AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresRechercherGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Koori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Koori   Ven 4 Jan 2008 - 11:45

Chronologie de Koori

"Les Humains sont des etres que les autres considerent comme faibles. Les Fees peuvent vivre longtemps, elles peuvent voler avec leurs petites ailes translucides. Les anges sont rapides, peuvent se deplacer dans l'air egalement.. Les elfes sont des etres d'une grande beaute et d'une grande intelligence, egalement rapides et souples, fendant l'air en combat et deboussolant les adversaires. Les Zafaras, les Lycans, les Dragons tous ces etres ont leurs crocs, leurs griffes pour se defendre... Que restait il au Createur apres avoir cree toutes ces creatures? Quelques miettes qu'il donna aux humains. Il n'etaient ni forcement tous beaux comme les elfes, ils ne vivaient pas aussi longtemps que les Fees et les Anges, ils n'etaient ni tres rapides, ni tres agiles, ils n'avaient pas de griffes ni de crocs. Ils n'avaient qu'une certaine intelligence, qui ne concurrencait pourtant pas celle des Elfes. C'est pourquoi nous les Humains, nous avons ete chasses, extermines, consideres comme des rats, des simples gibiers pour ces etres! Les Elfes ne nous considerent pas comme des etres a part entieres, ils preferent rester entre eux, les Anges nous pensent dechus ! Mais ensemble, nous avons tenu. Ensemble, nous avons traverse la montagne glacee. Ensemble, nous avons souffert, pour nous tenir la, aux cotes de ce gouffre sans fond, pour qu'ensemble, nous construisions la plus grande Nation, pour qu'ensemble nous montrions la valeur de l'Humanite!"

Meme transis de froid, la foule a qui s'adressait cet homme, perche sur son rocher, applaudirent, sifflerent avec approbations. C'etait eux, les Humains dont ils parlaient. Ils avaient traverse tant d'epreuves pour se retrouver la. Ils avaient avec eux des prisonniers Elfes, pris par embuscade. Ils baissaient la tete, pour eux etre pris par des Humains etait la pire des choses, et puis ils resistaient peu au froid, habitues a la douce chaleur de leur foret natale. Les Humains les forcaient a faire apparaitre de la nourriture, grace a leurs pouvoirs innes, pour qu'ils puissent survivre. En attendant, les magiciens Humains, les Demi-Elfes par exemple, tres rares, avaient extrait de la montagne des rochers, enfin un immense pan de montagne. Ce fut une tache ardue, et il fallut recommencer car comme ils n'aient que peu de magie ils laisserent tomber le rocher sur la neige, il se brisa et ecrasa plusieurs dizaines de personnes qui surveillaient les travaux. La deuxieme fois au milieu de parcours il laisserent le rocher se poser doucement sur la neige, le temps que les travailleurs recuperent leur force magique. Un seul magicien n'etait pas intervenu, celui qui avait fait le discours devant tant d'autres. Lui viendrait completer le travail, pour cela il avait besoin de toute sa force magique et physique, il devait manger bien, ne pas se priver. Les magiciens reprirent le travail le lendemain, et positionnerent le rocher sur le gouffre, il flottait. Ils luttaient pour ne pas laisser tomber le rocher. Leur pouvoir de telekinesie herite de leurs origines elfiques etait quand meme limite. C'est la qu'Il entrait en scene. L'homme qui avait discouru il y avait quelques jours sortit d'une des tentes dressees pour le moment. Il etait jeune. Il etait plutot charismatique, egalement. Un homme aux cheveux noir de jais, aux yeux d'un bleu percant, plutot grand pour un homme, tres beau egalement. Il souriait, confiant. Pres du cratere, il utilisa sa magie. C'etait une magie etrange, il chantait, sa voix grave emettant des modulations de sons, plutot agreable a entendre... Ce n'etait pas la magie innee des Elfes... Ce n'etait pas le meme genre de magie... Il le disait lui meme, il etait un demi elfe, c'etait grace au sang qui coulait dans ses veines qu'il pouvait utiliser la magie, il avait simplement invente un nouveau moyen de la canaliser en lui en utilisant sa partie Humaine. Mais les habitants ne voulaient le croire, le disaient trop modeste et lui reprochaient de trop se rapprocher des Elfes. Alors il ne disait plus rien sur cela... En tous cas il s'etait entraine, des annees, et maintenant il lanca le sort qui permettrait a la pierre de flotter eternellement. La pierre stoppa, sous les vivats de la foule. Il avait reussi son coup. Et maintenant il pourrait aider les Humains a devenir altruistes, a aimer les autres et s'elever, gagner le respect des autres races. Son nom? Il fut vite oublie.

En effet, apres cette exploit on construisit les ponts pour aller jusqu'au rocher, et les habitations, peu a peu. Mais cela dura plusieurs dizaines voire plusieurs centaines d'annees. Les habitants en bas etaient des ouvriers, et plus haut les gens qui n'avaient pas trop le besoin de bouger, des erudits plutot. Ils parlaient une langue bien speciale qui devient la particularite de ce pays. Ils n'acceptaient pas la langue universelle... Au grand desarroi du magicien qui pensait qu'ils partageraient leur culture avec les autres especes... Mais non... Il partagea au fil des annees son savoir avec trois personnes. Mlle Yoru, une erudite tres sage, et deux hommes, le Roi elu, Hinode, et le conseiller royal, Yamiyo Miyena. Ils developperent apres la mort de leur maitre les pouvoirs, en decouvrant de nouvelles voies de l'utiliser. Le Roi reussit a utiliser la magie avec des Signes, le conseiller Miyena garda et developpa la magie du Recit de leur maitre, et l'erudite parvint a ecrire sur des morceaux de papier des incantations, l'art des Traits etait ne. Les annees passerent, et le nombre de magiciens grandit, et naquit avec les annees qui passerent la magie des plantes, la magie de l'harmonie avec les elements et la magie de la necromancie. Le pays prosperait, crea des serres en dehors de la cite, grace a leurs pouvoirs magiques, pour pouvoir cultiver vraiment des plantes. Le pays etait oublie maintenant, personne ne s'aventurait jusqu'ici.

Le pays etait prospere... Mais le roi Hinode avait instaure la monarchie de maniere a ce qu'elle soit hereditaire, et plus parlementaire, a la limite de la democratie, avec un roi elu a chaque fois qu'un autre mourrait ou abdiquait. Il avait instaure des regles tres strictes, basees sur la haine de l'autre, la haine du different. Tous les habitants etaient "tries" et les hommes et femmes blonds aux yeux bleus avaient un traitement de faveur. La couleur blonde se rapprochant du blanc, elle etait la plus pure des couleurs de cheveux d'apres les gens de Koori, et les yeux bleus rapellant le ciel. Le drapeau de Koori etait d'ailleurs bleu et blanc. Ce symbole etait tres forts, alors les etres ayant le malheur de ne pas etre comme les autre a cause de lointains genes etaient automatiquement brimes, bons a tout faire. Ils n'etaient pas bons a autre chose. Et ils etaient relegues en bas de l'echelle sociale, en bas du pays. La famille Yoru s'en apercut, et crea un parti d'opposition, qui voulait que la tolerence soit de mise entre tous les Humains, et qu'un lien soit meme etabli avec les autres peuples, les autres races. Abomination. Les races n'etaient la que pour etre dominees. Les descendants de la famille Yoru furent condamnes a mort. C'en etait fini de l'entente entre les trois familles. La dynastie Miyena, longue famille de conseillers royaux, restaient discrets, et suivaient la lignee Hinode, essayant de moderer un peu la xenophobie. Enfin, pendant les guerres entre Nelta et Omlid, il ne fut pas rare de voir des dragons survoler la ville. C'etait presage de malheur, selon les habitants de la ville. Des etres abominables. Et des anges... C'etait le pire. Ils avaient une part animale, les ailes d'oiseau, qui les rapprochaient de la terre, de ce qui etait instinctif, de ce qui etait inhumain, et qui degoutait les habitants selon les moeurs de Koori. Un pays fermé...

La guerre faisait toujours rage. Les habitants etaient un peu inquiets. Et si ces etres innomables venaient jusqu'a eux? Aucun danger disaient les autres. Ils les battraient. Le roi, descendant direct d'Hinode, etait un grand roi, qui faisait prosperer le pays, lui assurant une bonne armee, qui descendait parfois ravager quelques villages d'Omlid ou de Nelta en bas des montagnes, discretement, pour prendre des richesses ou des denrees inconnues a Koori. Mais a quel prix Koori progressait... Les repressions envers ceux qui n'allaient pas dans le droit chemin etaient de plus en plus rudes. Si le "racisme" etait moins fort par rapport aux siecles precedents, les blonds a la peau diaphane avaient toujours acces aux postes eleves plus facilement. Meme les magiciens n'y echappaient pas, meme si leur peine etait allegee en consequence de leur niveau. Enfin, les castes se faisaient de plus en plus presentes. Un magicien pouvait abattre un ouvrier sans aucune raison, aucune peine ne serait retenue contre lui. On pourrait meme abattre le reste de la famille du malheureux pour "complicite" Et on exposerait leurs cadavres sur la place publique jusqu'a ce que les corbeaux les aient devores entierement. Ce qui abattait encore plus le moral des villageois. Mais ils avaient beaucoup d'enfants, pour assurer a au moins l'un d'eux une vie pas trop dure, pas trop horrible... La population de Koori restait donc stable. Un jour, l'amorce du changement arriva. Un heritier de la famille Miyena etait maudit. Selon la prophetesse de Koori, la liseuse de reves, il tuerait son pere. Il fut immediatement mene aux prisons eternelles, sans meme avoir le droit a un prenom, ou il serait destine a mourir a petit feu, comme le pere ne voulait pas avoir de sang sur les mains. Et on n'en entendit plus parler. Mais le roi descendant d'Hinode deceda quelques annees apres. Or, il n'avait pas d'heritiers malgre les compagnes qu'il avait eue, et ses cousins etaient tous morts. Plus de descendence Hinode... Tout allait s'effondrer, chuchotait-on dans la cite. Koori allait mourir, dans le chaos le plus total. Un mouvement de panique souleva la cite, des centaines de suicides eurent lieu. Des meres tuerent leurs enfants de peur que leur destin soit tragique. Mais beaucoup resterent, avec la peur au ventre... Mais dans leurs reves agites, tous eurent la meme vision.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Koori   Ven 4 Jan 2008 - 11:46

Une petite fille. Aux cheveux blonds. Elle avait une magnifique robe, blanche et bleue, et des yeux d'or. C'etait rare, ca, et c'etait meme mieux que les yeux bleus. C'etait la perfection. Cette petite fille tenait une couronne, la couronne du roi Hinode, entre ses mains blanches. Elle sourit, et la mit sur la tete. Les habitants se reveillerent, troubles. Ils en parlerent avec leurs amis, et constaterent que tous avaient eu la meme vision. Et une rumeur se propagea. La petite fille serait fille d'un artisan des Bas-Quartiers. Beaucoup se rendirent sur les lieux, et apercurent la meme petite fille que dans leur reves. Elle souriait, polie, mais un peu craintive, se cachant a moitie derriere son pere. Elle, n'avait pas fait le reve, alors elle se demandait ce qu'on lui voulait. Yuu, de son prenom. Les habitants la regardaient, heberlues. Pourquoi cette fillette des bas quartiers? Elle n'avait pas de sang royal, elle n'avait que treize ans... Mais elle avait ces beaux yeux dores, et elle etait apparue, comme une vision divine. Les habitants deciderent alors a la majorite de suivre le reve, et ils emmenerent la petite ay chateau pour qu'elle soit sacree Reine. Sauf que la petite ne voulait absolument pas, et commenca a se laisser mourir de faim. Un magicien puissant, le conseiller Elias, dit que c'etait a cause de son ancienne vie, qu'elle etait souillee par les bas-quartiers. Alors il fit perdre la memoire par magie a l'enfant. Elle devint alors Reine, apres avoir tout appris de son role. elle ne se souvenait plus de son pere, ni de son ancienne vie. Yuu devint une "bonne reine", elle commencait a devenir aussi impitoyable que ses predecesseurs. Mais c'est le moment que le conseiller Miyena ne laissa pas passer. Une occasion de rendre le pays meilleur, en ayant une reine juste. Alors il profita de l'apprentissage de la Reine pour lui apprendre des valeurs justes et bonnes, que Yuu suivait, malgre les autres conseilleurs. Ceux-ci conspiraient dans le dos du magicien Miyena, d'ailleurs. Il avait beau etre un descendant d'une des trois grandes familles, de la derniere dynastie a avoir survecu au temps, il n'en restait pas moins une gene, pour le moment. C'est le moment ou tout bascula.

Un enfant fut presente a la Cour. Un jeune garcon aux yeux bleus, timide, marque par tout ce qu'il avait vecu. Car, remarqua tout de suite le conseiller Miyena, c'etait son fils. Le fils maudit qu'il avait voulu faire mourir. Le nom qui lui avait ete donne etait Hideki. Apprenti magicien. L'enfant ne semblait pas etre trop dangereux mais a cause de la prophetie il ne s'en occupait pas vraiment, preferant mettre le plus de distance entre lui et ce gamin. celui-ci faute d'amour parental se lia avec la Reine Yuu qui en tomba amoureuse. Ils vecurent assez heureux, pendant un moment... Jusqu'a ce que l'enfant suite a une dispute avec sa soeur soit rendu aveugle par une malediction de son pere, pour brider ses pouvoirs. Pris d'une folie soudaine, l'enfant reussit a poignarder son pere dans le dos, s'acharnant sur le cadavre. Puis il s'en prit a sa mere qui n'avait pas de pouvoirs magiques. Seule sa soeur survecut, n'etant pas la. L'enfant quitta le chateau. A partir de ce moment, Yuu, qui l'aimait toujours, resta muette, voulant a tous prix le revoir. Il fut attrape, et condamne a mort par le conseiller Elias et le conseiller Soyu. Yuu ne pouvait rien dire, le sachant coupable. Comme tous les "grands criminels" il fut attache sur la jetee des vertiges, et les conseillers pousserent Yuu a torturer celui qu'elle aimait en secret, sans jamais avoir reussi a lui avouer. La jeune Reine detourna les yeux lorsque l'enfant, pas encore mort, fut jete dans le cratere. Elle pleura, pleura, voulant mourir. Elle avait failli se eter a son tour dans ce gouffre, mais se ravisa, et decida que desormais, elle serait une Reine forte. Une Reine qui n'aurait besoin d'aucun jugement des autres. Et voulant etre forte, elle fit condamner ses conseillers, et en nomma trois autres. Elle ne faisait preuve de pitie ou de compassion devant personne, detestant le monde entier pour lui avoir vole son unique amour, mort a present. Elle fit sa propre loi, pire encore que les anciennes existantes, reduisant les bas quartiers a presque rien. tous vivaient dans la misere... Elle en fit assassiner des dizaines, comme ca.. Qu'est ce que ca faisait, ca pulullait, ils faisaient trop d'enfants. Commenca alors le regne de la Yuu que chacun connait. Mais peu de temps apres, une annee, elle tomba malade, se sentant defaillir a petit feu. Et lorsqu'Omlid apprit cela, il attaqua le pays.

Des cris. Les bas quartiers furent ravages les premiers. Les habitants se ruaient tous vers la sortie... Sauf qu'il y avait la protection magique, et tous ces gens tasses se faisaient bruler vifs. Une immonce odeur de chair brulee s'eleva, tandis que les dragons raageaient tout, tuaient, mangeaient quelques humains au passage. Les magiciens se defendaient comme ils le pouvaient mais ils ne connaissaient pas assez les dragons pour cela. Ils ne connaissaient pas leur point faible. Les dragons eux, meme si embetes par toute cette magie inconnue, mangerent par dizaines ces gens. Ils voulaient la Reine. Yuu se leva de son lit de malade, vit le spectacle. Elle vit les flammes devorer son royaume. Son pays se faire ravager. Et ils la voulaient, elle. Elle s'elanca en robe de nuit dans les escaliers, et s'evanouit lorsqu'un dragon d'un coup de coup fit s'effondrer la tour ou elle etait. Ne la trouvant pas sous les decombres, il finirent par la croire morte, et partirent, repus. La jeune femme etait pourtant coincee, mais pas morte. Usant de ses dernieres forces, elle se degagea. Pendant quelques jours elle se nourrit des restes qu'elle put trouver. Aucun etre vivant, en tous cas... Tous etaient morts, ou partis. Comme la tour qui faisait ce sort et les magiciens qui la tendaient etaient aneantis. Elle etait seule... Un royaume detruit. Et elle erra, dans la montagne, puis dans les royaumes. Pieds nus, elle etait une pauvre clocharde qui n'avait plus aucune valeur. Une humiliation... Les magiciens encore vivants etaient la, dissemines... Ils apprenaient la magie a ceux qu'ils voyaient. La magie de Koori etait maintenant plus connue. Mais elle cherchait les survivants a Koori. Et c'est en errant toutes ces annees qu'elle tomba sur un homme, aux cheveux blonds et aux yeux bleus. Il se nommait Hideki. Mais elle ne pensait pas que ce soit lui... Il avait des yeux qui voyaient parfaitement. Non... Mais il venait de Koori, avait-il dit. Le premier, depuis toutes ces annees.. Elle l'engagea, pour recuperer le plus possible d'Humains voulant reconstruire le royaume, tandis que grace a sa magie elle reparait les degats. Hideki ramena une vingtaine de personnes, qui en ramenerent une centaine, qui en ramenerent un millier. La ville put se reconstruire a une vitesse fulgurante. Les premiers arrives eurent le droit a tous les privileges, surtout les magiciens. Ils furent bien traites. Les derniers arrivants, pour fuir une vie de misere eut le droit a une vie de douleur en plus de la misere. Mais ils ne pouvaient plus partir.

Ainsi la Reine rebatit son royaume. Elle fit de Hideki son conseiller, et nomma le conseiller Saya et le conseiller Noru. au fil du temps... elle se demandait quand meme si ce n'etait pas celui qu'elle avait connu... Ils resterent ainsi quelques mois, avant qu'une Zafara ne vienne et ne lui retire son conseiller, qui etait en fait un traitre... Le coeur brise une deuxieme fois, elle mit sa tete a prix, histoire que si il se faisait capturer elle puisse le torturer. Il ne tarda pas a reapparaitre d'ailleurs. Accompagne d'un insecte geant, il sema la pagaille. Et quelle pagaille.. Un coup d'etat, rien que ca. Decide sur un coup de tete par les deux rebelles. Cet attentat fut reprime mais les criminels ne furent pas attrapes. Qu'a cela ne tienne. Elle allait remedier a cela. Et elle y remedia en sonnant la charge sur Nelta. Et avec l'aide d'Omlid notamment, Koori envahit Nelta. Puis Amsya. Enfin, Yuu discuta avec Amos en personne, le dieu dechu. Elle n'etait que sa subordonnee, elle le savait. Mais tant qu'elle arrivait a ses buts... Son but... Ca lui allait. Elle accepta de lui laisser l'invasion de Swilyara, ce continent n'etait pas digne d'interet en plus, d'apres elle. Il lui fallait raffermir ses positions a Fabulya. Et ca malgre un petit groupe d'assassins, qu'elle avait reussi a debusquer, mais elle ne savait pas ou se trouvait leur camp. Il ne reste plus qu'a le trouver... et l'aneantir, comme toute forme de rebellion.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Koori   Jeu 22 Mai 2008 - 22:54

Coutumes

Koori est un pays aux regles complexes, le plus tyrannique royaume mais aussi l'un des plus fascinants

I. Ressources de la ville

1. Ravitaillement


Le royaume de glace a ete erige en pleine montagne mais cela a des avantages et des inconvenients. L'un des points faibles de ce climat glacial et la recherche de denrees alimentaires qui sont pourtant indispensables a la survie d'un peuple. Cependant, Koori a aussi d'autres ressources qui lui permettent d'assurer la survie facile du peuple dans ces contrees rudes.

a. Les mines




Koori a parmi ses atouts la richesse de ses terres. C'est la terre la plus riche en metaux de tout Fabulya, et de nombreuses personnes ont convoites ses richesses que perosnne n'a cependant pu derober. Les mines de Koori sont tres surveillees et exploitees au maximum afin de recuperer le plus de metal possible avant que l'on tente de le derober. Tous ces tresors sont stockes a l'interieur meme de la ville dans de nombreux entrepots secrets tous proteges par des sorts puissants qui empechent les voleurs imprudents de s'en approcher sous peine de brulures violentes, et mortelles plus on s'approche. Seules les personnes habilitees peuvent entrer dans ces entrepots pour vendre les metaux aux commercants. Toutes les mines appartienent a la Reine, qui choisit de vendre ou d'utiliser a des fins personelles les metaux et les pierres que l'on y extrait. Pas de contrebande, tout est soigneusement inspecte par des officiers. Les mineurs sont surtout des gens des bas quartiers, qui meurent relativement vite a cause du froid intense qui regne dans ces mines. Ils sont remplaces le plus possible par des prisonniers, et les conditions de vie s'ameliore peu a peu, la Reine ayant decide d'installer des petits domes portecteurs autour des mines les plus importantes, les rendant encore plus innaccessibles, doublees de remparts, et favorisant un micro climat comme a Aoshiro, ce qui facilite le travail aux mineurs qui se relaient de mines en mines pour ne pas que les memes profitent toujours de la chaleur accueillante des mines protegees. Les metaux extraits sont varies et dans des quantites folles, sans doute car des fees y vivaient auparavant. Il y a principalement des metaux precieux comme de l'or et de l'argent, des metaux dits normaux comme le fer et le cuivre et des mines de rubis et une de diamants.

b. Commerce



Si les denrees alimentaires sont quasiment inexistantes, l'incroyable richesse du sol de Koori en metaux et pierres permet d'assurer la survie de Koori. Comment? Car au fil du temps les joailliers du pays de glace sont devenus aussi reputes que les bijoutiers elfes d'Amsya, dans un autre style et avec d'autres materiaux, choisissant un style epure, voire presque vide, mais au charme saisissant. Ils sont tres bien vendus a Nelta et a Omlid notamment, ce qui est un peu contradictoire mais d'apres Koori, ils choisissent l'equite entre les nations. A Amsya, ils n'arrivent quand meme pas a detroner l'indeniable savoir-faire elfique qui est ancre dans la tradition. Mais grace a ce marche de bijoux ils arrivent a subsister, a acheter a peu pres de quoi vivre. Mais pour profiter au maximum de ce marche, ils fournissent egalement les matieres premieres aux joaillers memes elfes, qui aiment la qualite et le prix assez abordable des marches de Koori. Ils vendent egalement des armes et les matieres premeres liees aux armes. Si ils ne peuvent tout bonnement pas faire de l'elevage tres productif ou de l'agriculture, ils sont les premiers sur le marche des metaux, malgre le mauvais oeil qu'ont les habitants de Fabulya de ce pays et de ses habitants surtout. Grace a un micro climat que la reine a genere sur a peine quelques hectares un peu a cote de Koori, ils peuvent elever quelques troupeaux de moutons pour produire de la laine mais ne vendent pas souvent les vetements faits par ce biais ne sont pas vendus, ne faisant marcher que l'econonmie interieure car deja peu suffisants. Koori exploitent quelques carrieres de pierres en bas de leurs montagnes, aux rares et arides endroits ou la neige ne tombe pas. Cote importation, Koori prend surtout de la nourriture un peu partout, meme de Swilyara, mais aussi des soieries dont raffolent ces dames et qui ne sont pas si cheres, des materiaux rares la bas tels que le bois. Mais pour beaucoup de leurs besoins, ils utilisent la magie le plus possible.

2. Les remparts de la cite



Koori est la ville la mieux protegee de tout Fabulya. C'est une ville flottant au dessus d'un cratere, ce qui rend deja plus difficile l'acces a la cite. Un rocher a ete detache de la montagne pour etre fixe au milieu de ce cratere, pour empecher le plus possible a la maigre faune un peu dangereuse de s'approcher trop mais aussi pour s'isoler le plus possible des catastrophes que l'on peut rencontrer en montagne comme les avalanches. Mais finalement, ce rempart cree par le cratere est egalement une fortification efficace contre les armees en cas d'attaque car les quatre ponts situes dans l'axe des points cardinaux sont fins et peuvent etre coupes a tout moment, rendant particulierement difficile l'acces a l'endroit. Les passerelles sont assez fines, une dizaine de metres tout au plus, mais egalement solides et stables, permettant le convoi de marchandises tres lourdes. Une fois arrive au portail de la ville a la fin du pont, un garde inspecte les marchandises et verifient votre nature humaine. Auparavant, cette ville etait completement fermee et il etait particulierement difficile d'y rentrer lorsque l'on n'etait pas deja Koorijin, mais ces dernieres annees ils s'ouvrent un peu plus, notamment grace au pouvoir qu'ilss ont sur Fabulya. Les Koorijins sont reconnaissable a une pierre invisible qu'ilsportent lorsqu'ils sont en dehors de la ville et qui emet des ondes magiques tres fortes. Personne n'est au courant de ces pierres, les gardes ne jetant qu'un rapide coup d'oeil a chacun pour deceler la pierre. Impossible de rentrer avec une marchandise si l'on ne fait pas partie de la ville, les echanges commerciaux se font dans un petit comptoir en dehors de la cite. Il est trop risque de laisser passer des marchandises qui n'ont pas ete verifiees plusieurs fois par des gens dignes de confiance, bien payes et tres fideles a leur reine. Les remparts de cette cite sont donc deja assez durs a franchir comme cela, mais une barriere magique protege egalement cette ville, inutile donc d'essayer de forcfer le passage. En touchant cette barriere, vous vous trouverez immediatement brule et mourrez certainement dans d'atroces souffrances car les gardes ne leveront pas le petit doigt pour vous aider, eux qui ont un equipement special qui les protege en partie si ils touchent eux aussi la barriere. Cette limite magique est tres pratique aussi pour Koori toute entiere car elle protege la ville des intemperies trop fortes, ne laissant passer que l'air lorsqu'il n'est pas trop violent, le filtrant et rendant l'atmosphere un peu plus chaude et agreable qu'a l'exterieur de la ville. Toutes les races elfiques ou autre auront vraiment beaucoup de mal a passer. A l'entree de la ville par les visiteurs, les gardes mettent un fin bracelet au poignet de ceux-ci, qui se colore en fonction des actions faites au sein de la ville. Si celui-ci devient rouge, cela veut dire que les actions sont illegales, et il vous deviendra tres dur de sortir de la cite...

3. Les sources



Comment ces remparts sont constitues? C'est le monarque au pouvoir qui est le detenteur de toute cette protection. Il doit donner un peu de ses forces chaque jour pour permettre a la barriere de subsister. En cas de mort du roi ou de la reine, les conseillers prennent tout de suite le relais, empechant que la barriere ne disparaisse. Si elle a le malheur de disparaitre, l'energie a deployer pour la faire reapparaitre sera considerable... Des relais situes dans des grottes secretes permettent de generer une barriere de secours, au cas ou tous les systmes de securites soient dejoues ce qui est peu probable vu le soin que mettent les gardes a inspecter les visiteurs, depuis l'attentat que l'on a tente il y a quelques temps. Les sources de la magie de Koori ne se trouve par contre pas a un endroit special. Chacun des habitants recele une part de magie, minime pour beaucoup, tres forte pour d'autres, a l'interieur de leur corps. Ils l'exploitent selon leur energie vitale et doivent souvent se reposer si ils utilisent des sorts qui pompe trop d'energie. Au fil du temps, plus le sort est utile, moins il prend d'energie. Cependant, on remarque aussi des materiaux magiques un peu partout dans le pays, des pierres rares qui lorsqu'elles sont trouvees confere souvent un pouvoir particulier ou un doublement de la magie du posssesseur. Les Koorijins en font souvent des pendentifs ou d'autres objets magiques que les faibles magiciens aiment prendre pour se sentir un tout petit plus puissant. Les plus grands magiciens, notamment les conseillers et la reine, n'en ont pas specialement besoin mais en portent un ou deux pour catalyser au mieux leurs pouvoirs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Koori   Jeu 22 Mai 2008 - 22:55

II. Hierarchie


Koori est un pays qui obeit a une hierarchie tres stricte, acceptee au fil des siecles par les familles les plus anciennes, au fil des mois pour les nouveaux arrivants qui se font tant bien que mal a ce classement de pouvoir. Les roturiers, les nobles et enfin les cinq personnes les plus puissantes de Koori. La presentation du chateau en general se fait ainsi. Les passerelles donnent sur de grandes cours. Le debut des marches donne sur le bas quartiers, lorsqu'on monte trois ou quatre centaines de marches, on accede aux quartiers intermediaires. Pour acceder aux premieres rues des hauts quartiers, il faut monter le meme nombre de marches qu'avant. Puis le chateau est a deux cent marches. Des dispositifs ont ete places le long des escaliers pour les plus riches qui veulent aller plus vite, des deplacement magiques bien plus rapides et moins fatiguants. Les rues sont toutes rattachees a l'escalier, et sont toutes, qu'on soit en bas ou en haut, couvertes entierement, de sorte de proteger les habitants des quelques intemperies qui peuvent traverser la protection magique. Tous parlent la meme langue, differente des autres, mais ils parlent aussi couramment la langue universelle, ne parlant l'autre qu'entre eux ou lorsqu'ils souhaitent ne pas etre compris.


1. Les magistrats

a. La royaute



Bien entendu, cette personne est la plus importante de tout Koori. En general celibataire, le roi ou la reine a le droit d'epouser quelqu'un et de partager ses pouvoirs avec lui, mais la plupart des monarques resteront relativement celibataire, choisissant leurs partenaires selon leurs envie, ce qui est parfaitement normal pour eux. Si une femme conquise par le roi tombe enceinte du premier heritier, meme si cette femme est pauvre, elle se fera anoblir, ce qui explique l'engouement du peuple pour seduire le monarque. Si c'est une femme, elle reconnait un pere a son eventuel enfant avec la magie, comparant l'aura de l'enfant et celui du pere, qui recevra la meme recompense. En general, le Roi ou la Reine arrive a se constituer une descendence, mais la derniere Reine en date, Yuu, n'est pas l'heritiere de l'ancien monarque. Le roi etant mort sans enfants, un signe magique s'est transmis a la population, designant une jeune fille du peuple comme heritiere du pouvoir royal. Elle se mit donc sur le trone, sa memoire ayant ete effacee pour ne pas qu'elle se rapelle de ses origines roturieres et de ses parents.
Le Roi a les pleins pouvoirs sur la population et est en general le plus grand magicien de tous le royaume. Il participe aux combat, ce qui fait que beaucoup de rois ont peri, mais il est un adversaire redoutable et des dizaines d'ennemis doivent d'abord voir la mort avant qu'il ne tombe. Le Roi vit dans un cocon, eleve par les conseillers du roi precedents qui lui inculquent les valeurs "correctes" a avoir envers les autres. Toujours un peu seul, il finit par ne plus avoir reellement de sentiments envers les autres, ne pouvant eprouver de l'amour a long terme, ou en souffrant. Le prince ou la princesse qui n'a pas pu acceder au pouvoir reste dans la Cour du chateau, et devient en general magicien ou erudit, ce qui est quand meme une reussite en soi. La Reine ou le Roi a droit de vie ou de mort, il n'a aucune jusitification a donner a ses actes. Une pleine dictature... Mais si on ose se rebeller contre lui, le monarque se montrera sans pitie. Et si sa chute semble inevitable... Il lui reste encore un joker, inconnu a ce jour, la population ayant toujours en integralite reconnu la superiorite de la personne royale, d'ailleurs aucun mouvment de revolte n'existe a l'interieur de Koori, ce qui est confortable pour la Reine ou le Roi qui peut tres bien compter sur ses sujets pour lui obeir au doigt et a l'oeil.
Reine actuelle: Yuu.


•••

b. Les conseillers



Les conseillers sont au nombre de quatre. Ils sont nommes par le nouveau roi lorsqu'il a atteint l'age de quatorze ans si il accede jeune au pouvoir, ou a l'arrivee du nouveau roi au pouvoir si celui ci est plus age. Bien entendu, le monarque peut a tout moment revoyer ou faire tuer le conseiller, mais en general le Roi et les quatre hommes ou femmes qui l'entourent entretiennent des relations plutot amicales. Ils s'occupent egalement personnellement de l'education du souverain, autant magique qu'intellectuelle et physique. Nobles et magiciens, ils constituent egalement la garde rapprochee du Roi. Puissants et connaissant en general bien l'art de la guerre, ils sont des adversaires redoutables. A chaque bataille dans laquelle Koori est entrainee, deux des quatre conseillers restent au chateau pour l'administrer en l'absence du monarque. Parfois, ces hommes de confiance de la Reine sont invites a aller en mission, souvent perilleuses. Les quatre conseillers occupent aussi une fonction de ministre, chacun s'occupant d'une affaire speciale du royaume. L'un d'eux s'occupe des jugements et des lois, il les modifie, les ajoute ou les supprime en l'accord du monarque et c'est souvent ce conseiller qui preside aux jugements. Un deuxieme sert de grand general aux armees. Il les coordine, nomme les gradés, a moins que le souverain ne les designe lui-meme. Il s'occupe egalement de l'entrainement des troupes. Un troisieme est un magicien experimente qui conduit la troupe speciale en coordination avec le General, mais qui s'occupe egalement de l'architecture generale de la ville. Le dernier est le directeur de toute forme du commerce, s'occupe des fonds du pays et des relations avec l'exterieur. Le reste des taches incombe soit au monarque soit a d'autres fonctionnaires, souvent des Hauts-Quartiers.

Conseillers actuels:
- Riza (Magiciens/Urbanisme)
- Homme petit, cheveux bruns, quarantaine d'annees (Commerce)
- Deux autres (Legislation et General)


•••


2. Les nobles

a. Les magiciens



Le statut social des magiciens est tres particulier. Ils forment une petite hierarchie a eux tous seuls, vivant dans un coin des hauts-quartiers. En haut, quelques generaux apelles les maitres magiciens, qui sont consideres presque comme des conseillers. Ils changent selon le pouvoir, si quelqu'un arrive a les surpasser, ils sont automatiquement remplaces. Ce sont l'elite de Koori. Erudits, tres intelligents, ils savent parfaitement quoi faire en quelles circonstances, et sont parfaitement entraines a l'art de la guerre, s'entrainant dur et constamment pour s'ameliorer. L'armee des magiciens compte environ deux cent personnes et le nombre grandit peu a peu, tant qu'on manie la magie avec une certaine aisance, on peut rentrer dans ce corps.
Beaucoup de nobles veulent que leurs enfants deviennent magiciens, alors vers un ou deux ans, ils sont envoyes a des erudits, souvent anciens et plus capables de se deplacer sur un champ de bataille pour evaluer leurs competences. Si l'aura degage assez de potentiel, l'enfant est accepte. Il suit alors un cours general jusqu'a ses dix ans. Puis commence l'apprentissage de la magie double des autres cours de culture jusqu'aux treize ans environ, mais l'age depend des aptitudes que possede l'apprenti. A partir des treize ans, on ajoute des cours de combat, ou l'apprenti apprend a se battre avec une epee et une arme au choix entre l'arc, la lance et l'epee double. Vers ses vingt ans, il passe un examen destine a saoir si il est apte a entrer dans le groupe de magiciens, qu'il peut repasser chaque annee si il est recale, ce qui est fort rare. Si il rate cinq fois son examen, il est relegue a un rang de magicien secondaire et le restera sans doute toute sa vie. Si il passe, il aura le droit aux entrainements les plus eleves et fera partie de la petite armee que contituent les magiciens.
La repartition des taches se fait selon le type de magie
- Les Reciteurs, Traceurs, Signeurs et les Mentalistes sont souvent au coeur de la bataille, etant tres doues pour le corps a corps et la magie liee a cette position. Les Relayeurs, magiciens de secondes classe, sont souvent tout devant et servent de chair a canon en general.
- Quelques Signeurs et les Ecouteurs sont places a l'arriere, tres bien proteges, ils lancent souvent des sorts de masse assez paralysants mais rarement fatals, laissant cela aux magiciens de premiere ligne.
-Les Medicalistes sont places tout a fait a l'arriere, on les reconnait aux lentilles compliquees qu'ils portent souvent sur le visage, qui leur permet grace a un sort les soldats les plus blesses, meme non magiciens, et lancent parfois quelques sorts revitalisants de masse sur leurs allies. Leur role est tout de meme assez petit dans la bataille meme et ils en sont reduits a attendre la fin pour recueillir les blesses et les soigner si possible.
- Les Sonneurs restent au chateau en general pour consulter les morts, mais certains vont dans un champ de bataille pour garder en vie les corps le plus longtemps possible, forcant l'esprit a rester attache a ce corps pour le faire combattre, aussi douloureux et inhumain soit-il pour les pauvres agonisants.

• Fiche sur les magiciens •

•••

b. Residents du Chateau



La Haute Cour est souvent.. parfaitement inutile. Ce sont des courtisans sans aucune valeur sinon celle de leur rang, ils ne savent meme pas prendre les armes. Leur seul merite est d'etre tres ruses et plutot erudits en general, mais beaucoup de jeunes femmes et de jeunes hommes oublient les livres pour se livrer au jeu de seduction, tellement plus interessant pour eux. Ils portent des robes magnifiques, financees par le bas quartier. La Cour contient quand meme quelques personnages importants tels que le coordinateur des mines, le superviseur du commerce et quelques veterans de l'armee qui ont pris leur retraite. Ils vivent dans un appartement du chateau qu'on leur a assigne, souvent assez exigu mais qui leur convient parfaitement car luxueux et ils n'y vont que pour dormir, preferant errer dans le chateau et se faire admirer par d'autres. Ce qu'ils cherchent, ce qu'ils attendent? Pouvoir cotoyer des officiers qui viennent souvent aux fetes, ou meme les conseillers et le monarque, ayant le mince espoir qu'on les choisirait pour etre leur mari ou leur epouse. Ce n'est que pour cela qu'ils vivent, prennent soin d'eux, s'instruisent. Pour le seul but de constituer une sorte de harem pour les personnages les plus importants qui n'ont plus qu'a choisir sa conquete du moment. Ils ne sont pas plus de cent quarante cependant, le souverain n'aimant pas que le Chateau soit surpeuple. Le monde de la futilite et de la superficialite est ici entre ces murs, et passent leurs journees a commenter les actes des autres d'un air hautain, a marcher sur les autres pour caresser le plus possible le reve d'aller plus haut.



c. Les hauts-quartiers



Les hauts quartiers est le lieu ou logent les personnages les plus influents en dehors des magistrats. On y retrouve les commerciaux, les directeurs des mines, les officiers de l'armee, les fonctionnaires et les professeurs les plus competents. Les gens des hauts quartiers ont le droit a tout: Hopitaux performants, education prestigieuse, confort et respect. Ils vivent dans des rues couvertes, comme pour tout le monde, mais les batiments que l'on apercoit dans ces rues parfaitement couvertes sont de magnifiques facades decorees avec finesse. Au plafond, les rues sont eclaires de cristaux bleutes la nuit. Le jour, de grandes verandas s'ouvrent sur l'exterieur, inondant de lumiere le lieu, faisant voir le soleil aux passants. Il y a relativement peu de gens dans les rues aux paves de marbre, les nobles preferant se reunir dans des salons ou ils peuvent parler tranquillement, ou sur des terrasses surplombant la rue. Peu de brouahah, juste des bavardages raffines. Bien entendu, c'est aussi un endroit assez cruel. Les animaux de compagnie ne sont pas presents, ainsi que les visiteurs d'autres quartiers. Beaucoup des habitants de ces quartiers sont d'orgueilleuses et malsaines personnes qui n'hesitent pas a se debarasser des autres pour arriver a leurs fins. Ils ont un fort sentiment patriotique cependant et feront abstraction de toutes leurs dispute pour defendre leur pays... En paroles, car a part les officiers et les magiciens qui vivent un peu a l'ecart, ces gens sont d'instruits faiblards, sachant tenir un fleuret mais incapables de se defendre si ils font ace a quelqu'un qui ne respecte pas les regles tres codees de l'escrime Koorijin, c'est a dire.. La plupart des gens. Surtout que les fleurets sont assez fragiles et ne resistent pas aux coups violents. Ils sont tres proteges, de ce fait, l'acces aux hauts quartiers etant tres reglemente. Personne venant de plus bas dans la hierarchie ne peut rentrer sans autorisation tres speciale ou occasion tout aussi exceptionnelle. Les nobles du chateau eux-meme ont du mal a rentrer dans cette partie de la ville, comme ils sont consideres comme des personnes relativement inutiles. Ce sont aussi des personnes tres cultivees qui alimentent principalement la grande bibliotheque de Koori qui se trouve dans le chateau egalement, meme si les repliques de tous les livres sont stockees un peu partout dans des endroits connus d'un seul homme. Cet homme s'apelle le "Gardien", et est cense preserver la culture de Koori et toutes les traces de son evolution.

_________________


Dernière édition par Hideki le Dim 22 Juin 2008 - 10:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Koori   Jeu 22 Mai 2008 - 22:55

3. Le peuple


Le peuple est en general pauvre, voire miserable mais certains arrivent a s'y faire et a vivre tant bien que mal. Ou alors, ils cherchent d'autres alternatives.

a. Soldats



Les soldats sont une partie assez importante dans le pays. Depuis la reconstruction de Koori, la Reine Yuu a veille a ce que tout aille pour le mieux dans la defense de la contree et a renforce les effectifs de l'armee, que ce soit celle des magiciens ou des simples soldats. Cependant, les magiciens sont respectes et souvent tres riches, confortablement installes dans la societe. Les soldats, eux, sont plutot modestes, selon leur rang dans l'armee mais souvent moins bien vus, consideres comme des hpocirtes feignants et inutiles. Ils sont pourtant un corps d'armee puissant. Pour le moment, le niveau etait plutot bas a cause de la faible constitution des membres de l'armee, tout nouveaux et peu experimentes, envoyes sur le champ de bataille comme de la chair a canon. A present, eln iveau est de plus en plus haut car des professeurs ont ete formes et sont de plus en plus exigeants. Pas mal de Koorijins se refugient en l'armee pour ne pas mourir de faim dans les bas quartiers, mais ils finissent souvent par mourir vite au champ de bataille. Malgre le fait que leur insertion dans l'armee aie ete interessee, ils n'en nourissent pas moins un fort ressentiment envers les autres contrees et une adoration pour leur Roi. Lors du pillage de villages, ils gardent un petit bout de leur butin pour leur famille, sachant neanmoins que si ils sont pris la main dans le sac, ils seront executes.
L'armee est neanmoins un bon moyen de s'en sortir, on est loge dans les casernes rechauffees et on mange relativement a sa faim meme si les regimes sont tres stricts. La discipline est egalement dure, mais si on s'y plie et qu'on reussit des actes heroiques ou que l'on survit longtemps, on peut gravir peu a peu les marches des grades et peut-etre monter un peu dans la hierarchie. Les soldats laches sont soit juges si ils sont consideres comme traitres, soit relegues aux bas quartiers si ce n'etait qu'un acte de lachete pure.
Il y a differentes sortes de soldats au sein de l'armee
- Les soldats normaux, dits les fantassins, qui sont souvent les soldats les moins specialises.
- Les archers, moins precis que les elfes de ce cote la, mais tres puissants, enchantant leurs fleches ou les enduisant de poison.
- Le corps cavalier, tres elitiste au vu du nombre de chevaux particulierement restraint, il ne doit compter qu'une cinquantaine de soldat tout au plus, mais ils sont redoutables. Le monarque est les conseillers sont galement de bons cavaliers.
- Les "sentinelles", les meilleurs epeistes de Koori, tres elitistes aussi mais ne possedant pas ou peu de pouvoirs magiques. Ils ont adopte un style de combat tres particulier, se rapprochant d'un art plus que d'un style de combat, ne ressemblant cependant pas du tout a la danse des assassins de Nelta.

b. Intermediaires



Les quartiers intermediaires regroupent en general les artisans et les commercants mineurs, ce sont ceux qui voyagent le plus en dehors de Koori, notemment pour aller glaner les ressources dont le pays a besoin. Il n'ont par contre plus acces a autant de confort que les gens des hauts-quartiers. En entrant dans le quartier ferme des intermediaires, on se croirait deja dans une ville appauvrie, meurtrie. Les maisons sont simples, la peinture un peu ecaillee malgre qu'elle soit relativement recente, les rues sales aux dallages de pierre grise les rendant un peu insalubres. Les fenetres y sont par contre un peu plus etroites, on ne vit pas dans une verriere mais comme dans une maison... ou une prison. Les cristaux bleutes impregnent le lieu d'une lumiere sale, artificielle. On y vit cependant pas si mal que cela, et accueilli chez un de ses habitants, on decouvre une chaleur plutot reconfortante. Peut-etre que ces gens sont les plus aimables du pays. Habitant dans des maisons aux tentures colorees, un peu orientales contrastant avec la paleur de leur peau et de leurs vetements, ils se contentent en general de leur condition, souriant le plus possible. C'est aussi le quartier des chapardeurs des bas quartiers, qui se font souvent arreter, au desarroi des habitants.
Dans ces habitations sales et etroites, on croit en la royaute et en ce qu'elle peut apporter a leurs vies, on croit encore aux ideologies dur comme fer. Si on le leur dement, ils expliqueront en long en large et en travers les bienfaits de leur vie ici, et lorsqu'on les questionne sur les bas quartiers et sur la vie inhumaine qu'ils vivent, ils repondent qu'ils croient en l'avenir et qu'un jour, Koori pourra elever leur niveau de vie. Mais ils n'aiment pas trop ceux qui elevent des idees trop revolutionnaires sur leur mode de vie et les condidereront comme des traitres, les denoncant aux gardes qui auront tot fait d'emmener le blasphemateur.
Les artisans de Koori produisent en general de la poterie, mais surtout de la porcelaine de haute qualite mais en nombre reduit au vu de l'extraction difficile du kaolin et des bijoux. Ce sont de fameux joaillers, connus dans Fabulya tout entier et meme Neopia leur commendait des bijoux, surtout des diademe ou des colliers et autres pendentifs, rivalisant avec les elfes qui sont pourtant de fins artisans mais travaillant avec d'autres matieres et un autre doigte. Ils sont aussi ceux qui tissent les vetements des Koorijins, souvent a partir d'etoffes elfiques reputees pour leur qualite, que les artisans retravaillent pour leur donner une identite plus humaine et plus dans le gout de leur pays, pouvant produire des vetement somptueux, mais ne correspondant qu'a Koori, dans aucune autre contree on pourra voir de vetements tres semablbles, avec cette omnipresence du blanc et de l'or et l'argent.

c. Les bas quartiers



Tout ce qui reste de ce peuple. Tout ce qui n'a pas ete accepte dans les categories au dessus. Les laches rejetes de l'armee, les humains ressemblant trop aux elfes, la plupart de ceux qui ont le malheur de ne pas ressembler aux autres humains de Koori et a l'ideal de la race humaine. Ils sont traines dans la boue et la salete, vivant dans l'insalubrite la plus totale. Les rues sont plus etroites et plus longues, tortueuses, faisant le tour de la cite a son pied, sur les premiers etages de la ville en hauteur. Les maisons n'y sont jamais en bon etat, souvent a moitie detruites par les accidents, jamais rebaties. Beaucoup de gens vivent sans maison et s'installent dans un petit coin terreux, la ou il y a de la place. Pas de grandes fenetres dans cet endroit comme dans les autres, de minces filets de lumiere passent des meurtrieres placees en hauteur. Quant aux cristaux, beaucoup ne fonctionnent pas, ce qui plonge la basse ville dans une penombre inquietante et dangereuse la nuit. Les habitants ont eu le malheur de naitre dans ce milieu.. Et souvent, ils y mourront. Ils constituent la plupart de la population et sert de gagne pain aux plus riches, mineurs pour la plupart, ils se relayent dans ces mines, transis de froid et mourrant rapidement, faisant le plus d'enfants possible pour asurer leur descendance. Beaucoup meurent dans les prmeirs mois de la vie. La nourriture manque, les etages superieurs etant bien privilegies, ils n'ont pas souvent de quoi se mettre sous la dent et mangent ce qu'ils ont sous la main. Des chiens perdus, du pain rassis trouves par terre, ou meme leurs propres enfants morts de froid ou de faim dans ce labyrinthe des bas quartiers. Triste festin... La pitie n'a aucune place dans ce monde et beaucoup seront capable de prendre toute la nourriture du voisin parce qu'il est trp faible pour se defendre. Rien n'est interdit entre eux, tant qu'ils ne tentent pas de tuer directement l'autre et surtout, tant qu'ils restent a leur place. Beaucoup de petits voleurs viennent voler de la nourriture dans les quartiers intermediaires. Ils se font le plus souvent prendre et en general, on ne les revoit plus.
Dans les bas quartiers, lorsqu'un soldat un peu plus grades que les gardes qui sillonnent la rue arrivent, c'est toujous synonyme de malheur. En general, les gens aux vetements en loques qui sont assis sur les marches vont vite prevenir les autres habitants qui ferment tous leurs volets si ils ont une maison. Un malheur souvent verifie, un haut grade vient en general pour amener quelqu'un au tribunal, parfois sans aucune raison. Aucune chance de s'en sortir, personne pour les pleurer, meme pas leur propre famille. Ils sont habitues a voir quelqu'un partir. Meme une epouse ne cherchera pas a faire liberer son mari, l'amour n'existe que de maniere relative, ici, dans le noir des bas quartiers. On aime si on le peut, tant pis pour le reste... On laisse les malades sur la route faire l'aumone, pensant que cela fera pitie aux passants, ne s'en servant que d'appat aux quelques nobles qui viennent par ici. En effet, souvent en toute discretion, quelques nobles se glissent dans les ateliers des bas quartiers qui emploient ceux qui sont en meilleure sante, ceux qui ont la chance d'avoir un travail, et non dans les mines. Ces nobles y achetent a petits prix des choses qui s'acheteraient le double dans les quartiers intermediaires. Mais souvent, ils s'abstiennent de faire un seul pas dans les bas quartiers, ayant peur de se faire detrousser ou agressr par quelque clochard rendu fou par l'appat du gain. Ils n'ont pas entierement tort. Parfois, desesperes, quelques hommes que la maladie ronge ou que la faim rend fou s'en prennent aux nobles et les abat, avant de se faire juger et tuer a leur tour. Un cercle infernal de la mort... Certains en meilleure sante que d'autres tentent leur chance a l'armee, et parfois ils se font prendre. A ce moment, la famille entiere est en liesse et celebre l'exploit de celui qui pourra leur raporter de a nourriture et un peu plus d'argent. Cela est fort rare et en general, la rue des bas quartiers est rythmes par les soupirs de souffrance des habitants affames et des pleurs d'enfants, tus par leur mere avec difficulte, pour ne pas attirer l'attention sur eux. Mourir en silence dans ce monde ou on les oubliera. Mais la population arrive a se maintenir, augmente meme un peu parfois. N'osant pas caresser un seul espoir, de peur qu'il ne soit decus.. Mais ils se disent que tant qu'ils ne sont pas emmenes au tribunal, tant qu'ils ne sont pas juges, la vie est bien belle ici...

_________________


Dernière édition par Hideki le Jeu 22 Mai 2008 - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Koori   Jeu 22 Mai 2008 - 22:56

III. Moeurs

Koori a aussi un etat d'esprit particulier, rythme par des habitudes pour le moins.. inhabituelles, compares aux autres pays. Mais aucun pays n'est comparable a celui-ci.


1. Rapport entre Koori et le monde exterieur

Koori est un pays assez ferme et au fil des siecles s'est developpee une philosophie du monde un peu speciale.

a. Face aux autres especes



Les autres especes, ce sont les elfes. Les autres especes, ce sont les anges, les fees, les sirenes, les demons, les vampires, tout ce qui n'est pas humain. Ils sont tellement a etre differents de ceux de Koori sur cette terre... Ils sont tellement a etre meprises par les habitants de la montagne. Detestes. Hais. Les Koorijins ne peuvent pas supporter ceux qui sont differents et cela a des racines tres profondes. Avant la construction de Koori, c'etait les humain qui etaient meprises, ils etaient la risee des autres races. Ils songeaient que les humains n'etaient qu'une sous espece des elfes, qu'ils n'etaient meme pas digne de figurer parmi les especes dites "intelligentes", elles ne vivaient meme pas cent ans, c'etait fort risible. Ils n'etaient pas intelligents ces humains, on pouvait les utiliser tres facilement comme appats en faisant semblant de les aider. Ils etaient comme des singes acrobates a qui on faisait faire des pirouettes, moqués, juste relativement inutiles et confortant les etres dits magiques dans leur position de superiorite, songeant qu'ils etaient bien superieurs a ces choses. Les hommes une fois rassembles et ayant construit une ville loin de tout grace a la magie, encore primitive a cette epoque, ont developpe au fil des siecles, presque coupes du monde, une haine feroce contre ces etres qui les avait detestes et forces a s'exiler si loin. Mais cette simple colere se transforma, sous les exortations de rois aux discours fausses, en xenophobie des plus incroyables. Les anges sont consideres comme purs? Pour ceux de Koori, ils se rapprochent de l'animal, avec leurs ailes, ils se rapprochent simplement de ce qui est materiel, vulgaire, impur. Les elfes ? De pales copies, des etres abject qui vivent en communion avec la nature et les etres qui leur sont egaux, comme disent les Koorijins. Au meme rang que des betes et des plantes... Les fees? Les animaux? N'en parlons pas. Les Koorijins detestent ces choses abjectes.

b. Face aux allies



Les Koorijins ont des allies dans les guerres recentes, alors qu'ils faisaient toujours bande a part auparavant. Omlid et les armees d'Amos notamment. Face a Omlid, c'est simple, on est en a peu pres bons termes avec les chefs et continue a mepriser les etres les plus inhumains tels que les lycans. Les dragons, c'est le pire. Pardonner si facilement les anciens destructeurs de leur cite, meme si ils ne sont plus qu'une poignee? Jamais ! Les Koorijins evitent le plus possible d'avoir a traiter avec eux. Quant a Amos, il en vient de part sa nature de dieu a se croire le maitre de Koori. La Reine ne le laisse en aucun cas s'interposer dans ses affaires, hors de question qu'il se mele d'affaires qui ne le concernent pas, hors de question qu'il controle ne serait-ce qu'une partie de Koori, de l'armee interieure ou du commerce. Ils sont juste allies et la Reine consent a etre vassale pour le temps de la guerre, laissant Amos prendre le controle de la situation, comme il connait mieux la situation des pays. Elle l'a laisse s'en prendre a Swilyara sans intervenr, par exemple. A ce moment, Koori a pris le controle de Nelta et Amsya avec Omlid. Ils luttent contre ce reseau d'assassins dont ils connaissent l'existence mais ni la localisation, ni les tetes pensantes, abattant quelques uns de leurs envoyes de temps en temps si ils sont surpris. Le plus souvent tortures jusqu'a la mort, ils ne lachent que peu d'information et les plus laches ne sont que des apprentis qui ne connaissent rien ou des residents qui ne savent meme pas comment entrer. Tout ce que les Koorijins ont appris, c'est que ce repaire se trouvait a Nelta, c'est pourquoi les effectifs et la qualite de l'armee la-bas s'en est trouvee renforcee. Mais malgre cela... Ils se denigrent aussi entre eux, dans leur peuple. En effet, deja tout ce qui n'est pas humain ou qu'a moitie est irremediablement condamne a etre la proie de toutes les railleries.. Et celui a qui on mettra tout sur le dos. En general, ces gens ne vivent pas tres longtemps. Ils ne peuvent meme pas s'enfuir car les pierres invisible qu'ils recoivent a leur depart leur est imposee et ils ne peuvent tout simplement pas s'en debarasser, celle-ci etant implantee profondement dans leur cou par magie. Ils ne peuvent s'en debarasser qu'en revenant a Koori, et cette pierre permet de localiser n'importe quel fuyard et de le rattraper. Les hommes sont aussi mesquins envers les personnes qui ne correspeondent pas a leur ideal de beaute, mais ils ne sont plus autant rejetes de la societe qu'autrefois. Un conseiller brun est meme parvenu jusqu'au grade de conseiller. Leur ideal etant les cheveux d'un blond tres clair et les yeux bleus, ils ne se marieront jamais avec quelqu'un ne ressemblant pas assez a cela, ce qui fait que peu a peu ils disparaissent de toutes manieres. Ils n'aiment pas non plus les deformes, les attardes, les personnes trop laides, et les handicapes, sauf ceux de la guerre qu'ils considerent comme des heros, tout en ayant un certain degout pour eux. Elitistes, mauvais, ils n'aiment pas la difference tout en la supportant dans un certain degre. A present, la plupart des gens a Koori sont comme ils le souhaitent ce qui aboutit a moins de segregations au sein meme de la ville.


2. Repressions


Ce qui est en general le plus etonnant ici est le systeme de jugements et ce qu'il advient des prisonniers, d'une cruaute sans nom.

a. Les traitres


Le terme traitre a deja en general une definition tres vaste, a Koori. Un traitre peut prendre differente formes, il est celui qui veut du mal a Koori pour diverses raisons, parfoisles plus folles et les plus incensees...
- Il y a deja le traitre a sa patrie et a la Reine, celui qui a attente de maniere publique et ostentatoire aux personnes de hauts rangs. Cela peut aller du petit voleur qui agresse un noble dans les bas quartiers aux terroristes les plus bruyants. L'attentat qui ont remue le plus le pays ces derniers temps a ete provoque par un criminel deja recherche, Hideki, accompagne d'un etre inhumain et inconnu aux pinces tranchantes, Cizayox. Apres s'etre introduits en douce dans la ville, lorsque les systemes de protection n'etaient pas encore renforces, dissimulant le corps de l'insecte sous des voiles, ils ont commence a s'en prendre a une caserne et a tous les gardes qui avaient le malheur de s'approcher de leur localisation. Ils ont ete encercles mais le criminel humain etant un grand magicien, il a reussi a s'echapper avec son compagnon. Refugies a Elaskia, la Reine Yuu avait une bonne raison d'attaquer la ville, l'incendiant. Cela marqua le debut de la guerre.
- Le traitre est aussi l'espion, celui qui vend les informations a l'ennemi. Quelques cas ayant ete recenses ces derniers temps, les gardes arretent toute personne suspectee d'avoir des activites clandestines de cette dimension la. N'importe qui sous la juridiction de Koori doit obeir aux ordres et ne rien devoiler si il connait quelque chose. Grace a ce systeme de securite renforce, quelques personnes avouant appartenir a une certaine "guilde" se sont fait attraper mais sont morts sans avoir devoiler ni de noms, ni de localisation. La Reine s'emploie a faire trouver ces assassins qui se moquent outrageusement des soldats de son pays et menace l'equilibre qu'elle essaye d'instaurer.
- Il y a aussi des cas mineurs, des voleurs et autres detrousseurs amateurs qui se font vite attraper et juger pour leur forfait. Ils ne reviennent pas souvent, mais ce sont ceux qui ont encore une chance de s'en sortir. Pour les Koorijins, tout vol est a l'origine de desordre des classes et les voleurs sont auquel cas designes comme anarchistes et militants alors qu'en general ce ne sont que des adolescents envoyes par leurs parents glaner de la nourriture aux etages superieurs.
- Il y a aussi les cas parfaitement injustes de personnes arretes sans motifs, seulement parce que la Reine le veut. En general, ces gens ne sont pas non plus tres nets et tiennent des propos plutot contre la Reine qui sont releves par les gardes qui passent et notent mine de rien les paroles entendues. Ces personnes sont en general "jugees" par Yuu elle-meme, qui aime prononcer la sentence et entendre le condamne protester, gemir qu'il est innocent. Ce certain sadisme de la personne royale est un trait particulier qui est frequent chez les rois et les reines de Koori, malheureusement pour ses habitants.

b. Jugements et condamnations


Le jugement est en general effectue par le conseiller charge de ces fonctions. Il peut aussi etre pris par un magistrat des hauts-quartiers si il y a trop d'affaires en cours ou par le monarque en personne si l'affaire l'interesse ou est d'importance capitale. L'audition est privee et seule trois ou quatre personnes y assistent pour les affaires les moins importantes. Pour les traitres les plus connus, l'audition peut etre publique de facon a deshonorer et humilier le plus possible le traitre et haranguer la foule qui demande souvent une peine cruelle. Les proces sont souvent tres arbitraires. On enonce les accusations, on ecoute a peine les protestations des accuses et on prononce la sentence. Pour les auditions publiques, elles durent plus longtemps et on laisse l'accuse s'expliquer, sachant pertinemment qu'il ne fait que s'enfoncer. Des magiciens caches lancent des sorts qui enervent la foule et l'accuse, le faisant se trahir, se tromper dans ses paroles, le rendant parfaitement incredible. Les jugements sont donc en general une simple formalite destinee a effrayer l'accuse. Mais certains cas de petits delits sont rendus publics et le president du jugement qui est souvent le monarque, rend la liberte au detenu, pour montrer comme quoi le regime donne une nouvelle chance aux detenus, ce qui donne une bonne image du peuple au peuple, meme si la partie cachee de l'histoire est que les accuses sont en general repris quelques jours apres et executes sans autre forme de proces.

c. La jetee des vertiges



La jetee des vertiges est un lieu decouvert place entre les quartiers intermediaires et les hauts quartiers, une sorte de place de marché ou tous peuvent aller. C'est aussi le lieu des proces publics. Les jours sans marché, la place est assez peu frequentee. Cette place a une forme ronde ou une rosace elegante blanche, noire et bleue est dessinee. Mais cette place se prolonge sur une cinquantaine de metres a dessus du vide du cratere au dessus de laquelle Aoshiro flotte. Une vue vertigineuse qui a donne son nom a la jetee. C'est une vue magnifique ou les nuits d'hiver, on voit des lumieres dans le ciel s'apparentant a des aurores boreales mais qui ne sont qu'un effet d'optique genere par la protection magique. Peu le savent et beaucoup s'emeveillent a cette vue magnifique, les soirees ou l'on se reunit, toutes classes sociales confondues, serres les uns contre les autres dans le froid de l'hiver, a regarder le ciel. Cependant, la jetee des vertiges a aussi une autre signification et une autre utilisation qui explique en grande partie le vide de la place les jours libres.
Les condamnes a mort y sont executes. L'accuse jugé au chateau avec ses tortionnaires et bourreaux descendent le long d'un petit chemin ferme au public qui longe la ville, au dessus du cratere vertigineux... Le poteau sur lequel est hisse le drapeau de Koori sert pour attacher le prisonnier avec des solides cordes ou des liens magiques, tout en faisant attention a ce qu'il ne puisse pas utiliser sa magie. La Reine ou les conseillers en general executent le travail de torture qui est cense purifier l'ame du prisonnier avant de l'envoyer a la mort. Les gemissements et cris de douleur et de protestation qui dechirent l'air font frissonner les habitants qui passent par la et qui connaissent les circonstances de ces tortures. Ils craignent d'en arriver la eux aussi et passent vite leur chemin, sans meme songer a aider le malheureux de peur de passer pour un traitre. Le couteau et le fer chauffe a blanc ne sont que de basiques tortures, les tortionnaires rivalisant toujours d'ingeniosite pour faire durer le supplice plus longtemps. Selon la cause de la condamnation, on acheve plus ou moins vite, puis le prisonnier agonisant est presente a bout de la jetee ou il contemple une derniere fois le ciel, avant d'etre jete du haut du cratere et meurt de la chute. Mais il est incense de croire que les prisons sont moins cruelles que la mort... Bien au contraire...

_________________


Dernière édition par Hideki le Ven 23 Mai 2008 - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Hideki
Traceur apprenti Assassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3266
Age : 27
Rang : Ancien Traceur de Koori
Pouvoirs : Traceur
Espèce : Humain
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Koori   Jeu 22 Mai 2008 - 22:57

d. Les prisons eternelles




Les seules prisons a long terme qui existent a Koori sont les pires, sans doute les pires du monde entier. Les prisonniers en attente de jugement sont amenes dans des geoles temporaires dans les caves du chateau, tres securisees, avec un sort empechant l'utilisation de magie dans l'endroit et les gardes les plus redoutables a combattre si deja on parvient a s'echapper des geoles aux murs imbrisables ou a crocheter la porte scellee par un sort magique qui ne peut etre deverouille que par un magicien special qui arrive a dejouer les sorts apposes sur la porte. Mais ce ne sont qu'une prison a court terme... En general, la peine de la jetee des vertiges est prononcee, mais certains cas y "echapperont". Les magiciens les plus puissants d'une part, ainsi que les gens tres energiques et robustes sont suscpetibles de passer par la case prison, d'ou ils ne pourront pas sortir, sauf cas exceptionnel. Mais des enfants abandonnes en bas age sont aussi envoyes la-bas, si ils sont fils de magiciens ou possedant une reserve magique considerable pour accomplir le but de ces prisons
Les prisons eternelles sont l'enfer, le parfait enfer. Situees dans la partie tout a fait inferieure de la ville, en dessous meme des bas quartiers, en dessous des passerelles, accessibles seulement depuis un passage secret des hauts quartiers scelles plusieurs fois, il est quasiment impossible d'y rentrer, sauf pour les personnes autorisees. Le lieu est incroyablement sombre, on debouche tout de suite sur une suite de couloirs tortueux et etroit jonche de poussiere et de crasse. Alors que l'on progresse dans les couloirs, on parvient aux premieres prisons. Une porte fermee a double tour par magie et par loquets empeche les prisonniers de s'echapper. Une petite ouverture dans laquelle on ne peut meme pas passer les doigts est le seul lien avec le couloir. Des gemissements etouffes, des respirations rauques sont tout ce qu'on entend, des gens qui meurent a petits feu, ronges par mille maux, c'est tout ce que l'on verrait par ces ouvertures. A moitie morts, impossibles a identifier, les prisonniers ne sont presque plus humains. Les cernes grignotent leurs yeux fatigues. Les membres ne sont en general meme plus capables de soutenir le poids de leur propre corps. Le visage emacie, amaigri, meconnaissable, ils ouvrent grand les yeux, leur pupille vitreuse ne semblant plus distinguer quoi que ce soit, a moitie fous. Ce ne sont tout simplement plus des humains, ni pour les bourreaux ni pour le spectateur qui a le malheur de voir ces etres presque desarticules qui contemplent leur propre mort. Les magiciens ont jete un sort aux cellules, faisant entendre aux prisonniers des voix leur chuchotant tous les mefaits qu'ils ont fait, lisant dans leurs pensees pour mieux les enfoncer et les demoraliser, les rendre incapables de tenter quoi que ce soit pour s'echapper tant ils sont convaincus de leur inferiorite mais qui les empeche aussi de se suicider. La cellule est exigue, environ trois metres sur quatre, comportant une paillasse sale a meme le sol mais qui ne sert pas a vraiment dormir car des decharges sont envoyes aux prisonniers commencant a somnoler, ne les laissant tranquille qu'environ deux ou trois heures par jour. Et... une seule ouverture. Une minuscule fenetre qui s'ouvre sur le jour, sur leurs reves inaccessibles a present. Il n'est pas rare de voir des bras se tendre, essayant d'attraper quelque chose d'innaccessible, avant de les voir se retracter, douloureux, et des sanglots etouffes par leur gorge quasiment rendue aphone par le froid. Malades, ils sont gardes en vie par les gardes le plus longtemps possible. Pour expier leurs peine mais aussi pour l'autre but de ces prisons et qui rend ces prisonniers aussi miserables qu'on les voit: Servir de reserve de magie humaine. Leur energie est puisee par les soldats qui n'ont qu'a rajouter un petit signe, un petit trait ou ne petite parole a leur incantation pour que ce ne soit pas leur energie qui soit puisee mais celle d'un des prisonniers. A force que leur energie vitale soit ainsi sollicitee, ils deperissent a petit feu, sans mourir tres vite. Les gardiens les emmenent aussi souvent dans des salles ou ils font saigner des blessures, a vif, pour raviver un petit peu les prisonniers, les rendre plus consicent par la douleur et ainsi plus receptifs contre leur gre aux sollicitation d'energie. Ils peuvent rester environ une dizaine d'annees dans ces prisons avant de succomber, enfin. Personne n'a jamais pu sortir, sauf une seule personne qui prise en pitie par un magicien dignitaire apelle Hatsuyuki. Il a fait sortir un enfant sans nom abandonne la bas des son plus jeune age et qui s'est revele par la suite devenir le plus grand criminel de l'histoire de Koori. Les mesures ont donc ete prises: plus personne ne sortira, meme sous demande des magiciens ou dignitaires les plus puissants

3. Autres


a. Fete de la lumiere




La fete de la lumiere est la fete la plus prisee a Koori et sans doute la seule qui soit aussi importante. Elle se situe lors de la nuit la plus longue, au coeur de l'hiver, au coeur du froid meme au sein de la cite qui est pourtant protegee par des sorts puissants. Les festivites durent toutes la nuit et le jour qui suit est declare jour de repos. Lors des preparatifs, l'apres-midi, des guirlandes de papier plie blanc sont fixees a tous les etages de la ville, mais le lieu le plus decore est sans doute les escaliers, ou on installe des lanternes traditionnelles et des guirlandes blanches egalement, symbolisant l'hiver. Cette saison est celle la plus portee dans le coeur des Koorijins et la plus fetee. Les habitants portent tous des tuniques blanches traditionnelles, unies mais aux plis sophistiques qui les rend difficiles a comprendre pour des etrangers. Sans distinction sociale on porte ces tenues et se detache les cheveux, ne portant aucun bijou, aucun maquillage sauf une poudre blanche que l'on etend sur le visage pour s'eclaircir le plus possible la peau. Toutes classes sont confondues, le temps d'un soir. Une longue procession est organisee du bas des escaliers a leur sommet, encadres par quelques personnes en tenues noires qui portent des lanternes et guident le groupe qui symbolise les humains dans leur periple dans la montagne pour trouver la ville. Les conseillers et meme le monarque se joignent a la procession, parmi leurs sujets qui ne les reconnaissent pas car ils ont souvent change d'apparence pour la duree de la procession. La procession dure jusqu'au chateau, devant lequel le peuple entonne alors une chanson en sa langue, une longue melopee qui paraitra tres simple, pas tres jolis pour beaucoup, mais pour qui connait un tant soit peu la fete des lumieres sera quelque chose de magnifique et d'emouvant aux larmes. Puis tous redescendent jusqu'a la jetee des vertiges et regardent le ciel toute la nuit, parlant les uns aux autres sans reveler ni leur identite ni leur classe sociale, les enfants dormant sur les genoux de leurs meres. Des amants se retrouvent parfois uniquement chaque annee, a cette occasion... Et les lumieres dans le ciel emerveillent tout ce monde reuni, pour une seule et unique nuit de bonheur complet et serein...

b. Education



Les enfant apprennent tres tot les ideologies de Koori. Ils vont a l'ecole jusqu'a l'age de dix ans pour les enfants des bas quartiers, jusqu'a quatorze ans pour ceux des hauts quartiers et les nobles ont la possibilite de faire des etudes superieures. Tout au long de leur scolarite, leur mentalite sera peu a peu faconnee, subrepticement, pour qu'ils resssemblent a leurs compatriotes mentalement. Dans ces ecoles, discipline tres stricte. Les professeurs, meme dans les bas quartiers, sont des nobles et voguent de quartiers en quartiers pour dispenser leurs cours. Chaque Koorijin sait donc lire, ecrire, compter et effectuer des calculs basiques, au moins. Les plus erudits parviendront au metier de bibliothecaire ou de haut fonctionnaire, ce qui fait la fierte des parents. PArfois le splus brillants des eleves des classes inferieures sont choisis pour passer dans les classes superieures et ont donc une chance de changer de classe sociale mais son attitude et ses notes doivent etre ireprochables, et les eleves du niveau superieurs sont parfois un peu trop dedaigneux, mperisants envers les "Arrivistes" qui leur volent la vedette. Cependant, si ils parviennent a un haut niveau a la fin, ils ont gagne la gloire et peut etre fier d'avoir pu echapper a la misere....


Koori est un beau pays
Mais la glace aux jolis reflets est froide
Si on l'approche de trop pres.



Hideki

Images: Aethereality

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/hideki-t686.h
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Koori   

Revenir en haut Aller en bas
 
Koori
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Févlia :: Devant les Portes de Févlia :: Les Légendes de Févlia :: Les Contrées-
Sauter vers: