AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresRechercherGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Eau glacée... non, sans blague ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice
Curiosité intarissable
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 22
Pouvoirs : Voir. Ce qui va arriver, ce qui peut arriver.
Espèce : Humaine.
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Eau glacée... non, sans blague ?   Mar 27 Nov 2007 - 21:47

J'sais pas quoi raconter T_T'' Bon, voyons, que pourrait faire miss MilleQuestions ici ?

---------

Alice était là.
Normal, me diriez-vous, sinon, le topic ne serait pas posté ici –et une ligne de brodage, ça commence bien-. Je disais donc, une adolescente d’à peine treize printemps se tenait, debout, devant le lac. L’automne rendait déjà les arbres, dans les alentours du lac, de couleurs dorées et bronze. Les feuilles tombaient doucement sur les lits de mousse verte orangée, tandis que le vent soufflait et décoiffait la jeune Alice dont la chevelure n’était jamais très domptable. Sans doute parce qu’elle la négligeait.
Le lac était glacé. Il avait suffit qu’elle effleure la surface du lac pour ressentir une atroce sensation de fraîcheur.
Elle sentait désagréablement les rayons du soleil couchant ricocher sur les cristaux qui agrémentaient le paysage l’éblouir.

Elle ouvrit le sac qu’elle avait en bandoulière et y piocha un livre. Elle l’ouvrit à un page marquée par un bout de papier coincé entre les deux pages. Elle s’y plongea quelques minutes, puis refit surface. Une vague venait de l’asperger joyeusement.


« Aaaah ! »

Des sirènes. Ces êtres mi-femme mi-poisson qui peuplaient le lac. Une de ses représentantes, aux longs cheveux de flammes, venaient de lui envoyer de l’eau sur le livre. En donnant un joyeux coup de queue, elle avait provoqué une vague qui avait toute aussi joyeusement arrosé miss Alice.

Elle grimaça, et secoua sa longue cape de voyage, et s’éloigna, rageuse. Il n’y avait rien à apprendre de plus, ici ; elle était souvent venue, plus jeune, aux abords de lac. Elle avait été idiote d’oublier ces satanées sirènes, surtout que la rousse avait trouvé à très amusant de lui donner froid. Le vent frais la faisait trembler, et ses cheveux dégoulinaient minablement autour de son visage.

Alice serrait des dents –par le froid- et les poings –par rage-. Elle secoua la tête et se retrouva avec, au lieu d’égoutter les cheveux pour avoir moins froid, toute l’eau qui avait soit giclée sur son visage, soit sur ses épaules.
A cet instant, elle maudissait ces idiotes de femmes poissons.




------------
j'ai la flemme de faire plus long, c'est horrible ><''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Sam 1 Déc 2007 - 15:56

L'Ile temporelle, c'était une partie du monde très peut intéressante et très simple a conquérir dans tout Fevlia. Amos n'avait qu'a passé dans un endroit de cette Ile pour que celle-ci lui appartienne en a rien de temps. Cela lui faisait un peut sourire de voir que sa marchait si facilement, mais ce n'était tout de même qu'ennuis et désastre. Autant faire disparaître cet endroit de la carte une foi pour toutes et de ne plus jamais en entendre parler temps Qu'Amos serra en vie.
Il lui restait donc plus que cet endroit, le lac de la sirène, quel paysage charmant. Et qu'elle beauté rien qu'en regardant l'eau et voir la sirène qui occupe le lac en train de s'occuper d'elle-même. AMos était là entre les arbres, regardant l'eau cristalline briller sous le soleil qui dégageai une couleur blanche. Il était hors de vue pour le moment, son épaule contre un arbre, ses cheveux blond retombant sur le visage, ses yeux rouge sang regardant se liquide à quelque mettre avec attention. Il était habiller de doré et de bleu marine aujourd'hui, toujours avec une telle élégance et avait décidé de faire une pose de quelque instant, pour regarder cette sirène naïve dans l'eau. Elle ne semblait pas l'avoir remarquer, pourtant elle qui devrait voir tous ceux a proximité de l'eau. Ce qui était sur c'est qu'elle ne pouvait pas détecter un dieu dans de quelle condition, si celui-ci cachait sa présence, mais au bout d'un moment, la sirène tourna la tête et se dirigea ver un certain endroit, a l'autre bout du lac.
Amos l'avait suivit du regard avec attention quand elle alla de l'autre coter, et là, il vit cette jeune demoiselle sur le rebord du lac et à peine quelque instant plus tard elle fut embêter par cette sirène qui ne mit a peine quelque seconde pour la chasser du bord du lac et elle partie. Tien donc quelle étrange sensation que ressentait Amos quand il a vit partir comme si elle avait quelque chose en plus. Il était vrai que ce n'était pas la seule humaine capable d'une telle chose, d'avoir un don exceptionnel, mais il y avait toujours des différences, et AMos ne put s'empêcher d'aller voir plus près. Il disparut donc de l'endroit ou il était et réapparut là où était la jeune fille.
La sirène le remarqua donc d'un seul coup quand il fut presque devant elle, mais de dos. Elle se demanda au départ qui cela pouvait bien être, mais quand elle sentit cette présence maléfice qu'il dégageait à ce moment là, et elle voulut fuir. Mais à peine retourner, elle eut du mal a bougé et se fit soulever en dehors de l'eau pour être juste derrière Amos. Le seigneur, se retourna doucement ver elle. Comme toujours son visage semblait doux et mystérieux, mais ses yeux donnait une effrayante énorme. LA sirène commença à paniqué et tentait de parler, mais elle ne put faire sortir aucun son de sa bouche. Elle regarda Amos avec de la peur, et celui-ci mit sa main sur son visage, lui caressant doucement la joue. Pendant cet instant, il lui aspira sa vie et ses pouvoirs en concentrant tout cela sur la paume de sa main. ELle ne ressentit rien au début car elle ne comprenait pas ce geste qui semblait amical, mais elle finit par suffoquer pendant trois seconde, jusqu'à ne plus bouger. Le dieu retira sa main, et a l'intérieur il avait un bijou, un collier avec un saphir pur. Il relâcha son pouvoir qu'il avait sur la sirène pour la faire tomber dans le lac, morte.
Il avait mit le bijou dans sa poche et changea un peut ses vêtements quand il se mit en route pour suivre la demoiselle un peut devant. Il avait toujours la même couleur, mais c'était des vêtements de voyageur, même quelqu'un qui semblait qui ne faisait que voyage. Il avait une grande cape et un chapeau dont il y avait des plumes blanches splendides. Il rattrapa assez rapidement la jeune fille et commença à joué son rôle d'un simple humain.

"Oh"

AMos sortie d'entre les arbres et prit un air surprit, ne s'y attendant pas. Il arrivait derrière la jeune demoiselle, et regarda dans qu'elle était, elle se trouvait.

"Pauvre enfant, que vous est-il arriver, vous allez attraper la mort."

Amos avait l'apparence d'un homme jeune, mais aussi d'un age mur, il n'avait aucune ride et faisait très attention a son apparence donc il était normal qu'il parla de façon d'un homme un peut plus vieux. Il s'approcha de la fille pour se mettre à côté d'elle et voir dans qu'elle état elle se trouvé et il s'en trouva très perplexe et inquiétant de la voir comme telle.

"Vous êtes tremper, il faut vite vous mettre au sec, avec un temps pareil on ne peut se permettre de rester dans cet état."

Sa voie était douce et amicale mais aussi très attirante, ce qui était quelque chose de très trompeur des Amos. Ses yeux qu'il avait l'habitude de montré de la peur et du bouleversement montrait cette foi de la gentillesse pour éviter de montré qu'il était dans l'ironie total.

"Permettez-moi donc... de vous aider chère demoiselle."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Curiosité intarissable
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 22
Pouvoirs : Voir. Ce qui va arriver, ce qui peut arriver.
Espèce : Humaine.
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Sam 1 Déc 2007 - 16:37

Alice était en train de tempêter contre cette maudite sirène lorsque le flash survint.
Elle s’immobilisa, tout à coup. Le regard vide et inexpressif, elle voyait. Son pouvoir était particulier ; dès qu’Amos décida de tuer la sirène, elle vit ce qu’il allait faire. S’il changeait soudainement d’avis, elle aurait vu autre chose.
Mais là, en l’occurrence, elle voyait cette pauvre sirène se faire caresser la joue, puis mourir. Elle tombait dans les abysses du lac, sans vie.
Alice reconnecta soudainement à la réalité, et commença à prendre peur. Elle ne savait pas qui était cet homme, mais une chose était sûre ; elle avait sentit tant de malfaisance dans cet unique flash ! Il était hors de question de s’attarder ici.
Elle se mit à courir, ou du moins, à marcher plus rapidement qu’avant. Elle n’eut le temps que de faire cinq pas que déjà il était là.

Il avait changé de vêtements. Mais c’était le même, elle en restait persuadée. Il avait toujours le même visage, qu’elle avait aperçut dans sa vision. Mais pouvait-elle vraiment faire confiance à ses dons ? Non, c’était totalement irrationnel qu’elle possède un pouvoir quelconque. Mais elle l’avait bien vu ! N’ayant jamais croisé ce voyageur auparavant, c’est forcément la vérité.
C’est ce qu’elle s’efforçait de croire depuis plusieurs secondes, sans conviction.


« Heu, bonjour. »

Il lui proposa de l’aider, s’approchant d’elle. Non, non ! Pas question ! Elle ne voulait pas finir comme cette sirène. Peut-être savait-il qu’elle savait ? Elle se mordit la lèvre inférieure, et essaya de lire ce qu’il comptait faire d’elle.
En vain.
Elle ne s’était jamais vraiment entraînée, et se dit que s’il avait voulu la tuer, elle l’aurait vu. Pour la première fois, elle trouva une utilité à son pouvoir qu’elle avait renié pendant treize longues années. C’était illogique, se disait-elle, de pouvoir prédire le « futur ». Ce flux qui changeait sans cesse, selon les choix des personnes. Et celui d’Alice allait basculer ce jour là. Si elle ne s’était pas aventurée pour une dernière fois ici, si elle n’avait pas rencontré cet homme… Elle n’aurait peut-être pas fait ce qu’elle allait faire dans le futur. Manque de bol ; je ne sais pas encore ce qu’elle va faire, haha.


« Je… merci. »

Elle allait refuser, mais, jugeant qu’il ne fallait pas contredire Amos –dont elle ignorait encore le nom-, elle obtempéra. Elle ne parla plus pendant une minute, se contentant de lister les options qui se présentaient à elle ; Un, ne rien faire. Deux, fuir. Trois, improviser.
Etrangement, la solution deux n’était pas très plaisante. Elle bascula donc dans l’option trois, et frissonna. Mais cette fois, le froid n’était peut-être pas le seul responsable.
Ce qu’Amos devait utiliser, c’était sans doute le caractère influençable d’Alice. S’il lui disait, d’une certaine manière, que ça serait mieux pour elle de le suivre, elle s’exécuterait sans doute, se persuadant qu’elle avait rêvé lorsque la jolie rousse avait été tuée. Mais, naturellement, il n’était peut-être pas au courant qu’Alice avait très peur de mourir. Mourir n’était-il pas le privilège de l’être vivant en vie ? Pourtant, elle craignant le moment de sa mort… comme, finalement, beaucoup de gens.


« Qui êtes-vous ? »

Elle avait posé cette question d’un air suspicieux. Encerclant son ventre de ses deux bras, elle avait froid. Et peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Sam 1 Déc 2007 - 17:26

Amos restait tout de même a une certaine distance pour ne pas montré qu'il s'intéressait à la jeune demoiselle qu'il ne connaissait pas, et elle qui ne le connaissait pas. D'ailleurs elle lui demanda son nom ce qui fut tout à fait naturelle après tout, Amos l'avait abordé d'une certaine manière qui n'était pas très rassurante quand on y réfléchit bien. Il prit donc un petit air étonner comme s'il se demandait pourquoi elle lui posait cette question. Et avec un sourire léger juste après avoir remarquer ce qu'il avait fait, il tenta de se corriger.

"Je... mille excuses. Je manque donc tellement de tac, je vous parle alors qu'on ne se connaît même pas."

Il retira son chapeau pour le mettre sur son torse et il s'inclina doucement et légèrement. Et pour la première foi de toute sa vie il dit son nom mais en entier, car qui sait pourquoi il ne l'avait jamais dit auparavant. Voulait-il dire cela juste pour montré qu'il était ouvert ? Quelqu'un de confiant. Et puis comme personne ne savait son véritable nom, qui pourrait douter (je viens juste de l'inventer et puis faut bien qu'il est un nom en entier ^^').

"Mon nom est Amos McGronnell, je suis en voyage dans ces environs."

Il se releva ensuite remettant tout en place ainsi que son chapeau.

"Pardonner moi si je vous importune, mais vous voir dans cet état ne m'a pas donné le temps de réfléchir une seconde a ce que je dois faire, j'ai laissé mon cœur agir à sa guise."

De belle parole encore et toujours, ceci était vraiment digne de "Amos McGronnell", mais est-ce que cela a-t-il une véritable influence sur la demoiselle en question. Amos n'était pas dupe, il ressentait qu'elle avait des doutes dés qu'elle l'avait vu, elle savait sûrement quelque chose sur ce qu'il venait de se passer alors qu'elle n'était pas présente. Pauvre sirène il y a quelqu'un d'autre qui a vu sa mort très humiliante, Amos n'aurait pas manqué ce genre de tac, éviter toute humiliation sur une mort aussi rapide et cela sans résistance. Il regarda donc la jeune fille, la sondant avec ses pouvoirs pour connaître ce qu'elle est, et il fit un sourire. Comme cela elle avait vraiment un don, et ce dont qui n'était pas très développer n'était donc pas très efficace pour le moment. Quel dommage il aurait fallut qu'elle soit plus forte pour vraiment l'intéresser ! Mais il peut y avoir des exceptions.

"Et puis-je savoir à qui ai-je l'honneur, je préférerais connaître la personne a qui je propose mon aide."

Il prenait son temps, il l'a laissait aussi souffrir de ce froid et de se stresse de peur en sa présence. Il aimait voir ce genre de chose bien que cela n'ai rien exceptionnelle. Il se rapprocha légèrement avec un petit sourire regardant avec détaille à quoi ressemblait la demoiselle.
Cheveux noirs, fin et cours lui arrivant au niveau des épaules, une petite taille, jeune, des yeux verts. Dommage pour les yeux vert, Amos avait une préférence pour les yeux bleus profond, mais elle était tout à fait adorable pour une jeune femme. Elle était aussi habiller pour voyager, elle devait donc venir de loin ou ne devait seulement commencer à faire un voyage. Il attendit donc qu'elle lui réponde avant de pouvoir commencer à l'aidé, comme il avait dit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Curiosité intarissable
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 22
Pouvoirs : Voir. Ce qui va arriver, ce qui peut arriver.
Espèce : Humaine.
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Sam 1 Déc 2007 - 18:17

« Je m’appelle… Alice. »

Jeune. C’était le moins qu’on puisse dire. Jeune et influençable. Les belles paroles d’Amos commençaient néanmoins à avoir son effet. Son cœur commençait à ralentir un peu. Son subconscient commençait à essayer de se rassurer. De se convaincre qu’elle avait rêvé. Ou alors que c’était nécessaire. Que la sirène avait fait quelque chose de mal… ou… un truc dans le genre.

« … Vous voyagez ? »

Les trémolos qui avaient troublés sa voix se calmaient peu à peu. Néanmoins, ses membres continuaient d’être tendus sous sa cape noire. Elle se mordit la lèvre, et se répéta qu’il « n’y avait aucun danger ». Non, quelqu’un d’aussi gentil avec elle ne pouvait vraisemblablement pas être l’homme qu’elle avait vu.

« J’habite ici. »

Soudain, les mots « proposer mon aide » la frappa. Quelle aide ? Elle n’avait pas besoin d’aide… Quoi que. Si, elle voulait bien de l’aide. Elle s’accrochait désespérément à cette idée ; c’était faux, tout ce qu’elle avait vu était faux. Donc pourquoi pas ?
La petite brunette regarda l’homme devant elle. Poli. Il était poli. Bien plus grand qu’elle, aussi. Des cheveux blonds qui encadraient son visage. Un grand chapeau avec de belles plumes. Alice semblait mal à l’aise.
Ce décor lui semblait étranger. Elle avait pourtant vécu ici, grandit ici. Elle n’avait jamais, ou presque, quitté l’Île Temporelle. Et n’était même pas au courant de la guerre. Ou plutôt, elle n’avait jamais été touchée de près par la guerre, ce n’était qu’une rumeur, pour elle. C’était sans doute cela qui rendait Alice dangereuse ; ce petit bout de chou innocent qui ne se rendait pas compte de la portée de ses actes. Ou du moins, de toute la portée de ses actes. Qui, une fois qu’on la persuadait qu’elle était dans le bon chemin, ne le quittait plus.
Quitte à commettre les plus grandes erreurs de sa vie.
… En admettant qu’elle le reste après cette rencontre, bien sur.

Rien n’était moins sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Sam 1 Déc 2007 - 20:23

Alice... C'était un prénom qui était tout à fait inconnue a Amos, jamais il n'avait entendu de telle, mais comme toujours.

"Quel prénom original et charmant ! »

Il gardait son petit sourire simple tout en la regardant calmement. Mais elle ne semblait pas très sur quant il parlait de proposer son aide. Amos la regarda un instant, cherchant un peut ce qu'il allait faire, mais cela concernait toujours l'état dont elle se trouvait.

"Bon, il fait un froid désagréable, il vaut mieux allumer un feu et vous réchauffer au plus. Je reviens dans un instant."

Il sourit un tout petit peut plus avant de regarder autour de lui et à allé dans une direction. Pendant qu’il avait les dos tourner à Alice, il reprit son air habituel, de calme et de cruauté. Il analysa les pouvoir d’Alice d’un peut plus près, en concentrant les siens, et une foi qu’il fut hors de vue de cette demoiselle, il sut exactement ce qu’elle pouvait faire avec ce don qu’il avait repéré. C’était intéressant, mais plus qu’intéressant. Elle pouvait être très utile si elle pouvait aller plus loin que les quelque seconde avant ou sur la personne concernée seulement. L’entraînement s’imposait pour elle.
Il s’adossa contre un arbre un instant, un peut pensif et il y resta le temps de contacter certaine personne. Il sortit de sa poche le collier qu’il avait créés en tuant cette sirène et fit apparaître une petite fontaine de vison. L’a où il y avait de l’eau, une image apparut et on pouvait y voir le visage d’un monstre gluant, et difforme. Le visage plat, le née d’un serpent, les yeux blanc. Tout à fait écœurant ? Et d’une voie de roque et s’adressa à Amos.

"Maître ?"
"Donne ceci a mon sbire."

Il mit le collier dans l’eau comme si c’était une simple fenêtre et de l’autre côté le monstre le prit et attendit la suite.

"Et prépare une chambre pour une nouvelle venue."
"Un nouveau maître ?"
"Oui, et une chambre des plus convenable…"

Sur cette dernière phrase, Amos avait parler fermement pour faire bien comprendre que le monstre n’avait pas le droit a l’erreur et qu’il ne face pas d’atrocité. Il fit disparaître, la petite fontaine, et a la place il y avait plusieurs morceau de beau qu’il tenait autour de ses bras. Il resta, comme cela un instant, décontractant un peut sa nuque, puis il reprit son air qu’il avait en présence d’Alice et fit demi-tour. Il revient en vu d’Alice qui ne semblait pas avoir bouger. Il avait dans les bras seulement le strict nécessaire pour faire un petit feu, et il les déposa par terre.

"Pardonnez-moi pour l’attente."

Il se releva et regardant la demoiselle.

"Mettez-vous à votre aise, je vais m’occuper de l’allumer. Il faut absolument que vous soyez sécher au plus, sinon vous allez tomber malade."

Il se montra très calme et très gentil. Il s’accroupit près du bois et commença à faire quelque manipulation, enfin, il faisait semblant, car sinon, il ne savait pas faire du vrais feus, c’était un dieu, il n’en avait pas besoins d’apprendre une telle chose qu’il trouva bien inutile. Au bout de quelque instant, une étincelle apparut et le feu prit rapidement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Curiosité intarissable
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 22
Pouvoirs : Voir. Ce qui va arriver, ce qui peut arriver.
Espèce : Humaine.
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Sam 1 Déc 2007 - 23:38

Amos était déjà partit « chercher du bois » lorsque sa vision survint.

Elle ne tiqua pas. Cette fois, le flash fut contrôlé, et ne la surprit pas. Elle l’avait voulu. Depuis plusieurs minutes, elle se concentrait sur une seule personne ; Amos. Quoi qu’elle essaye de se dire, elle devait bien se résoudre à l’évidence ; un flash aussi immédiat n’avait jamais été erroné. Jamais. Vous avez peut-être remarqué qu’Alice avait été très indécise. Elle essayait de se persuader de quelque chose, puis, deux minutes après, de son contraire. Mais, visiblement, là, elle avait trouvé le juste équilibre.


Flash.

Elle voyait toujours Amos. Mais avec l’air qu’il avait eut lorsqu’il avait tué la sirène. Froid, renfermé. Prêt à tout.
« Maître ? »
- Donne ceci a mon sbire.
- Et prépare une chambre pour une nouvelle venue.
- Un nouveau maître ?
- Oui, et une chambre des plus convenables… »


Elle cligna des yeux et quitta l’air vague qu’elle avait. Qu’est-ce que cela signifiait ? Il voulait l’emmener ? Mais pour aller où ? Pour faire quoi ? Elle n’eut pas le temps de continuer sa réflexion que déjà il revenait, les bras chargés de bûches. Elle ne dit rien, se contentant de le regarder allumer un feu. Elle s’assit, taciturne. Elle laissa passer plusieurs secondes, avant d’ouvrir la bouche.


« Qui êtes-vous vraiment ? Vous voulez m’emmener ? Pourquoi ? Où ? »

Héhé. Ca y est, miss Milliard-De-Question est là. L’instinct avait repris sur son hébétude, sa peur. Elle posa son sac à côté d’elle, et essora ses cheveux. Ils commençaient à sécher. Elle n’était presque plus parcourue de ces frissons désagréables, et se réchauffait. Le feu avait une chaleur douce qui était, contrairement aux frissons, agréable. Les yeux verts soulignés d’un cercle mordoré d’Alice irradiaient à la lumière dorée des flammes, et les cheveux ténébreux de la jeune fille avaient des reflets ocres, orangés, ambrés.
Elle était soucieuse. Elle n’avait aucune valeur, à par celle de pouvoir prédire ce que telle ou telle personne faisait dans les secondes qui suivaient. Et encore, si cela avait un rapport avec elle.

La nuit tombait, à présent. La nature nocturne s’éveillait doucement ; les feuilles aux couleurs chaudes semblaient noires, tandis que le bruit continuel du vent les agitant résonnait dans les oreilles d’Alice.
Sombre ciel et mer noyée, ô étrange expression, dans l’obscurité de la danse que menait la lune avec ses étoiles. Un ballet éternel, qui succédait le jour et précédait le soleil. Un cycle sans fin et sans début, sans milieu et sans arrêt.
Ou plutôt, tant que ce fragile équilibre ne serait pas perturbé.

Ouah, j’me mets à la poésie. Que j’écris bien.

L’heure n’est néanmoins pas à la poésie. Retournons à Alice. Celle-ci était assise, par terre, et contemplait les douces flammes qui ondulaient devant elle. Une danse au rythme irrégulier se déroulait devant ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Dim 2 Déc 2007 - 12:35

AMos regardait si le feu prenait bien telle qu'il faisait bien son rôle. Dans une comédie, il fallait bien prendre soin de tout, s’il ne manquait de rien, si tout les détaille était bien là, si tout le décor était bien coordonner à cette situation. Amos avait toujours un plaisir de jouer la comédie afin de tromper ses adversaires, et aussi pour s'amuser, détendre un peut l'atmosphère autour de lui. Mais bien sur, il n'y avait que lui, qui se détendait. Les autres qui étaient en quelque sorte viser, se faisait prendre par le bout du né avec faciliter comme s'il ne se doutait de rien. Mais cette situation était largement différente, vu qu'AMos avait fait une pose autre temps sur sa comédie, parement elle l'avait vu tout aussi bien. que la mort de cette sirène. Quel dommage !
AMos resta concentré sur son feu après qu'elle le lui d manda, d'ailleurs sans beaucoup d'hésitation sur le moment. Il regarda les flammes, gardant toujours cette même expression de comédiens pendant un moment. Les pouvoirs d'Alice ne se tournaient pas seulement sur la vision de mort, mais sur certaine personne donc. Intéressant, AMos pourrait en apprendre beaucoup sur ceux qui lui résistent, et il est possible qu'elle le voie avec le poignard, il fallait qu'elle ne dévoile pas ceci a ses ennemis et qu'elle soit avec lui.
L'homme releva un peut la tête et se tourna ver Alice reprenant son expression habituelle. Il se leva, doucement retirant son chapeau, et sa cape, et il reprit ses vêtements qu'il avait tout à l’heure. Le moment de sa comédie était bien court, et il en était déçu, il aurait préféré que cela dur plus longtemps, comme toujours pour trouver ceci amusant. MAis la situation avait changé. Il commença à marché autour du feu, tranquillement.

"Je suis ce que je suis. Juste un seigneur qui tente de ne pas perdre son royaume, jusqu'a faire des sacrifices."

Après avoir marcher quelque pas, il arriva près d'Alice, en la regardant attentivement. Il s'accroupit un peut à côté d'elle en observant ses yeux verts.

"Vu le peut de culture que tu possède, tu ne connais pas ce qu'il se passe à l'extérieur. Un monde triste et horrible, ou beaucoup de gens meurent."

Il était vrai que son regard rouge sang était effrayant, qu'il montrait une telle froideur, qu'il exprimait un tel calme, qui était vraiment trop calme même. MAis ses yeux était aussi très expressive, et la, il montrait un peut de gentillesse et de bonté a travers cette froideur.

"Etant donner que cette île ne serra plus un endroit sur pour qui que se soit, il vos mieux mettre en sécurité ceux qui pourront être utile. Et je veux... que tu viennes avec moi."

Ces dernières paroles étaient très intense et envoûtante. Il se montrait très doux a ce moment là avec son charme naturel.


(bas Amos reste un bishi ^^')

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Curiosité intarissable
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 22
Pouvoirs : Voir. Ce qui va arriver, ce qui peut arriver.
Espèce : Humaine.
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Dim 2 Déc 2007 - 13:21

Amos commença à marcher autour du feu, et Alice le regardait, sans faire de commentaires. Un seigneur ? Saigneur aurait mieux convenu mais Alice ne le sait pas. Du moins, pas encore.
Il s’accroupit ensuite à côté d’elle. Miss Voyance demeura immobile. Elle écouta les deux phrases suivantes du dieu, sans rien dire. Il avait raison, elle le savait ; il y avait bel et bien des morts. Parfois, elle avait eut des flashs, lorsque la destruction ne passait pas loin de chez elle ou détruisait des choses connues. C’était en partie pour cela qu’elle refusait de croire en ses pouvoirs ; si elle l’admettait, elle serait forcée de se dire que tout ce qu’elle voyait était vrai et qu’elle était impuissante. Quelle atroce chose que l’impuissance.
Alice remarqua enfin la couleur étrange des yeux d’Amos. Pourtant, malgré les atrocités dont il parlait, il était… calme. Si calme, mais, en même temps, si persuasif pour la pauvre Alice. Encore plus lors de sa dernière phrase prononcée. Alors, comme ça, il voulait effectivement l’emmener.


« Pourquoi moi ? » murmura Alice. « Et pourquoi vous avez tué cette sirène ? »

Evidemment. La sirène. Quelles que soient les belles paroles, elle n’allait pas oublier ce qu’elle avait vu, maintenant qu’elle était sure que ça avait été vrai ; elle avait revu le même médaillon dans sa deuxième vision. Bien sur, elle était surprise que lui, ne le soit pas, lorsqu’elle lui avait demandé où il comptait partir. Avec elle dans ses bagages.

« Vous voulez m’emmener où ? » répéta-t-elle.

Elle ne partirait pas sans savoir où elle allait, tout de même. Alice aurait pu se servir de ses pouvoirs pour le savoir, mais il aurait fallut qu’elle sache les utiliser d’elle-même. La dernière fois, cela avait été un coup de chance, elle en était consciente. Elle n’avait jamais développé ses dons et cela avait été une grande erreur.


« Vous saviez que je l’avais vu, n’est-ce pas ? »

Bien sur. Il devait le savoir ; il n’avait pas été surpris que la fille soit en toute connaissance de sa conversation avec le monstre. Brr. Rien que d’y penser, cela lui donnait froid dans le dos. Elle avait principalement vécu avec les rares humains de l’Île Temporelle, et n’avait pas tant que ça côtoyé les autres espèces qui peuplaient pourtant abondamment l’Île. Alice était totalement, ou presque, sèche, à présent. Il n’y avait que des gouttes d’eau, ultimes résistantes, qui glissaient le long de son cou, venants de ses mèches de cheveux toujours un peu humides. Les vêtements étaient un peu humides, eux aussi, mais cela ne durerait pas longtemps. La chaleur du feu se répandait rapidement et faisait miroiter le seul bijou qu’elle portait. Un bracelet insignifiant, en fait, mais qu’elle aimait bien. Il était simple ; un petit lacet doré sur lequel il y avait une petite pierre mauve. Tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Lun 3 Déc 2007 - 0:15

Cette première question était tout de même assez embarrassante, Amos ne peut répondre tout de suite avec conviction, après, il était rare qu'il se justifie à quelqu'un inférieur a lui, il avait toujours tout ce qu'il désirait, et cela depuis longtemps, a par certain moment dont il s’agissait que de mauvais souvenir. Il regarda le visage d'Alice, avec un peut d'attention. Il regarda sa nuque, fine et délicate telle celle d'une jeune personne, et il observa le reste de son corps avec une telle douceur que cela ne pouvait être pervers ou vulgaire. Il rapporta ensuite ses yeux rouges sur son visage fin, dont la peau était claire et ses cheveux encore humides se déposé doucement contre leur propriétaire.

"Il est vrai que c'est peut normale d'avoir tuer une personne inutile" Bien qu'il est prit les pouvoirs de la sirène afin de les transmettre à quelqu'un d'autre, " et de sauver une personne inconnue juste après. Mais pourtant, je récent une telle sensation étrange quand je vous observe, c'est quelque chose que je ne comprenne pas moi-même, et je ne cesse de me dire, qu'il faut que je vous garde en vie, et que je vous emmène avec moi. Je n'ai absolument aucune explication a cela. Cette sensation a un effet sur moi comme un picotement."

Il leva une main pour toucher les cheveux d'Alice. Il les passa entre ses doigts, doucement les longeant jusqu'a leur extrémité.

"Tuer une personne telle que cette sirène... était pour purifier se monde de créature qui ne sont ici que pour des raisons qui me semble stupide... mais l'humain n'est pas parfait !"

Elle se montrait inquiète, après tout, c'était tout à fait normal, il voulait l'emmener alors qu'elle ne le connaissait même pas. Mais lui n'était pas inquiet sur sa façon de faire. Il regarda à nouveau ses yeux se reprochant un peut plus de son petit visage de jeune personne. Cela se voyait qu'AMos était plus âgé qu'elle rien qu'en apparence.

"Je veux vous emmener chez moi. Dans un endroit ou aucune personne ne vous ferra de mal et vous protéger de la guerre. C'est un monde ou personne ne peut rentrer sans un certain pouvoir ou certain mot de passe. Je ne peux pas vous laisser car, cela me ferrait mal au cœur de savoir que vous restez ici toute seule alors que le mal se dirige à toute vitesse par ici."

Il était si près de son visage qu'elle en pouvait sentir la chaleur de sa respiration contre sa peau, et lui voyant ses tremblements abasourdis. Amos préférait ne pas perdre de temps a la convaincre ou quoi que se soit d'autre, il voulait l'emmener et t'en pis si c'était jusqu'à lui lancer un sort pour l'hypnotiser.

_________________


Dernière édition par le Lun 3 Déc 2007 - 23:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Curiosité intarissable
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 22
Pouvoirs : Voir. Ce qui va arriver, ce qui peut arriver.
Espèce : Humaine.
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Lun 3 Déc 2007 - 18:24

Si Amos voulait garder Alice auprès de lui, il allait avoir intérêt de lui justifier tout. Ou, du moins, tout ce qu’elle n’arriverait pas à capter dans ses visions… une fois qu’elle se serait entrainée. Même si elle était inférieure à lui. Mais, possédant le futur de chacun, là, dans une partie de son cerveau… Alice ne pouvait-elle pas facilement agir de telle sorte qu’il se fasse tuer ? En prévenant le camp adverse.
Par exemple.
Mais trêve de blabla hypothétique, retournons à nos protagonistes qui étaient assis près d’un feu. D’ailleurs, le blond se rapprochait plutôt. Un peu beaucoup, même. Mais Alice n’oserait rien dire, de peur de finir comme la sirène, par exemple. Levant la main, il la passa à travers les mèches courtes de jais d’Alice.

Il ne vous ait jamais arrivé que, par peur ou colère, votre force décuple ? Or, c’est ce qui se passait à cet instant pour la jeune Alice. Par peur, surtout. Mais elle, ce n’était pas la force qui décuplait, non. Au mot « guerre » elle avait vu. Rien de précis, cette fois. Cela faisait déjà trop de fois qu’elle sollicitait ses pouvoirs en si peu de temps. En fait, c’est juste un moyen pour moi de gagner des lignes sans trop broder, quoi -_-. Bref. Donc, elle vit, rapidement, la guerre. Bien que cette pauvre idiote ne fasse pas le lien entre Amos qu’elle surveillait depuis un peu plus de dix minutes et cette vision, elle fut secouée. Ben oui, si elle comprend que c’est lui qui la provoque, elle ne va pas le suivre, elle n’est pas stupide à ce point. Juste un peu naïve et influençable.
Ou plutôt, si. Elle le suivrait. Juste pour s’assurer de ne pas être tuée. Car pour l’instant, il ne semblait pas décidé à se débarrasser d’elle ; quelque chose d’aussi puissant, en plus tourné vers elle… Même épuisée, elle l’aurait sentit.


« Le Mal ? »

Elle tourna légèrement sa tête vers lui. Pendant son discours, elle avait regardé, fixement, les flammes.

« Pourquoi ? »

En revanche, je déconseille à Amos d’essayer de l’hypnotiser par un sort. Comme nous l’avions démontré, elle ressentait tous les évènements proches d’elle ; qu’Amos prenne la décision de lui jeter un sort risque de la réveiller de sa torpeur, et il a quatre-vingt dix-neuf pourcents de chances qu’elle se retourne contre lui.
Mias bon, là, il est déjà bien partit, alors… quitte à la persuader, autant y aller avec les moyens normaux, dirons-nous.

Elle se tordait les doigts, signe d’une anxiété manifeste. Bien sûr, qui ne serait pas stressé à l’idée de partir au loin, accompagné d’une personne rencontrée depuis un peu moins d’un quart d’heure… et qui avait tué une sirène pratiquement sous vos yeux, qui plus est ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Sam 15 Déc 2007 - 18:37

Il la regardait dans les yeux tranquillement, ne semblant pas inquiet de la suite des événements, mais il ne fallait pas oublier qu'il était un dieu, et pas n'importe-le quelle. Il était en train de devenir le plus puissant, alors jeté un sort a cette petite était du gâteau, et en plus elle ne se rendrait pas compte que son attitude changeait, et en plus de cela, il pouvait l'empêcher de voir ce que Amos était en train de faire à n'importe qu'elle moment et ainsi que de lui provoquer certaine vision, vu que maintenant qu'il savait de quoi elle était capable, cela allait être facile.
Toujours ses yeux fixer sur elle, il la regardait intensément, montrant bien qu'il allait faire quelque chose juste l'instant d'après. Son visage n'était plus qu'a quelque millimètre. Ses cheveux blonds touchaient l’égerment le visage de Alice avec leur texture lisse et calme qui pouvaient donner un côté drôlement agréable.

"Ne vous posez pas autant de question, mademoiselle Alice, j'ai le pouvoir de vous protégé contre n’importe qui..."

Il entrevit un peut des lèvres. Doucement il posa une main sur la joue de cette personne en face de lui, la parcourant du bout des doigts allant directement sur les lèvres touchant cette petite peau blanche, l’égerment roser. Avec son index il toucha sa bouche avec une tendresse folle. Et il écarta par la même occasion ses fines lèvres ne pouvant s'empêcher de sourire un peut. Et enfin, lui attrapant son menton, et s'approchant encore plus, il cola ses lèvres contre les siennes pour l'embrasser.
Ce moment n'était quelque chose d’émouvant pour Amos, car qui sait combien de foi il avait embrassé sans vraiment aimer. La ce n'était que pour la contrôler et sa il était impossible qu'elle se doute de quelque chose.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Curiosité intarissable
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 22
Pouvoirs : Voir. Ce qui va arriver, ce qui peut arriver.
Espèce : Humaine.
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Sam 29 Déc 2007 - 15:43

Alice demeura silencieuse, tandis qu’elle sentait le regard gênant d’Amos sur elle. Elle se contenta de regarder le feu qui commençait doucement à s’éteindre. Soudainement, elle sentit le contact de la main d’Amos sur sa joue. Elle tourna brusquement la tête, et il glissa un doigt sur sa lèvre. Elle était choquée, ne bougeait pas. Même les visions qui essayaient de surgir étaient bloquées par son subconscient.

« Mais… »

Il l’ignora, et entrouvrit ses lèvres avec son index. Puis il lui prit le menton, et força leurs lèvres à se toucher.
Elle demeura immobile quelques secondes, avant de le repousser violemment. Elle n’avait que treize ans et considérait ça comme une tentative de viol.


« Hééé ! » protesta-t-elle.

Elle s’était éloignée de plusieurs dizaines de centimètres, et l’observait, les lèvres closes et tordues dans une moue qui allait à ravir avec son air buté. Alice resta silencieuse pendant quelques secondes, réfléchissant à ce qu’il allait lui faire si elle ne le suivait pas. Il avait pourtant dit vouloir la protéger. Et elle ne voulait pas mourir. Elle soupira.


« Où habitez-vous ? »

Il ne le lui avait pas précisé, après tout. Mais elle le suivrait… tant qu’il ne s’approcherait plus d’elle ainsi. Elle se passa la manche sur le visage, comme pour s’essuyer les lèvres. Ce qu’elle fit, d’ailleurs, avec une expression dégoûtée. Normal. Elle n’avait jamais embrassé quiconque, et il fallait, bien entendu, que ça tombe sur un parfait inconnu et qui avait au moins le double de son âge.
Quelle poisse.


Dernière édition par le Sam 29 Déc 2007 - 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Sam 29 Déc 2007 - 21:21

(Je suis éclater de rire en lisant ton message ^^)

Amos fut donc repousser, ce qui lui arrivait que rare foi lorsqu'il embrassait quelqu'un, mais cette petite avait vraiment un caractère assez dur a maîtriser, et on dirait que son pouvoir la faisait résister !

"Quel violence."
*Alice* Une violence qui tes propres*

Le dieu restait tout a fait calme, il aurait certes préféré que sa se passe autrement, mais il agissait toujours de manière si différente avec chaque personne. Il regarda un moment Alice avec son regard rouge sang, prenant son expression habituelle qui était le calme, le neutre, qui ne semblait peut malfaisant, mais ses yeux ne faisait ressentir que la peur et le doute. Il tourna la tête vers le feu, silencieux.

*Alice* Je t'emmène dans les endroits inaccessible de se monde.*

Il s'assit par terre, et d'un geste de main en direction du bois, il refit vivre les flammes.

*Alice* Dans le monde infernal. Certes son nom est effrayent, mais c'est peut être l'endroit le plus sur au monde.*

Le feu brillait plus clairement que tout a l'heure, apparemment Amos lui a donner une autre raison d'autre pour que les flamme soit de cette façon. Il jeta un coup d'œil a Alice qui semblait tout a fait dégoûter, mais a la place d'être vexer il s'en montrait un peut amuser. Il regarda a nouveau les flammes n'ayant toujours pas parler.

*Alice* Je ne peux me faire pardonner de ce que j'ai fait a ton égard jeune fille, car...*

"...C'est dans ma nature."

Enfin il avait ouvert la bouche pour dire ces mots. On pouvait ce demander d'ou venait ces paroles qui était pourtant sa propres voie.

"Il y a beaucoup de chose qui sont assez tentent, mais..."

Il a regarda de nouveau du coin de l'œil.

"Je n'aspire donc que de la peur ?"

Il s'attend très bien au mot "oui".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Curiosité intarissable
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 22
Pouvoirs : Voir. Ce qui va arriver, ce qui peut arriver.
Espèce : Humaine.
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Sam 29 Déc 2007 - 21:58

Quelle violence. Non. On appelait ça de l’auto-défense. Elle se retint de jeter une remarque désobligeante, et écouta la suite. Elle n’était pas si suicidaire. Quoi que, elle n’avait pas tant peur que ça. Il avait clairement dit qu’elle lui serait utile. Pourquoi gaspiller les choses, alors ?

« Votre nature » répéta-t-elle d’une voix sourde.

Il semblait calme. Elle ne s’approcha néanmoins pas plus. Elle se contenta d’écouter le crépitement des buches dans le feu, le bruissement du vent des les feuilles dorées des arbres. Les rires, parfois, les cris des sirènes. Le clapotis de l’eau qui résonnait régulièrement.


« De la peur ? » réitéra Alice.

La question l’avait surprise. Elle ne répondit pas immédiatement, cherchant ses mots, ce qui était vrai et ce qui ne l’était pas. Elle décida alors de se montrer franche.


« Un peu. Du dégoût, aussi. De l’incompréhension. »

De l’incompréhension, bien sur. Elle ne savait pas du tout pourquoi il voulait l’emmener, en fait. Elle était simplement capable de prédire des évènements plus ou moins immédiats, et puis…
Elle se serait maudite d’être aussi stupide. Il voulait sans doute utiliser son pouvoir développé. C’était une possibilité à ne pas exclure. Ou plutôt, c’était la plus forte probabilité.


« Il y a beaucoup de monde, là où nous allons ? »

Il ne devait plus avoir une quantité extraordinaire de personnes. D’après lui, néanmoins. La guerre. Et puis d’abord, c’était quoi, la guerre ? Alice ne l’avait jamais vue. A part en flash, parfois. Mais elle en avait vu assez et savait suffisamment de choses dessus pour savoir que ce n’était pas le carnaval. Cela ne devait pas être facile tous les jours, de vivre dans la crainte de mourir, de se faire attaquer… Elle n’avait jamais vécu ça, non plus. Et elle n’avait pas une envie folle de le vivre, voyez-vous.

Elle passa sa main dans ses cheveux, et remarqua qu’ils étaient secs. Ainsi que ses vêtements. Elle avait fini par sécher. Elle ne grelottait plus, et la chair de poule avait pratiquement disparue. Elle remit sa cape, elle aussi sèche, et la ferma, afin de se protéger du vent glacial qui commençait, par pur esprit de contradiction, à se lever pour de bon. Finie, la légère brise. Le vent violent reprenait ses droits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Dim 30 Déc 2007 - 2:43

Amos ne put que faire un petit sourire pour sa sincérité, montrant peut être un peut de gentillesse sur se visage fin n'ayant aucun défaut. Mais tout chez lui n'était que trompeur. Il détourna son regard vers le feu légèrement pousser par la brise et il craquait doucement de façon Agréable. Le dieu se mit en tailleurs, ce qui était très rare chez lui car il ne pouvait pas se permettre de manquer autant de grandeur, lui que ne faisait que bien se tenir, mais il devait se montré a l'aise auprès d'Alice. Et après tout, il n'avait pas expliquer son niveau de noblesse qui était supérieur a tout les autres.
Elle posait encore des question, ce qui était compréhensible.

"Oui, ce monde est peupler de créature, mais là ou j'habite, est un endroit des plus tranquilles."

Puis le vent se levait.
Le cheveux D'Amos se mirent a claquer devant son visage, lui donnant quelque point douloureuse, mais cela ne le sortit pas de son calme et se fichait pas mal de cette douleur gênante. Le feu s'éteignit au bout d'un moment, ayant reçut trop d'oxygène sur le coup et ne pouvant plus exercer ses flammes. Les vêtement se mire a flotter et a battre l'aire.

"Un jour des personnes voudrons un certain objet en ma possession, et je préférerait avoir quelque pour m'avertire de le présence."

Il ne parlait pas très fort, mais le vent portait sa voie jusqu'à Alice.

"Est-ce que tu m'accompagnera ?"

Dit-il en tournant la tête vers elle.

"En échange je t'entraînerais pour amélioré ton pouvoir. Tu serra très bien traiter. J'en fait la promesse, miss."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Curiosité intarissable
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 22
Pouvoirs : Voir. Ce qui va arriver, ce qui peut arriver.
Espèce : Humaine.
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Dim 30 Déc 2007 - 3:01

Elle l’observa, tandis qu’il lui parlait d’un objet qui pourrait attirer les convoitises des autres. Un objet si précieux qu’il voulait être avertit avant qu’on ne le vole… ?

« Quel objet ? »

Elle ne sembla pas gênée de poser la question. En effet, si elle était la sentinelle chargée de le surveiller, elle préférait savoir ce qu’elle surveillait. Par question de commodité, il était plus simple pour elle de veiller sur quelque chose dont elle avait connaissance de la forme, la nature, la fonction, l’emplacement, et cætera. Elle se mordit la lèvre, tandis qu’il lui demandait si elle l’accompagnerait, pour lui promettre ensuite qu’elle serait bien traitée. Pourquoi pas ? Elle ne savait pas encore ce qu’elle faisait, mais elle allait sans doute regretter son choix. Alice était naïve, influençable, mais pas si mauvaise… pour l’instant. Elle hocha donc la tête, sans savoir qu’elle faisait peut-être la plus grande erreur de sa vie.


« Oui. »

Un simple mot. Elle voulait améliorer ses capacités. Car elle avait du potentiel, selon cet homme. Du… potentiel. A part pour dévorer des livres plus vite que n’importe qui et en mémoriser immédiatement le contenu, elle n’avait jamais eu grand-chose d’exceptionnel. Peut-être bien parce qu’elle faisait tout pour dissimuler ses maigres capacités à prédire le futur et donc brimait peu à peu ce pouvoir. Il avait été puissant, au début, mais elle l’avait forcé à se taire. Jusqu’à ce jour là.

Elle s’enquit soudainement de ce qu’ils allaient faire, là, maintenant. Allaient-ils bouger ? Dormir ? Rester ici ou changer de coin ? Ou bien marcher vers le fameux monde dont il lui parlait ? Elle voulait voyager, quitter ce monde bien trop connu. Savoir de nouvelles choses, être utile. Servir sans être exploitée. Tous les rêves d’une jeune adolescente d’à peine treize ans ; trouver un but à sa vie. Ne rien faire d’inutile.


« Nous partirons demain matin ou tout de suite ? »

Elle ne semblait pas fatiguée. Car elle ne l’était tout simplement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Dim 30 Déc 2007 - 15:59

Est-ce sage de parler de se fameux poignard maintenant là ou toute les oreille pouvait écouter, là, ou la vie des mortelle était si naïf ? Non, pas du tout. AMos tenait trop a cet objet, d'ailleurs celui-ci avait faillit le tuer a une époque mais grâce a ses pouvoir il réussit a survivre bien avec des difficulté. Plu tard il réussit a reprendre cette objet alors il n'était pas près de le perdre, même si c'était a ses risque et péril. Alice allait le voir, mais rien d'autre, elle ne pourrait ni le toucher il l'approcher malheureusement, elle devra se contenter de savoir qu'il existe, Amos ne dois prendre aucun risque.

"Tu sauras, le temps voulu."

Le vent était comme un souffle violent dans ses oreille, il entendait les sifflement désagréable frôler son visage, le crie de ce vent immatériel qui n’apporte que la malfaisance des autres pays dévaster.

« Pourquoi donc attendre. »

Et de toute façon vu que le temps tourne, il ne valait mieux ne pas rester ici. Amos resta en tailleur encore quelque instant, laissant la scène comme telle, jusqu’à qu’il s’oblige a se lever. Assez rapidement il se remit debout, sans trop de difficulté. Il regarda Alice et fit un sourire.

« Vu que le vent nous est favorable, prenons donc la vois des aire. »

Amos ne lui avait pas dit qu’il était un dieux, mais peut importe, tôt ou tard elle le découvrirait en le regardant faire, ce n’était pas cela qui manquait. L’homme au cheveux long, était tout a fait serein, il s’avança de quelque pas. Son regard regarda autour de lui s’il n’y avait pas un certain endroit qui conviendrait. Comme il n’y avait que des arbres, cela n’aillait pas être très efficace, mais t’en pis.

« J’Espère que vous n’êtes pas sensible a la nature miss. »

Il tendit la main dans un certaine direction, et soudain un boum se fit entendre et de la poussière apparut comme si elle venait d’exploser un peut plus loin entre deux ou trois arbre. Mais ceux là tombèrent tout de suite et la poussière de dissipa rapidement a cause du vent. Un magnifique Dragon noir et or était là, les ailes plier. Il relevait la tête doucement comme s’il venait déclore et s’étira de tout son long, déployant ses ailes. En faisant cela d’autre arbre tombait pour lui laisser la place car il les bousculait. Ensuite il se secoua un peut, claquant la mâchoire et regarda celui qui l’a invoquer.
Amos regarda le résulta avec satisfaction et se tourna vers Alice.

« N’ayez crainte, il nous emmènera la bas. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Curiosité intarissable
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 22
Pouvoirs : Voir. Ce qui va arriver, ce qui peut arriver.
Espèce : Humaine.
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Lun 31 Déc 2007 - 4:29

Elle saurait en temps voulu. Elle n’aimait pas particulièrement attendre, mais hocha la tête. Bon. Tant pis. Elle attendrait. Elle n’était pas si immature à ce point, elle pourrait faire l’effort de patienter jusqu’au fameux « moment voulu ».
La caresse du vent, loin d’être aussi douce que celle de la brise qui l’avait précédé, agressait Alice. Transportant sable, feuilles, elle faisait claquer les mèches de cheveux désormais sèches contre son visage. Elle fronça les sourcils, et mit sa main dans ses cheveux, de façons à les stopper.


« Pourquoi donc attendre ? » fit Amos, se relevant.

Il dit ensuite que le vent était favorable. Favorable à eux. Ha ? Première nouvelle. Attendez… Elle réfléchit quelques secondes, et se souvint d’une phrase qu’elle avait lue. C’était utilisée dans la nautique, surtout, le domaine maritime. Le vent allait les pousser vers la direction choisie, en définitive. Elle ne comprit pas immédiatement pourquoi il disait ça, naturellement. Puis, lorsqu’elle le vit transformer des arbres en un dragon sombre et doré, elle retint son souffle. La poussière lui avait picoté les yeux, avant qu’elle ne ferme ses paupières sur ses prunelles de la même couleur que l’animal. Mais était-ce vraiment un être vivant ?


« Un dragon » finit-elle par murmurer, surprise.

Elle n’en avait jamais vu, naturellement. C’était la première qu’elle pouvait admirer une telle créature. Les écailles luisaient doucement à la lumière des flammes orangées, faisait des reflets ocres sur l’or et mordorées sur le noir. Elle cligna des yeux lorsqu’il déplia ses ailes, et ne pu retenir un mouvement instinctif. Elle fit un petit bond, reculant légèrement. Elle finit par se relever, toujours aussi étonnée. Comment avait-il fait ? Elle n’avait eut qu’un aperçu de ses pouvoirs lorsqu’il avait… Tué la sirène. Ces mots avaient été durs à penser pour Alice. C’était une sensation étrange de suivre quelqu’un qu’on venait de rencontrer. Mais elle ne semblait pas être tellement préoccupée par cela. Non, ce qui l’obnubilait, pour l’instant, c’était qu’elle allait monter sur cette… chose. Ce qu’il confirma. Elle se mordit la lèvre, et essaya de se voir sur la créature, de lire si elle allait tomber ou pas. En vain. N’ayant pas pris la décision de le faire, elle ne pouvait savoir ce qui allait se passer, naturellement.
Elle finit par prendre une grande inspiration, et de s’approcher doucement. Il fit un mouvement brusque, ce qui la fit sursauter. Elle serra le poing, puis se mordit de nouveau la lèvre.


« On va rester longtemps dessus ? »

Elle soupira, et, histoire d’avoir un message en moins à faire pour moi, commença à monter avec précautions sur l’animal. Elle finit par se stabiliser, et de grimacer. Elle sentait qu’elle n’allait pas particulièrement apprécier le voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Mer 2 Jan 2008 - 2:10

Il regarda Alice, observant sa réaction a l'égard du dragon qui lui n'était pas du tout dangereux par rapport aux autres. C'était une espèce particulière dans le monde infernale, leur écaille était noire et or, ce qui n'existait pas en réalité. Amos fit un sourire passant derrière elle avant d'aller plus près du dragon qui attendait. La créature avait des cornes en diamant, tout à fait splendide, et tout brillait sous le soleil le feu comme si n'était qu'un objet, mais ceci n’était pas aveuglant c'était plutôt agréable a regardé, d'une lumière douce.
Le dieu était près du dragon et celui-ci baissa la tête près de la sienne faisant un petit grognement qui ressemblait à un ronronnement. Amos posa une main sur son museau, le caressant un peut, touchant sa peau dure.

"Pas très longtemps, seulement quelque minute, le temps de prendre de l’altitude et de créés la barrière."

Il sourit et regarda Alice a très Rassuré.

"Ce genre de race de Dragon n'existe pas a Fevlia, les dieux créateurs on mit ses créatures qu'au service du monde infernal, et ils n'ont aucun sentiment de tuer ou de faire du mal."

Le dragon ouvrit la mâchoire pour bailler et il fléchit les pattes, se couchant sur le sol afin que cela soit plus simple pour monter au deux voyageur. Une scelle à deux places était sur son dos et il resta bien tranquille le temps que son maître monte. Amos alla à côté du flanc, regardant le dragon.

"Si miss voulait bien monter"

AMos se retourna à nouveau ver elle, tout as fait calme et montra la scelle avec la main.

"Tous se passera à merveille."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Curiosité intarissable
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 22
Pouvoirs : Voir. Ce qui va arriver, ce qui peut arriver.
Espèce : Humaine.
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Mer 2 Jan 2008 - 4:17

Elle hocha la tête et ne releva pas le fait qu’il avait parlé de monde infernal. Elle était donc assise sur la selle d’un fragile équilibre, et posa ses mains dessus afin de se stabiliser au maximum. Elle tourna la tête vers Amos, qui venait de désigner la selle et de lui affirmer que tout se passerait bien.

« Comment avez-vous fait … ? »

Elle regarda l’homme aux yeux rouges quelques secondes, avant de vérifier que son sac, rempli de livres et autres choses utiles en tous genre, était bien fermé. Elle soupira, et attendit qu’il daigne monter sur la selle à son tour. Il choisit de se mettre derrière elle. Elle ne fit pas de commentaire, et de toutes façons était trop obnubilée par l’idée de « voler » sur un dragon pour réfléchir à quoi que ce soit d’autre. Elle n’aimait pas particulièrement l’altitude mais n’était pas acrophobe pour autant. A vrai dire, elle n’aimait pas grand-chose. Surtout pas les activités dont elle avait besoin de ses muscles. Mais cela allait sans doute changer d’ici peu, étant donné la nature de la voie dans laquelle elle était entraînée, inconsciente de ce qu’elle faisait.
Elle eut à peine le temps de regarder à sa gauche que le dragon commença à battre des ailes. Elle se mordit la lèvre, tic nerveux pas très discret chez elle, et jeta un furtif coup d’œil derrière elle. Elle sentit tout à coup un souffle d’air plus puissant, et demeura bouche bée lorsqu’elle vit le sol s’éloigner peu à peu O__O **sbaff**
.

« Hm. »

Elle n’était pas particulièrement rassurée, et avait hâte de regagner le sol. Oui. Elle avait même très hâte, tandis que le dragon prenait de l’altitude, dépassant largement la hauteur des arbres en battant allègrement des ailes. Elle voyait les sirènes, qui les observait, la lune se reflétant sur l’eau. Elle soupira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amos
Ninja du feu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 27
Rang : Dieu Marionnettiste
Pouvoirs : Spécialisé dans le contrôle d'un corps vivant
Espèce : Dieu
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Ven 4 Jan 2008 - 1:34

Amos était monter, et le dragon, qui n'attendait que cela, déploya fort ses ailes et commença a les battre créant des souffles d'aire contre le sol. Le dieu resta tranquille, assis derrière Alice il n'était pas du tout impressionner par le moindre mouvement de la créature. Comme toujours il avait son calme qui était toujours dingue, comme s'il était impénétrable.
Le dragon avait prit assez d'altitude, il poussa un petit rugissement attendait tranquillement que le maître prenne les reine ce que Amos fit en passant les bras devant Alice, il prit doucement les reines, plissant un peut des yeux et faisant un petit sourire avant d'ordonna au dragon d'aller droit ver le sud. L'animal fit un grand battement d'ail et alla au sud sans attendre plus longtemps. Le vent les emportait gracieusement a travers les nuage. Amos sentait le petit corps d'Alice contre lui mais n'y fit que peut attention. Il regardait plutôt droits devant sentant ses vêtements et ses cheveux voler derrière lui bercer par un léger mouvement délicat.
Le dragon savait ou plutôt sentait qu'il avait sur son dos un passager peut habituelle, il tourna la tête ver elle, l'observant avec ses yeux jaune brillant et il rapporta son attention ver l'horizon lointain. Un nouveau rugissement sortit d'entre sa mâchoire et a se moment là, plus loin en face d'eux un grand passage s'ouvrit laissant voir un endroit un peut plu sombre que le ciel a sa normale, l'endroit qui s'appelait le monde infernale, mais on ne voyait pas le ciel, on voyais particulièrement une grande caverne et le dragon s'y engouffra rapidement en y plongeant et tout le paysage bleu autour d'eux disparut soudainement.


(mais qu'est ce que j'ai a faire des petit message moi ><)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drako
Orpheline mystérieuse, menteuse et rebelle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 656
Age : 24
Rang : Fillette klepto', mytho' et un peu schizo'/Maîtresse Suprême de Févlia (moi hein, pas Drako ^^)
Pouvoirs : Peut percevoir ce que les autres perçoivent, fait apparaître de l'or à l'infini et à volonté
Espèce : Humaine, pas sûre...
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   Mar 17 Juin 2008 - 20:11

[Sujet inactif de plus de trois mois, il sera aux sujets terminés. Si vous voulez le récupérer, envoyez-moi un MP Wink]

_________________
La vérité sort de la bouche des enfants...

C'est vrai, alors crois-moi Invité !

Je suis un Ange Déchu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/habitants-de-fabulya-f37/drak
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eau glacée... non, sans blague ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eau glacée... non, sans blague ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour de ma vie m'aime (nan sans blague? x) ) (pv: Nuage de l'Agonie)
» Postulation.. Nan sans blague ?! [Refusé]
» Ils viennent prendre un café (non ? sans blague .o.)
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Févlia :: Dans le Monde Réel. . . :: Sujet terminé-
Sauter vers: