AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresRechercherGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Froid. [ Hideki - Elthyra ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alice
Curiosité intarissable
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 22
Pouvoirs : Voir. Ce qui va arriver, ce qui peut arriver.
Espèce : Humaine.
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Mar 1 Jan 2008 - 21:30

Les montagnes de Koori.
Froides. Grandes. Sans intérêt. Ou plutôt, c’était un endroit assez agréable, si on enlevait les mètres de neiges sous lesquels Alice était enfouie et les tempêtes de cette même chose blanche glaciale incessantes. Un joli piège à touristes. Ils devaient TOUS être aussi masochistes qu'elle et s'y arrêter, c'était certain. Elle avait enlevé son habituelle jupe, et mis un pantalon. Elle était enveloppée dans d’épaisses couches de vêtements afin de braver le froid. A chaque expiration, un nuage de fumée blanche s’échappait de ses lèvres qui viraient peu à peu à une étrange couleur bleutée. Les mèches de cheveux qui dépassaient de son capuchon étaient parsemées de neige, naturellement. Elle continua d’avancer, tous ses sens en alerte pour détecter quelqu’un. Elle avait récemment accepté de suivre Amos, et commençait à savoir diriger ses facultés. Elle avait surtout appris à faire le vide, afin de se concentrer sur une seule et unique chose. Là, la jeune fille était obnubilée par une seule pensée ; l’idée que quelqu’un la remarque.
Elle avait évité pas mal de personnes en ayant de mode de protection, et c’était plutôt utile. A part l’horrible migraine qui la prenait lorsqu’elle était allongée, prête à dormir, ce qui réduisait considérablement son sommeil, elle n’avait pas d’effets secondaires particuliers. Mais la fatigue commençait à tirer sur ses muscles. Vous vous demanderez sans doute ce qu’elle faisait dans cette neige qui lui arrivait aux hanches, gravissant les pentes raides ? Elle était rapidement passée à Amsya, et allait désormais à Omlid. Elle n’avait pas jugé utile de visiter Aoshiro, et coupait donc par les montagnes pour rejoindre le pays. Elle soupira, et continua d’avancer.


« ’Fait froid… »

Elle soupira, et s’arrêta quelques secondes. Elle essaya de se repérer, mais vu la densité de la tempête… elle ne voyait rien. Des cristaux blancs vinrent même se déposer sur ses cils, lui cachant la vue. Elle battit des paupières, et sentit la fraîcheur sur ses joues. Elle passa ses doigts gantés dessus, et chassa l’eau. Alice se maudit mille fois de ne pas avoir choisit de passer par la capitale, et ouvrit sa sacoche. Elle en sortit quelque chose non identifiable mais qui devait être comestible car elle croqua dedans. C’était peut-être une pomme. Ou quelque chose de proche. En tous cas, la couleur ne semblait pas particulièrement attirante. Un peu jaune par endroit, d’un ensemble vert. Non, ça ne devait pas être une pomme, car elle ne semblait pas dégoûtée par l’acidité de ces fruits lorsqu’ils ne sont pas mûrs.
Elle enfonça rageusement ses pieds dans la fougère et sentit l’agression du vent sur son visage.


« La prochaine fois, je ferais du tourisme » marmonna-t-elle en claquant des dents, rendant quelque peu son discours incompréhensible.

Elle n’avait pas trop froid, c’était toujours ça. Cela aurait largement pu être pire, et ce n’était pas quelques petits frissons qui allaient la tuer, se répétait-elle. Elle finit par s’arrêter une seconde fois, et prit une grande inspiration. L’air marmoréen lui frigorifia la gorge et lui massacra joyeusement les poumons, puis elle essaya de se concentrer de nouveau sur son but, qui était de parvenir vivante et en bonne santé à Omlid.
Ben c’était mal partit.
Elle ouvrit soudainement les yeux qu’elle avait fermés, et se mordit la lèvre, faisant craquer ses gerçures. Il y avait quelqu’un. Elle ne connaissait pas cette personne, mais elle l’avait entrevue, le temps d’une seconde. Elle chercha autour d’elle cette personne, mais ne vit que du blanc. Un désert.
Des bruits de pas…
Elle entendait des pas. La neige craquait elle aussi. Elle fronça les sourcils, et se retourna. Le bruit provenait de derrière elle.
Au loin, il y avait effectivement quelqu’un. Mais si Alice pouvait voir cette personne… cela voulait dire que la personne pouvait elle aussi la voir.


« J’suis mal, là. »


________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Mar 1 Jan 2008 - 23:30

Bon. Qu'on lui explique pourquoi il s'etait embarque dans une pareille galere. Lui meme se demandait un peu... C'etait arrive.. assez vite d'apres lui.

"Euh.. d'accord..."

Hideki n'etait pas tres sur de lui, voyait-on. Il etait face a un ange, un ami de Lethao. La propostion qu'il venait de lui faire etait tres gentille, mais....

"Je tiens a vous preciser quand meme que je suis un des individus les plus recherches a Koori."

Sinon LE plus recherche. C'etait du suicide.

"Ce n'est que pour nous "escorter". Vous etes un apprenti assez avance. Vous pourrez nous attendre aux frontieres magiques si vous le voulez, mais comme votre professeur est occupe, autant s'occuper. Et pourquoi pas sortir un peu du territoire de Nelta ou vous etes cantonne?"

Hideki hesita. Oui mais Koori.. c'etait assez dur pour lui de se sentir pres de la ville de glace. Il y avait passe les meilleures annees de son ancienne vie. Avec Yuu. Et puis beaucoup de choses avaient change, desormais il n'etait qu'un criminel en fuite. Yuu voulait a tous prix sa tete. Et la Voix etait.. plus forte disons, de ce cote-ci, rapellant de mauvais souvenirs au pauvre homme... Mais justement. Lethao avait comme but de l'en debarasser. Il devait apprendre a lutter contre. Alors apres ce moment d'hesitation, il hocha la tete.

Le magicien caressa les naseaux de sa monture. Ils avaient gravi toute cette montagne sur son versant a la pente la plus douce. Les jambes de son cheval s'enfoncaient profondement dans la neige, comme les pieds du magicien qui marchait desormais a cote, tirant les renes pour guider le cheval. De toutes facons il etait toujours aussi sous-doue en equitation, alors dans la neige il ne voulait pas savoir ce que cela donnerait. Enfin, il en avait deja fait l'experience, c'etait justement ce qui l'avait incite a ne plus remonter. La monture au poil noir et a la carrure robuste ne semblait pas incommodee par la neige. Il portait des protections sur les yeux pour ne pas que la neige qui tombait de temps a autre ne l'aveugle, ou que le vent le gene. Hideki non plus ne semblait pas craindre la neige. Il etait emmitouffle dans un large manteau noir, un bonnet noir sur la tete, d'ou depassaient les meches blondes de ses cheveux. Point de vue discretion ce n'etait pas trop ca. Un cheval noir avec un cavalier en noir sur la neige blanc immacule. Mais c'etait un des chevaux les plus resistants au froids, et le manteau le plus chaud qu'avait le magicien. Alors il feraient avec ou sans discretion. Mais meme avec ces protections, une personne normale aurait tres froid. Surtout quelqu'un habitue au climat de Nelta, plutot clement. Lui n'avait pas froid, il se sentait un peu malgre lui dans son element. N'etait-ce pas ce pays de glace qui l'avait vu naitre? Et cette prison glacee ou le vent filtrait sans protection qui l'avait vu grandir?

Alors il avancait, progressant sur l'etendue glacee et blanche sans trop de difficultes. Il devait atteindre le point de rendez vous que lui avait donne l'ange et son apprenti. Et les attendre. Ils devaient en avoir pour deux jours, peut etre moins si ils arrivaient a faire vite. Et quelques heures si le climat a Koori etait trop dangereux et qu'ils estimaient preferable de rentrer. Le Traceur avait charge sur sa monture de quoi dresser un campement temporaire. Pas aussi performant que celui de Lethao, c'etait du materiel qu'on lui avait confie, mais cela permettait de survivre en montagne, si il trouvait un endroit un peu abrite des vents. A force d'avoir vecu a Koori il savait que le vent viendrait du nord pendant quelques heures encore.. ou plus, ca dependrait de quelques criteres. Enfin il avancait. Depuis qu'il etait apprenti de Lethao, il s'etait endurci, alors marcher en soulevant soixante centimetres de neige etait relativement facile. Hideki ne sentait que de la neige, de la neige, partout de la neige.. La tempete se preparait... Il fallait trouver un coin ou il serait tranquille. Une des grottes naturelles qu'offraient la chaine de montagne par exemple serait parfaite. Mais apres il fallait en trouver.

Hideki pesta. Il ne connaissait pas exactement l'endroit, alors pour trouver un abri tout en se rapprochant le plus possible du point de rendez vous... Il ramena ses cheveux en arriere, ils l'embetaient a toujours lui tomber dans les yeux. Pas que ca le gene pour voir, mais ils etaient charges de cristaux blancs et froids alors c'etait peu agreable. Il leva la tete, se concentrant. Il allait prendre un instant pour sonder les environs. Hideki ferma les yeux doucement, et essaya de detecter la presence de vie, ou alors des rochers dont la forme approximative serait satisfaisante. Il n'eut pas a chercher bien loin. Il avait a peine sonde une cinquantaine de metres autour de lui qu'il sentit une presence. Rouvrant les yeux, etonne, il se demandait bien ce que ca voulait dire. Personne ne s'aventurait seul-car la presence etait seule- dans ce desert blanc. Les soldats de Koori empruntaient un passage plus facile, et ils etaient toujours en groupe. Alors cette perosnne l'intriguait. Et si c'etait un fuyard? Quelqu'un qui essayait de fuir cette maudite contree? Il devait l'aider, si c'etait le cas. La ramener, elle ne survivrait pas longtemps dans ces montagnes sinon.

Hideki commenca ainsi a pister la personne, marchant plus vite dans la neige, le cheval commencant a se demander quand finirait ce voyage. Il avait envie de manger en plus. Hideki avait bien charge du fourrage sur le cheval, il n'allait pas lui en donner maintenant. Le magicien sentit qu'elle etait plus proche.. Et murmurant la formule qui lui permettait de voir un peu, il apercut une silhouette. Il cessa cette melopee qui lui pompait des forces, dont il avait largement besoin pour la journee. Il marchait vers cette perosnne mais de ce qu'il avait entrapercu.. Elle avait le regard braque sur lui. Peut-etre le prendrait-elle pour un soldat, cette silhouette. Et elle fuierait, alors qu'il voualit simplement l'aider. La voix dans son esprit lui repetait que c'etait sans doute autre chose qu'un simple fuyard. Il choisit de ne pas l'ecouter. Pour ne pas que la personne fuie, il utilisa sa magie, ses doigts nus, longs et fins, dessinant avec habitude quelques traits courbes, qui se croisaient. Il activa le sort, les traits s'illuminant, rependant une lumiere bleutee. Et il disparut.

Il reapparut aupres de la personne dont il prit le poignet. Ses mains glacees par la pratique de la magie, plus par le climat la tenaient avec force. L'homme la regarda, murmurant la formule pour voir. Il entrapercut des yeux couleur olive, et des cheveux noirs. Une petite fille. Il sembla etonne de voir une perosnne si petite... Mais il etait plus petit qu'elle lorsqu'il avait fui Koori. Enfin... Il la fixa un instant, puis lui fit un doux sourire, remontant son regard et lui disant, sa voix melodieuse contrasant avec le froid mordant du vent qui commencait a souffler serieusement fort.


"Je ne vous veux pas de mal mademoiselle.. laissez moi seulement vous aider..."

Il ne savait pas si c'etait le meilleur moyen de l'aborder.. Il lui faisait un sourire chaleureux, ou tentant d'etre chaleureux, ses yeux fixes regardant plus loin, droit devant eux, son visage angelique marque d'une cicatrice horizontale a la joue, pas tres visible par ce temps. La fillette prendrait-elle peur? Il ajouta precipitamment, un peu gene

"Je ne suis pas quelqu'un de Koori, je ne vous veux aucun mal. Mais une tempete se prepare, il faut vous abriter rapidement."

C'etait une question qui tiendrait sans doute a la vie de la fillette. Le jeune homme la lacha, ses cheveux blonds commencant serieusement a l'agacer, le vent les rabachant sur son visage. elle pouvait partir si elle le voulait. Il lui avait juste propose son aide.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Alice
Curiosité intarissable
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 22
Pouvoirs : Voir. Ce qui va arriver, ce qui peut arriver.
Espèce : Humaine.
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Mer 2 Jan 2008 - 0:03

Alice vit l’homme en noir disparaître subitement. Un magicien ? Elle recula d’un pas, surprise, et ne vit que trop tard la personne en noir arriver. Il lui saisit le poignet, et elle sentit ses doigts glacés sur sa peau. Elle grimaça, et le regarda. IL avait les yeux… étranges. Vides. D’un bleu frigorifiant, et la narratrice allait mettre « hypnotisant et bishinesques » mais comme ce n’est pas vraiment l’avis d’Alice –quelle idiote- elle ne le mettra pas. Elle se demanda comment il faisait pour voir. Il était bien plus grand qu’elle, qui semblait minuscule face à lui. Des cheveux blonds s’échappaient de son bonnet. Un habitant des environs ? Il lui sourit. Elle fronça les sourcils. Elle était sure d’avoir déjà vue cette personne… mais où ?

Il lui proposa ensuite de l’aide. Oh oh. Cela en devenait une mode, en ce moment, visiblement. Elle allait lui demander qui il était, quand il répondit, avec précipitation. Alors, il n’habitait pas ici. Une tempête ? Elle ferma les yeux, et essaya d’avoir la confirmation de ce qu’il disait. Elle ne parvenait pas, tout était trop confus, trop soudain. Elle prit donc la parole, pour prononcer un seul et unique mot.


« D’accord. »

Elle le suivit en silence tandis qu’il alla récupérer sa monture, laissée un peu plus loin. Elle marcha à côté de lui, fixant les alentours, cherchant à savoir pourquoi cet homme était là, et surtout pourquoi elle avait un vague souvenir de lui. Ils finirent par arriver à un endroit assez protégé du vent. La surface de la montagne, à cause de l’érosion, avait finie par se recourber et former une cavité suffisante pour entre un cheval, un adulte et une frêle adolescente. Ils entrèrent donc, et le bruit du vent continuait de résonner. En revanche, il n’y avait pas de neige, au moins. Et il faisait… non, il ne faisait pas moins froid. Elle soupira en voyant ses bottes trempées. Ainsi que son pantalon. Elle fixa l’homme durant quelques secondes, tandis qu’elle s’installait contre la paroi. Elle était absolument certaine de l’avoir déjà vu. Une vision ? Non. Elle était certaine de l’avoir vu récemment, qui plus est, en passant près de certaines villes de Koori. La Reine…
Deux secondes.
N’était-ce pas le traître recherché activement par Yuu ? Qui était une alliée de son maître, qui plus est. Par conséquent, en calculant tout ça de manière scientifique et mathématique… c’était un ennemi. Mais il semblait bizarre, à fixer au loin. Comme s’il… ne voyait pas. C’était peut-être ça, la raison du vide de ses prunelles
.

« Vous êtes aveugle ? »
demanda-t-elle soudainement, sans préavis.

Elle ne trouvait pas ça gênant, après tout. S’il l’était, où était le problème ? Enfin, façon de parler, bien sur. Cela devait le gêner, parfois. Mais ce n’était pas… embarrassant. Ou du moins, du point de vue d’Alice.
Elle décida de se présenter, jugeant que c’était impoli de rester anonyme ainsi, d’autant plus qu’elle, elle connaissait la personne. Hi… ça commençait par Hi. Un nom étrange, à vrai dire, mais qui sonnait bien à l’oreille. Elle ne parvenait pas à s’en souvenir. C’était trop bref, trop rapide. Elle n’avait que jeté un rapide coup d’œil à la photo, étant donné qu’elle préférait aller au plus vite dans sa tâche.


« Je m’appelle Alice. Et vous ? »


Elle se recroquevilla sur elle-même, essayant de garder la chaleur. Elle grelottait. Autant, dans la neige, cela ne se voyait pas trop. Enfin, elle bougeait. Donc elle avait moins froid. Mais là, à l’arrêt… elle humecta ses lèvres, et son visage fut simiesque lorsque la gerçure omniprésente la picota. Pour ne pas dire la brûla.
Elle était visiblement très sensible au froid, mais c’était peut-être parce que les températures ici ne devaient pas excéder moins trente en plein été. Ou quelque chose dans ce goût là. Ce n’était pas la destination IDEALE pour tes touristes, à vrai dire, et il ne devait pas en passer beaucoup. Elle était donc assez surprise de la présence de cet homme ici. Mais si c’était effectivement le traître, il devait préparer quelque chose contre Koori. Oui, un truc dans ce goût là, songea Alice avec amertume. Elle n’avait pas bien compris le pourquoi du comment de la guerre, et, à vrai dire, Amos n’avait pas non plus été particulièrement précis. Il fallait dire tout de même qu’elle n’avait pas insisté, chose rare chez elle. Elle se frotta les mains, bien qu’elles soient enveloppées dans des gants noirs, tentative dérisoire d’avoir autre chose que des bâtonnets de glace à la place de ses doigts. L’homme, en revanche, ne semblait pas souffrir particulièrement. Soit parce qu’il était habitué à ce climat, et donc qu’il venait de Koori, soit parce que son manteau était exceptionnellement chaude. Mais après tout, il utilisait de la magie. Elle était trop loin pour voir comment. Cela l’intéressait beaucoup, d’ailleurs. Elle aurait bien aimé en savoir plus. Elle n’avait jamais vraiment fréquenté de personnes sachant utiliser ce genre de choses. Des pouvoirs, en bref. Hormis Amos est ce beau bishi cette personne toute de noir vêtue, bien sur.
Elle arrêta de se poser des millions de questions à la seconde sur cet homme, et parla enfin.


« Comment vous avez fait pour vous retrouver près de moi si vite ? »

Elle se passa la main dans ses cheveux, chassant les cristaux gelés qui y avaient élu domicile. Elle se reçut des gouttes sur le visage ou le poignet qui était parfois découvert lors d’un mouvement brusque, et frissonna. Décidément, ce pays n’était pas particulièrement attirant. Du moins pas pour elle. Elle ne comprenait pas comment des gens pouvaient habiter dans un pays aussi froid. C’était quasiment du suicide. Vous l’avez compris, elle préférait nettement la chaleur à la fraicheur. Au moins, on ne pouvait pas faire d’hypothermie. Certes, une hyperthermie était possible, mais c’est bien plus rare. Voire plus difficile à exécuter, étant donné qu’on avait, en général, des températures pouvant aller plus bas que haut. Après, tout était une question de région, de chaque climat. De la typographie, également. Mais cessons de parler de la géologie, et retournons à notre charmant couple et leur cheval. Ou plus exactement à Alice, jeune fille récemment enrôlée dans le côté d’Amos –tout le monde le sait, mais ça fait toujours gagner de la place-, Hideki, un homme tellement classe que j’en mourrais de béatitude, et son fidèle Rantanplan ~




_____________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Mer 2 Jan 2008 - 15:05

[bon, angie me harcelant... mais la prochaine reponse que je ferai sera pour letha è_é et laissez elthy repondre hein è_é]

Elle avait mit un temps a repondre. Cette petite silhouette emmitouflee dans son manteau comme un petit chat dans son panier un soir d'hiver ne semblait pas tres dangereuse. Ce n'etait qu'une enfant. Le vent soufflait plus fort encore. Avec cette taille elle ne tarderait pas a se faire emporter. Elle pourrait egalement glisser dans un ravin. Ou d'autres choses qui finissait par un bain de sang. Elle se mefiait sans doute, un inconnu qui arrivait d'une maniere tres etrange, apparaissant juste a cote de soi et qui proposait de l'aider, en sachant que l'on se trouvait dans des montagnes immenses et glacees, ou il n'y avait pas ame qui vive, ce n'etait pas tres rassurant il voulait bien le croire... Mais si elle decidait de partir, il la laisserait. De toutes facons lui-meme devait vite partir trouver un abri, il tenait un minimum a la vie quand meme. La jeune fille lacha un petit "d'accord", couvert par le vent qui leur sifflait aux oreilles. Hideki lui sourit legerement, ses yeux toujours fixant le lointain. Il lui glissa simplement

"Attendez un instant je vais chercher ma monture."

Il marcha cette fois vers le cheval qui l'attendait. Celui-ci etait sans doute en train de se demander si il devait abandonner son cavalier et se trouver un abri ou l'attendre bien sagement. Hideki avait tranche la question en revenant le chercher. Il prit les renes, tirant legerement. Le cheval ne semblait pas tres d'accord pour ce changement de direction mais l'entetement du magicien eut raison de sa volonte de vite partir. Il le tira jusqu'a la petite jeune fille qui avait commence a le suivre. Il hesita un instant puis la souleva par les aisselles pour la hisser sur le cheval. Celui ci secoua un peu la tete, mais c'etait surtout pour enlever un peu de cette neige qui lui tombait dessus. Il fallait a present trouver un abri. Hideki referma un instant les yeux. Une centaine de metres plus loin il y avait des asperites rocheuses, sentait-il. Il fallait se diriger par la. Tirant sur les renes du cheval il le guida vers cette direction. Sentant son cavalier plus sur de lui, la monture se decida a mettre plus de bonne volonte. Tant mieux, Hideki avait un peu mal aux bras a force de tirer sur les renes. Enfin les trois etres vivants arriverent jusqu'a la petite cavite. C'etait un endroit parfait, protege de ce vent du nord qui sifflait dans les cols. Ils s'y arreterent et purent enfin s'asseoir. Il y avait environ dix metres carre de libre et protege. Cela suffirait pour monter le "camp", songea-t-il en se dirigeant vers sa monture, ne remarquant pas le regarda appuye que lui lancait la jeune fille. Il defit les cordages qui maintenait les "bagages" au cheval, essayant de ne pas les faire tomber. Il donna du fourrage au cheval qui etait ravi de manger et plongea tout de suite son museau dans les provisions. Puis Hideki prit un autre sac, ou il y avait la tente qu'il devait dresser. Prenant les piquets et la toile, il se questionna un instant sur la facon dont il devait manier tout ce materiel pour arriver a une tente. Comme on le lui avait apprit, se rapeller ne fut pas trop dur mais il redoutait d'arriver a un resultat assez etrange. Il entendit la petite voix de la jeune fille, ce qui le tira de ses reflexions techniques. Elle lui demandait si il etait aveugle. L'avait-elle remarue? C'etait assez facile il fallait bien le dire, mais avec ce froid et toute cette neige on ne faisait pas forcement attention aux yeux des autres. Enfin il lui repondit, sur un ton enjoue, triant les piquets.

"Oui en effet jeune fille je suis aveugle. Mais il y a d'autres manieres de voir."

Sur ce, il commenca a dresser la tente. S'affairant le plus vite possible pour que la jeune fille n'aie plus froid, il sonda un peu son aura. Etait-elle mefiante? Oui, un peu... Elle avait peut etre peur de lui. Mais son aura etait assez neutre. Il n'osa pas aller plus loin pour fouiller dans ses pensees, de toutes facons ce n'etait pas poli, et pas necessaire. Hideki dut s'y prnedre a deux fois pour reussir son travail, mais il finit par y arriver. Le jeune homme contempla son oeuvre. Il "voyait" que c'etait plutot stable. Bien. Enfin, il se dit que comme il etait assez loin de son point de rendez vous il fallait prevenir les autres, au cas ou. Se mettant pres du rocher qui les abritait, il lanca un petit sort qui rayonnait d'une aura particulierement reconnaissable pour les assassins, et l'ange pourrait le retrouver plus facilement, lorsque la tempete serait finie. Si elle finissait dans les prochaines heures... Hideki tourna la tete. Il voyait un peu plus loin une grotte plus grande, qui abriterait bien une petite ville meme... Mais trop tard pour changer, en plus celle-ci etait plus discrete. Il invita la jeune fille a rentrer, puis rentra a sa suite, attachant tout d'abord le cheval a un rocher pour ne pas que celui-ci decide de se promener sous la neige. Quoique il n'etait pas suicidaire. On voyait bien que le vent etait de plus en plus fort et que la neige tombait de plus en plus. Ils devaient s'estimer heureux d'avoir trouve un abri. Et encore ce n'etait que le debut de la tempete, le plus dur serait pour plus tard.

Un sort avait ete lance a la tente, pour qu'elle resiste au froid et au chaud, donnant un climat tempere a l'interieur de celle-ci. Il remercia la magie, lui meme commencait a avoir un peu froid. forcement il n'avait pas de gants. soufflant sur ses doigts glaces, il preta un peu plus d'attention a la fillette. Elle semblait si frigorifiee... Mais elle le fixait toujours. Il se rapella des deux questions qui avaient suivies la premiere, pendant qu'il montait la tente. Elle devait en attendre les reponses, meme si elle semblait tres calme, toute immobile. Il sourit, gene, et prit la parole


"Desole de ne pas avoir repondu a temps, j'etais occupe, comme vous sembliez avoir froid. Je me nomme Hikaru, et je suis un voyageur. Je voulais aller a Amsya mais j'ai perdu des compagnons de route en chemin."


Il n'allait pas dire son "vrai" nom bien entendu. Il n'etait pas suicidaire... Meme les enfants comme cela pouvaient avoir entendu parler de lui. D'autant plus si elle venait de Koori. et si elle se faisait prendre, elle pourrait signaler sa position, ce qu'il ne souhaitait pas. Alors autant prendre ses precautions en choisissant un nom qui se rapprochait sans etre similaire. Il prit dans son sac une gourde qu'il tendit a Alice, tout en lui disant

"Vous en voulez? Allez-y. Enfin, pour ce que vous avez vu.. Je suis apprenti magicien, normal que je connaisse ces sorts de base. Meme si ca m'a pompe beaucoup d'energie, je ne voulais pas que vous preniez peur avant que j'arrive."

Hideki lui sourit gentiment, en lui servant de l'eau dans un verre en metal. Apres quoi il demanda, curieux, toujours avec cette voix douce teintee du petit accent des habitants du pays de glace, et d'un ton jovial meme si toujours tres poli

"Et vous? Vous n'avez pas l'accent de Koori, vous ne devez pas venir de la bas. Alors que aites-vous dans ces montagnes, seule qui plus est? Si vous voulez aller a Omlid je vous le deconseille, c'est dangereux la-bas. Si vous fuyez Omlid.. faites egalement attention a Amsya, les temps font que plus aucun lieu n'est sur."

Il braqua ses yeux cristallins sur elle, toujours avec le sourire. Mais un petit bruit attira son attention. Des pas, dans la neige, lui semblait-il... Non? Il fronca legerement les sourcils, et passa prudemment la tete par l'entree de la tente.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Alice
Curiosité intarissable
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 22
Pouvoirs : Voir. Ce qui va arriver, ce qui peut arriver.
Espèce : Humaine.
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Mer 2 Jan 2008 - 15:20

Tout compte fait, ce n’était pas si désagréable de monter sur les animaux. Elle ne gardait pas un souvenir particulièrement heureux de sa ballade sur ce maudit dragon, mais ce cheval avait été bien plus docile et moins dangereux.
Elle était donc entrée, ne répétons pas mon autre message –quoi que ça me ferait gagner des lignes, mais chut- et avait posé plusieurs question. Il avait répondu à l’affirmative lorsqu’elle lui avait demandé s’il était aveugle.
D’autres façons de voir… vraiment ? Elle le regarder monter une tente, et s’y engouffra. Il faisait tout de suite plus chaud. Il lui servit de l’eau, qu’elle prit. Elle était, ironie du sort, totalement déshydratée. Elle aurait très bien pu boire de la neige, mais le froid gèle parfois votre cerveau. Tout comme lorsqu’il fait trop chaud, d’ailleurs.
Il avait dit s’appeler Hikaru. Hi… Non, ce n’était pas ça. Mais ça ne pouvait pas être un hasard… Néanmoins, ce « Hikaru » était plutôt sympathique avec elle, comme la plupart des adultes qui la trouvait. Enfin, pour l’instant, ils n’avaient été que deux. Avec un peu de chance, il ne serait pas comme l’autre.


« Apprenti magicien ? souffla-t-elle. C’est pour ça que vous avez fait quelque chose, tout à l’heure ? »

Elle porta le verre à ses lèvres, tandis qu’il la questionnait sur elle. Il était effectivement de l’autre côté et croyait qu’Alice était du sien. Elle ne voyait pas en quoi Omlid était dangereux, naturellement. Mais elle tut cette information, jugeant que c’était inutile. Elle ne faisait pas le poids, et n’avait pas très envie de mourir. Et puis, de toute façon, qu’est-ce que ça pouvait faire qu’elle discute avec lui, tant qu’elle ne révélait rien ? Alice raisonnait simplement. Ne cherchait pas des complications là où il n’y en avait pas. Tandis qu’elle buvait, elle essayait de trouver une réponse plausible.

« Je n’ai jamais été à Koori, c’est vrai. Du moins avant aujourd’hui. Je suis passée à Amsya, et je crois que je me suis un peu perdue », fit-elle en baissant la voix, comme si elle avait honte de s’être paumée dans ces tourbillons de neige.

Elle avait effectivement honte de mentir. C’était un ennemi, se répétait-elle, en vain. Elle n’était pas d’un tempérament méchant. Elle avait juste été enrôlée au mauvais endroit. Mais laissons cela de côté. Elle entendit le bruit de pas, elle aussi. Elle sursauta, tandis qu’elle sembla se déconnecter de la réalité. Ses yeux devinrent amorphes, comme si il n’y avait plus une étincelle de vie qui animait son cerveau.

Une femme avançait dans la neige. Elle avait des ailes, l’une noire et l’autre blanche. Un ange ? Elle semblait animée d’intentions pas particulièrement agréables. Alice frémit, tandis que ses yeux rouges brillaient d’une lueur qui n’était pas très engageante. Elle avait un poignard à la main et s’avançait vers eux. Elle ne comprit pas l’action qui se déroulait. Elle ne vit que du sang tomber sur la neige, tandis que le crâne du blond devenait collant à cause de cette substance. Et l’ange semblait particulièrement s’amuser. Les cheveux blonds clairs qui s’échappaient du bonnet noir, que la femme enleva, commençaient à virer au roux. Il se redressa, mais n’eut le temps de faire autre chose. Il était faible. Il se prit un autre poignard dans le ventre. Elle arrêta.

Les images de cet… horrible, affreux, dégoûtant liquide rouge qui salissait la neige l’hantait quelques secondes, tandis que les pas se rapprochaient. Elle déglutit, et tira le magicien blond en arrière, tandis que le couteau tombait dans la neige, à l’endroit précis où se tenait Hideki quelques micro-secondes auparavant. Elle ne savait pas avec quelle force elle l’avait tiré, mais en tous cas, il était contre elle. Elle se dégagea, mais demeura en arrière, cherchant à deviner les intentions de cette femme. Outre que les tuer, bien sur, même si celle-ci était limpide comme l’eau qu’il lui avait donnée.
D’ailleurs…
Si elle voulait le tuer, cela n’envisageait que deux possibilités ; soit elle était contre Hikaru –et donc dans son camp à elle- soit elle était folle et attaquait tous ceux qu’elle croisait. En conséquence, ce qu’elle avait fait n’était pas très judicieux. Mais elle ne pouvait pas se résoudre à le laisser mourir de cette façons, n’est-ce pas ? Elle semblait mitigée, et finit par chasser ce doute de son esprit. Elle ne pouvait pas le laisser crever alors qu’elle l’avait vu, point final.


« Euh… je tiens juste à préciser que j’sais pas du tout me battre. Juste comme ça. »

Merci de cette précision, Alice. Elle s’écarta donc largement, reculant. Elle réfléchit quelques secondes, puis se souvint d’une épée (très) courte qu’elle avait eue pour traverser les différents pays. Elle essaya de se remémorer où elle l’avait fichue, avant de sentir le métal contre sa peau en bougeant légèrement. Effectivement, Alice n’est PAS douée avec les armes u_u’. Elle posa donc la main dessus, en dernier choix.

Quitte à se battre, elle préférait ne rien faire. Mais elle n’avait pas une folle envie de mourir non plus, à vrai dire.



_________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elthyra
Assassin bizarre qui fait peur aux enfants
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2334
Age : 525
Rang : Prêtresse simonienne, khanique, rufusienne, manaesque et BNesque
Pouvoirs : Invisible dans l'ombre
Espèce : Ange déchue/Truc bizarre pas humain
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Jeu 3 Jan 2008 - 0:42

Il n'y avait pas que deux illuminés se balladant dans la montagne ce jour là. Elthyran'avalyss Leïla Sashka Cornelia Summersong Silver, plus connue sous le simple nom d'Elthyra, s'y trouvait également. Et comme dit précedemment, il faisait froid. Très froid. Si froid que l'assassin en était à se maudire pour ne pas avoir pris de vêtements chauds. Il faut dire qu'avec sa sempiternelle tunique en decolleté et son dos dénudé, elle n'avait que sa lourde cape de velours pour se réchauffer, et il vaut avouer que ce n'était pas vraiment assez. Enfin, elle arriva à destination. Un village perdu dans les montagnes glaciales, presque désert. Ici vivait les gens qu'elle devait assassiner. L'ange déchue comptait faire ça de façon propre, vu la somme pharaonique qui lui avait été offerte pour cette tâche. D'ailleurs, elle ne comprenais pas. Pourquoi offrir tant pour l'assassinat d'une simple famille sans le sou ? Elle chassa cette question de son crâne. Il n'était pas dans l'habitude d'Elthyra de questionner les clients. Ce qui l'interessait, c'était l'argent et le sang. Sans faire le moindre bruit, elle contourna la place principale, s'engagea dans une rue enneigée et s'introduit discrètement dans une des maisons en crochetant la porte. En un quart de tour, elle sortit trois de ses dagues. Un quadragénaire grisonnant était le seul occupant de la pièce principale. Sourire carnassier. C'était trop facile. L'arme d'Elthyra traversa le ventre de l'homme. Toujours dans le silence le plus total. Ah! Comme elle aimait sentir le sang des autres couler sur ses mains, donner une couleur à son visage cadavérique, teinter de rouge ses cheveux blancs...L'assasin sa faufila au premier étage du bâtiment. Comme dans la plupart des maisons de ce genre, c'était ici que se trouvait les chambres. Et selon, le client d'Elthy, il y avait trois enfants et une femme sans défense. Une morbide euphorie s'empara d'elle tandis que la peur dans les yeux de ses victimes terrifiées se transformait en douleur, et elle ne put s'empêcher d'admirer avec fierté les intestins sanglants des trois gamins et de leur mère. Elle avait l'impression d'être la dernière survivante sur un champ de bataille, alors qu'elle n'était qu'une assassin au milieu d'un océan de sang et d'organes humains. A chaque pas, elle écrasait un coeur, un poumon, un rein ou autre. Miam.

*Maintenant, il doit bien y avoir des trucs interessants dans c'te foutue maison*

Ce n'est sûrement pas la première fois que vous vous en rendez compte, mais Elthyra n'était pas exactement une créature au comportement noble et distingué. Mais bref, passons. Elthyra partit donc à la recherche de quelconque objet de valeur dans cette misérable demeure. Pataugeant dans le et les intestins putrides à moitié déchirés par les dagues de la jeune ange déchue assoiffée de sang, cette dernière se frayait un chemin jusqu'a un meuble de bois autrefois assez précieux. Sans hésiter, elle prit la dizaine de pièces qui se trouvaient à l'intérieur et sans le moindre remord, s'en retourna vers les plateaux enneigés de Koori.

*Oh, j'ai encore du sang plein les cheveux. Dès que je rentre à Omlid, je les lave à l'eau claire. Le sang, c'est beau, mais c'est fou ce que ça colle dans les cheveux. Ah oui, aussi il faudrait que je me refasse des mèches de couleurs, mes cheveux sont de nouveau tout blancs, enfin lus maintenant puisqu'il y a du sang dessus mais sans le sang ils sont blancs quoi*

C'est sur cette pensée pas du tout faite pour ralonger ce post qu'elle quitta le petit village montagnard. Comment pouvait-on vouloir habiter dans un trou aussi perdu ? Un trou perdu où il fait froid en plus. Certaines personnes sont assez sucidaires.

*Tiens je ne me souvenais pas avoir emmené mon cheval, mais je pas m'en plaindre hein*

En effet, attaché à un des rares conifères des environs se trouvait un petit cheval à la robe blanche parsemé de poils gris (en fait on appelle ça une robe grise dès qu'il y a des poils gris mais bon~) et à la crinière tressée et multicolore. Preuve qu'Elthyra imposait ses excentricités à tout le monde, humain ou animal. L^'infortuné animal sembalit d'ailleurs avoir un aussi mauvais caractère que sa maîtresse et refusait de se faire monter, même avec la selle bleu et rouge faite sur mesure et peinte à la main par le plus grand artisan de Moalanfu

"Aller tête de thon bouge toi ou je t'explose la cervelle comme je l'ai fait à ces braves gens"

La "tête de thon" avait vraisemblablement comrpis, et se mit à avancer gentiment, une once de frayeur et de consternation dans les yeux. Pauvre bête. Soudain, un bruit. Des voix. Au loin, des silhouettes. Une tête blonde et une tête brune. En pleine conversation du genre 'moi c'est Bidule et vous votre nom et ooh merci de m'avoir sauvée même si vous avez l'air louche~' cliché à souhait. Que se passerait-il si notre chère Elthyra ajoutait un peu de piments à la discussion. Sur le point de débarquer et de commencer à dire n'importe quoi, elle observa les deux jeunes gens. L'un semblait familier. N'était-ce pas lui, le traître recherché à Koori, ce fameux 'Hideki' dont Raken avait parlé ?


*Je me demande combien il vont me payer si je le ramène.... A moins que je ne le tue sur place, c'est plus drôle, et puis j'ai rien à perdre vu que mes cheveux sont déjà plein de sang~ Mais en même temps si il est coupable de haute trahison comme on le dit, j'aurais peut-être une grosse récompense. Mais aussi, la reine Yuu n'est pas particulièrement clémente, il sera tué de toute façon à moins qu'elle ai une bonne raison de le laisser vivre. Bon, je lui mets un poignard dans le ventre et si il survit je le livre*


Pour la seconde fois, l'assassin sortit ses armes, mais cette fois c'est avec un hurlement digne d'un guerrier berserk assoiffé de sang qu'elle se jeta sur son adversaire. La neige fut à son tour souillée par un liquide rouge. Elle sourit. C'est drôle combien de chose blanche était devenues rouges ce jour là. D'ailleurs, ce même liquide coulait du crâne du bel éphèbe blond.


*BISHONENNNN....ahem =D*


La gamine accompagant le bishi recula légèrement, tout en essayant de dévisager Elthyra, sûrement éblouie par la beauté divine de cette dernière (bon d'accord, j'arrête). L'assassin lui fit un grand sourire stupide, puis se retourna vers sa cible. Cette imbécile de gamine l'avait empêché de tuer le jeune homme, ce qui ne plut pas DU TOUT à Elthyra, qui de ses mains pleines de sang sortit cette fois une grande épée récupéré naguère lors d'un combat avec un vampire. Épée qui brillait toujours d'une lueur louche d'ailleurs.


« Euh… je tiens juste à préciser que j’sais pas du tout me battre. Juste comme ça. »

Règle numéro un : ne pas énerver une assassin au mauvais caractère quand on n'a pas d'arme. Ah tiens, la petite en avait une en fait. L'ange déchue la vit sortir maladroitement une épée courte. Le combat s'annonçait assez amusant, mais malheureusement elle devait centrer ses efforts sur Hideki. Se détournant de l'adolescente, Elthyra effectua un mouvement souple et abbattit son arme sur lui.

(L'épée d'Elthy n'a pas encore atteint hideki, donc si tu trouves une façon classe d'esquiver je t'en voudrais pas~)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Jeu 3 Jan 2008 - 21:31

Hideki se servit de l'eau apres en avoir propose a la petite, et buvant le liquide transparent il ecoutait la petite. Elle s'etait perdue. Il fallait etre fort pour se perdre dans les montagnes bordant Koori, quand meme, lorsqu'on etait a Amsya au depart. On n'allait pas se perdre dans ces hautes montagnes pour rien en general. Mais bon ce n'etait qu'une petite jeune fille, peut etre inconsciente du danger que manifestait ces monatagnes. A double sens. Tout d'abord physique, ce n'etait pas un lieu tres accueillant avec ses metres de neges qui risquaient de provoquer des avalanche a chaque surplus de neige, rendant le terrain tres instable. Il neigeait beaucoup et nombre de personne qui s'etaient aventures par temps de tempete dans ce lieu etaient retrouves morts de froid des mois apres. Une mort peu glorieuse. Et puis du point de vue politique et habitants.. on pouvait trouver mieux facilement. Koori etait un pays ou chaque jour des gens etaient executes pour X ou Y raison, alors bon... Et puis leur reine, si elle ne trouvait pas les etrangers a son gout, soit elle les laissait crever de froid apres avoir prit toutes leurs richesses, soit elle le faisait jeter dans le cratere... apres avoir prit toutes leurs richesses. Il mit alors en garde la petite

"Mouais.. je vois... tu pourrais trouver mieux pour te perdre, la prochaine fois, alors."

Il lui sourit gentiment, mais bon il commencait a se demander si elle n'avait pas quelque chose a cacher. Enfin.. ce n'etait pas le lieu et le moment de s'en soucier, les bruits de pas a l'exterieur l'inquietant bien plus. Il sonda les environs, et lorsqu'il sentit cette envie de sang, cette envie de tuer hors de la tente, il etait.. presque trop tard. Alors que l'arme s'abattait sur sa tete, il sentit qu'il etait tire en arriere par une petite main qui l'avait aggrippe. Juste a temps. Elle en avait de ces reflexes, la petite. Il la remercia a mi-voix, sondant la personne qui s'invitait dans leur conversation bien banale, pas de la maniere la plus joyeuse qui soit. Cette personne etait en plein doute, en pplein dilemne interieur. Il s'apercut que c'etait une femme, assez grande, peut etre pas autant que lui, aux longs cheveux. Pas plus, ses sens magiques ne lui permettant pas non plus de tout savoir, surtout pas dans cette situation. Elle s'elanca une deuxieme fois vers lui avant que l'un ou l'autre n'aie le temps de reagir. L'arme le cogna plus qu'il ne le blessa, mais violemment, si violemment qu'il sentait un liquide chaud couler le long de ses cheveux blonds. Il fut egalement a moitie assome, son air hagard le demontrant parfaitement.

Que faire... Il s'eclaircit les idees, pendant que la femme agressive les fixait, sans doute cherchant a savoir qui etaient ces personnes APREs les avoir frappe. Hideki se redressa un peu, jeta un regard affole a Alice, la sondant pour voir si elle n'avait rien. Apparement non. La tente etait a present a demi demontee, le vent percait de tous les cotes. Il ne fallait pas rester la, surtotu pas pour se battre. Alice ajouta qu'elle ne savait pas se battre. Hideki n'avait pas besoind e cette reflexion pour le deviner, mais sait on jamais, peut etre pouvait elle avoir les bases... Il etait mal. Il ne savait pas ce que c'etait que cette femme mais elle les mettait en danger. Peut etre etait-ce une femme de Koori. Ou alors une chasseuse de primes. Ou juste une folle. Hideki, profitant du fait que l'attention de la folle en question soit tournee sur la gamine, traca, faisant des signes discrets avec la main pour ne pas qu'Elthyra ne le remarque trop. Il etait toujours assis au fond de la tente. Enfin lorsque le sort s'activa, il cacha ce qui etait apparu derriere son dos, regardant fixement Elthyra, epiant avec ses sens magiques le moindre de ses gestes, la moindre volonte de faire un geste, pour essayer d'anticiper un peu, restant sur ses gardes. Un moment de calme avant la tempete.

Elle le prit au depourvu une nouvelle fois. Cette femme etait rapide. Peesque autant que Lethao, si ce n'est autant, et il n'avait pas encore l'habitude des mouvements de son maitre. Elle abattit son epee sur lui, il crut sa derniere heure arrivee, mais dans un reflexe de survie il para avec ce qu'il avait fait apparaitre, ou plutot ce qu'il avait deplace. Son fourreau avec son epee dedans, qu'il avait auparavant laisse sur le cheval, dans un elan de confiance et d'etourderie. Le fourreau etait foutu, tant le choc etait violent, mais la lame de la femme etait arretee... A deux centimetres se sa gorge. Il deglutit. La femme etait surement asez surprise de la resistance, aussi Hideki en profita pour repousser violemment la femme avec le fourreau, avant de tirer son arme. Il prit le bras d'Alice. Ils devaient partir d'ici, ce n'etait pas un bon endroit pour se battre. Hideki, son arme a la main droite, le bras d'Alice a la main gauche, ne pouvait pas tracer, alors il sortit precipitemment de la tente a moitie effondre, et s'elanca en courant dans la neige. Heureusement qu'il etait bien habitue a cette meme neige. Il se fraya un chemin jusqu'a l'immense grotte qu'il avait apercue auparavant, et lorsqu'Elthyra le suivit, car elle n'allait sans doute pas les lacher si facilement, il lui assena un coup des qu'elle passa dans la grotte. Pas sur que ca arrive, il etait vraiment etourdi par le coup, meme si ses idees etaient de plus en plus claires. Il recula vivement, tirant toujours Alice, et traca, rapidement, un petit sort. Il ne l'activa pas mais releva on regard vide sur la femme, et lui dit, menacant


"Qui etes vous? Pourquoi vous en prenez vous a un voyageur errant et sa fille?"

Bon, il brodait encore un mensonge. Quant au sort qu'il etait sur le point de lancer il dit

"Repondez, ou deguerpissez vite d'ici. Ou je fais exploser la voute de la caverne. Nous, nous pourrons sans doute nous echapper. Vous.. pas si sur."

Il finit par lui faire un leger sourire. Bon, la petite, si elle n'etait pas stupide, avait bien compris qu'il n'etait pas qu'un apprenti. Il lui chuchota

"Gardez votre epee, mais n'essayez pas de la blesser si elle vous attaque... bloquez seulement, et je tenterai de vous venir en aide."

[desole u_u]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Alice
Curiosité intarissable
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 22
Pouvoirs : Voir. Ce qui va arriver, ce qui peut arriver.
Espèce : Humaine.
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Ven 4 Jan 2008 - 14:57

Lorsqu’il la remercia à mi-voix, elle se souvint soudainement du nom. Hi…deki. Hideki. Oui, elle en était quasiment certaine. Elle le murmura, mais n’eut le temps de faire autre chose que déjà la femme attaquait. Elle donna un coup au blond, et sembla s’arrêter, réfléchissant à ce qu’elle allait faire. Alice cligna des yeux lorsqu’elle vit le prétendu apprenti tracer un sort, derrière son dos. Elle vit le fourreau arriver, avec un mince sourire aux lèvres, tandis que la folle revenait à la charge. Hideki bloqua, tandis qu’elle se recroquevilla sur elle-même, chose totalement inutile. Elle se sentit tirée par le blond. Ils traversèrent la neige, tandis qu’elle se concentrait afin de voir de nouveau les actions de la femme. Allez, se répétait-elle, j’en ai vraiment besoin, là. Elle fronça les sourcils quand il traça de nouveau. Non, ce n’était pas un apprenti. Il la désigna comme sa fille, chose qu’elle ne releva bien sur pas mais qu’elle pensait totalement illogique étant donné la conversation qu’ils avaient eue. Ou plutôt si Elthyra –dont elle ignorait le nom- avait entendu. Elle tenait toujours son épée de la main droite, légèrement tremblante.
Elle continuait à essayer de lire, légèrement en retrait par rapport au Traceur. Alice retenta encore, pour récolter le même résultat vain et inexistant. Elle commençait à avoir mal à la tête, mais ne pouvait abandonner. Ce n’était pas comme les autre fois, lorsqu’elle s’amusait à prédire le temps qu’il ferait le soir, le lendemain. Elle se maudit mille fois de n’avoir jamais vraiment essayé de le développer avant, et essaya de faire le vide dans son esprit. On lui avait toujours dit que c’était plus facile ainsi.
Mais voila, avec une folle qui veut vous abattre à coups de couteaux –charmante mort, cela dit en passant- et un traître qui aimerait vous assassiner aussi s’il savait qui vous étiez, c’était assez dur de se concentrer pour la petite Alice. Qui n’était PAS si petite qui ça, d’ailleurs. Mais il y avait la question du fait qu’elle avait sauvé Hideki qui la préoccupait. Elle n’avait pas fait d’erreur, bien sur, mais n’était pas sure que son maître soit de même avis si jamais il l’apprenait. Non, en fait, il risquait de ne pas être très euphorique en sachant que sa crétine de subordonnée n’avait rien trouvé de mieux que de croiser une des personnes les plus recherchées dans tous les pays contrôlés par Yuu et de le sauver alors qu’un ange bizarre aurait pu s’en débarrasser. Oui, vraiment, ce n’était pas très malin. Mais, bizarrement, elle, elle ne regrettait pas du tout son geste. Elle avait peur des conséquences. Mais elle se tut, et espéra que les tremblements qui la prenaient à cette idée seraient interprétés comme la peur de se faire tuer, qui était pas mal présente en elle également, ceci dit.
Elle gardait le silence. Il lui avait mentit. Elle lui avait mentit. Ils étaient à égalité, mais elle avait fait plus que ça en le sauvant. Étonnamment, il n’avait pas fait de remarque, attribuant peut-être ça a des réflexes. Mais quels automatismes, vu qu’elle ne savait pas du tout combattre ? Après tout, tant mieux, elle avait encore une longueur d’avance sur l’assassine avant qu’elle ne remarque qu’elle pouvait prévoir tout ce qu’elle faisait. Heu, plus ou moins. Mais cessons de rabâcher sur ce sujet, et essayons de faire un post pas trop court sans trop broder –quoi que là c’est mal partit.

Elle se reconnecta subitement à la réalité, et se rappela des paroles du bishônen. Bloquer, seulement bloquer. Ne pas attaquer. Hum. Ca serait facile, étant donné les connaissances EPATANTES de la jeune fille concernant les combats. Elle grimaça soudainement, se rendant compte que c’était une grave lacune dans son éducation et se promit d’y remédier… si elle sortait vivante de cette fichue grotte, bien entendu. Ce qui était compromis par la joyeuse personne agréablement sympathique devant elle. You-pi.

Comme pour l’instant ce post ne sert tristement à… rien, si ce n’est que blablater sur X ou Y choses, vous me pardonnerez si je mets une seconde vision à l’Alice ? ><’
Après tous ces efforts vains et cette sueur qui commençait, charmante vision, à perler sur son front brûlant, elle réussit enfin a voir quelque chose. Elle entrouvrit les lèvres, et ne tenait pratiquement plus son épée. Elle demeura immobile ainsi quelques secondes, le temps de voir. Elle frémit, puis vit quelques mouvements flous. Ils allaient vers Hideki, c’était certain. Mais son front lui faisait mal… elle mourrait de chaud, paradoxalement. Avoir de la fièvre dans une tempête de neige, il faut être doué. Elle sentit son poids peser sur ses jambes, et avait l’impression d’être à deux doigts de s’écrouler. Elle tint bon, et stoppa sa vision. Les yeux brillants et des taches de couleur qui venait d’apparaître sur son visage, et murmura une phrase à Hideki, faisant tout pour qu’Elthyra n’entende pas.


« Elle va t’attaquer en premier. »



[… j’ai vraiment séché T_T ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elthyra
Assassin bizarre qui fait peur aux enfants
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2334
Age : 525
Rang : Prêtresse simonienne, khanique, rufusienne, manaesque et BNesque
Pouvoirs : Invisible dans l'ombre
Espèce : Ange déchue/Truc bizarre pas humain
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Ven 11 Jan 2008 - 23:39

Ce sale fourbe d'Hideki avait eu l'audace d'esquiver son attaque en faisant apparaître le fourreau d'une épée. Paix à son âme. Au fourreau, pas à Hideki bien sur. La lame d'Elthyra s'était arrêté à deux centimètres de la gorge de l'homme. Tant mieux, de toute façon elle aimait jouer avec ses proies. Un doigt, puis un oeil, puis un orteil, c'est toujours plus drôle. Dans un élan de jenesaispasquoi mais pas de deséspoir, il s'élança dans la neige et rentra dans une grotte, tout en laissant des belles taches rouches dans la neige qui n'était déjà plus très blanche. Il essaya de lui asséner un coup, mais la jeune ange noire évita sans problème. Pauvre bishônen n'avait pas les idées très claires~ Gracieusement, l'assassin sauta au-dessus de lui pour atterir en un magnifique dérapage contrôlé au fond de la caverne dont les murs étaient orné de vieilles peintures à moitié effacée par les âges et le vandalisme des touristes voyageurs qui étaient passé par là et qui s'étaient amusés à balancer du savon sur les murs. Bref, elle était maintenant au fond de cette merveilleuse grotte humide et qui sentait le moisi, ce qui ne la dérangeait pas pour autant car elle se concentrait sur ses adversaires. Elthyra se préparait à exécuter un mouvement quand notre bel éphèbe pris la parole:

"Qui etes vous? Pourquoi vous en prenez vous a un voyageur errant et sa fille?"


Ainsi furent les paroles de notre bishi international, interstellaire, intergalactique et intertoutcequevousvoulez, qui, il faut bien que quelqu'un l'avoue, n'était pas très doué pour les mensonges. Parce qu'il ne ressemblais pas DU TOUT à Alice. Un blondinet bishinesque qui se dit être le père d'une gnome brune aux yeux verts ça le fait pas trop sachant que le vert est un gène recessif beaucoup plus rare que le bleu qui lui est assez fréquent en Europe (merci Wikipedia). Mais bon, passons la leçon de génétique et intéressons-nous plutôt à la réaction de notre assassin préférée qui avait bien appris sa leçon et qui arborait un magnifique air dubitatif avec une pointe de cynisme et d'acidité (ou comment essayer de traduire "bitterness" en français).

"Repondez, ou deguerpissez vite d'ici. Ou je fais exploser la voute de la caverne. Nous, nous pourrons sans doute nous echapper. Vous.. pas si sur."

"D'accord, d'accord je réponds. Mais si vous êtes le père de cette gamine moi je suis une Xweetok albino vendeuse de fleur à Swilyara atteinte de troubles obssessionels compulsifs. En plus vous n'avez pas d'alliance, et à moins que vous soyez divorcé ce qui n'est pas possible à moins qu'une femme soit assez folle pour se séparer d'un aussi bel homme, vous n'êtes pas le père de cette charmante gamine. Et n'allez pas me raconter que c'est une aventure d'un soir et que vous n'avez jamais revue la mère. J'ai une aure raison de croire que vous me mentez, mais notre toute aussi charmante narratrice va m'étriper si je refait un cours de génétique."

Elthy n'avait bien sur pas prise en compte la menace de Hideki. Il était maintenant temps d'utiliser son plus grand atout qui l'avait srotie de biend es situations difficiles. Toujours au fin fond de la grotte, elle disparut. Car tel était le don de l'assassin : se fondre dans le moindre morceau d'obscurité, la moindre tache d'ombre et disparaître aux yeux de toute créature vivante et de bon nombre de sorts. Tout en se déplaçant sans bruit à sa vitesse habituelle (=> très vite, parce qu'Elthy a la classe), l'ange déchue contourna les deux illuminés et, prenant garde de rester invisible, se plaça près de l'entrée. À se demander pourquoi elle était allée au fond. Concentrée, notre classieuse jeune femme ne s'interrogea pas sur le comportement érange d'Alice, proche de celui d'une malade. Alice avait toutefois raison. Elthyra attaqua en premier, mais de façon très.... unconventionelle. En effet, elle ne jeta silencieusement pas sur Hideki un poignard à la main comme on pouvait s'y attendre, mais sur Alice avec un épée à deux mains, en sautant loudement à chaque pas et en hurlant le plus bruyamment possible une chanson à boire aux paroles obscènes ici censurées pour preserver l'âme pure des plus jeunes. Ce qui donnait quelque chose comme ça:

"-BOUM- C'EST A BOIIIREEEEEEE OUIII -CENSURÉ- DE -CENSURÉÉÉÉ- JE VEUX -CENSURÉ- et -BOUM SPAFFF- WAAAGHHHH -CENSURÉÉÉ-"

Et bien sur, ce qui devait arriver arriva. Lorsqu'avec un sourire carnassier l'assassin arrêta de chanter -son poignard était alors planté dans la cuisse gauche d'Alice-, un bruit assourdissant se fit entendre pendant plusieurs longues minutes qui semblaient durer une éternité dans la caverne maintenant silencieuse. Soudainement, l'obscurité se fit totale. Une large couche de neige avait bloqué la seule entrée - et sortie-. L'avalanche provoqué par Elthyra les avait tous trois bloqués ensemble alors qu'ils étaient tout bonnement en pleine séance d'entretuage (et vive les néologismes). Elle est pas belle la vie =D ?

"Vous pouvez toujours essayer de faire exploser la voûte maintenant, mais je doute que vous en vous en sortiez vivant... Nous sommes condamnés à mourir ici il me semble, bien que ce soit plus ou moins de ma faute, mais ne considérez pas cela comme un sucide, je pourrais sûrement partir d'ici si j'en éprouvais vraiment l'envie. Vous savez, je prends mes précautions, je dois avoir un peu moin d'un mois de provisions éparpillé dans toutes mes affaires (ma cape est beaucoup plus grande qu'il ne paraît), sachant que je passe facilement une semaine sans manger. Et avant que vous me demandiez, c'est effectivement pour ça que je suis si mince"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Mar 15 Jan 2008 - 14:02

La femme avait evite son coup avec aisance. D'accord, elle n'etait pas de la pacotille. Le magicien tenait toujours Alice par le bras. Enfin la chere Elthyra, celle qui ecrit, a sans doute oublie que l'Europe ne figure pas sur la carte de Fevlia et que tout est possible dans ce genre de monde. Quel fut le desappointement de Hideki, qui s'attendait a des paroles... intelligentes, lorsque la femme aux cheveux rouges et blancs commenca a parler d'alliance et de Xweetok albino. Elle etait vraiment.. folle? L'aveugle haussa legerement un sourcil. Bon, d'accord, elle avait de la valeur en combat, mais avait-elle le moindre neurone consacre a autre chose qu'a l'observation des hommes ou a la tuerie? Certainement pas. Bon, voila un point faible qu'il pourrait exploiter, au moins. Lui qui pensait que la situation etait perdue... Elle continua son discours, et la derniere phrase fut egalement des plus... etranges, vu qu'elle parlait de narrateur.... La pauvre. Il avait un peu pitie d'elle, elle semblait si perdue, elle devait penser qu'une puissance au dessus d'eux ecrivait son histoire. La pauvre. C'est pourquoi le magicien ne put s'empecher de retorquer juste apres la phrase de la jeune femme aggressive

"D'a-ccoord. Je ne pensais pas que les Xwwetoks albinos vendeurs de fleurs a Swilyara atteints de troubles obsessionels convulsif se promenaient souvent pres de Koori. Il serait plus prudent de rentrer chez vous, avant que la neige et le froid n'atteignent plus profondement ce qui vous reste d'intelligence."

Ah, en ce moment il suffisait de peu pour que le jeune homme s'enerve et ne laisse le champ libre a cette voix qu'il voulait habituellement laisser enfermee. Il arborait un leger sourire moqueur, ses doigts toujours prets a accomplir le geste infime qui suffirait a faire s'ecrouler la voute sur elle. Sur lui et ceux qui le touchaient, il y aurait une voute protectrice des que le sort serait lance. Il n'avait que faire de la fillette mais comme elle ne le genait pas pour le moment... A ce moment, elle se fit plus lourde, semblant ne plus tenir sur ses jambes? Elle avait peur de l'assassine. Sur, ce n'etait qu'une adolescente, frele et qui ne savait pas se battre. La vue de tout ce sang devait la faire chanceler. Mais elle sentait l'exercice d'un pouvoir, d'une puissance relativement faible mais etant quand meme tres marque, venant de la fille. La lueur de magie s'estompa et Alice murmura quue l'assassine l'attaquerait en premier. Hideki ne laissa rien transparaitre de son etonnement. Avait-elle des dons de voyance? Possible. Mais elle ne devait pas en abuser, alors, ou elle serait un fardeau pour lui, trop faible pour reagir. En y reflechissant bien, si, elle etait utile.

Mais tandis qu'il ecoutait la jeune fille parler, il avait perdu la trace de l'aura de la femme bizarre. Ah, non. Erreur. Il glissa a la fillette de faire attention a elle. Le magicien chercha, se concentrant. La trace etait la quelque part.. Mais elle etait si infime, et si rapide a se deplacer...Et elle chantait en plus. Par pure provocation. Le magicien hesita un instant a faire s'effondrer la voute, mais il ne pouvait savoir si elle etait pres d'eux, attendant cela pour les toucher et se proteger. Hideki finit par la remarquer, mais trop tard. Alors qu'il allait tirer Alice en arriere, l'arme de la femme se planta profondement dans la jambe d'Alice. On le voyait aux larges taches de sang qui maculaient les habits de la jeune fille. Ses previsions s'etaient reveles inexactes, c'etait la fille qu'elle avait attaque en premier. La femme-invisible se mit a proferer le meme genre de discours que la derniere fois, quoique moins stupide. Ils etaient coinces, avait-il entendu a l'avalanche qui avait bouche l'entree. Il avait beau sonder la paroi d'eau cristalisee, il ne trouvait aucun passage. Aucune sortie. A moins de creuser. Il devait faire completement noir maintenant. Analysant la situation, il se dit que bien sur lui n'etait pas handicape par cela, lumiere ou non cela revenait au meme. La femme devait voir assez bien dans le noir, voire etre nyctalope. Mais dans une obscurite totale, un nyctalope ne pouvait plus capter la lumiere la plus infime, come il n'y en avait plus. Et Alice... Il ne pensait pas qu'elle voie quoi que ce soit, a part les traits du magicien qui illuminaient faiblement l'ensemble de la grotte. Hideki, la voix toujours le dominant, sourit legerement et dit a la suite de l'assassine


"Bien joue, mademoiselle la Xweetok, nous sommes coinces. Je pourrais sortir egalement, mais je crains fort que cela ne soit pas ce que j'ai envie de faire. Surtout en plein blizzard, ne sommes nous pas mieux la a l'abri du vent ? Enfin, vous avez gagne, je suis bien Hideki, et cette fille n'est qu'une inconnue insignifiante que j'ai rencontree en chemin."

Il serrait legerement plus le bras d'Alice, essayant de lui faire comprendre qu'il preferait la mettre en dehors de cette affaire pour ne pas que la femme pense qu'il y aie un quelconque interet a la tuer, et s'en prenne a elle. Pas de victimes inutiles. La voix n'avait pas totalement prise sur lui, voyait-on, mais le endait quand meme bien plus aggressif, et plus clair d'esprit. La Xweetok albino vendeuse de fleurs ayant toujours son arme fichee dans la jambe d'Alice, il l'attaqua son epee fendant l'air avec bien plus de rapidite, comme Lethao le lui avait appris. Hideki n'utilisa ce petit coup que pour la faire reculer un peu, il la poussa pour qu'elle retire cette epee de la jambe de la jeune fille. Le sang devait s'ecouler beaucoup plus vite a partir de maintenant. La voix de Hideki resonna dans la grotte, plongee dans l'obscurite la plus complete maintenant qu'il avait annule le sort.

"Alice, dechire un pan de tes vetements, fais toi vite un bandage !"

Il esperait qu'elle puisse lui donner des indications plus tard, ou de l'aide en faisant trebucher la guerriere folle, quelque chose comme ca. Ou meme en la blessant lorsqu'elle ne s'attendait pas a une attaque de la jeune fille. Hideki se consacra maintenant a la femme aux cheveux blancs. Son aura etait plus reperable, maintenant qu'il en avait determine la nature. Il n'allait utiliser que son epee, pour ne pas eclairer la grotte avec sa magie et donner de l'avantage a son adversaire. Sentant parfaitement a quelle distance etaient les parois de la grotte de lui, ou les asperites du sol, le blondinet engagea le combat en donnant plusieurs coups d'epee a la suite, mais tous allaient sans doute etre apres... Il fallait se faire une idee, et utiliser la magie. Tout etait une question de rapidite... En position de defense avec son bras droit tenant l'epee, tracant de la gauche. son entrainement de magicien avait fait que sa main gauche etait assez precise, aps au point d'etre ambidextre et de faire des sorts complexes et precis, mais quand meme. Cinq secondes, au plus. Et finissant le sort, il activa, puis fit un geste horizontal. La paroi de la grotte qui etait a cote de la femme sembla onduler, et une partie de cette paroi se detacha pour frapper Elthyra de plein fouet. Avait-elle evite en partie? Sans doute. Mais il avait detache une trop grande partie pour qu'elle n'evite completement. Enfin, la course du morceau de pierre se termina sur la neige qui bouchait l'entree, en faisant tomber un peu, mais l'equilibre n'etant pas brise, rien ne s'effondra. Cela fait... Il sonda les environs. Cherchant l'aura de la femme, mais aussi l'apprentie voyante. Il fallait savoir dans quel etat etait Alice....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Alice
Curiosité intarissable
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 22
Pouvoirs : Voir. Ce qui va arriver, ce qui peut arriver.
Espèce : Humaine.
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Mer 23 Jan 2008 - 15:01

Apprenti voyante qui allait assez mal, on pouvait le dire. Elle était toute en sueur, et avait envie de vomir. Le coup dans la cuisse, qu’elle ne vit arriver que trop tard pour réagir, acheva de la rendre malade. Du sang. Plein de sang. Le sien, en plus. Elle n’avait pas particulièrement peur du sang, normalement. Mais ça faisait mal. Elle sentait le liquide couler le long de sa cuisse entaillée profondément. Elle tombe à terre, tandis que l’avalanche les bloquait.
Hideki avait parlé à la Xweetok. Elle n’avait aucune idée de ce qu’était une Xweetok, mais ne jugea pas important d’élargir ses connaissances tout de suite. Non, là, dans l’urgence, c’était plutôt d’arrêter l’hémorragie qui comptait. Elle fut surprise par le soudain noir complet. Elle en profita pour se diriger vers le mur, étant une cible facile. A terre et en milieu de la grotte, en plus. Elle reconnu son erreur, un peu trop tard, lorsqu’Hideki traça. Il arracha une partie du mur. Elle se prit une pierre dans la tête, et à moitié étourdie, déchira un bout de sa longue veste, sous sa cape. Elle essaya de l’enrouler autour de sa jambe, tout en haletant et papillonnant des yeux. Déjà qu’Alice est inutile en combats, c’est le bouquet, là. Elle ferma les yeux, essayant de situer les autres aux bruits qu’ils faisaient. La neige craquait forcément sous les pas. Or, ils lui semblaient plutôt éloignés. Elle appuya sa tête contre la paroi glacée, et sentit la douce fraîcheur la… rafraîchir. Et non, la fraîcheur ne fait pas bouillir de chaud, c’est d’ailleurs pour ça qu’on utilise souvent des glaçons en été, et tous les jours des mois de mai-juin à août-septembre dans le sud de la France. Mais trêve de blablatage, reprenons notre histoire passionnante avec la demoiselles aux cheveux noirs totalement inutile dans une situation de combat pareille.
Elle déglutit, et se mordit la lèvre inférieure. Il était déraisonnable d’essayer de voir de nouveau, cela ne ferait d’elle qu’une proie bien plus facile à tuer. Non, elle devait rester calme et analyser les options qui s’offraient à elle. Outre celle citée un peu avant, naturellement (c’est assez embêtant qu’Alice ne soit pas un personnage très bavard comme Elthyra, ça me ferait gagner des lignes, tiens u_u).
Elle pouvait ne rien faire. C’était une option. Elle pouvait également se trainer jusqu’à la sortie, le mince trou qu’il avait fait en arrachant une partie du mur. Elle abandonna ce plan lorsque la neige, comme si elle avait lu de ses pensées, le reboucha. Heumphf.
Ouais, ben, en conclusion, elle était mal, songea-t-elle en voyant qu’elle ne pouvait qu’attendre. Elle entendit quelqu’un à proximité d’elle, et arrêta sa respiration saccadée. Et bruyante. Elle ne savait pas si c’était Hideki ou la femme… elle n’allait pas attaquer Hideki. Sinon elle avait toutes les chances de mourir. Et puis, elle l’aimait bien. Bien sur, une fille normalement constituée ne peut détester un bishi pareil. OUII, bishi, du mot bishônen, beau garçon *-*. Son féminin était bishinette car bishôjo c’est pas beau. Mais trêve de brodage –si c’est possible chez moi car en moins de vingt lignes j’ai déjà brodé deux fois ~- et retrouvons Alice la superflue. Elle avait réussi à stopper l’hémorragie. Enfin, ça ne saignait plus trop, nuançons cela comme ça. Alice se recroquevilla sur elle-même et pendant que la musique d’Alice & June retentit, je me vois obligée de la faire bouger. Elle se déplaça doucement, tandis qu’il lui sembla enfin entendre des mouvements. Ils bougeaient et s’attaquaient surement, mais il faisait bien trop sombre pour qu’elle puisse en juger. Elle se mordit la lèvre et essaya de se lever.
Elle tomba à terre. Elle profita des quelques secondes pendant lesquelles ils continuèrent de bouger sans se préoccuper d’elle pour changer de place. Elle se déplaça du côté opposé à celui qui avait explosé, et ferma les yeux. Elle fouilla dans son sac, à l’aveuglette. La première fois qu’elle s’était sentie aussi mal, on lui avait donné quelque chose. Enfin, Amos lui avait donné un truc –histoire qu’elle ait une excuse de l’avoir-. Elle fouilla son sac, et fini par trouver la petite boite. Elle l’ouvrit d’un coup sec. Oui, c’était bien ces espèces de pastilles rondes et granuleuses. Elle n’avait pas d’eau et manqua de s’étouffer avec, mais tant pis. Elle attendit quelques minutes, tapie dans un coin, quand les effets se firent sentir. Le concert de métal qui se déroulait entre ses deux tempes se calma. Elle se releva, et ferma les yeux. Ce n’était qu’une accalmie et elle le savait bien. Cela lui reprendrait encore plus violemment trois ou quatre heures après, mais elle n’y était pas encore. Ces fichus trucs plus ou moins magiques et leurs effets secondaires. Mais bon, elle n’avait pas le choix. Elle s’avança, tandis qu’elle entendait toujours la neige craquer sous les pas rapides des deux autres. Elle essaya de deviner qui était qui. Lorsqu’elle entendit l’ange bizarre parler –car je doute qu’elle ne puisse rester silencieuse aussi longtemps-, et qu’elle se prit des plumes dans la figure, elle leva son épée et l’enfonça dans la masse blanche ou noir chatouillante. Elle toucha quelque chose de dur, et la retira.
Elle souffla.

Ca devait faire mal.

Elle n’aimait pas faire mal.

Car elle n’aimait pas avoir mal.

Alors elle ne le faisait pas aux autres.

Oui, décidément, Alice avait mal choisi son camp.


Elle cligna des yeux, et éponge la sueur de son front avec son gant.
Alice se retourna, et chercha Hideki des yeux, avant de se souvenir que le noir était complet, et donce qu’elle allait avoir du mal. Elle devait bien avoir quelque chose qui faisait de la lumière dans son sac magique *o*. Mais jugea inutile de chercher, vu que s’il n’avait pas laissé de lumière, il devait y avoir une raison. Elle soupira, et passa son doigt sur le plat de la lame. Il était… collant. Elle réprimant un frisson, et se recula de plusieurs pas. Elle se fit une raison, mais se persuada que ce n’était pas obligé de la tuer, cette fameuse Xweetok albinos. Elle n’aimait pas tuer les gens non plus ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elthyra
Assassin bizarre qui fait peur aux enfants
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2334
Age : 525
Rang : Prêtresse simonienne, khanique, rufusienne, manaesque et BNesque
Pouvoirs : Invisible dans l'ombre
Espèce : Ange déchue/Truc bizarre pas humain
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Mar 12 Fév 2008 - 22:28

S'il y a avait bien une chose qu'Elthyra detestait à part les brocolis, c'était bien qu'un bishi blond déclaré ennemi public par la souveraine d'un pays glacial fasse tomber un morceau de paroi. Et sur qui ? Sur la malheureuse petite assassin qui n'avait presque rien fait. Notez bien le "presque". Bref, Elthyra était maintenant de mauaise humeur, d'autant plus que l'autre gnome d'à côté avait décidé de lui enfoncer son épée courte dans la chair de l'aile gauche (en fait au début les ailes avaient des couleurs différentes mais c'était qu'en j'étais une boulette du rp~ maintenant on peut dire que les deux ailes d'elthy sont noires). C'est qu'en plus ça faisait mal. Elle avait beau être rapide, esquiver complétement deux coups en même temps dans le noir complet lui demandait une grande concentration. L'assassin aimait le sang, tout le sang, sauf le sien, et c'était précisement celui-là qui coulait le long de son dos déjà couvert d'hémoglobine après les meurtres cités dans un message précédent. Bon, il était temps de changer ces deux empêcheurs d'assassiner en rond en beaux cadavres fumants plein d'organes à moitié découpés et d'utiliser leur sang -c'est la troisième fois en deux phrases que j'utilise ce mot- pour peindre les parois de la caverne, parce que le gris c'est triste et qu'en rouge ça serait plus beau. L'assassin soupira. Voilà, elle était encore en train de divaguer. Il y a des jours où elle aurait aimé être un peu, rien qu'un petit peu plus sérieuse. Elle ferma les yeux, puisque ça ne servait à rien de les laisser ouverts, et se laissa son ouïe la guider. Un infime bruissement parvint jusqu'à son oreille. Un son délicat, presque inaudible. Plus rapide qu'un serpent passant à l'attaque (expliquez moi comment dire "striking snake" en français), elle fonça vers la source du bruit, imaginant déjà le merveilleux son de l'acier pénétrant dans la chair, et réprima l'hystérie qui s'emparait progressivement d'elle, comme à chaque fois qu'elle s'apprêtait à tuer un être vivant. Elthyra rangea sa dague, pour éviter de créer un reflet qui aurait signalée sa position aux ennemis, et, essayant de rassembler les souvenirs des études anatomiques et dissections qu'elle avait fait dans sa jeunesse, porta son coup avec le tranchant de sa main cadavérique sur ce qu'elle pensait être le milieu de l'estomac d'Hideki.

"Bon, maintenant qu'en en est là, quelqu'un pourrait m'expliquer pourquoi Elthyran'avalyss Leïla Sashka Cornélia Summersong Hokana Silver -c'est moi, je vous assure que je ne suis pas une Xweetok albinos-, Hideki Miyena -je crois que c'est votre nom monsieur le bishi- et la gnome-dont-je-ne-connais-pas-le-nom -celle là on sait qui c'est- sont en train de s'entretuer dans une grotte plongée dans l'obscurité la plus complète ? J'avoue que c'est moi qui ai commencé, mais franchement vous auriez pu vous laissez tuer tranquillement...ahem... je veux dire, je venais de commettre un meurte, et généralement après avoir accompli mon travail je suis dans un état d'euphorie qui ne me laisse pas le temps de penser alors je propose que l'on s'explique calmement autour d'un feu de bois =D"

Bien évidemment, l'envie de monologuer bruyemment l'avait subitement reprise, et elle se maudit une fois de plus pour ce manque de discrétion. Maintenant que les deux antagonistes -le mot ne convient pas trop, je sais- connaissait sa position, Elthyra sortit une torche de son sac, et l'alluma après plusieurs essais infructueux. En signe de paix, elle posa à terre les cinquante-trois dagues de sa ceinture, tout en espérant que ses adversaires ne remarquerait pas les cent soixante-cinq autres, dissimulées entre autres dans la semelle de ses chaussures, dans sa cape et accrochées à ses chevilles.

[oui bon je sais c'est court mais j'ai pas du tout d'inspiration et je me fais harceler par Angie. Ne me tuez pas s'il vous plaît~]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Jeu 14 Fév 2008 - 22:59

Hideki ne savait pas trop où il en était, les débris de roche avaient causé un tourment effroyable dans les auras, il lui fallu un instant avant de repérer la femme. Faible aura, toujours, elle usait de son pouvoir pour se dissimuler a moitie... Mais la situation d'Alice le préoccupait, son aura était instable, désordonnée. Il se plaça entre elle et l'assassin, il pourrait a présent mieux la protéger, mais prépara un sort qui allait bien la surprendre, si elle tentait de faire quelque chose. Il dissimula la faible lueur bleue, en traçant à l'abri de sa cape. Ce sort prendrait pas mal d'énergie, par rapport aux autres, mais il aurait un effet assez surprenant. Certainement ne serait-elle pas... ou plus en mesure d'utiliser une arme, dans l'était ou elle serait, si le sort réussissait. Il n'avait jamais utilisé celui la, ne l'ayant appris qu'en théorie. Il ne savait pas non plus comment le doser, ni comment il fallait faire pour qu'il agisse dans la seconde et non pas dans les heures qui suivaient, comme indiqué dans le manuel. Ah, les délais n'étaient pas son fort, il n'aimait pas attendre les sorts intéressants. Il prit une valeur au hasard dans sa table des chiffres pour les Traits, espérant que cela soit efficace. La femme avait quoi, vingt ans, trente peut-être? Alors il n'aurait plus à craindre d'elle. Allez, viens, Xweetok albinos, n'aie pas peur... Enfin, ces Traits étaient peut-être dissimulés, mais le magicien avait fait un peu de bruit en les dessinant. Elle en profita pour fondre sur lui.

Rapide, n'est ce pas? Comme toujours. Elle l'avait une nouvelle fois surpris, il n'avait pas eu le temps d'activer le sort qu'elle était déjà a moins de deux mètres d'elle, et alors qu'il voulait éviter un éventuel coup d'épée, elle lui donna un puissant coup de la main dans l'abdomen, il se plia en deux, et tomba en arrière, l'obligeant a faire une roulade arriéré plus ou moins ratée. Et lorsqu'il se releva prestement, il se rendit compte qu'il avait.. active. Hein? Ah... La femme devait alors n'être plus qu'une petite vieille, si il avait bien réussi ce qu'il voulait faire. Mais peut-être son sort ne l'avait vieillie que de deux ans... Ce qui ne ferait pas grand chose, niveau efficacité. Elle prit la parole, demandant la paix. Sa voix était forte et claire. Non, son sort avait rate, lamentablement rate. et étrangement il avait l'intuition qu'il ne l'avait pas atteint. Sans doute avait-il été dirige vers le plafond de la pièce, qui savait. Il écoutait a présent attentivement la femme, restant sur ses gardes, gardant son arme en main. Il n'hésiterait pas a s'en servir plutôt que la magie qui avait tendance a le trahir ces temps-ci.

Il sentit qu'elle devait être fatiguée. Il pourrait en profiter. La voix lui chuchotait de continuer, de l'achever. Il la chassa, et dit clairement, se disant que des morts inutiles etaient a bannir.


"Bien. J'accepte votre proposition, Silver."

Il se dit que le dernier nom prononce devait être l'équivalent du nom de famille. Il s'assit, pendant qu'Elthyran'avalyss allumait la torche. Il la sondait, et murmura du bout des lèvres le sort qui lui permettait de "voir" peu distinctement pendant une durée limitée. Cela lui suffit pour savoir que son sort avait rate. Il garda son épée a portée de main, la posant juste devant lui. Il était méfiant. Mais même si elle l'attaquait, a mains nues ou avec une arme dissimulée, il avait toujours sa magie, il ne s'en faisait pas. Se tournant vers Alice, il se concentra, pour lui envoyer un message mental, comme elle était médium, cela devait passer.

*Ça ira? Je préfère pour le moment te laisser un temps de repos, viens que j'examine tes blessures.*

Par magie, il pouvait déjà voir si elle en avait des internes.. Mais il ne pourrait les soigner. Posant de nouveau son regard vide sur Elthyra, n'ayant pas baissé sa vigilance, il dit en inclinant la tête

"Oui, je suis bien Hideki Miyena. Mais dites-moi, vous attaquez souvent des gens comme ça par plaisir, ou c'est pour la prime? Vous êtes de Koori, peut-être? Non, de part votre nom, je vous dirait d'origine d'Omlid. Bref, si vous souhaitez vous expliquer, allez-y toujours. Il faut bien vous dire que j'ai moyennement apprécié le fait d'être attaqué, et que vous vous soyez prise a une enfant."

Par enfant il parlait de tout etre humain entre la naissance et quinze ans, qu'elle ne le prenne pas mal. Bon, cette histoire de prime le gênait. Il ne pourrait pas se promener bien longtemps, ne serait-ce qu'a Nelta ou Omlid sans être reconnu. Il devra se cacher le visage, ou se le modifier par magie. Il n'aimait pas ça, préférant les simples teintures. Cela ne marcherait plus, les gardes étaient de plus en plus vigilants, la haine de Yuu n'étant que grandissante, de jour en jour. Quelques personnes lui ressemblant avaient été exécutées. Alors il devait vraiment.. faire attention. Et voila qu'il se retrouvait avec une éventuelle chasseuse de primes. Et une fille qui savait qui il était. Et elle pourrait rapporter a n'importe qui, cette morveuse. Il s'en occuperait plus tard. Euh, ah.. A quoi il pensait, non, il allait l'aider a retrouver son chemin, et la protégera contre le danger numéro un: Elthyran'avalyss, et les dangers secondaires: la neige, le froid, le vent, autres. Pour le moment... Il fallait rester sur ses gardes. La neige ne fondrait un peu qu'au lendemain, le temps que la tempête se calme et que le soleil revienne un minimum. Beaucoup de temps a tuer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Alice
Curiosité intarissable
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 22
Pouvoirs : Voir. Ce qui va arriver, ce qui peut arriver.
Espèce : Humaine.
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Ven 15 Fév 2008 - 19:50

Alice glissa sur la neige.
Chose stupide, n’est-ce pas ? Elle dérapa, et tomba entre Hideki et l’autre femme, là, la Xweetok machin chose. Elle grommela, et tomba en avant. Elle essaya de faire une roulade, comme elle avait vu quelques garçons faire, dans son ancien village. Elle gémit, manquant de se briser le cou. Elle sentait une chaleur bizarre. A l’intérieur d’elle. C’était peut-être le sort qu’elle avait vu Hideki tracer, non ? Enfin peut-être. Dans tous les cas, ses os commencèrent à lui faire aussi mal que lorsqu’elle grandissait. Ouille. Elle cligna des yeux lorsqu’elle remarqua que… que... à la lumière de la torche de la dame, ses jambes… non. Non, elle devait avoir un effet d’optique du à la lumière mouvante des flammes de la madame Elthyran'avalyss Leïla Sashka Cornélia Summersong Hokana Silver. Alias la Xweetok albinos vendeuse de fleurs à Netla ou un truc du genre. Alice n’avait pas retenu, après tout c’était siiiiiiii long.

Hideki Miyena, hein.

Elle le regarda, fronçant les sourcils. C’était bien l’homme recherché activement par la reine de Koori. Pour un méchant, il était plutôt mignon. Oups. C’était elle, la méchante. Enfin, pour elle, c’était LUI le méchant. Même si en vrai c’était l’inverse, mais bon. Elle se releva, et enleva la neige qui maculait ses vêtements.
Soudain, elle entendit la voix d’Hideki. Heu, dans sa tête, vu l’absence de réaction de la part de la madame. Elle fronça les sourcils de nouveau, et elle s’exécuta. Elle le rejoignit, et jeta un coup d’œil à la cinquantaine de dague qui venait d’être étalée sur le sol. Machinalement, elle porta la main à sa propre arme, et remarqua qu’elle était pleine de sang.


« Ugh ! »

Elle essuya frénétiquement avec un pan de sa tunique. Elle cligna des yeux lorsqu’elle remarqua que ses ongles avaient poussés. Elle était sure de les avoir coupés la veille, pourtant. Elle regarda ses pieds, et sentit soudainement une douleur aigue. Elle avait les pieds contractés, comme si ses chaussures avaient soudainement rétrécies.
Elle écarquilla les yeux, et se pencha. Elle passa sa main sur sa joue, et eut une sensation étrange. Elle secoua la tête, et s’assis près du beau blond aux yeux bleus, le plus en retrait possible. Elle enleva ses chaussures en dépit du bon sens en raison de la fraicheur, et vit qu’elle avait joyeusement troué ses chaussettes.


« J’ai mal aux jambes » murmura-t-elle à l’intention d’Hideki.

Elle était dissimulée de la femme par le corps de l’homme. Elle ne tenait pas vraiment à faire face à cet ange bizarrement totalement fou. Elle en avait un peu peur, en fait. Cette dame était super, super, super bizarre, après tout. Ha, le mal de jambes avait arrêté. Tant mieux, cela fait mal, bien sur, et c’était dérangeant. Elle tenta de remettre ses chaussures, en vain. Elle n’arriva guère à rentrer les pieds dedans, elle avait l’impression d’avoir soudainement pris au moins deux pointures d’un coup. Elle se contracta quand une idée l’effleura de nouveau. Elle se sentait un peu serrée dans ses vêtements, aussi. Pourtant, elle avait pris des choses larges… Elle n’aimait pas trop être serrée, c’était désagréable. Elle passa sa main sur son cou, et vit que les lacets de cuirs qu’elle portait s’étaient resserrés. Bizarre. Elle les desserra d’un coup sec, fronçant les sourcils.
Tilt.

Elle ouvrit la bouche, sous le choc, lorsque la conclusion logique avait enfin percé ses neurones engourdis par le froid. D’ailleurs, ses pieds viraient au bleu.


« Je crois que j’ai un vague problème. »

Elle sentit la sueur dégouliner, charmante vision, le long de ses tempes. Elle se mordit la lèvre, et jeta un autre regard à ses chaussettes trouées et ses ongles longs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elthyra
Assassin bizarre qui fait peur aux enfants
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2334
Age : 525
Rang : Prêtresse simonienne, khanique, rufusienne, manaesque et BNesque
Pouvoirs : Invisible dans l'ombre
Espèce : Ange déchue/Truc bizarre pas humain
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Mer 20 Fév 2008 - 22:38

[T_T j'y arrive pas]

"Oui, je suis bien Hideki Miyena. Mais dites-moi, vous attaquez souvent des gens comme ça par plaisir, ou c'est pour la prime? Vous êtes de Koori, peut-être? Non, de part votre nom, je vous dirait d'origine d'Omlid. Bref, si vous souhaitez vous expliquer, allez-y toujours. Il faut bien vous dire que j'ai moyennement apprécié le fait d'être attaqué, et que vous vous soyez prise a une enfant."

L'assassin retint un rictus. Il était bien placé pour parler, lui qui selon la souveraine de Yuu, avait causé la mort de beaucoup de gens. Juste ramener ce jeune homme à Koori ennuyait l'ange noire. Ce n'était pas assez... excitant. Et puis il lui plaisait, enfin il serait plus exact de dire qu'il l'interessait. Un homme mysterieux, poursuivui et traqué, ça faisait très roman de fantasy bestseller mais affreusement cliché. Passons. Elthyra, donc, avait choisi de ne pas simplement obéir aux lois en livrant l'homme à la justice. Si elle avait voulue suivre la loi, elle serait devenue avocat, pas assassin.

"Oh généralement j'attaque les gens sur un coup de tête, l'argent n'est qu'une valeur matérialiste qui ne se mesure pas au plaisir d'enfoncer un poignard dans l'estomac d'une victime qui ne se doute de rien. Ensuite, continuer à poignarder la personne déjà morte, rien que pour voir couler le sang, ça me motive plus que n'importe quelle somme. Bon, j'avoue que je ne refuse pas une petite centaine de pièce d'or, mais il faut bien vivre. Que je sois de Nelta, Amsya, Koori ou Omlid, ça ne change rien, j'ai n'ai d'allégeance qu'envers moi-même. Et si vous souhaitez passer inaperçu, je vous conseille de vous teindre les cheveux, ou même mieux, de vous travestir."

C'est à la fin de ce charmant discours que la gnome -enfin moins gnome qu'avant mais elthyra ne l'avait pas encore remarqué- fit remarquer son petit problème. En effet, à la place de la fille à peine sortie de l'enfance, il y avait une jeune fille. Alice avait grand d'à peine un an ou deux, mais à cet âge là, la différence se voit
.

"Un autre conseil serait de regarder où vous visez avant de lancer un sort. La pauvre enfant doit être traumatisée"

Sans prendre en compte qu'elle avait essayé de tuer Alice quelques minutes auparavant, Elthyra sortit de sa cape, qui semblait d'ailleurs sans fond vu le nombre d'objets tordus qu'elle y mettait, des vêtements de rechange. C'était une tunique simple, faite pour les hommes mais qui pouvait se porter par n'importe qui, en lin.

"Tiens va enfiler ça, ça devrait t'aller je ne suis pas beaucoup plus grande que toi maintenant. C'est une tunique d'homme mais tu verras, c'est bien plus pratique pour se déplacer rapidement, mais le seul problème c'est que ça doit pas être très chaud, et vu la température tu risques de geler sur place. Bon attends un moment que je trouve quelque chose en fourrure ou autre."

Après avoir sorti un tablette de chocolat blanc, un ours en peluche et une paire de ciseaux, Elthyra trouva enfin ce qu'elle cherchait. Cette fois, c'était un manteau en fourrure d'ours, qu'un brave chasseur de Glacacoy avait risqué sa vie pour l'amener à l'ange déchue dont il était épris. Ceci, avant qu'il ne meure dans des circonstances douteuses.

"Au fait Hideki, à Koori on dit que vous êtes un meurtrier ou quelquechose dans le genre, mais je ne pense pas que Yuu pourchasserait un simple criminel avec tant d'ardeur. Qu'avez-vous donc fait pour être tant haï ? J'avoue que ça ne me regarde pas mais je suis jalouse, personne n'a jamais mis une telle prime sur ma tête."


Avant d'attendre sa réponse, elle réalisa qu'elle avait toujours le menteau de fourrure à la main le tendit à Alice-la-plus-gnome et eteignit la torche pendant que que cette-dernière se changeait. L'ange noire était sur ses gardes. Si le blondinet tentait de l'attaquer, ça serait maintenant. Elthyra n'avait pas envie de le tuer pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Ven 29 Fév 2008 - 22:41

Cette fille etait tout sauf normale. Oh, apres tout, un peu d;orginalite en ce monde n'etait pas la malenue. Simplement lorsque l'originalite se faisait assassine et souhaite vous tuer, c'etait tout de suite moins drole. L'aveugle avait replie ses genoux contre son torse, et il contemplait -si on peut parler de contamplation- les flammes devant lui. La chaleur qu'elles rependaient n'etaient pas desagreables. Mais il etait vrai que pour lui avait perdu un peu de ses sens, cela n'avait plus une grande importance. L'homme aurait largement prefere ne pas etre traque. Il l'etait, et assez justement trouvait-il. Il enfoncait la tete entre les epaules. Ce n'etait qu'un criminel apres tout. Ecoutant les elucubrations d'Elthyra, il se rassura un minimum. Il n'etait pas aussi fou qu'elle. Quoique. En fait non, il n'avait rien pense. Reprimant un soupir, il se dit qu'elle etait bien insouciante a vivre ainsi. Apres tout il y avait des gens sans conscience sociale, et qui ne vivaient que pour eux-memes. Elle ne cherchait la presence humaine que pour tuer et s'auto-satisfaire, ou recevoir de l'argent. Quelle vie passionnante et passionee. En l'entendant, finalement sa vie semblait bien rose. Une semi-mendiante qui se faisait assassin, avec un fond de sadisme en plus. Le magicien choisit d'ignorer les dernieres phrases qu'elle avait prononcees, songeant qu'elle devait aimer les travestis, et repondit

"Hm.. Vous avez l'air de bien vous amuser en tous cas. Faites attention quand meme."

En temps normal, il n'aurait pas supporte la presence d'une personne telle qu'elle, mais il etait coince, qu'est ce qu'il pouvait faire d'autre que d'attendre quelques heures, le temps que le soleil fasse fondre l'epaisse poudreuse? Toujours replie, il entendit soudainement la voix d'Alice, puis celle d'Elthyra qui commenta son sort. Il devrait viser...? L'homme tourna legerement la tete vers Alice qui l'avait rejoins. Il l'avait blessee? Inquiet, il lui prit le bras, pour la sonder. Mais quelque chose l'intrigua. Aille. Il avait fait une gourde. Hideki fit glisser sa main le long du bras de la fillette pour attraper sa main. Elle etait grande, c'etait... une main d'adulte. Il ecarquilla les yeux, et releva la tete. Le magicien avait..... mal vise, en effet. Les Traits s'etaient appliques a elle, et elle avait grandi... de... il ne savait pas trop... Il ne voyait rien, de toutes manieres. Hideki passa une main sur son front, baissant les yeux. Il avait rarement fait de telles erreurs dans sa vie.

"Je.. je suis desole... Alice..."

Ou le comble du ridicule pour un puissant magicien recheche dans tout le pays, s'excuser devant une telle petite fille. Enfin petite fille, jeune fille sans doute... Il ne savait plus trop comment la qualifier... Elle etait toujours une fille de douze treize ans dans la tete... Mais a present Alice etait... "vieillie". Hideki sera les levres, mecontent de son erreur, avant de sonder Alice pour y trouver d'eventuelles blessures interieures, ou des anomalies. Mais son corps etait parfaitement normal, il subsistait simplement sa blessure a la jambe. Lui faisant un bandage sommaire avec un pan de sa cape, ayant la flemme de faire apparaitre un bandage digne de ce nom, il ecoutait Elthyra qui pretait de sa garde robe a Alice. Elle etait devenue si grande que ca? Elle ne devait plus tenir dans ses vetements en effet. Se benissant d'etre aveugle, il prit la main d'Alice, et cette fois prenant la peine de faire apparaitre de vieux ciseaux, il entreprit de lui couper les ongles. Etrangement, il ne lui fit pas mal, il les coupa correctement. C'etait une affaire de concentration, il avait juste bien ressenti les auras. Reposant sur la neige les ciseaux, il sentit que ceux-ci s'evaporaient. Etrange chose que cela, ca devait etre cause par la presence de la barriere de Koori, assez proche.

L'attention du magicien fut retenue par une question de la part de l'assassin. Elle avait eteint le feu, il ne ressentait plus la chaleur, mais il n'allait pas en profiter, cela mettrait en danger Alice et comme Elthyra ne semblait pas etre decidee a en decoudre, autant ne rien faire. Elle lui avait simplement demande ce qu'il avait fait pour en arriver la. Il sourit amerement et attendit que le feu soit rallume pour repondre


"J'ai fait un attentat contre Koori, il y a quelques mois. Mais avant, j'ai trahi la Reine, etant jadis un de ses conseillers. Passe dans le camp des ennemis, me voila un criminel. Il suffit de quelques betises pour etre recherche. Et vous, vous etes recherchee aussi? Le comble, pour une chasseuse de primes, dites moi... Mais vous ne comptez.. reellement pas prendre parti ? Vous etes pourtant valeureuse, je suis sur que vous auriez une place, dans ce conflit."

A ce moment il regarda Alice. Il ne sut pas pourquoi. Mauvais pressentiment. Mais une fillette n'avait certainement pas de parti a prendre. Qu'allait-elle faire d'ailleurs maintenant, dans cet etat?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Nebulis
Traceuse sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 29
Rang : VOLEUSE embarquée contre son gré dans pleins d'histoire louches.
Pouvoirs : Traceuse
Espèce : Humaine de Koori
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Dim 16 Mar 2008 - 22:44

Alice hocha la tête et marmonna un vague remerciement adressé à Elthyra etc. etc.. Hideki, avant qu’elle ne bouge, lui coupa les ongles. Elle se tut, et attendit qu’il finisse. Il avait fait apparaitre des ciseaux. Elle ne fit pas de commentaire, et demeura immobile le temps qu’il termine. Elle attrapa les vêtements et Elthyra éteignit sa torche. Enfin, le truc qui émettait de la lumière, quoi. Alice avait sa frange devant les yeux, tant ses cheveux couleur onyx avaient poussés. Elle les poussa, agacées, sur le côté. Chose inutile.
Elle se vêtit dans l’obscurité. Elle mit la tunique et s’hâta d’enfiler le manteau de fourrure, sentant le froid l’engloutir entre ses bras vicieux. Elle se percevait un engourdissement bizarre. Elle avait l’impression d’être… étrange. Bien plus grande, en réalité. Elle n’aimait pas trop ça, mais se taisait. Il s’était excusé. Et le discours qu’il prononça après ne l’encouragea pas à…
Attendez quelques secondes.
Il avait bien dit qu’il avait trahi la reine, non … ? Or, jusqu’à preuve du contraire, elle était du côté de la reine. Vu que son maître était du côté de la reine. Elle se mit soudain à trembler. Comment elle allait expliquer qu’elle avait grandi ? Et surtout comment lui expliquer pourquoi elle s’était aventurée à Koori ? Elle aurait du faire un détour, on lui avait expliqué. Il faisait trop froid. Et puis elle risquait de se faire attraper par les gardes… Là, c’était pire. Elle était juste à côté de l’ennemi, savait parfaitement qui il était et ne tentait rien. Elle n’en avait pas envie. Oh, mais après tout, il ne l’avait « engagée » que pour surveiller cette fameuse arme, non ? Or, personne ne l’avait approchée, elle en était certaine.

Elle doutait de la marche à suivre, songeait-elle, tandis qu’il demandait à la jeune femme quel parti elle allait prendre. Elle, elle en avait déjà un. Elle ne pouvait s’empêcher de penser qu’elle avait peut-être fait une erreur. Peut-être.
Elle se rassit à côté d’Hideki.

« C’est bon » marmonna-t-elle, attendant qu’elle rallume.

Elle allait devoir passer la nuit dans cette grotte, d’après ce qu’elle avait compris. Comment allait-elle expliquer que le magicien n’avait pas une seule égratignure d’elle lorsqu’elle reviendrait au royaume souterrain ? Car elle était persuadée qu’elle ne toucherait pas à un seul cheveu blond d’Hideki, après tout. Elle se mordit la lèvre inférieure, indécise. Elle se redressa, se rendant compte qu’elle s’était recroquevillée. Elle ne se sentait pas très bien. Elle n’avait aucune idée des pensées de son maître, après tout, il n’avait pas jugé utile de les lui faire partager. Elle haïssait cela. De plus, elle était certaine que si elle essayait de voir ce qu’il faisait, il le remarquerait et ne le prendrait peut-être pas bien. Peut-être. Après tout, tout ce qu’elle pensait sur lui depuis le début, elle n’était pas sure. Elle ne le serait peut-être même jamais, songeait-elle. Elle releva la tête soudainement.


« Pourquoi prendre un parti ? »

Elle décidé de faire comme si elle n’était pas au courant. Ce qui n’était pas tellement un mensonge, à vrai dire. Elle ignorait presque tout de ce qu’il se passait. Elle avait entraperçu des territoires dévastés et des monceaux de cadavres, mais pas grand-chose qui allait l’aider à comprendre pourquoi elle s’était faite enrôler, après tout.
Elle décida d’arrêter de penser et de montrer des signes évidents de stress et entreprit de se calmer, attendant la réponse.

_________________

On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elthyra
Assassin bizarre qui fait peur aux enfants
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2334
Age : 525
Rang : Prêtresse simonienne, khanique, rufusienne, manaesque et BNesque
Pouvoirs : Invisible dans l'ombre
Espèce : Ange déchue/Truc bizarre pas humain
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Sam 5 Avr 2008 - 18:13

« C’est bon »

L'assassin soupira et entreprit de rallumer la torche. Après un fouillage intensif de quelques secondes, elle sortit son briquet (un briquet médiéval hein), un morceau de silex, de l'amadou et des petits morceaux de bois enduis de souffre (des allumettes médiévales~). Avec les gestes sûrs d'une personne habitué, la déchue prit le silex, déposa un peu d'amadou au dessus du silex puis frotta le briquet sur le silex, jusqu'à ce qu'une étincelle arrive sur l'amadou et forme une braise. À l'aide d'une allumette, elle enflamma la torche.L'étrangeté de la situation tira un sourire à Elthyra. Qui aurait pu dire qu'Elthyra la fausse marchande fleur et vraie assassin, Hideki le criminel recherché et Alice la gamine vieillie se retrouverait dans une grotte éloignée de toute civilisation et de toute source de chaleur potentielle ? Non, vraiment, si elle n'était pas habitué aux caprices du destin, Elthyra se serait crue dans un rêve. Lorsqu'Hideki eut répondu à sa question, l'assassin pensa que peut-être, ils n'étaient pas si différents que ça. Hideki avait trahi Koori au nom de ses idéaux, parce qu'il pensait que la reine était cruelle, devenant ainsi un criminel. Elthyra avait trahit tout le monde au nom de ses idéaux, pour vivre librement, devenant ainsi une criminelle. Bon, avouons, les deux ont des idéaux différents. Un rire léger et cristallin, dépourvu de toute malice, cruauté, joie sordide, acidité, de tout sadisme ou autre ironisme s'échappa des lèvres vermeilles de l'ange déchue. Un rire normal, en somme.

« Si je suis recherchée ? Mais pour qui me prenez-vous ? Je ne suis pas n'importe qui, bien sur que je suis recherchée, mais ce n'est pas Elthyra que l'on recherche, mais un assassin inconnu. Il n'y a qu'à Moalanfu et ses alentours que je suis connue, et là-bas, même si les gens eux-mêmes ne sont pas (enfin, pas tous) méchants, le crime règne. Et ça arrange bien mes employeurs haut placés. Mais je peux tout de même dire fièrement et sans mentir que je suis célèbre parmis les miens. Et puis, petit blondinet, je ne suis PAS UNE CHASSEUSE DE PRIME, je suis une assassin bon sang ! Franchement, est-ce que j'ai une tête à courir après des imbéciles qui en savent pas détrousser, égorger et étrangler correctement ? Je me demande pourquoi je vous dis tot ça, vous savez je crois que je parle trop. Si un jour on me paie pour vous tuer, n'importe lequel de vous deux, je vais regretter de vous avoir tellement parlé de moi.»

Elle s'arrêta un bref instant pour réfléchir. La deuxième question du magicien était interessante. Une voix timide interrompit ses pensées avec un « Pourquoi prendre un parti ? » plein de naïveté (j'imagine qu'Alice pose une question, et qu'elle ne fait pas sa rebelle qui ne prend pas de parti à la elthy ?). Elthyra joua avec ses ongles un moment avant de reprendre :

« Pour moi, dans cette guerre, il n'y a ni blanc ni noir. On dit qu'Omlid et Koori sont méchants. Pourtant, la plupart des soldats sont des fermiers qui n'aspirent qu'à la fin de ce conflit. Amos est maléfique, oui, mais sans mal il n'y a pas de bien. Et puis, je pense qu'il doit avoir ses raisons, parce que les antagonistes sans motivations ça ne se trouve que dans les mauvais romans. Et il ne faut pas croire que tous les habitants d'Amsya et Nelta sont purs et innocents. Je prendrais un parti quand on me demandera d'en joindre un. Je ne veux pas être vue comme une "méchante" ou une "gentille" par les vainqueurs. Je me bat pour la liberté, celle que les ignorants appellent anarchie ou chaos. En vérité, je crois que personne ne voudra de moi, ma personnalité est trop versatile et mon allégeance trop... inexistante. Maintenant, si vous m'excusez, je crois que nous devrions sortir de cette grotte, je n'ai pas spécialement envie d'hypothérmie, même si l'on dit que l'on ne sent rien. D'ailleurs, excusez-moi le changement de sujet, j'aimerai bien savoir comment est-ce qu'on sait quelle mort est douloureuse et quelle mort ne l'est pas.»

La déchue assassin se replongea dans ses pensées. Hideki était recherché à Koori, il ne voudrait évidemment pas y aller. Omlid était hostile à la plupart du monde. Amsya était pacifique, mais cela ne voulait pas dire que c'était un endroit sûr. Elle se demanda si elle n'aurait pas dû devenir philosophe


« Je soutiens que vous devriez vous déguiser. Tous les deux, si Alice a besoin de se cacher de quoique ce soit. Et puis, je propose de vous emmenez à Omlid. Oh je sais, votre tête y est msie à prix et tout et tout, mais justemment, ils n'iront pas vous cherchez là où vous ne seriez pas assez fou pour aller. À moins que vous ayez une meilleure idée, je pense que personne n'ira vous cherchez dans les bas quartiers de Moalanfu. Je vous promettrais bien de ne pas vous faire de mal, mais vous savez que ma parole ne vaut rien.»

(méthode d'allumage de feu authentiquement véridique)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Jeu 10 Avr 2008 - 14:56

Hideki sentait la certaine nervosite de l'enfant, pourquoi se sentait-elle aussi tendue, alors qu'ils etaient plus ou moins en paix, a present? Peut-etre se mefiait-elle encore un peu de Elthyra, et dans un sens il la comprenait parfaitement, ce n'etait pas tellement le genre de personne a qui il confierait qui que ce soit ou a qui on accordait sa confiance. D'ailleurs lui-meme etait pret a reprendre le combat instantanement si elle faisait un seul geste menacant. Non, la, elle etait reprise dans l'un de ses longs discours, il pouvait dans un certain sens la comparer a Lethao qui faisait souvent des tirades sans laisser le temps a ses interlocuteurs de repliquer quoi que ce soit, les emmenant dans divers endroits Il commencait a y etre habitue et devenait quelqu'un d'attentif et qui attendait que la personne aie fini de parler pour repondre, il fallait parfois etre bien patient. Bien entendu, Elthyra etait quand meme bien plus egocentrique que l'Ombre et etait tres sure d'elle. Apres avoir bien insiste qu'elle n'etait pas une chasseuse de primes mais bien un assassin, elle exprima ses regrets vis a vis du fait d'avoir parle d'elle. Un sourire legereent ironique se traca sur les levres du magicien. Ah, c'etait ca, n'est ce pas, lorsqu'on etait trop bavarde, on laissait filtrer beaucoup plus d'informations. C'etait pour cela qu'il ne disait pas grand chose, preferant etre bien attentif aux informations qu'il entendait.

Alice emit une petite question naive, qui lui fit perdre un peu de ses soupcons..quoique non, ne pas relacher son attention. Il devait sembler paranoiaque de se mefier d'une enfant, mais en ces temps un peu sombres, il fallait se mefier de n'importe qui que l'on ne connaissait pas bien ou dont on n'avait pas la surete qu'il etait un allie. Elthyra enchaina, defendant Omlid. Il songea que le pays a moitie detruit devait certaineent en avoir assez de ce conflit incessants contre les autres nations, et que celles-ci devaient aussi avoir leurs vices, mais Koori etait un pays qui ne pouvait apporter que du mal, meme si les habitants etaient exploites, ils pensaient que les humains etaient la race la meileure du monde et que toute autre espece devait etre asservie ou aneantie, selon le degre de haine envers elle. Par exemple les elfes devaient etre rayes de la surface de la terre tandis que les anges pouvaient toujours gagner un peu de sympathie vis a vis d'eux. Elthyra ne voulait pas prendre de parti. Lui preferait, pour appuyer ses envies de se racheter il avait opte pour le parti qui lui semblait le plus jsute et celui qui avait le plus de droit de gagner. Amos ne cherchait que la puissance. Si certains dieux etaient corrompus de l'autre cote aussi, il fallait etre indulgent envers ces contrees qui ne cessaient d'etre attaquees par toujours les memes... Et Koori qui s'ajoutait, en plus. Elthyra coupa court en disant qu'il valait mieux sortir de la grotte si ils ne voulaient pas mourir d'hypothermie. Hideki ne savait pas trop ce qu'elle voulait dire par la, il n'avait pas si froid. Mais ressentant les auras des deux filles, il remarqua qu'elles se sentaient un peu mal ici. Il valait mieux sortir, alors, en effet. Elthyra leur proposa apres un court silence de se deguiser pour aller a Omlid.

Il ne protesta pas, opinant juste legerement de la tete, pensivement, pusi se detourna. Il allait camoufler Alice et lui de maniere a ce qu'ils soient presque totelement meconnaissables. Elle semblait tiquer des qu'elle voyait de la magie mais il lanca tout de meme un sort a Alice, pour qu'elle apparaisse aux yeux de tous comme une jeune fille au visage raye d'une cicatrice, aux cheveux roux et aux yeux bruns. Plutot meconnaissable... Il ne lui changea pas son age, comme d'autres qui pouvaient eventuellement la reconnaitre l'avait connue sous sa forme plus jeune. Quant a lui il se rajeunit considerablement, se rendant ses vingt ans en apparence, noircissant ses cheveux, foncant sa peau et rendant noirs ses yeux. Bon, ca irait, sans doute. Ce n'etait que des illusions mais il s'y etait habitue, il pourrait les tenir assez longtemps. Le jeune homme demanda a la jeune fille si son apparence provisoire lui allait, avant de fixer la sortie. Il s'en approcha pour effleurer la neige, avant de fermer les yeux et d'essayer de ressentir la force des vents. Il lui semblait que ca c'etait calme.. Le vent etait moins fort, en tous cas, mais il pouvait rien savoir de plus sur le temps en restant la, alors c'etait a lui de jouer.

Le traceur exerca sa magie, et la neige fondit peu a peu, pour laisser une place tres libre pour passer. Il ne fallait pas faire fondre plus pour risquer d'endommager l'equilibre de la poudreuse. D'ailleurs pour descendre, il faudrait faire attention aux avalanches, et il n'avait plus assez de force pour les teleporter tous les trois. Il fit un signe silencieux aux deux autres pour qu'elles le suive, meme si Elthyra allait sans doute prendre le devant de la marche pour guider l'aveugle et l'adolescente jusqu'a sa ville. Il envoya un message a l'ange, qui ne s'etait toujours pas manifeste, pour lui dire qu'il allait a Omlid et lui indiquerait sa position, car la ou il etait devenait un peu trop dangereux pour lui. En effet, qu'allait-il faire avec ce temps instable et la neige tout aussi instable? Il avait beaucoup connaitre la montagne, il etait tout de meme relativement prudent. A Moalanfu, il y avait quelques cachettes.. Il s'eclipserait discretement pour les rejoindre, laisant la Elthyra et Alice des que cette derniere serait en securite, ou avant, si il le devait. La guilde et son devoir avant tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Alice
Curiosité intarissable
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 22
Pouvoirs : Voir. Ce qui va arriver, ce qui peut arriver.
Espèce : Humaine.
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Jeu 8 Mai 2008 - 2:02

Alice écouta le discours quasiment enflammé d’Elthyra. Elle parlait de liberté, de blanc et de noir, d’Omlid et Koori, de Nelta et Amsya. Elle eut un léger sourire lorsqu’elle parla de les emmener au premier pays cité en disant que même si ils étaient recherchés, ils seraient bien mieux cachés là-bas… comme si elle était recherchée. C’était sans doute le pays le plus sur pour elle, après « les enfers ». Et de toute façon il fallait qu’elle y aille pour rejoindre une femme qu’elle ne connaissait absolument pas, donc c’était parfait. Elle serait escortée et certaine qu’il ne lui arriverait rien.
Mais en même temps, elle se sentait un peu coupable d’utiliser Hideki et Elthyr ainsi. Depuis le début il n’avait que de bonnes intentions envers elle, et elle… heu… elle s’était radoucie, dirons-nous. Et puis son discours avait piqué sa curiosité. La liberté. Qu’est-ce que c’était, la liberté… ne pas avoir d’allégeance, faire ce que l’on veut ? Ou alors ne rien craindre, car on n’est ni du côté de l’un ni recherché par l’autre ? Elle ramena ses genoux contre elle en quête de chaleur, et regarda Elthyra.


« Qu’est-ce que vous entendez par ‘‘liberté’’ ? »


Elle n’eut pas le temps de faire autre chose que prendre une inspiration car Hideki avait décidé de les camoufler. Elle se sentit mal lorsqu’elle le vit utiliser ses traits, mais se tut, décidant avec une sagesse certaine qu’il était inutile de l’en empêcher. Elle vit les mèches qui recouvraient ses yeux devenir rousses. C’était joli. Elle sourit, et celui-ci disparut rapidement lorsqu’elle sentit une démangeaison éphémère en diagonale de son visage. Elle fronça les sourcils et toucha doucement son visage, et remarqua qu’une cicatrice le barrait à présent. Elle eut à nouveau un léger sourire. Il était à présent assez difficile de la reconnaître, elle l’admettait. D’autant plus que le gain d’âge en extérieur avait été bénéfique, étant donné qu’elle avait gagné au moins cinq ans. Mais tout ça était superflu, elle le savait bien. On l’aurait laissée tranquille même sous la forme d’Alice normale. La jeune fille/femme contempla quelques secondes le jeune homme brun aux yeux d’une couleur bien plus chaude que le bleu frigorifiant qui les colorait avant. S’il ne s’était pas métamorphosé devant elle, la brunette devenue rousse n’aurait pas cru que c’était vraiment la même personne.

« Oui, merci. »


Ils pourraient quasiment passer pour un couple, ou un frère et sa jeune sœur. Ils avaient maintenant à peu près le même âge… du moins à l’extérieur. Car il était certain qu’ils n’avaient pas du tout la même maturité. Elle avait quasiment quinze ans de moins que lui. Elle se releva, ruminant les paroles de l’ange. « Je prendrais un parti quand on me demandera d'en joindre un. Je ne veux pas être vue comme une "méchante" ou une "gentille" par les vainqueurs. Je me bat pour la liberté, celle que les ignorants appellent anarchie ou chaos. » Avait-elle choisi trop vite son camps ?
Mais en même temps, avait-elle vraiment eu le choix ? Si elle avait refusé de servir Amos, serait-elle encore là à grelotter dans cette grotte ? Non, certainement pas. Elle serait surement étendue six pieds sous terre, étant donné que le lac était assez fréquenté… on aurait rapidement retrouvé son cadavre, et on l’aurait enterrée. Et Alice n’aurait jamais eu de futur, ne serait jamais devenue une adulte à cause d’un sort mal jeté, n’aurait jamais rencontré un ange totalement tordu.
Elle serait morte, à cette heure-ci. Elle avait peut-être fait le bon choix, après tout. Mais la mort n’était-elle pas préférable à ce qu’elle risquait de subir ?

Elle croisa le « regard » d’Hideki et l’observa longuement. Devait-elle tout lui dire ? La tuerait-il ? Aurait-il le cœur de tuer une jeune adolescente d’à peine treize années ? La victime de ses sorts, celle qui l’avait sauvé lors du premier assaut d’Elthyra ?
Peut-être, peut-être pas… Qu’en savait-elle ?
Elle arrêta sa contemplation du « jeune homme » lorsqu’il leur fit un signe muet de le suivre. Elle acquiesça, bien qu’il ne puisse pas le voir, et lui emboîta le pas, silencieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elthyra
Assassin bizarre qui fait peur aux enfants
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2334
Age : 525
Rang : Prêtresse simonienne, khanique, rufusienne, manaesque et BNesque
Pouvoirs : Invisible dans l'ombre
Espèce : Ange déchue/Truc bizarre pas humain
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Mer 21 Mai 2008 - 21:46

Hideki et Alice se méfiaient encore d'elle, c'était évident. Pourquoi faire confiance à une illuminée qui tentait de vous envoyer au septième ciel il y a moins d'une demie-heure ? Néanmoins, Elthyra commençait à se sentir plutôt mal, à cause de la fraîcheur évidente d'un tel endroit. Ne me dites pas que vous pensiez que dans une grotte enneigée à plus de trois mille mètres, il fait chaud. Tout le contraire en fait. Il faisait vraiment atrocement froid. En frissonnant, l'assassin observa une énième fois les étranges personnages avec lesquels elle partageait le peu de chaleur présente dans la grotte. L'homme blond nommé Hideki semblait perdu dans de lointaines pensées. Peut-être considérait-il le caractère de la folle qui proposait de l'accompagner ? Peut-être réfléchissait-il au fait qu'aujourd'hui soit l'anniversaire de Raken. Qui sait ? Elthyra ne prétendait aucunement lire les pensées des autres, aussi se désinteressa-t-elle rapidement de la contemplation de ce singulier personnage. Tout en jouant avec ses mèches pleines d'une substance poisseuse rouge qu'on aura aps de mal à identifer, Elthyra se tourna vers Alice. Celle-ci aussi était en pleine réflexion intérieure sur des questions existancielles, mais à la façon dont la gamine... non, la jeune fille, la regarda, l'assassin devina qu'Alice s'interrogeait sur les idées qu'elle avait exprimées. Pourtant, Elthyra avait déclaré haut et fort ce qui lui semblait évident. Qui ne rêvait pas de liberté totale ? Elle, Elthyranan'valyss Silver, une femme indépendante et sûre d'elle, n'avait pas d'allégeance, pas de contraintes et ne suivait les ordres de personne. Voilà qu'elle se plongeait dans des pensées insondables, comme les deux autres. Elthyra secoua la tête. Elle avait beau être plus intelligente qu'elle en avait l'air, c'était une femme d'action, pas de stratégie.

« Qu’est-ce que vous entendez par ‘‘liberté’’ ? »

C'était de nouveau la voix d'Alice qui avait posé une question. Une voix pleine d'interrogation, d'envie de comprendre. La déchue ferma les yeux. Cette définition requierait un certain temps de réflexion...décidement, ces deux-là lui donnaient des maux de tête. Elle ouvrit la bouche pour répondre, puis la referma. Hideki était en train de métamorphoser l'ancienne gamine. Elthyra avait toujours eue une certaine fascination pour la magie, aussi regarda-t-elle avec autant d'attention qu'elle en était capable. En une poignée de secondes, les cheveux noirs se firent roux, les yeux d'émeraude devinrent chocolat (moins beau mais nettement plus apétissant) et une cicatrice s'installa sur la peau diaphane. Il était presque impossible de la reconnaître, bien que ses traits eux-mêmes n'aient que peu changés. Sa taille restait la même, mais comme elle avait gagné une bonne dizaine de centimètres, voire plus, en moins d'une heure, ça revenait au même. Quant à Hideki, il appartenait à présent à la catégorie des beaux bruns ténébreux ce qui est nettement plus classe. D'un coup, ses yeux devinrent onyx et sa peau se fonça, sous le regard émerveillé d'Elthyra. D'un coup, il était jeune, plus jeune que la déchue, il semblait petit et frêle. Tout cela, en quelques secondes. Incroyable. Elle n'oubliait pas la question d'Alice, mais pour l'instant il y avait plus à faire. Sortir de cette fichue grotte par exemple. D'ailleurs, encore une fois Hideki avait fait usage de ses pouvoirs surnaturels. Et toujours Elthyra regardait avec les yeux impressionés d'une gamine à qui on montre la mer

Très vite, la neige fit place au ciel. La traceur sortit rapidement à l'extérieur, pour ne pas rompre le fragile équilibre, et causer une deuxième avalanche. Alice le suivit peu après, et à côté du jeune homme, on aurait pu la prendre pour son amante. L'idée fit sourire Elthyra. Cette fois, il n'allait pas pouvoir la faire passer pour sa fille. La déchue resta un moment dans la grotte. S'il n'avait fait si froid, l'endroit aurait pu être agréable. Un bref instant, elle imagina ce que pourrait être la vie ici, et comprit aisément pourquoi très peu de gens s'installaient dans la montagne. Plus rapidement, plus fluidement que la situation ne l'exigeait, elle sortit à son tour. Se vanter de temps en temps n'a jamais fait de mal à personne. Enfin, tout dépend des circonstances. Se vanter de pouvoir mieux gouverner que la reine Yuu de Koori peut se révéler très dangereux, tandis que dire la même chose à une truie ne l'est absolument pas.

Une fois à l'extérieur, la blancheur de la neige l'éblouit. Après avoir être restée dans l'obscurité la plus totale, toute cette lumière lui semblait superflue. En plissant les yeux, la déchue remarqua une forme blanche et multicolore, qui rappelait la chevelure d'Elthyra. La forme se rapprocha à la vitesse d'un cheval au galop. Et justemment, c'en était un. Avec joie, l'assassin lui caressa l'encolure, heureuse qu'il ne soit pas mort de froid, même s'il avait un caractère de chien. Sa crinière blanche parsemée de mèches multicolores était en bataille, mais comme les cheveux de l'assassin étaient dans le même cas et qu'elle ne voulait pas embarasser son fier destrier, elle décida de ne pas l'injurier devant tout le monde. Les retrouvailles pleines d'obscénités ne sont pas faites pour êre répétées sur un forum où sont inscrits des mineurs, de toutes façons (comment ça je suis mineure ?)

« 'LIBERTÉ, subst. fém. I. − [Correspond à libre I] État de celui, de ce qui n'est pas soumis à une ou des contrainte(s) externe(s). A. −[Correspond à libre I A; à propos de l'homme (de ce qui le concerne) en tant qu'individu particulier ou en tant que membre d'une société politique] Condition de celui, de ce qui n'est pas soumis à la puissance contraignante d'autrui.' Ça ta va comme définition Alice ? Tu sais, il doit y avoir énormément de gens qui veulent ma mort parce que j'ai fait manqué à ma parole, j'ai changé d'allégeance ou j'ai tué quelqu'un qui leur était cher. Les gens ne comprennent pas que je ne reçoit d'ordre de personne, c'est pourtant plutôt simple comme concept. Le seul qui refuse comme moi d'obéir à quelqu'un, c'est cette tête de thon qui me sert de cheval. C'est un peu hypocrite de lui crier dessus quand il refuse d'avancer, mais il faut bien que je voyage de temps en temps. Ma liberté, c'est faire se que je veux, quand je veux, avec qui je veux, tuer qui je veux, décider de laisser la vie à quelqu'un parce que j'aime bien sa tête, embrasser n'importe qui dans la rue, provoquer des bagarres dans les tavernes, boire de la vodka, aller piquer des documents secrets dans le plais du gouverneur de Moalanfu...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Ven 23 Mai 2008 - 9:15

La jeune Alice avait pose une question, fort pertinente il etait vrai. Qu'est ce qu'Elthyra entendait par liberte? Il etait vrai egalement que beaucoup de gens avaient une definition tres speciale du mot liberte. Pour Lethao, c'etait ne pas obeir a la Reine tyrannique, pour les demons c'etait tuer quand ils voulaient, pou ceux de Koori leur liberte ideale se limitait a ce qu'ils possedaient maintenant, c'est a dire pas grand chose. Pour Elthyra, il avait bien peur qu'elle ne sorte encore l'une de ses explications alambiquees et qui les surprendrait par son originalite, et sans doute par sa loufoquerie. Hideki n'attendit pas Elthyra pour exercer sa magie sur Alice et lui. Ils etaient a present meconnaissable, il avait fait tout son possible pour les rendre completement contraires a ce qu'ils etaient auparavant et ca avait plutot marche, songea Hideki en exercant un sort de vue pour contempler son travail. Pendant qu'il utilisait la magie, il avait senti un regard sur lui, le regard de l'assassin, qu'il ne savait comment prendre et surtout pourqui elle le fixait avec tant d'intensite, ca en devenait un peu genant et le rendait mal a l'aise. Il ne devinait pas vraiment l'admiration qu'elle aie pu lui porter, pensant que c'etait une femme trop bizarre et fiere pour s'emerveiller sur quelque chose. En Alice, il ressentit une sorte de malaise, qui n'etait d'ailleurs pas le premier. Il se demandait pourquoi elle semblait si tendue juste aux moments ou il utilisait la magie alors que normalement... Elle semblait calme, meme trop calme pour une fillette de cet age. Laissant trainer un regard suspcieux sur le visage d'Alice, il cessa de chuchoter la formule de vision, avant de les faire se liberer de l'endroit.

Le froid gifla tout de suite son visage et il dut mettre sa main devant ses yeux pour ne pas qu'ils pleurent a cause du vent. La tempete etait a peu pres calmee, il ne restait qu'une bise froide et quelques flocons dont il sentit le baiser mordant sur ses joues pales. Une monture s'approcha, il crut d'abord que c'etait la sienne, mais Elthyra se precipita vers lui et lui caressa l'encolure. Il sourit legerement, se disant que l'assassin devait vouloir faire des retrouvailles qui se demarquerait encore plus des autres, mais qu'elle ne voulait pas ou ne pouvait pas le faire. Faisant signe a Alice, il descendit aussi le monticule de neige amasse devant la grotte pour rejoindre Elthyra. Il faisait un peu plus chaud que dans la caverne, peut-etre etait-ce du au fait que le soleil commence a percer derriere les nuages blancs. En montagne, le soleil etait un peu dangereux pour la peau sans etre tres chaud, ce qu'Hideki n'aimait pas particulierement. Le jeune homme toucha timidement les naseaux du cheval, se demandant ou etait sa monture, lorsqu'Elthyra commenca a parler, sans doute heureuse de pouvoir case sa magnifique reponse excentrique quelque part apres avoir eu le temps de longuement la preparer. Elle se mit a enoncer une definition pas inexacte mais assez stereotypee, objective. L'assassin devait avoir appris le dictionnaire des langues par coeur rien que pour le plaisir de pouvoir placer des phrases comme celles-ci. Mais elle enchaina sur sa propre definition. Il etait sur que peu de gens ayant perdu un proche ou une connaissance a cause de cette fille pouvaient comprendre un concept fort simple mais egalement un peu deplace dans ce genre de contextes. Elthyra etait une autodidacte, sans doute, elle apprenait et agissait seule, comme elle l'entendait et etant capable de faire exactement le contraire de ce qu'on lui disait juste pour pouvoir montrer qu'elle se moquait eperdument de ses ordres. C'etait un peu impoli certes mais cela ne manquait pas de personnalite, songea l'aveugle. Cependant, malgre le charisme de l'assassin, il ne devait pas oublier qu'il avait une mission et qu'il avait egalement ses valeurs, qui lui dictaient de ne pas faire confiance a une personne aussi versatilew, aussi "libre" qu'elle fut. Elle connaissait son identite, c'etait deja bien assez pour lui.

Pour Elthyra, ce qu'elle avait enconce comme libertes semblaient bien peu de choses, mais la plupart des choses qu'elle avait dites semblaient contre la morale d'apres l'aveugle, qui haussa legerement un sourcil. Elle avait des passe-temps legerement excentriques, disons. Cela ne le derangeait pas plus que ca, mais decider de la vie ou de la mort de quelqu'un juste en voyant sa tete etait tout de meme un peu abrupt comme maniere de penser. Hideki repondit au discours fort engage d'Elthyra avec un leger sourire en coin.


"Vous etes bien speciale, mais je pense que ce mot vous fait plaisir... Pour moi la liberte c'est simplement le droit d'avoir un but, des opinions, et de pouvoir les appliquer, dans les limites de la morale bien entendu. Tuer n'en fait pas partie. Oh, je dis ca mais je suis mal place pour le dire."

Apres avoir marque une reflexion d'une petite seconde, Hideki posa son regard vide sur Elthyra, et demanda

"Alors vous nous avez "epargne" parce qu'on avait une bonne tete, ou juste par peur de ne pas pouvoir nous tuer?"

Disant cela, il se mit en chemin se rapellant de quelque chose. Ils avaient monte une tente pas tres loin, et il devait recuperer ses affaires. Arrivant au petit endroit protege, il replia rapidement les affaires qui n'etaient pas endommagees par l'arrivee soudaine de l'assassin et les remit dans son sac. Il retrouva egalement sa monture, qui semblait avoir peu souffert du froid, s'etant loge a moitie sous la tente et avec une reserve de nourriture abondante. Il en avait mange beaucoup, ce qui desespera un peu le magicien qui souhaitait en garder pour la descente. Finalement, il raccrocha le lourd sac au cheval puis rejoingit les deux jeunes femmes. Avisant Alice qui ne semblait pas aimer le froid et un peu genee par son nouvel age, il lui tendit une main, lui proposant de monter sur le cheval a sa place tandis qu'il le guidait avec les renes. C'etait le meilleur moyen d'avancer en pleine montagne, comme il ne craignait pas le froid. Il ajouta avec un rire gene

"De plus, j'ai bien peur de ne jamais etre capable de monter sur un cheval et d'y rester plus d'un quart d'heure correctement."

Ca, c'etait vrai. Il n'avait qu'a se souvenir de son periple jusqu'a Norman avant l'arene pour savoir a quel point son niveau d'equitation etait desastreux...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Alice
Curiosité intarissable
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 22
Pouvoirs : Voir. Ce qui va arriver, ce qui peut arriver.
Espèce : Humaine.
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Dim 25 Mai 2008 - 15:02

Alice contempla, silencieuse, la neige épurée de toutes traces de pas qui recouvrait la roche dure de la Montagne de Koori. Ses pieds s’enfonçaient dans cette eau glacée à chaque pas qu’elle faisait, laissant échapper un nuage de brume de ses lèvres entrouvertes. La petite fille devenue grande un peu trop rapidement avisa Elthyra, cette femme bizarre, lorsqu’elle clama sa définition quelques peu originales de la « liberté ». On aurait dit qu’elle avait appris le dictionnaire par cœur, pour la première partie de sa réponse. Elle fronça les sourcils, écoutant la suite. Elle cligna des yeux à la qualification de son cheval. « Tête de thon ». Le pauvre, ce n’était pas très joli, un thon. Le cheval, pourtant, avec sa crinière multicolore, avait de quoi plaire. Enfin, Alice le trouvait beau, ce qui était une nuance absolument obligatoire à apposer. Elle tentait de distraire son esprit sur ces futilités, comme la couleur de la neige ou les traits du visage d’Hideki. Ou bien la robe du cheval, ses nouveaux habits. Tout ce qui pouvait l’empêcher de penser qu’elle s’était trompée.
Non, finalement, elle ne s’était pas trompée, après tout.
Les méchants à la base, c’était eux, non ? C’était ce que Maître Amos lui avait dit. Et il avait forcément raison. Oui, forcément.

Elle sentit le regard de l’aveugle sur elle, dérangeant, et pourtant bien présent. Comment pouvait-il la regarder ?
Ha.
N’avait-il pas dit qu’il y avait « d’autres façons de voir » ? c’était un magicien, après tout, il devait connaître de multiples moyens pour « regarder » avec autre chose que ses yeux. Alice n’éprouvait pas une attirance folle pour la magie, et trouvait cela irrationnel qu’il puisse la voir. Mais l’irrationalité était de mise dans ce monde, et pour cela, elle s’y accoutumerait. Maître mot de Févlia, elle ne pouvait lutter contre ceci…

Hideki, ensuite, lui proposa de monter sur son cheval, ce qu’elle accepta, néanmoins mauvaise cavalière. Tant qu’il guidait le cheval, elle devrait arriver à rester dessus. Elle écouta avec attention les paroles du blond devenu brun. Il avait également une définiton de la liberté, mais finalement, celle-ci ne s’éloignait pas tellement de celle de la déchue…


« On va où, finalement ? » coupa-t-elle, au sommet de la politesse, dans le discours de la liberté individuelle.

Ce discours la dérangeait. Elle préférait ignorer ce que la raison essqayer de lui crier. Elle n’était pas méchante, juste naïve… et c’est ce qui l’avait perdue, malheureusement. Cette naïveté d’observer le monde et d’essayer de tout connaître. Elle baissa les yeux, consciente de sa faiblesse stupide, et fixa l’encolure du cheval, tandis qu’il commençait à avancer, guidé par Hideki. Elle se laissant balancer au gré du cheval, sentant l’air frigorifiant lui marteler les joues, s’immisçant dans son col. Elle frissonna, songeant qu’elle aurait dû demander une téléportation ou un truc du genre, ça devait exister, non ? Quoi que, c’était de la magie, donc c’était le mal absolu. Elle trembla d’autant plus à cette pensée malsaine, de savoir que son corps aurait pu être séparé en des millions de petits bouts pour ensuite être recollés… Irk. Quelle affreuse perspective, aussi affreuse que la tête de son maître lorsqu’il allait la voir. Elle se demanda alors comment elle allait expliquer qu’elle avait gagné des années en l’espace d’une semaine. Pour cela, elle allait déjà voir la tête qu’elle avait une fois le trait qui avait modifié son apparence levé. Elle aviserait après, songeait-elle, tenta le plus possible de camoufler son stress grandissant.

Elle secoua la tête, pensant que ça allait suffire à enlever ces pensées rébarbatives et d’une joyeuseté inexistante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elthyra
Assassin bizarre qui fait peur aux enfants
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2334
Age : 525
Rang : Prêtresse simonienne, khanique, rufusienne, manaesque et BNesque
Pouvoirs : Invisible dans l'ombre
Espèce : Ange déchue/Truc bizarre pas humain
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Mar 3 Juin 2008 - 21:07

Ce qu'Elthyra n'apprécia que très peu, ce fut d'être coupée par Alice alors qu'elle monologuait sur la définition de la liberté. C'est une autre des choses que l'assassin ne supporte pas. Et puis, ce froid glacial, n'était-ce pas insupportable ? D'ordinaire, le vent des montagnes lui inspirait une enivrante sensation de vertige, mais aujourd'hui ce même-vent se faisait froid. Oh, Elthyra connaissait bien les tourments qu'apportait l'hiver, elle avait même appris à aimer cette température glacée, mais là, elle souhaitait ardemment se réchauffer. Ses pas faisaient des trous dans la blancheur du paysage, et une sorte de fumée s'échappait de ses lèvres lorsqu'elle respirait. Fichu soleil, pourquoi est-ce que tu ne sors jamais au bon moment ? Et toujours cet aquilon qui faisait venir les larmes. Elthyra ne sentait plus ses mains, enfin si, elle sentait deux glaçons au bout de ses bras, deux glaçons qu'elle frottait vainement l'un contre l'autre pour les réchauffer. Enfin le soleil pointa ses rayons, sans pour autant réchauffer l'assassin qui décida qu'elle détestait la montagne. Revenons sur l'interruption fort peu polie d'Alice. La pauvre "tête de thon" (non, ce n'est pas son nom) dut sentir l'énervement de la déchue, car il tenta de s'écarter. Heureusement pour Alice, l'assassin s'était bizarrement prise d'affection pour elle, aussi elle ne fit que tapoter nerveusement le flanc de sa pauvre monture, qui semblait d'ailleur habituée.

"On va où, on va où... d'abord, on dit 'où va-t-on ?' mais bon je te pardonne cette faute, puisque je ne suis pas très douée en orthographe, conjugaison et grammaire de toute façon. Bref, pour répondre à ta question, je sais pas trop où on va, tant qu'on quitte cette FOUTUE MONTAGNE, ça me va =), j'opterais pour Moalanfu puisque c'est là que ma divine personne demeure, mais si l'un de vous deux à quelque chose à dire, ne vous en privez pas, je suis pour la liberté d'expression"

Cela faisait un moment que le traceur était silencieux, comme toujours plongé dans sa contemplation de la bêtise humaine, et pas que humaine puisque notre très chère Elthyra n'est pas humaine mais bref passons. Bon bien sur, n'étant pas une télépathe télékinesiste liseuse de pensée, elle ne pouvait que deviner qu'il anlysait son caractère plus que singulier, mais que voulez-vous le monde serait bien ennuyeux si tout le monde était normal. Cependant, Elthyra savait bien que sa déclaration enflammée avait jeter un froid sur l'assemblée, après tout elle avait des opinions plus que contestées par le reste du monde. Que ferait-on si tout le monde se mettait à tuer tout le monde ? C'est une question rhétorique. Notre blondinet préféré (je connais pas beaucoup de blondinet de toute façon) se décida à parler, et comme souvent il commenta sur les propos de l'assassin, flattant bien évidemment son égo en la qualifiant de "spéciale", avant d'enchaîner sur sa propre définition de la liberté (forte ennuyeuse aux yeux d'Elthyra, d'ailleurs) et un reproche presque pas dissimulé sur le manque de morale dans les moeurs de la déchue.

Il y eu un bref instant de silence, mais pas de ce silence plein de respect où chacun réfléchit avant de continuer, ou l'un de ces silences qui exprime les sentiments sans que l'on éprouve le besoin de se parler. Non, ce bref moment d'arrêt faisait peser l'atmosphère, c'était un silence lourd, plein de gêne et de mélancolie. Ce silence de solitude, même lorsque l'on est entouré de monde. À peine une seconde, mais plus éloquent qu'un discours. Finalement, Hideki brisa cette ambiance morose avec une question, moitie-curieuse, moitié-rhétorique (dieu, que j'aime ce mot). Parce que franchement, ne me faites pas croire qu'il voulait vraiment connaître la réponse, surtout vu ce qu'il connaissait de l'énergumène-aux-cheveux-multicolores-plein-de-rouge-parce-qu'elle-a-tué-toute-une-famille-avant-de-venir. Pas besoin de dire qu'on ne se bouscule pas pour rencontrer Elthyra, à moins de lui confier le sale boulot pour ne pas se salir les mains. On fuit peut-être les gens comme Elthyra, mais l'on est bien heureux de ne pas avoir à faire ce genre de chose soi-même. Bande d'hypocrites (pas que je soutienne les assassins, je suis peace and love moi~)


"Vous pouvez me tutoyer, tous les deux vous savez, je ne suis personne d'important, juste une personne parmi tant d'autre, une femme du peuple, pas noble et ne voulant jamais l'être. Pour reepondre à votre question, Hideki, ce n'était pas qu'une action faite sur un coup de tête. Au début, je pensais obtenir la prime. Mais en y pensant, je suis déjà assez riche, et je ne vois pas ce que je pourrais acheter avec cette argent. Deuxièmement, les bels éphèbes ne se rencontrent pas à tous les coins de rue. Et je m'en fiche si 'bel éphèbe' est un pléonasme. Troisièmement, je crois que Lethao n'apprécierait pas si j'essayais de vous tuer. Voyez-vous, j'ai déjà eu affaire à lui, et... comment dire ?... l'affaire n'a pas très bien tourné pour moi. Heureusement pour mon égo, nous n'avons jamais terminé l'affrontement et je compte ne pas m'attirer ses foudres pour l'instant~ Et quant à Alice, je ne tue pas les enfants, à part si je suis payée pour le faire, ou pour tuer leurs parents. Je ne suis pas un monstre, tout de même j'ai été enfant moi-aussi. Enfin, d'habitude je ne les tue pas, mais il y a des moments où je ne suis pas moi-même... un peu berserk si vous voyez ce que je veux dire, rien de sérieux mais dans ce cas-là il m'arrive d'agir de façon assez horrible avec le reste de monde..."

[... pardonnez-moi les divagations sur le silence, depuis toute petite c'est une de mes lubies, un jour je vous écrirais un monologue sur le bruit du silence, vous verrez~]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   Mer 4 Juin 2008 - 13:48

Hideki soupira legerement en hissant Alice sur le cheval. Elle pesait son poids a present qu'elle avait grandi. Il lui paraissait toujours un peu etrange de songer que l'aura de l'adolescente appartenait a present a une jeune femme. Il se doutait bien qu'Alice devait egalement etre genee. Disons que grandir d'un seul coup a cause d'un sort, perdre ses annees de jeunesse pour rentrer dans le monde adulte aussi brusquement ne devait pas etre agreable. Et il la sentait crispee a chaque fois qu'il utilisait la magie. Peut-etre n'aimait-elle pas cela? C'etait dur a croire, dans un monde qui n'utilisait presque que la magie lorsqu'on n'utilise pas les armes. Ominpresente, pour tous les domaines, il voyait mal comment on pouvait ne pas aimer la magie. Peut-etre etait-ce parce qu'il en etait impregne depuis qu'il etait petit qu'il trouvait parfaitement normal son utilisation, car a Koori rares etaient ceux qui ne connaissaient pas la magie et surtout ceux qui ne respectaient pas les magiciens. La bas, si on manquait de respect a un magicien, c'etait passible de peines lourdes. Mais aussi, les habitants etaient admiratifs et savaient que c'etait grace a cette magie que le pays etait si puissant. Neanmoins, ce qu'il avait fait a Alice etait impardonnable et cela ne devait pas avoir ameliore la vision de la magie de la jeune fille. Il fit une grimace ressemblant a un sourire et lui dit

"Je ne prefere pas essayer de contresort pour le moment, tu risques de te retrouver a trois ans."

Deja qu'elle avait evite la possibilite qu'elle devienne une vieille femme rouillee etait pas mal. Enfin, il aurait attire sur lui toute la haine possible et inimaginable, si ce n'etait pas deja le cas. Il avait par megarde ote toute l'enfance d'Alice ou plutot les annees ou l'on peut encore vivre plus ou moins insouciant. Quoique, Alice ne semblait d'ailleurs pas si insouciante que ca... Elle n'avait pas de reactions vraiment demesurees comme en aurait un enfant de son age a qui on parlerait comme ils avaient parle depuis le debut. Elle n'aurait pas garde son calme... Elle semblait meme parfois trop neutre pour que ca soit normal. Mais il y avait d'autres choses auxquelles il fallait preter attention. Le discours d'Elthyra par exemple. En effet elle avait decide de repondre a la question d'Elthyra. Ah, elle connaissait son maitre? L'aveugle la fixa, se demandant comment elle savait qu'il etait l'eleve de Lethao, ou meme comment elle savait qu'ils se connaisait. Peut-etre ne faisait-elle que des suppositions, alors il prefera garder le silence.

Elle continua apres avoir dit qu'elle ne faisait pas de mal aux ephebes, ce qui designait peut-etre Hideki, qui toussa un peu, se disant qu'elle aurait pu trouver plus realiste pour le qualifier. Les enfants non plus n'etaient pas la cible d'Elthyra. Peu d'assassins avaient ce genre d'etats d'ame, ce qu'il ne pouvait que deplorer. Elthyra conclut finalement en disant qu'elle n'etait parfois pas elle-meme, ce qui fit un peu sourire le magicien. Etait-ce la vue du sang qui lui faisait perdre la raison ou juste l'appat du gain? Hideki pouvait penser qu'il pouvait etre comme elle de temps en temps, mais pour le moment il arrivait a se controler mais surtout a controler la voix qui ne chuchotait plus dans son esprit. Hideki repondit a Elthyra a la fin du discours de celle-ci, n'ayant pas l'impolitesse de la couper comme Alice l'avait fait un instant auparavant ce qui avait sembler enerver l'assassin.


"Je veux bien vous suivre pour le moment, meme si ma confiance en vous est relativement basse."

Il jeta un coup d'oeil a Alice, lui faisant comprendre que si il disait "vous", ce n'etait pas parce qu'il s'obtinait a vouvoyer la femme aux cheveux blancs...

"Vous pouvez aussi me tutoyer, toutes les deux. Je ne suis.. plus si important. Et puis, cette experience sous la montagne nous a un peu rapproches, si on peut dire ! Mais a present, mettons nous en route, je n'ai pas l'impression que vous aimiez le froid autant que moi."

Saisissant les renes de sa monture, il se maudit de ne pas s'etre repose, il aurait pu les teleporter. A present, la seule voie qu'ils pouvait emprunter etait celle de la montagne. Il pourrait les guider jusqu'a Omlid tout comme Elthyra, les deux connaissant tres bien ce territoire. Hideki avait quand meme peur malgre sa couverture de se faire reconnaitre par un dragon... tout sauf ca.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Froid. [ Hideki - Elthyra ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Froid. [ Hideki - Elthyra ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Monture sang-froid et homme lézard
» J'ai jeté un froid !!!
» ? Garde ton sang froid ? GROUPE II ? Event 2 ?
» Trop froid pour être dehors. [Autumn ]
» L'enfer, c'est le froid. [Alban]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Févlia :: Dans le Monde Réel. . . :: Sujet terminé-
Sauter vers: