrôler de corps de loup de feu.
Le loup s'assit à nouveau, baissant la tête et regarda ailleurs comme avec honte. Sakura tentait coûte que coûte, a entrer en contacte avec le chien même si cela lui paressait impossible alors qu'elle ne fit que parler encore et encore.

"Aide-moi..."
"Aide-toi..."
"Aide nous..."
"Par pitié..."
"Suis-je faite pour rester dans un corps qui n'est plus le mien ?"
"Et toi... ?"

Elle parlait, des petites phrases qui ne voulait rien dire, et agissait aussi avec égoïsme. Il fallait aussi la comprendre, elle se croyait seule a se trouvé dans un tel étât.
Et a l'interieur de ce corps de feu, Sakura se trouvait dans un paysage completement Blanc, toute seule, a imploré la pitier des autres pour qu'on l'aide. Cette jeune ninja, aux cheveux rose et avec des vêtements de combattant, la tête entre les genoux, attendait, attendait, et attendait encore...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Dieu Déchu des morts
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 24
Rang : Dieu des morts/E.T. de Fev'
Pouvoirs : Télépathie, guérison, malédiction, mentaliste
Espèce : Humain, dieu-déchu et Feramorphe
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Mer 23 Jan 2008 - 23:34

Le loup de flammes semblait plus sensible à la présence d'Anubis. Le loup était plus humain, dans la définition la moins vaste de l'humanitée, on percevait tout de même cet autre esprit.
Balafré. Torturé.
Une onde trancha l'air. Anubis comprit la réticence de son interlocuteur à communiquer par télépathie ; il était plus agréable de parler que d'écouter. Surtout si cette habitude s'était perdue dans le temps.
Elle réclamait de l'aide. Une jeune fille, son âme, était prisionnière.
Il mima une faible révérance en signe de salut avant de répondre ;
«Je peux t'aider.»
Il inclina la tête en signe d'approbation.
«Tu es capable de me dire ce qui c'est passé ?»
Il essayait de minimiser les mots mais le renseignement était capital pour aider la jeune prisonnière ; son âme était suffisement blessée pour que tout essai de sauvetage soit mortel si la source du mal était ignorée.
Anubis fit quelques mouvement pour mettre en confiance la prisonnière, pour lui communiquer son désir de l'aider.
Apparemment, c'était son corps qui ne supportait pas son âme et vice et versa. L'âme était trop faible pour un tel corps. Comme si on lui eu retiré quelque chose.
Il l'observa un instant, dans ses reflexions.


(court...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Jeu 24 Jan 2008 - 1:37

Sakura se tue pendant un moment, ne trouvant soudain plus rien a dire comme ci la parole lui avait été arrachée pendant ce temps qui s'écoulait. C'était tellement long... si long... combien il se passait là et maintenant ? Une heure ? Une minute ? Ou bien seulement quelque seconde ? Ce qu'elle pouvait détester ce genre d'endroit, et combien de temps allait-elle y rester. Pour elle sa vie était à l'extérieure, l'air libre, la nature... près de ceux qu'elle aime... et elle n'était pas sur de les revoir un jour.
Pourquoi elle ? Pourquoi maintenant ?
Cet isolement... allait-il s'arrêter ? Allait-elle être à nouveau libre ? Est-ce qu'"il" allait un jour enlever son emprise sur elle... Mais quand ? Quand cela va-t-il arriver ?
Les points serrer, Sakura était à bout de ses sentiments, mais elle ne pouvait pas se calmer... c'était impossible dans un endroit pareil... si on lui offrait, ne serrait-ci, une petite heure de liberté, elle courrait, elle s'éloignerais, pour se défouler... et elle en profiterais pour parler et s'exprimer, c'est ce qu'elle rêvait... et après, elle rentrerait... chez elle... mais cela était peut être complètement impossible. Qui pouvait vivre dans ce genre d'endroit aussi longtemps ? Si elle pouvait, elle serrait déjà morte... mourir volontairement, mais quelque chose le lui en empêchait... comme ci elle avait encore des choses dans la vie qu'elle devait faire... mais quoi ?
Et pourtant une chose arriva, autour d'elle, elle sentait cette présence, qui semblait... elle ne savait pas comment dire... mais elle semblait très légèrement familière... peut être un peut semblable que "lui"... ce monstre... mais la nature n'était pas la même.
Sakura releva la tête doucement, dirigeant ses yeux verts en face d'elle, puis elle regardait autour, espérant trouver quelqu'un dans ce paysage blanc, mais il n'y avait personne. Qu'est-ce que c'est ? Ce relevant en s'aidant de ses mains en les posant au sol, elle se redressait un peut de façon mole car elle restait soudent longtemps dans la même position, sa l'engourdissaient un peut. Puis elle avança de quelque pas avant de lever une de ses mains et de la poser contre un mur invisible... ce mur qui l'empêchait d'aller plus loin... elle n'était que dans un cube transparent...
Et cette voie... pouvait-elle vraiment l'aider ?

"C'est tellement... compliquer..."

Elle posa l'autre main sur le mur et posa son front contre, fermant les yeux...

"Je n'étais pas en état de me défendre... contre lui..."

Ce n'était pas très simple de parler dans un endroit pareil, surtout de longue phrase, alors elle se contentait de bout par bout.

"J'étais complètement affaiblit..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Dieu Déchu des morts
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 24
Rang : Dieu des morts/E.T. de Fev'
Pouvoirs : Télépathie, guérison, malédiction, mentaliste
Espèce : Humain, dieu-déchu et Feramorphe
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Sam 26 Jan 2008 - 1:10

Le Loup avait un regard vague. Anubis essayait d'écouter. Elle regardait une chose, précisemment, mais une chose inexistante pour lui, une entrave, un lien.
Une légère panique, comme la libertée mise en cage. Liberté qui lui manquait, à cette âme piégée, torturée de sa postion, de sa propre solitude.
Trop de liberté ou pas suffisemment pour la laisser respirer.
Derrière ces limites, il y avait de la méfiance envers lui et un autre, celui qui avait fait cette prison animale, devant lui. Il y avait des questions, aussi, du regret, de la nostalgie. Un choix.

Il commença à réfléchir plus profondemment à la question ; une personne avait emprisonné cette âme. Il lui faudrait aller à sa rencontre pour avoir une meilleure idée sur la façont de la délivrer, car une autre mutation corporelle risquait la destruction, et rien que ça fatiguerait le déchu suffisement pour entraîner son propre coma.
Il n'y avait qu'un solution. Quelle que soit la puissance de son adversaire, il devrait aller à sa rencontre. Pas de façont directe, mais comme un sujet dévoué, prêt à tout pour rejoindre les rangs. L'autre était sûremment plus puissant que lui. Anubis irait au suicide sans informations. Sur celui qui avait possédé l'âme véritable de la louve, mais aussi sur ceux lui resistant, s'il y en avait, combien et qui.
Si d'autres dieux s'étaient joins aux mortels.
Il n'en connaissait que trop peux sur Févlia, et ce n'est qu'à cet instant qu'il prit réellement en compte l'étendue de cette ignorance, de cette habitude à toujours penser qu'un lendemain l'attendra toujours. C'est elle qui devant lui, le ramenait à l'ordre ; il était en terrain dangereux, les deux pieds dans un piège que le cammouflage venait d'être soufflé par le vent froid du Désespoir.

"C'est tellement... compliqué..."

Sa voix, son onde, résonnait toujours hésitante, pleine d'incompréhension.

"Je n'étais pas en état de me défendre... contre lui..."

Il baissa la tête.
Même si l'onde était trouble, il l'entandait nettement.

"J'étais complètement affaiblie..."
«Je comprends.»

Il avait levé la tête, la phrase de l'Âme coupée.

«N'aie pas peur. Je t'aiderai. Je t'en fais la promesse.»

Il la fixait d'un regard faussement calme. L'idée d'un adversaire plus puissant que lui le rendait presque enthousiaste.

«Pourrais-tu... m'emmener à celui... qui t'a fait subir ça ?»

Une pause. Le temps de laisser à la Mutilée de comprendre ce qu'il disait.

«Pour t'aider... J'ai besoin de savoir... comment il t'a infligé ça.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Jeu 21 Fév 2008 - 18:56

"Le rencontré ?"

Sakura leva un peut la tête ouvrant les yeux par étonnement, n'en croyant pas a ce qu'elle avait entendu. Elle regarda droit en face d'elle ne comprenant pas du tout pourquoi il voulait l'aider et surtout le rencontré. S'avait-il seulement de qui s’agissait-il, cet homme qui pouvait être une douceur simple mais aussi plus qu'un véritable démon. C'était un monstre sous forme humain qui se cache derrière une apparence incroyablement belle pour cacher sa véritable nature. Il ne voulait que du pouvoir, s'emparé du monde, imposer une certaine vengeance sur ses habitants, les soumettre aux pires tortures. Tout ce qui touchait à Ceosus et a l'ancienne déesse Créatrice, il voulait le mettre en son pouvoir sans pitié.
Non personne ne devait le rencontrer, pas lui, surtout pas. Ce chien noir était qui au juste pour croire arranger les choses ? Il était hors de question qu'elle l'emmène à ce monstre, car le chient risquait fort de se faire tuer. Sakura serra un peut les points, ayant maintenant un regard un peut dur, même s’il ne pouvait pas la voir, il devrait comprendre par sa voie, le ton qu'elle allait lui donner. Elle ne voulait pas le disputer mais lui donner un avertissement des plus clair. Amos ne se laissera pas dictée sa conduite par qui que se soit, ce Chient ne pouvait pas compter la dessus.

"Tu ne peux pas. Il te tuera, tu le connais peut être par son nom, c'est... c'est Amos... celui qui a déjà... empoisonner des centaines de dieu dans le monde céleste..."

Rien qu'en repensant à toute cette histoire Sakura se retrouva avec quelque larme dans les yeux, ça la rendait si triste de savoir tout cela et de ne pouvoir rien faire pour aider personne. Elle était toujours obliger d'observer et d'obéir. Et si elle doit être libérée par ce sort qui l'enferme se sera sûrement grâce à sa volonté ou bien, c'est qu'elle serra morte. Elle doutait qu'Amos la libère, elle n'y croyait pas. Après tout, il lui avait donner des pouvoirs qui lui permettait de faire des tas de chose pour être a son service, et la libéré de ce service lui ferait sûrement perdre un atout.
Sakura pensait tout de suite a tout ça, alors que peut être c'était tout à fait différent mais elle ne pouvait pas s'en empêcher, c'était étonnant, elle se prenait comme une généralité sur le coup et ne croyait à plus aucun espoir pour vivre. Elle pensait qu'il fallait dire adieu a tous ceux qu'elle avait aimé autre foi et les autres, tout les autres.
Sakura baissa à nouveau les yeux.

"Que pense-tu faire toi ? Tu ne dois être rien face à lui, a moins que tu sois quelqu'un d'important capable de le vaincre, mais j'en doute fort. Pardonne-moi d'être aussi cruelle mais, je n'en peux plus !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Dieu Déchu des morts
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 24
Rang : Dieu des morts/E.T. de Fev'
Pouvoirs : Télépathie, guérison, malédiction, mentaliste
Espèce : Humain, dieu-déchu et Feramorphe
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Jeu 21 Fév 2008 - 23:13

La louve semblait le croire fou.

"Le rencontrer ?"

Il y avait un légé ton de surprise, dans la phrase.
Anubis ne connaissait rien de Févlia, mais il en apprenait rien qu'en levant les oreilles lorsque passaient diverses personnes. La guerre semblait être le sujet actuel. Il devrait se tenir prêt à emmener plusieurs citées d'âmes qui auront sombré et d'après le ton de la louve, ce serait sa position la plus sûre.

"Tu ne peux pas."
«Je ne peux savoir avant l'heure.»
"Il te tuera, tu le connais peut être par son nom, c'est... c'est Amos... celui qui a déjà... empoisonner des centaines de dieu dans le monde céleste..."
«Je ne connait pas d'Amos, et le fait qu'il est empoisonné d'autres dieux dans leur propre domaine m'offre une raison de plus pour m'emmener à lui.»

La louve semblait soudain mélancolique à l'évocation du Monde Céleste.
Désespérée. C'est le seul mot qui lui vint en tête.
Anubis se rendit compte qu'il était toujours en position de combat et il lâcha aussitôt sa position pour se mettre simplement debout, sur ses quatre pattes.
Cela faisait tellement de temps qu'il était dans son apparence canine qu'il ne savait pas s'il ne pourrait jamais récupérer une apparence tout à fait humaine.
Il fallait tenter le tout pour le tout. Il n'avait rien à perdre.

"Que pense-tu faire toi ?"
«Déjà, récupérer suffisemment d'informations pour t'aider

Il s'était déjà fixé cette certitude comme but. Il ne changerait plus d'avis.

"Tu ne dois être rien face à lui, a moins que tu sois quelqu'un d'important capable de le vaincre, mais j'en doute fort."
«Officiellement, je n'ai aucune importance, mais je peux réussir

Fou. Il l'était, après s'être fait condamné à tort. Mais il ne l'était pas tout à fait. Il ne parirait que sa vie sur ce jeu, une partie avec la Mort, mais aucune autre innocense ne serait impliquée, cette fois.
Une autre de ses convictions.
Il serait le bouc émissaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Lun 25 Fév 2008 - 12:45

Sakura écoutait cette voie qui résonnait dans l'air de se décor blanc sans voir le chien noir qui était en train de parler. Elle se demandait si vraiment elle devait lui faire confiance, elle ne le connaissait pas, et puis, va-t-elle réussir a retenir le loup de feu assez longtemps ? Au bout d'un moment il reprendrait tout contrôle pour ne pas laisser l'indépendance de l'esprit a l'intérieur faire ce qu'elle voulait.
La fille hésitait... elle ne sentait pas le devoir de faire et puis elle se posait la question de, pourquoi, cet animal semblait avoir une telle confiance en lui ? Qui était-il réellement ?

"Bon... si tu insiste tant..."

Bien sur elle ne voulait pas l'emmener a lui, mais le loup lui, ne serrait peut être pas contre. Peut être qu'il en serra même sur. Et puis, se serrais juste emmener quelqu'un vers Amos lui même, pour lui parler pas pour qu'il soit tuer. Enfin au premier abord. Après quels serra la réaction du dieu ? Qui sait ? Il se sentirait peut être vexé ou insulter, mais il était aussi assez imprévisible, Sakura n'avait pas confiance, elle était sur, qu'il se passera quelque chose, mais ce n'était pas son choix, c'était celui de cet animal. T'en pis pour lui dans cas.

"Je peux t'emmener a lui, mais pas te protégé..."

Le loup de feu, semblait se mettre debout sur ses pattes, en douceur, n'étant pas certain de ses mouvements vu qu'il ne se contrôlait pas totalement. Et avec ses yeux rouges, il regarda l'animal dans un moment de silence avec ses yeux aussi rouge que le feu, car bien que sa fourrure soit en flamme, ce n'était que sa silhouette qui l'était, quand on regardait a l'intérieur tout était noir. Donc ses yeux pouvait se voir très facilement.
La fille au cheveux rose allait de nouveau parler pour savoir une certaine chose.

"Qui es-tu en réalité ?"

Il est vrais que pour que cet animal soit si sur de lui pour pouvoir la sauver. Juste la sauver alors que c'est une âme tout à fait comme les autres. Alors pourquoi ?

"Es-tu vraiment un simple animal ? Tu dégage en même temps une sorte d'énergie étrange..."

C'était le loup qui pouvait ressentir cela, mais Sakura le ressentait très bien elle aussi vu qu'ils étaient tout deux connecter.

"Mais aussi... Pourquoi ? Pourquoi devrais-tu m'aidé moi ? Je suis un âme perdu comme beaucoup d'autre pourtant."

Cette question la tracassait, et elle avouait qu'elle avait un peut peur de la réponse. Pendant longtemps elle se considérait comme un fardeau auprès de ses amis, car elle ne savait pas faire grand chose, à par toujours la protégé. Et puis elle n'a réussit a avoir confiance qu'en étant auprès de son nouveau maître de combat ou elle est devenue forte. Mais maintenant c'est de nouveau au point de départ, alors elle voulait savoir aussi pourquoi...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Dieu Déchu des morts
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 24
Rang : Dieu des morts/E.T. de Fev'
Pouvoirs : Télépathie, guérison, malédiction, mentaliste
Espèce : Humain, dieu-déchu et Feramorphe
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Mer 27 Fév 2008 - 15:40

La louve de flamme sembla encore hésiter. Était-ce un mauvais coup ?
Non, Anubis voulait l'aider mais elle semblait douter une fois encore de son honnêteté.
Si elle l'avait un temps soit peu connu, elle se serait sûrement éloigner sans se retourner, en l'ignorant ou bien aurai essayer de le mettre à mort, ce qui aurai été dificil, vu qu'il était un dieu, même déchu.

"Bon... si tu insiste tant..."

Au moins elle semblait approuver, que ce soit dans le doute ou non.
Elle le croyait visiblement condamné.

"Je peux t'emmener a lui, mais pas te protégé..."
«Je me débrouillerai.»

Avec mal, certainement, néammoins il pouvait essayer. Il n'avait rien à perdre, peut-être ni à gagner mais ça en apporterait beaucoup aux personnes dans le même cas que la louve.
Cette dernière se leva précotioneusement, comme une personne se levant pour la première fois depuis longtemps.
Elle posa la question qu'il aurait aimé qu'elle oublie de poser.

"Qui es-tu en réalité ?"

Il réussi à répondre sans hésitation ;

«Je suis un fuyard qui essaye vainement de montrer qu'il y a du bon en lui même après avoir gaffé et taché l'honneur des autres dieux

Il ne l'avait pas renseigné sur son nom, mais pas la peine de l'informer de ce détail, il avait déjà dit l'essensiel de sa propre situation, en gros, qu'il était dans la neige jusqu'aux yeux comme un gueux.
Elle posa une autre question pour savoir plus précisément ce qu'il était ;

"Es-tu vraiment un simple animal ? Tu dégage en même temps une sorte d'énergie étrange..."

Là, il n'eut aucun besoin de réflexion tant la réponse était simple.

«Je suis une créature magique capable de se transformer en homme comme en chien. Un feramorphe.»

Le mot était un peu barbarre.

"Mais aussi... Pourquoi ? Pourquoi devrais-tu m'aidé moi ? Je suis un âme perdu comme beaucoup d'autre pourtant."
«La réponse est plus simple que toute les autres ; tu es le premier être dont l'âme à subi des mutation que j'ai pu croiser qui avait une conciense. J'ai pu en croiser d'autre, mais je n'ai pas su si j'avait à faire à d'autre animaux ou être torturé

Il enchaîna, voyant qu'elle se sentait comme un fardeau, un ralentisseur,

«Le fait est que tu est la seule assez forte pour garder une part conciente en toi. Si je t'aide, je pourrais alors aider les autres. Grâce à toi

Ces remarques pouvaient encourager la créature à l'emmener vers Amos. Même si c'était une technique qu'au-paravant il aurait détesté, mais il vallait mieux flater l'égo de la louve plutôt que de s'énerver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Ven 7 Mar 2008 - 13:35

Sakura avait un peut de mal a y croire. En entendant cea on pourait croire ue c'est juste parce qu'on est un sujet d'experrience afin d'y trouver un remède mais on ne pouvait pas toujourd prendre cice de la même façon. Le fille a l'interrieur du loup emit quand même un sourire un peut commeun sulagement, et cela se faisait ressenir. L'espérance pouvait être a nouveau pésent désormait, mais il ne fallait pas se plonger dans une hylusion qui pouvait facilement disparaitre en un instant.

"Bien suis moi..."

lea louve elle était déjà debout commença a faire comme un demit tour pour pouvoir montré le chemin menant vers Amos lui même. Mais elle ne commença pas a avancer. Elle attendit un instantavant de dire.

"En sa présene... la présence d'AMo je ne serrais surement plus là. Alors c'est peut être la dernière foi que l'on se parle en se moment. Enfin... nous veronsbien..."

Puis ses pattes avancèrent doucement en direction d'entre les tombes devant elle Les mort squelletique avit presque disparut ayant rejoint déjà un certain endroit pendant qu'eux deux étaient en rain de discuter. Mais la louve alla a la sortit du cimtière, ou plutôt là ou elleétait apparut tot a l'heure. Pui elle s'arrêta un instant, regardant derrière elle si le chien noir la suivait et l'attendait montrant en même temps qu'il n'y avit pas de danger. Puis après avoir finalemet rejoind l'endroit exploiter, la loup regarda un peut en l'aire agissant un peut par elle même sans l'aide dela fille a l'interrieu d'elle. Elle attendit encore un peut verifiant qu'il n'y avait rien qi pouvait l'empêcher d'ouvrire cette portedimentionnelle qui pouvai les emmener directe dans le monde infernal. Puis dans un aboiment sonore, une sorte de brèche souvrit sous le son laissant un passage assez grand pour q'ils puissent passer. La louve n'attendit pas plus longtemps et sauta a l'interrieur.

La louve arriva directement dans une piece sombre etétrange, pou il n'y avait que quelque torche pour eclaire. Il y avait des jet de lumière venant la brèche cher, car a l'exterrieur il y avait de la neige, et la blancher entrant un peut dant la pièce ainsi que quelque courant d'aire. L'endroit était petit et il n'y avait personne, par chance. Les mur fait de pière brut ne montrait aucun signe de soupson quelqu'il soit. C'était bon, le chient noir pouvait venir sans problème. La louva avança un peut et l'attendit en silence.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Dieu Déchu des morts
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 24
Rang : Dieu des morts/E.T. de Fev'
Pouvoirs : Télépathie, guérison, malédiction, mentaliste
Espèce : Humain, dieu-déchu et Feramorphe
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Dim 16 Mar 2008 - 23:37

La louve fit demi-tours. Allait-elle accepter, pour qu'un peu de chance vienne enfin à lui.

«Bien suis moi...»

C'était d'accord. Il pourrait enfin avancer utilement. Une sorte de flamme intérieure vint le réchauffer. Une sorte de consolation ou bien... quelque chose semblable au bonheur.
Il l'aiderait, mais il ne dirait pas comment. Il savait que la louve, l'autre âme, arrivait à l'entendre. Il ne fallait pas être trop prévisible, juste mettre en confiance l'animale.
Les deux âmes.
Malgré lui, il était intéressé de savoir jusqu'où s'étendraient les pouvoirs d'Amos. S'il pouvait se faire avoir par un événement imprévisible. Mais que lui ne pouvait prédire.
Comme une enfant qui pouvait tuer de grands guerriers, dans un moment d'inattention. Anubis se perdait presque dans ses pensées, maintenant.
Il se rappela du somnifère, dans sa boisson.
Un moment d'inattention. Et aurevoir, les dieux.

«En sa présence... la présence d'Amos je ne serrais surement plus là. Alors c'est peut être la dernière foi que l'on se parle en se moment. Enfin... nous verons bien...»

Il dit, sur un ton de gentillesse, ou presque ;

«Tu es quelqu'un de bien. De courageux.»

Il se retint d'ajouter «et d'utile», ce qui n'était pas flatteur en soi.
Il aurait tué celui qui le lui aurait dit. Sans pitié.

«J'essaierai de vivre suffisamment longtemps pour t'aider au mieux.»

Il parlait sur un ton amusé. La mort... il n'y aurait pas droit... pas pour lui, en tout cas.
La louve avança lentement. Anubis vit des centaines de tombes profanées défiler jusqu'à la sortie du cimetière.
Elle s'arrêta et se tourna vers lui, comme pour vérifier s'il la suivait, puis tout autours, pour savoir si le chemin était libre.
La louve, comme un brasier vivant, s'avança encore un peut, museau au vent, puis aboya bruyamment.
Sans secousses, sans autre son que l'écho de l'aboiement, une brèche s'ouvrit dans le sol. La louve y sauta.
Il se demandait si la louve avait toujours cette âme avec laquelle il avait parlé en dominante. Au bord du trou, il vit que oui ; elle l'attendait.
Il sauta à son tour dans l'obscurité.
À l'intérieur, on voyait à peine, en rapport à l'extérieur d'un blanc immaculé, toujours visible par la fente, au-dessus de sa tête.
Sa vue s'habitua vite à la noirceur des lieux, et il avança vers la louve, calme, confiant.
L'humiditée des lieux était encore respirable, et disparaissait peut-à-peut.
«La suite de plus d'une histoire», pensa-t-il.


(tu meurs ou pas, à la bataille ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Mar 18 Mar 2008 - 17:47

(non, non j'ai prévu de la faire vivre sakura)

Elle ne du pas attendre plus longtemps, pour qu'il la rejoigne dans cet endroit noir et désagréable au premier coup d'œil. Il ne faisait pas très froid ici, mais l'atmosphère était tellement sinistre qu'on pouvait en avoir des frissons, vu qu'il s'y dégageait une odeur forte, de puanteur et de moisissure. Ils devaient être non loin d'un coin ou il y avait des monstres. Mais l'ennui, c'est que le château était grand ici. Amos l'avait créés expert pour qu'on ne vienne pas le déranger ou qu'on ne le trouve pas. Les monstres pouvaient s'y installer mais ont la condition qu'il ne laisse pas de désordre ici. Amos était peut être un dieu déchut devenus cruelle, mais il restait un homme distinguer qu'il ne fallait pas vexer ou importuner.

La louve regarda un instant le chien noir restant encore dans le silence. Sakura avait décidé de ne plus dire un seul mot apparemment, non pas qu'elle en avait point envi, mais le stresse de se faire tuer ou de se faire tuer et fort. Et elle ne voulait pas qu'on la remarque ayant le contrôle total de sont corps, enfin de ce corps de loup, pour le moment. Alors la discrétion était donc primordiale pour le moment.
Elle se tourna ensuite vers une porte au bois noir, et fit signe au chien de la suivre mais en silence. Elle trottina un peut mais en ne faisant pas un seul bruit, et avec son museau elle poussa un peut la porte pour d'abord voir s'il n'y avait personne et ensuite y passer par l'ouverture une foi la zone examiner par son regard. La louve était une dés seuls a savoir ou pouvait se trouver Amos en ce moment même. Et il était à l'étage juste au-dessus de cette salle. Les murs et les plafonds ici étaient épaisse, il était donc plutôt difficile de créés un passage magique pour aller de l'autre côté, et puis, la magie ici était presque sceller et seule les plus puissants pouvait y parvenir en générale. Bon il fallait passer par les escaliers.

La louve chercha dans sa tête pour aller a l'escalier le plus proche, et c'était à un couloir et deux salles d'ici. Mais l'ennui, n'était le chemin a parcourir c'était les créatures qu'il y avait. Le seul moyen était donc encore la discrétion. Ce n'était pas la mort, mais la louve avait un étranger avec elle, il ne fallait pas oublier.
Elle regarda un peut autour d'elle avant d'emprunter vers la droite ver encore une autre porte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Dieu Déchu des morts
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 24
Rang : Dieu des morts/E.T. de Fev'
Pouvoirs : Télépathie, guérison, malédiction, mentaliste
Espèce : Humain, dieu-déchu et Feramorphe
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Mer 19 Mar 2008 - 17:43

Plus ils avançaient, plus l'air environnant était pesant.
Des effluves nauséeuses s'échappaient de certaines directions, toujours changeantes, comme en mouvement.
Les murs et les coins défilaient doucement et bientôt, la seule source de lumière environnante était la louve qui marchait dans le silence, devant lui. Ce silence était communicatif. Il lui arrivait de percevoir un mouvement, ici ou là, mais souvent qui n'étaient dus qu'à un objet dont l'ombre se mouvait à chaque pas.
Après un petit moment de marche, ils atteignirent ce qui devait-être une porte. Il n'était pas facile de la distinguer du mur tant le bois était sombre. La louve se tourna vers lui et lui fit un signe bref.
Sans un grincement, la porte s'ouvrit légèrement, suffisamment pour jeter un regard dans le couloir suivant, puis pour rentrer.
Il suivit la louve avec une légère appréhension.
Ce couloir semblait avoir des murs plus épais que le précédent, aucun échos, aucun son ne leur parvenaient. Même l'air semblait plus épais.
Il surpris un léger regard vers le plafond, de la part de la Louve.
En haut...
"Il" était au prochain étage... là haut. "Amos"...
Au bout d'un moment, ils passèrent par la seule porte présente à droite.
Combien de temps, encore ? De couloir ? De porte ?
Ils semblèrent tous défiler, lentement.
La tension se propageait comme un virus.
Il devait toute fois garder le silence. La moindre gaffe serait dure à expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Sam 29 Mar 2008 - 13:46

L'odeur nauséabonde semblait provenir de derrière cette porte. Dans la pièce sombre ou les deux canin se trouvait, ils voyaient la lumière passer par le fissure de la porte tel que des jet de lumière faisant apparition dans les ténèbres les plus sinistre, comme une trace d'espoir dans un cœur. Mais derrière la porte, il y avait quelque bruit. Quelque fracas de tasse, de verre et de table faisait un bruit presque sonore dans les oreilles de la louve, et il y avait aussi des voies, des voies d'une langue complètement inconnue qui venait bien du monde infernal. les dieux pouvait le comprendre mais pour les mortelle, il fallait apprendre se langage de barbarie. C'était la langue des monstre et des démon qui vivait ici, mais ceux là connaissait déjà la langue des simple humain, bien qu'il semblait limiter dans l'intelligence, ils avaient une bonne mémoire, mais il ne fallait pas oublier que des être comme ceux là qui vivait ici, avait tous des origine de quelque part, alors niveau mental, physique et moral, tous étaient différent de l'autre tout du moins.
La louve tendit l'oreille pour surveille s'il n'y avait pas un quelconque individu derrière la porte, mais juste a travers le bois, ça semblait être le vide, ils pouvaient donc y entré en silence pour le moment, et peut être pas chance, il y aurait assez d'objet et assez grand pour que les eux animal puisse traverser la salle en toute tranquillité.

Le museau contre la porte, l'animal de feu poussa l’égerment afin de pouvoir a nouveau voir a porte entre ouverte et entré sans difficulté. Des son premier regard, non loin il y avait un meuble qui empêchait de voir plus loin que cet objet, et les créature présente ne pouvait donc pas les voir rentré. cela était donc leur première chance. Le sbire poussa la porte en grand vu pour pouvoir rentré et cela sans qu'il n'y est un bruit ou un grincement quelconque pour les dénoncer. Elle alla directement derrière le meuble pour mieux se cacher et par la même occasion elle baissa la luminosité de ses flammes. Avant de reprendre inspection, elle attendit a nouveau le chien noir pour vérifier s'il avait comprit ce qu'il fallait faire pour ne pas être vu, cela n'était pas bien compliquer et dés qu'il est rejoint et tourna la tête vers la gauche du meuble. De ce coter, la voie était a peut près libre et il y avait une grande armoire dont les porte était casser et qu'elle était un peut décoller du mur mais suffisamment pour pouvoir passer. mais du côté droit, il était vrais qu'il y avait plus d'objet mais les créature était plus de côté, ils avaient donc plus de chance de se faire voir par ici que par l'autre. Bon le chois était donc tout a fait normal. La sbire s'avança du côté gauche et commença a marcher tell un animal a la chasse. Elle y alla très doucement vers cette armoire non loin, observant les créature par la même occasion pour vérifier s'il ne la voyait pas, mais ils étaient si absorber par ce qu'il faisait qu'on avait l'impression qu'il ne pouvait voir au delà de leurs nées. Puis en un bons assez souple, la louve arriva en silence derrière l'armoire et attendit a nouveau que le chient la rejoigne. Cela se passait très bien, ils allaient être a destination dans au moins dix minutes, il ne restais qu'a rejoindre la porte qui n'était a quelque mettre, a traverser un autre couloir et enfin a monter les escalier pour rejoindre la grande salle juste au dessus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis
Dieu Déchu des morts
avatar

Nombre de messages : 209
Age : 24
Rang : Dieu des morts/E.T. de Fev'
Pouvoirs : Télépathie, guérison, malédiction, mentaliste
Espèce : Humain, dieu-déchu et Feramorphe
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   Sam 29 Mar 2008 - 20:14

Avec son flair moins humain que canin, l'odeur aurait pu paraître insupportable à Anubis. Mais il ressentait qu'ils approchaient. Comment pouvait-il se présenter à Amos lorsque le moment viendrait ? Il improviserait, car jamais les plans ne se déroulaient comme prévu. Mais il savait qu'il aurait à récupérer apparence humaine et que l'hypocrisie serait de rigueur. Et surtout bloquer le passage de tout autre esprit dans le sien.
Barrant la porte, une longue ligne de lumière tranchait les ténèbres environnants en deux, à l'image de ce qu'il ressentait. Derrière, on entendait le raffut propre aux bars. Des êtres discutaient en une langue bourrue, mais dont il saisissait le sens général. Ici, le sujet semblait être le nombre de têtes tranchées jusqu'à maintenant ou le nombre de créatures dont Anubis ne reconnu pas le nom de massacrées. Puis ils parièrent sur qui en tueraient le plus à la guerre qui se préparait. Un sujet qu'il trouvait tout à fait inintéressant.
De leur voix gutturale, ils lancèrent quelques nombres, mais Anubis avait détourné son attention sur la Louve qui semblait écouter s'il n'y avait pas quelqu'un derrière la porte. Il écouta à son tour. Apparemment, tous étaient agglutinés à l'endroit où ils avaient lancé les paris.
La Louve fit légèrement tourner la porte sur ses gonds.
Un grand meuble leur barrait une vue directe sur les créatures.
Et inversement, se dit-il, soulagé.
La Louve ouvrit la porte en grand sans qu'elle ne produise le moindre son. Elle glissa vers l'obstacle et ses flammes devinrent moins lumineuses. Anubis la rejoint, tout aussi silencieux. Il remarqua qu'à leur actuelle gauche une grande armoire se dressait, suffisamment brisée pour la comparer à un tas de bois maladroitement assemblé en étagère.
Les portes étaient détachées de leurs gonds, pendants lamentablement dans le vide. À droite, les êtres étaient plongés dans une grande discussion sur qu'elle arme il convenait d'emporter à la guerre entre la masse et la hache.
Le prudent était de ne pas les déranger, car il semblait qu'ils aient les deux armes à disposition. La Louve rampa jusqu'à l'armoire, à l'affut du moindre détail qui pouvait montrer que les créatures s'intéresseraient d'avantage à elle qu'à leurs armes dont-ils comparaient les tailles. La scène devait être plus absurde de là-bas qu'ici.
Dans un bond souple, elle se retrouva derrière l'armoire. Anubis alla lentement pour la rejoindre, le moindre mouvement brusque pouvant très vite intéresser les monstres sur quelle arme ferait le plus de dégâts.
Il rejoint la Louve assez vite en dépit de la prudence dont il avait manifesté. En lui lançant un bref regard, il vit que ce qu'il pensait était justifié ; ils étaient bientôt arrivés. Ça serait bientôt fini. «Non... ça ne fera que commencer...» Oui... c'était plus plausible. Il en était toujours à improviser lorsqu'il se présenterait à Amos, mais mieux valait préparer au moins une sorte de programme. Il ne devait risquer la vie de la Louve. Quoi qu'il lui en coûte à lui, la Louve n'avait rien demandé. C'était son idée depuis le départ, il devait en assumer toute la charge.
Plus ils se rapprochaient, plus Anubis sentait qu'il devait être prudent. Plus prudent qu'il ne l'avait été durant toute ces années réunies.
Il n'était pas habitué à cette attitude, lui étant plutôt téméraire, suicidaire ces derniers temps. Aller voir Amos sans savoir exactement à qui il aurait à faire en constituait une preuve suffisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le pas du Déchu [Sasa]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le pas du Déchu [Sasa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» lA VICTOIRE DU SENATEUR KONG@O LAMBERT
» [Tuto] La kikoo-mule-sagesse (pour les THL, fortunés ou patients)
» Ex-Laésasa elfes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Févlia :: Dans le Monde Réel. . . :: Sujet terminé-
Sauter vers: