AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresRechercherGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nebulis
Traceuse sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 29
Rang : VOLEUSE embarquée contre son gré dans pleins d'histoire louches.
Pouvoirs : Traceuse
Espèce : Humaine de Koori
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Mar 19 Fév 2008 - 16:02

Nebulis soupira. Pourquoi diable cette reine un peu folle sur les bords, d’après ce qu’elle avait entendu, voulait la voir ? Car elle était une Traceuse ? Ou elle avait eut vent de ses petits exploits dans les maisons riches et/ou nobles lorsqu’elle subtilisait quelques babioles pour les revendre ? Non, ça l’aurait étonnée, elle était plutôt méticuleuse. Il était généralement impossible de voir qu’elle était entrée… Bon, forcément, quand on fait fondre la vitre sans bruit grâce à des Traits, cela facilitait l’intrusion.

« 985… 986… 987… »

Que ces escaliers étaient longs. Heureusement qu’elle n’avait à en gravir qu’un seul, étant déjà dans le Haut-Etage, pour rejoindre le château. Et quel château. Elle n’y était jamais entrée, n’étant pas une invitée et pas une kamikaze. En effet elle n’avait pas très envie de mourir pour le moment… Elle se passa la main dans les cheveux lorsque les gardes apparurent dans son champ de vision. Elle avait une cape blanche qui dissimulait les quelques dagues qu’elle possédait, les quatre cinquièmes par vol. La dernière, c’était une longue histoire… elle était un peu petite pour elle maintenant, trop peu meurtrière. Elle ne l’utilisait presque plus. Mais elle la gardait tout de même en souvenir de cette lointaine époque. Elle se donna un petit coup dans le crâne, et s’arrêta devant un garde.
Ils pouvaient très bien lui enlever toutes ses armes, ils ne lui trancheraient pas les mains. Ou plutôt, peut-être, mais elle serait plus rapide qu’eux, na. Elle regarda avec dédain un des gardes. Ces pauvres gens, enfermés dans la loi. Elle, elle était libre ! Elle, elle vivait comme elle voulait, faisait ce qu’elle désirait, à l’instant où elle était tiraillée par cette envie. Elle était libre, yeah, pas comme ces pauvres gens. Mais elle ne disait rien. S’ils bossaient pour cette femme à peine plus âgée qu’elle, c’est qu’ils n’avaient pas d’autres ambitions dans la vie, peut-être ?


« Je suis une invitée de la Reine Yuu. »

Les gardes la regardaient, dans leur armure aussi blanche que la neige qui entourait Aoshiro. Ici il n’y en avait pas, sans doute à cause de la barrière. Elle empêchait le vent de passer, et donc la neige aussi. Il ne faisait pas trop froid, c’était plutôt bien. Elle n’aimait pas trop lorsqu’il faisait trop chaud ou au contraire lorsque qu’elle se gelait vraiment. C’était assez désagréable. Elle regardait donc les gardes et fini par décliner son « identité ».


« M’appelle Nebulis. »

Ha, ça y est, ils la laissaient passer. Enfin. Après lui avoir pris quatre dagues sur cinq. Elle en avait une dissimulée dans sa cape, entourée d’un morceau de cuir. Ils ne l’avait pas vue, ces boulets. Bah, c’était pas plus mal. Elle aimait bien avoir une arme à sa hanche, se dit-elle en la plaçant correctement, cela la rassurait un peu. La jeune femme aux longs cheveux noirs et aux yeux de la même couleur s’arrêta quelques secondes avant de passer les portes du château. Car elle n’avait été qu’aux barbacanes, là où elle avait été fouillée –très mal, d’ailleurs- par ces pauvres incapables. Enfin, celui qui avait cherché des armes était un incapable. Il n’avait même pas remarqué qu’elle avait les mains plus chaudes que le reste de son corps, alors que c’était une particularité propre aux Traceurs.

Elle entra dans le palais. C’était grand, démesuré. Elle repéra de jolies décorations qui devaient valoir la peau du genou et se retint d’en subtiliser quelques unes. Elle passa dans un grand couleur aux murs d’or pâle, se faisant bousculer de temps à autres par des bonniches qui n’avaient, elle non plus, rien d’autre à faire dans leur vie. Rah, mais libérez-vous, quoi. L’anarchie, c’est bien, yeah ! Enfin, pour l’instant, elle se dirigeait vers la personne qui représentait la monarchie. Et comme elle n’avait pas l’intention d’être exécutée, elle allait se la fermer un peu.

En entrant dans « la » salle où se tenait Yuu, elle avait un visage neutre et fermé, malgré son jeune âge. Dix neuf ans, presque vingt ans. C’était très jeune. Elle chercha des yeux un autre Traceur. Soit il se cachait bien soit elles étaient seule. A part quelques gardes.

Elle était jolie. Des yeux dorés et des cheveux blonds, presque beiges. Pas étonnant qu’ils aient voulu la couronner reine avec de telles prunelles. Elle s’inclina vaguement, ignorant comment se comporter face à une reine.


« Hm, bonjour. »

Elle n’était pas particulièrement polie, c’était vrai. Elle n’avait vécu qu’onze années avec une famille bien éduquée. Le reste du temps, elle avait grandi avec un assassin puis la rue comme seule compagnie. Donc il ne fallait pas espérer plus qu’un « hum, bonjour » venant d’elle. Et encore, quand elle daignait dire « bonjour » et pas « salut ».

_________________

On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuu
Reine de Koori
avatar

Féminin
Nombre de messages : 709
Age : 26
Rang : Reine de Koori / Hippie Flower power
Pouvoirs : Signeuse
Espèce : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Jeu 21 Fév 2008 - 15:21

"Mais, ma Reine...

-Ah, cela suffit, j'ai assez ecoute toutes vos fadaises..."

La Reine tourna la tete vers l'un des gardes. Un homme au physique utile aux altercations, et qui devrait bientot user de sa force. Il le sentit a l'oeillade qu'elle lui adressa, discrete mais significative. Ce n'etait plus une simple lubie de la reine, les frasques de cet homme qui osait lui repondre, scandaleusement insolent, commencaient serieusement a l'insupporter. Elle leva simplement sa main, cette gracieuse main que tant d'homme en son royaume reveraient d'obtenir. En effet, un mariage avec la cruelle femme ne pourraient etre qu'avantageux. Cet acte les protegeraient contre la Reine, et leur permettrait de faire main mise sur le pouvoir. Cependant, ils omettaient la force d'esprit que possedait cette femme, et au moindre faux-pas, ils se feraient ecarteler. Hors de question que le pouvoir transite de ses mains a celles d'un autre avant sa mort. Enfin pour le moment cette main n'etait pas accordee, et elle ne l'accorderait a personne d'autre qu'un homme dont elle n'avait jamais reussi a soutirer une once de sentiment envers elle. Alors cette main qui aurait pu prodiguer des caresses a son mari ne faisait que se lever, pour faire un signe a la sentinelle. Pas un signe aiguicheur, pas un signe charmant, pas une invitation a se rapprocher pour parler, pas un signe de salut. Non, le signe de mort. Le garde sortit une epee. Le metal coulissant contre le fourreau l'excitait toujours autant, elle aurait vraiment aime prendre le pommeau de cette epee pour fendre les entrailles de celui qui l'importunait. Mais le cri d'agonie que son officier avait pousse apres les lamentations angoisses et les appels a la pitie, qu'elle n'avait pas meme daigne ouir ne lui arracha qu'un maigre sourire. Elle n'allait pas salir sa si belle robe, si encore elle avait choisi un vetement moins encombrant, elle aurait pu prendre l'arme, achever le travail. Ah, non.... Comme cela etait fastidieux. La Reine se leva, tout simplement, se leva du fauteuil ou elle s'etait lovee en attendant une quelconque distraction.

La Reine sourit legerement au garde, le remerciant du regard de l'avoir deridee un peu apres le discours incoherent et si peu subtil de cet officier borne, qui croyait si fort formuler de belles phrases alors qu'elles n'etaient que de pales sentences, de honteuses repliques. Les talons de ses chaussures tapaient sur le sol du carrelage. Elle devait a present se trouver un autre officier. Quel gachis. Et pourtant a chaque fois qu'elle engageait quelqu'un, ce n'etait que pour le destituer - un peu violemment certes - quelques mois apres. Peu de gens avaient la meme facon de penser que la Reine... Ils approchaient le probleme que representait Nelta avec tous les prejuges possibles et inimaginales. Et a present ils osaient lui dire, la regardant droit dans les yeux, que Nelta n'etait qu'un fantome de pays qui n'avaient plus la vigueur de combattre. Oh, si, Nelta pouvait encore combattre. Et telle une fourmiliere, l'ancienne terre des Anges grouillait de ces resistants qui pouvaient la compromettre. Elle, et Amos. Autant dire qu'elle voulait avoir des soldats vigilants, et bien formes. Elle n'avait envoye que de la vulgaire chair a canon sur le sol de Nelta. Or, il fallait a present forcer un peu le pas, les resistants se revelaient etre plus coriaces qu'elle ne le pensait, et beaucoup de ses troupes mourraient. Les sourcils de la Reine, tandis qu'elle marchait dans le couloir, se froncerent imperceptiblement, rendant ses yeux orageux. Le seul ordre qu'elle donna a l'un de ses conseillers qui lui demanda pourquoi elle avait si mauvaise mine fut de trouver une personne qui ne connaissait rien a la guerre, une personne que l'on savait criminelle sans l'avoir arretee pour autant. Gardant son port altier et son air fier malgre son enervement, elle se dirigea vers la salle du trone, enfin la salle d'audience. Elle s'assit sur le trone, attendant la personne. Une heure, maximum. Elle avait donne ce delai au conseiller.

Une demie-heure plus tard, la porte s'ouvrit sur un garde qui annonca la visite. Il lui exposa un peu la situation de la fille. C'etait une fille des bas quartiers, mais elle avait ete retenue comme elle avait des pouvoirs magiques assez puissants, aux rumeurs qui coulaient dans les rues. Une petite chapardeuses comme on en trouve a tous les coins de la rue. La Reine hocha doucement la tete. Elle demandait a voir. Cinq petites minutes apres, on amenait la fillette. La fillette, facon de parler. Elle devait avoir une vingtaine d'annees. Un age parfait, les ideaux ne sont pas encoreancres dans la tete, on peut influencer tres facilement quelqu'un comme cela. Enfin, de toutes facons sa majeste ne lui donnerait pas beaucoup le choix. Elle etait connue pour etre quelqu'un dont les idees etaient.. facilement partagees... Car les arguments qu'elle mettait en jeu etaient generalement res convaincants. La jeune fille etait vraiment une gueuse de derniere classe. Cheveux noirs, un peu sale, des yeux ternis, une demarche un peu degingandee et le ton de la voix qu'elle utilisa tres peu respectueux. Elle sourit doucement, et repondit a son bonjour par des salutations respecueuses. Puis levant son regard, elle dit simplement


"Nebulis, c'est cela ?..."

Yuu sourit legerement, elle n'en etait que plus effrayante, son ton etant le plus distant possible et son sourire au contraire tres chaleureux. La femme n'attendit pas la reponse, pour continuer ses fausses suppositions. Fausses, car elle savait parfaitement ce qu'il y avait a savoir sur cette jeune fille.

"Petite voleuse des bas-fonds c'est ca? T, t, t... C'est triste ca.. les voleurs finissent souvent au fond du cratere, si ils ne sont pas exposes en place publique..."

La femme prenait un air faussement compatissant. Ses yeux d'or rencontraient ceux de jais de Nebulis. Ces prunelles etaient si impures, c'en etait presque ecoeurant, on croirait etre en face d'un elfe. Elle se tut apres, attendant simplement les remarques de la fille. Selon son comportement.. il la tuerait, ou l'eleverait au plus haut. A elle de jouer.

[j'ai foire la fin =_= gr)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebulis
Traceuse sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 29
Rang : VOLEUSE embarquée contre son gré dans pleins d'histoire louches.
Pouvoirs : Traceuse
Espèce : Humaine de Koori
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Jeu 21 Fév 2008 - 18:35

Nebulis soutint le regard que la reine Yuu lui lançait. Il ne manquerait plus que ça, qu’elle tremble de peur devant la femme qui avait condamné une partie de Koori à vivre dans la misère jusqu’à la fin de leur vie. Sauf ceux qui se rebellaient, doucement mais surement. Elle ne voulait pas mourir, naturellement, donc elle continua de se la fermer sur les remarques désobligeantes qu’elle aurait pu dire.

« Exact. »

Elle ne répondit rien d’autre à la première phrase de la femme en face d’elle. Elle écouta le petit discours, évitant de se mettre en colère. Cela ne résoudrait rien, songea-t-elle. Elle préférait écouter la demande de la Reine.

« Petite voleuse que vous avez demandée, Majesté » articula-t-elle le plus respectueusement possible.

Elle avait vu le regard que Yuu lui avait lancé lorsqu’elle avait marmonné un vague bonjour. Elle fronça ses sourcils noirs et continua sa phrase, ne sachant pas très bien où ça la mènerait.


« Si vous vouliez m’écarteler ou me jeter dans le cratère, vous auriez demandé à des gardes de m’attraper, non ? »


Elle eut un petit sourire, songeant qu’avec un bon Trait elle les aurait tous massacrés. Enfin, s’ils n’étaient pas plus de cinq et il valait mieux qu’il n’y ait pas de renforts après, sinon elle aurait quelques problèmes de fatigues. Car la possibilité qu’elle s’évanouisse avait été probable. Son sourire s’évanouit tandis qu’elle se redressa. Elle était totalement avachie. Elle regardait toujours la personne royale en face d’elle, se demandant comment elle allait bien pouvoir continuer. Sans se faire tuer par la reine. Elle ne doutait pas qu’elle réussirait à peu près à se débarrasser de quelques gardes mais il était inconcevable qu’elle résiste à la reine après tout.

« Pourrais-je savoir pourquoi vous m’avez… demandée ? »


Elle hésita légèrement sur le dernier mot, même si elle l'avait déjà employé dans une phrase similaire juste avant. Une demande de la reine était plutôt un ordre que même elle n’avait pas ignoré. Elle pouvait toujours se servir à l’avantage des propositions que la reine lui ferait. Ou sinon elle pouvait tout faire exploser si jamais c’était un piège. Elle y avait pensé, bien sur, elle avait préparé des papiers avec le trait de l’explosion qui ne demandait qu’on l’active. Le garde ne lui avait pas pris ce papier froissé non plus. Il n’avait même pas fouillé sa bourse.
Bref, dans l’hypothèse où elle pourrait conclure un espèce de marché plus ou moins vaseux, elle essayerai de tourner cela à son avantage, même si elle doutait que la reine la laisse la manipuler. Elle était officiellement alliée avec ce Dieu déchu, Amos, non ? Enfin, d’après ce qu’elle avait entendu. Et elle entendait beaucoup de choses dans les rues. On murmurait tout bas mais on n’osait pas dire tout haut, naturellement. Koori était vraiment le dernier endroit où elle aurait aimé naître, juste après Omlid. Mais bon, c’était ainsi, elle n’allait pas pouvoir changer le cours de son destin après tout. Soit cette rencontre avec la reine allait l’arrêter purement et simplement soit elle allait encore avoir quelques temps à vivre. Elle était tout de même suspicieuse sur les raisons de la Reine pour la faire venir, alors qu’elle était visiblement parfaitement consciente du fait qu’elle était une chapardeuse. Peut-être avait-elle eu vent de ses Traits. Elle n’était pas très puissante, pourtant. Elle avait appris seule, sans maître, c’était tout à fait normal qu’elle ne se débrouille pas très bien. Elle regarda autour d’elle, curieuse, guettant une réaction quelconque des gardes, du conseiller. Elle ignorait ce qu’elle venait faire devant cette cour royale. En général elle ne prenait pas la peine d’écouter les manants des bas quartiers. C’était étrange. Elle fronça les sourcils, et redirigea ses prunelles noires vers la femme.
Elle avait semblée dégoûtée de la voir. Surtout par ses yeux. Parce que des yeux dorés, c’était normal, peut-être ? Ben voyons. Elle ne fit néanmoins aucun commentaire. Elle était habituée à être regardée comme cela. Mêmes les gardes l’avait regardée de haut. Alors qu’ils devaient être au courant de la raison de sa vie, non ? Quoi que. La reine ne partageait peut-être pas ses plans avec les membres inférieurs de la hiérarchie. Quelle histoire.

N’empêche, elle pataugeait un peu lorsqu’elle devait répondre. Elle ignorait tout bonnement comment se tenir et répondre à une Reine. La politesse était inconnue de la jeune femme. Enfin, elle disait merci, bonjour, au revoir… parfois pardon. Elle connaissait les bases, mais c’est tout. S’incliner, faire une révérence, tout ça était inutile à ses yeux, d’autant plus qu’elle ne le connaissait même pas. Mais même si elle le savait elle ne l’aurait pas fait. Inutilité.

Elle attendait donc la réponse de la Reine, la regardant dans son œil mordoré gauche car il est rare qu’on arrive à regarde les deux yeux en même temps sauf si l’on se concentrait sur l’arrête du nez.
… Ce que je viens de dire est stupide, mais bon, elle attendait.



[ Idem n_n'' ]

_________________

On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuu
Reine de Koori
avatar

Féminin
Nombre de messages : 709
Age : 26
Rang : Reine de Koori / Hippie Flower power
Pouvoirs : Signeuse
Espèce : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Lun 17 Mar 2008 - 14:24

Yuu sourit legerement lorsqu'elle continua a detailler cette fillette un peu sale, un peu degingandee. Elle n'avait pas la carrure d'une magicienne, cela se voyait parfaitement, cela dit on avait rapporte des temoignages assez poignants de gens se faisant sauvagemment tuer par cette fille. D'accord les gardes qu'elle envoyait etaient des loques, des infimes choses parees des plus belles armures pour simplement faire peur au commun des mortels de Koori. Une charogne decoree fait toujours peur a quelqu'un de normal a Koori, un garde est toujours le synonyme de mort, malgre cela on le suit lorsqu'il demande de le suivre. Les gens sont parfaitement stupides, dans les bas-quartiers, sauf quelques raclures qui semblent vouloir se hisser plus haut, comme si un defaut avait fait qu'ils sortaient du lot. Peut-etre que Nebulis faisait partie de ces gens la, un peu plus dignes de respect ue les autres. Cependant ses manieres negligees montraient que si elle etait sortie du lot, c'etait pas forcement qu'elle etait meilleure citoyenne de la ville. Elle sourit a ses paroles. Elle etait en tous les cas fort distrayante, et assez insolente. Meme face a la Reine? C'etait fort courageux, voire suicidaire. Elle ne s'en formalisa pas, trouvant cela amusant pour le moment, et lui repondit

" Cependant de temps en temps j'en sors quelques uns du lot, pour m'en occuper personnellement. C'est distrayant. Surtout leurs cris. Ils crient mieux qu'ils ne chantent, et c'est finalement dans la douleur que leur existance sert enfin a quelque chose."

Elle etait fort meprisante envers ces gens. Mais les voleurs etaient des gens qui semaient la pagaille, qui etaient des associaux et des antisociaux, ils ne respectaientpas la loi, ils ne respectait donc pas la Rine, ni le pays. Autant les eliminer. Parfois en effet, elle s'amusait a torturer quelques uns de ces voleurs. Souvent des jeunes femmes et de jeunes hommes en bonne sante. Ils sont tout pleins de reves, ils sont tout pleins de vie, ils sont resistants, leur lente agonie n'en est que plus forte, leurs cris n'en sont que plus lanscinants. La jeune femme bougea legerement la tete, faisant tinter ses boucles d'oreilles en metal finement cisele. Elle regardait toujours Nebulis. Elle etait maigre, elle semblait aigre, elle ne ressemblait pas aux canons de la beaute de Koori. La Reine repondit enfin

"Mais j'ai eu vent de vos.. exploits."

Si on pouvait dire que tuer des gardes etait un exploit. C'etait surtout un crime a rajouter a la liste des mefaits de Nebulis. Elle n'avait rien a dire pour sa defense, on etait a Koori apres tout, et la Reine etait le pouvoir, et la justice. Yuu se leva finalement. Un mouvement majestueux, etudie, sa robe ne presentant pas de plis disgracieux. Un de ses pieds joliment chausses s'avanca devant l'autre, mais elle ne marcha pas, se contentant de se premier pas. Elles se regardaient, toujours. Elle pourrait etre utile. Pourrait... Et elle etait mefiante. Sur ses gardes. Comme tous les gueux de la ville d'en bas. La souveraine continua , precisant sa pensee

"Vous avez volé, tué des gardes. Vous ne devriez pas etre fière, vous devirez meme avoir peur de se que je vous infligerais. Cependant, j'ai un marche a vous proposer..."

Elle avanca son autre pied, laissant trainer la pointe de sa chaussure sur le sol avant qu'elle ne rejoigne l'autre pied, faisant attention a ne pas rayer le sol, cela serait dommage. Yuu etait une Reine gracieuse, dans ses paroles, mais surtout dans ses gestes. Normal, la magie qu'elle utilisait etait les Signes, cette magie qui ressemble a une danse. Le corps de la soveraine etait habitue a se mouvoir avec precision et esthetique pour rendre la magie plus forte et agreable a regarder en meme temps.

"J'oublie les peches que vous avez commis, en echange, vous etes a mon service. Je n'ai plus confiance en ces nobles pretentieux. Et si vous acceptez..."

Yuu deboutonna un peu sa longue robe, et au lieu de voir son corps, on pouvait entrapercevoir une autre tenue, plus adaptee pour bouger librement en combat. Elle dit, d'un ton sucre, choisissant le tutoiement cette fois.

"Je me chargerai moi-meme d'evaluer tes capacites..."

En gros, un combat, ou la mort. Elle ne emttrait pas toutes ses forces bien entendu, juste assez pour voir si Nebulis avait plus que les bases en magie. Des traits, non? Comme ce magicien qu'elle traquait. Enfin, si elle se donnait a fond dans ce combat, Nebulis tomberait en moins de deux minutes. Elle n'etait pas la Signeuse la plus talentueuse du pays pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebulis
Traceuse sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 29
Rang : VOLEUSE embarquée contre son gré dans pleins d'histoire louches.
Pouvoirs : Traceuse
Espèce : Humaine de Koori
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Lun 14 Avr 2008 - 23:08

Nebulis regarda la reine, déconcertée.
Elle comprenait quelque chose dans ses propos. Si elle gagnait, elle était lavée de ses péchés, n’est-ce pas ? Donc, si elle perdait… elle mourrait.
Elle sourit. C’était amusant, comme défi. Enfin, elle doutait que cela en soit un vrai. Elle ne l’avait pas faite venir pour rien, elle l’avait laissé échappé. « J'oublie les peches que vous avez commis, en echange, vous etes a mon service. Je n'ai plus confiance en ces nobles pretentieux. Et si vous acceptez... » C’était clair comme de l’eau de roche. Elle avait besoin de quelqu’un d’autres que les nobles de Koori. Peut-être parce qu’elle s’imaginait pouvoir l’influencer ? Elle détestait trop Koori et sa reine pour se laisser influencer par celle-ci, songeait la jeune Traceuse. Après…

Elle observa donc la jeune Reine déboutonner sa robe et laisser entrevoir une tenue de combat. Elle déboutonna également sa cape et la laissa glisser au sol. Cela pouvait être classe, c’est vrai, mais c’était surtout très encombrant. Impossible de bouger avec ça. Elle ouvrit sa bourse d’un coup sec sur le cordon, attrapa le papier et serra le poing. Puis elle glissa son index droit sur la lame de l’unique dague qui lui restait, entaillant pour une énième fois son doigt.

Puis, avec un léger sourire quelque peu masochiste, elle s’élança, ne regardant même pas si la Reine était prête elle aussi.
Elle se savait clairement désavantagée face à la meilleure Signeuse du pays. Elle n’allait pas lui laisser le temps de se changer, il ne fallait pas trop abuser. Les gardes ne devraient pas intervenir, théoriquement. Vu qu’elle avait dit qu’elle se chargerait elle-même de vérifier son niveau. Elle arriva donc à la hauteur de la femme assez rapidement, vu qu’elles n’étaient séparées que par quelques marches. Elle avait tracé un Trait sur sa paume gauche tandis qu’elle s’approchait de la Reine. Un Trait simple, qui n’agissait pas immédiatement. Elle plaqua sa paume gauche sur l’épaule de Yuu, laissant une trace de son Trait, avant de se reculer afin d’éviter un hypothétique coup.
Elle ignorait totalement comment la Reine pouvait se battre, à vrai dire. Elle savait que les signes étaient une espèce de danse, mais elle méconnaissait tout de ces mouvements et techniques. Elle avait grandi dans les Traits, pas dans cette forme de magie. Elle se demandait si la reine allait uniquement utiliser la magie ou l’allier à des coups. Elle pensait plutôt que ça serait la première solution.
Le Trait qu’elle avait appliqué sur la Reine au tout début n’avait pas marché, visiblement. Il aurait du créer une connexion et permettre à Nebulis de sentir les attaques magiques préparées par la reine. Soit le sang avait trop séché, soit elle ne l’avait pas bien appliqué, soit elle ne maîtrisait pas encore totalement ce Trait. Mlaheuresement pour elle, c’était sans doute la troisième probabilité qui était à considérer de façon plus appuyée que les deux autres.

Elle était donc immobile depuis une bonne seconde, chose totalement stupide dans un combat. Elle attendait de voir comment la femme allait répliquer à son attaque inexistante, vu qu’elle n’avait pas fonctionné. Elle réessayera plus tard.


« Hu. »

Ce fut tout ce qu’elle eut le temps de laisser échapper avant que la Reine attaque enfin.
« Enfin », question de parler. Disons peu de temps après la première « attaque » de Nebulis.

_________


J’ai grave séché, vu que je savais pas du tout comment Yuu se bat x_x

_________________

On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuu
Reine de Koori
avatar

Féminin
Nombre de messages : 709
Age : 26
Rang : Reine de Koori / Hippie Flower power
Pouvoirs : Signeuse
Espèce : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Mer 4 Juin 2008 - 18:35

Yuu laissa tomber sa lourde robe a terre dans un mouvement plein d'elegance. Ses habitudes de Signeuses n'y etaient pas pour rien, elle avait acquis au fil des annees une sorte d'aisance et de gestuelle bien particuliere. Roulant legerement des epaules pour se les delasser un peu du pods de la cape et de la robe qu'elle portait un instant auparavant, la Reine reajusta sa tenue. Plutot legere, ce n'etait pas celle qu'elle portait lors des batailles mais plutot celle des entrainements et des duels amicaux qu'elle organisait de temps a autre contre ses generaux ou ses conseillers. Elle ne se defit pas de ses chaussures encombrantes par contre. Cela n'en serait pas la peine. Avec un sourire, elle s'avanca legerement. On pouvait tres bien dire que la Reine meprisait Nebulis. C'etait en partie le cas, comment ne pas mepriser un tant soit peu cette jeune fille des bas quartiers qui par ses actes ne semblaient que desirer la chute de la monarchie? Comment ne pas porter un regard tres critique sur ces horribles cheveux noir corbeau qui flottaient sur les epaules de son adversaire, un peu salis par la poussiere du bas peuple, et ces yeux impurs, comme noircis par le charbon. Non, elle n'etait pas convenable pour les chartes de beaute de Koori. Neanmoins, son charme etait dans son port de tete relativement elegant contrairement a son dos voute, une certaine prestence insolente et fiere qui la faisait un peu plus rayonner aux yeux de la Reine de Koori. Descendant les marches qui la separait de Nebulis, elle ne fit qu'attendre. Nebulis fit glisser egalement sa cape et sembla preparer son coup. Yuu se mit en simple position defensive, ne voulant qu'eviter si elle attaquait. Et la jeune fille s'elanca vers elle.

La premiere remarque que put se faire Yuu de son adversaire etait sa rapidite. Forcement, ayant vecu de petits forfaits dans les bas quartiers elle devait sans doute fuir les gardes lorsqu'ils devenaient trop nombreux ou qu'elle ne voulait pas attirer l'attention sur elle. Et peut-etre de cette experience avait-elle tire cette rapidite. Pas incroyable, mais.. acceptable, voire bien. Yuu evita de peu la course de la jeune fille mais Nebulis parvint a effleurer de sa paume l'epaule de la Reine. Celle-ci fit un pas sur le cote pour trouver un repit et comprit la tactique de Nebulis, cependant si le trait n'etait pas active tout de suite... ce genre d'attaques etaient inutiles. D'un petit geste du doigt, Yuu effaca une partie de la marque sur son epaule, rendant inutile le sort. Il aurait du prendre effet tout de suite, qu'elle n'aie pas le temps de comprendre ni d'agir. Nebulis la regarda, consciente d'avoir rate son coup avec le trait. La Reine lui fit un sourire et montra sa main pleine du sang de Nebulis pour lui faire comprendre comment le sort avait ete enraye. Peut-etre en prendrait-elle de la graine. Mais ce n'etait pas une tentative ininteressante. Finalement, sans montrer le moindre signe d'agressivite, Yuu prit la parole.


"Tu es interessante, meme si ton experience en pratique n'est pas encore tres elevee... Proposons quelque chose."

Yuu agrandit son sourire, devoilant ses dents parfaitement alignees qui prenaient quand meme des allures de rictus sadique, voire carnivore. Malgre son physique parfait aux yeux des Koorijins, elle n'en etait pas moins laide a l'interieur, egoiste et cruelle, comme une gangrene du coeur qu'on lui avait inflige, des annees auparavant, et qui s'etendait de plus en plus dans son ame. Mais cette blessure, personne ne la voyait. Pour tous, Yuu etait la charismatique, la grande, l'invincible reine de Koori. Elle finit par ajouter

"Je vais m'y mettre un peu plus serieusement. Si en cinq minutes, tu as survecu, tu auras a moitie gagne... Mais il te faudra aussi reussir a me toucher au moins une fois, juste une goutte de sang suffira.. si tu y arrives."

Si elle s'y mettait vraiment serieusement elle aurat aussi pu faire s'ecrouler le plafond sur Nebulis mais elle ne voulait pas abimer son chateau et puis.. Il ne fallait pas oublier qu'en dessous du plafond, il y avait aussi elle. Ca ferait un peu mal, sans doute... Autant oublier. Yuu s'avanca, a elle l'honneur cette fois ci. L'art des Traits allait etre revele a Nebulis dans sa beaute meurtriere, a la petite jeune fille d'essayer d'atteindre Yuu tout en preservant sa vie...

Le bras de Yuu se mit en mouvement. Il caressa l'air doucement, sa main effectuant de souples moulinets, lents. Comme une musique qui commencait, ne resonnant qu'aux oreilles de la Reine. Mais bientot comme une onde traversant la piece, la musique sembla prendre plus d'intensite. Lorsque le deuxieme bras de la Reine se mit en mouvement, l'air se fit un peu plus etouffant. Et en une seconde tout s'enchaina alors. Quelques rondes des bras , un geste finalement en direction de Nebulis et comme le papillon peut soulever une tempete a l'autre bout du monde, le simple geste de Yuu fit se lever un vent assez fort en direction de Nebulis. Une attaque classique et assez faible, Nebulis pouvait se mouvoir, mais si elle le faisait souffler en permanence, cela rendrait difficile son approche. D'un autre geste, elle activa un autre sort qui lanca deux fleches vers Nebulis. Connaissant son agilite, peut-etre pourrait-elle anticiper et esquiver. Ce n'etait qu'un commencement. L'art des Traits de Nebulis pouvait-lil rivaliser avec les Signes de la Reine?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebulis
Traceuse sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 29
Rang : VOLEUSE embarquée contre son gré dans pleins d'histoire louches.
Pouvoirs : Traceuse
Espèce : Humaine de Koori
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Ven 13 Juin 2008 - 23:56

Nebulis contemplait avec un dégoût très peu dissimulé le doigt de la reine souillé de son sang. Elle eut un léger sourire, néanmoins. Cette attaque n’aurait de toute façons pas marchée, elle n’avait jamais réussi à la faire, et on n’était pas dans un shônen dans lequel les héros tout à coups se surpassent alors que tout semblait perdu et renversent la vapeur. Elle commençait à se mouvoir, puis ralenti lorsqu’elle prit la parole. Elle écouta sa voix clamer que si elle arrivait à survivre plus de cinq minutes et que si elle pouvait lui infliger une blessure, elle aurait gagné.
Youpi, ça allait être facile, tiens.
Elle recommença à courir après avoir observé la reine amorcer des mouvements, comme hypnotisée par l’étrange grâce qui émanait de chacun de ses gestes légers. Elle reconnecta subitement à la réalité et calcula rapidement la quantité de sang qu’il allait lui falloir. Elle décida donc de prendre la craie qui trainait dans sa bourse, et glissa un gant à sa main gauche pour ne pas la mouiller en transpirant.
Le temps qu’elle effectue ces petites manœuvres, la souveraine des Koorijins lança un signe, puis un second.
Nebulle étouffa un juron lorsqu’elle vit qu’elle allait avoir du mal à bouger, à présent. Elle fut immédiatement stoppée dans sa course par le courant d’air violent. Avisant le corps de la reine qui continuait de bouger, elle pressentit un nouveau signe – et elle en eut la confirmation lors qu’une flèche siffla vers elle. Elle écarquilla les yeux et, se rappelant des jeux de ballon prisonniers entre enfants des bas quartiers, elle fléchit ses genoux avant de rouler maladroitement sur le côté, évitant de justesse la seconde. Malheureusement, elle lui écorcha le mollet, et un peu de sang gicla sur le côté. Elle profita instantanément de cette blessure superficielle et passa son doigt dessus, se remettant à courir, luttant contre le signe.

Elle voyait bien qu’elle n’avancerait à rien en se battant comme ça, alors elle se baissa et commença à tracer sur le sol avec ses doigts.
Elle fronça les sourcils, le bruit la déconcentrant et le courant d’air la faisant glisser. Elle se raccrochait du mieux qu’elle pouvait aux interstices entre les dalles, et acheva son symbole. Elle posa sa paume sur le sol, imprimant la trace de sang, essayant d’aller le plus vite possible afin de ne pas se faire avoir par une quelconque att…
Trop tard.
Elle sentit que l’air s’intensifiait, et qu’une nouvelle flèche passa à côté de son visage. Elle releva la tête, plissant les yeux, mais tout se brouillait. Elle fini par lever la main tandis qu’elle entendait le crissement de ses bottes sur le sol, tandis qu’on la poussait en arrière. Elle glissa à terre, son menton tapa contre le carrelage, et elle eut peur de se le casser. Mais il n’y eut pas de craquement inquiétant, elle décida donc d’activer le trait, un peu en retard. Une espèce de liane jaillit de sa main et du sol, s’enroulant autour des jambes de la signeuse, la faisant bouger suffisamment pour que le signe s’arrête.

Elle eut un léger sourire victorieux tandis qu’elle se releva et se remit à galoper vers la reine, lançant à tous hasards une dague vers elle.
Elle s’arrêta net en voyant qu’elle se défendait, et traça rapidement un signe sur le sol, se baissant, l’activant immédiatement, cette fois. Elle fit exploser une dalle près de la reine, tentant une diversion.

Décidément, ce n’était pas gagné.

_________________

On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuu
Reine de Koori
avatar

Féminin
Nombre de messages : 709
Age : 26
Rang : Reine de Koori / Hippie Flower power
Pouvoirs : Signeuse
Espèce : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Dim 22 Juin 2008 - 19:00

Yuu continuait a executer un lent mouvement de la main pour maintenir le sort de vent qu'elle venait de lancer. Elle ne s'y mettait pas a fond mais il fallait quand meme etre serieux dans sa pratique, si Nebulis parvenait a la blesser tropfacilement, sa reputation pourrait etre entachee. Mais elle savait que la petite traceuse etait capable de la blesser, si la reine continuait a ce rythme. Pour le moment, elle semblait mettre sa techique en place. Une craie, un gant. Les yeux d'or de Yuu suivirent chacun des infimes mouvements de Nebulis, les decryptant. Visiblement, l'adolescente economisait ses gestes, faisant le moins de mouvements possible pour le meme resultat. Yuu l'en felicita silencieusement. Contre le vent, trop de mouvements fatiguait vite.

Les fleches qu'elle venait de lancer ne semblerent pas intimider Nebulis qui put eviter de justesse la premiere. La deuxieme lui ecorcha la jambe et tira parfaitement rofit de la situation. Yuu sourit legerement, continuant son lent moulinet de la main pour continuer a faire tourner le vent. Elle tentait de s'avancer, cette petite Nebulis, a present. Elle tracait, s'accrochant bien aux dalles. Histoire de corser la chose, Yuu envoya une autre fleche en direction de Nebulis, juste pour lui faire un peu peur, cette fleche ne fit que siffler aux oreilles de la jeune fille sans la toucher

Yuu vit que cela avait destabilise Nebulis qui tomba, manquant de se deboiter la machoire, ce qui fit sourire legeremnet la reine. Elle etait encore maladroite, la pauvre petite Traceuse ecarlate. Mais elle se reprit finalement et apres maintes peripeties activa son trait. Une liane jaillit de la main de Nebulis pour la prendre a la main. Yuu trebucha mais prenant la liane entre ses mains, la dechira. Ce n'etait pas solide mais ca avait eu le merite de lui avoir fait cesser le sort qu'elle lancait depuis tout a l'heure. Yuu se dit que serieusement, la petite avait du potentiel.. mais encore partiellement inexploite, elle n'avait pas eu de vrai maitre, il faudrait lui en assigner un, si elle acceptait d'apprendre.

Mais treve de pensees parasites, il fallait se concentrer. Nebulis lanca une dague vers la Reine. Celle-ci decala juste le visage et monta un peu le bras. Refermant sa main au bon moment, elle se trouva avec le pommeau de la dague en main, qu'elle fit tourner a la maniere d'un baton de majorette avant de la lancer a toute vitesse vers Nebulis. Avant qu'elle ne l'aie atteinte, Nebulis fit exploser une dalle tout pres d'elle. Yuu fit un petit bond de cote, de justesse avant qu'elle ne soit aveuglee completement. Toussant legerement, elle fit un bond apres avoir pris trois pas d'elan. Elle tournoya dans les airs avant d'atterrir.. non pas derriere Nebulis, mais juste devant, avec une lame ciselee, ondulee, qu'elle appliqua contre la gorge de la petite. Mais avant qu'elle n'appuye et lui tranche le cou, allait-elle tenter quelque chose?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebulis
Traceuse sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 29
Rang : VOLEUSE embarquée contre son gré dans pleins d'histoire louches.
Pouvoirs : Traceuse
Espèce : Humaine de Koori
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Dim 22 Juin 2008 - 23:22

Trois pas d’élan, un tournoiement dans les airs… Grâce d’un aigle lancé à toute vitesse, fendant l’air vers sa proie. Sifflement dans les airs, bruit léger d’un corps se réceptionnant sur les dalles du palais.
Et un couteau sur sa gorge.
Elle eut un sourire. Ce coup, elle l’avait vu venir. Dès qu’elle avait entamé le premier pas, elle avait compris. Elle avait réussi à éviter sa propre et unique dague qu’on lui avait laissée, et ne chercha même pas à l’attraper au vol, se savant pertinemment incapable de ce que la reine avait fait. Nebulis tenta un trait similaire à celui de la liane afin de ralentir la reine pour qu’elle puisse aller chercher sa dague, mais c’était trop tard.
Les doigts ensanglantés, elle contemplait la Reine, un sourire étirant tout de même ses lèvres, tandis qu’elle sentait La Mort qui l’appelait faiblement. Ce n’était pas la première fois qu’elle pensait que son heure était venue dans ce combat. Mais à chaque fois, elle se disait que si elle y pensait déjà, le combat allait mal finir pour elle. Après tout, que préférait-elle ? Mourir ou servir cette atroce Yuu ? Elle préférait largement rejoindre les centaines de Koorijins qui avaient été tués par cette femme, mais elle pouvait encore avoir de l’utilité dans la guerre qu’elle avait vue se profiler à travers les lignes de livres volés.
Oui, elle était convaincue qu’elle pouvait encore faire quelque chose.

Sinon ça, quelle était la raison de sa présence dans ce palais, de ce combat insensé entre deux femmes issues des mêmes quartiers ?

Elle n’avait pas encore perdu, songeait elle, il y avait forcément un moyen pour gagner du temps… La lame, elle n’avait pas le temps d’appliquer un trait pour qu’elle fonde. Au moindre mouvement, elle se faisait embrocher.
Elle essayait de retenir le regard de la Reine dans le sien, tandis que ses mains traçaient. La gauche dans la paume de la droite.
Les courants d’air lui avaient fait perdre son gant, alors elle avait pu profiter de ses blessures pour utiliser le sang.
Elle senti la reine s’impatienter, la lame s’appuyer un peu plus fort contre son cou, et elle activa le trait.
Inachevé lorsqu’elle l’avait attaquée, la liane jaillit de sa main droite et s’enroula autour de celle de la reine, tandis que Nebulis profita du fait qu’elle soit immobilisée pour tordre les doigts de la reine et récupérer le couteau.
Elle recula en un bond en quelques pas, mettant le plus de distance possible entre elle et la signeuse. Elle craignait ses sorts rapprochés comme ceux à distance. Elle ramassa la dague, et repris une autre craie dans sa bourse, tandis qu’elle allait le plus vite qu’elle le pouvait.
Elle n’eut pas le temps d’entamer un seul trait que la reine contre-attaquait déjà.

Décidément, avec un mince filet de sang qui coulait le long de sa gorge et une entaille à la jambe qui commençait à se manifester violemment, elle n’était pas prête de gagner.
Et ce fut avec cette conviction qu’elle regardait la reine se mouvoir, et qu’elle se mit en garde afin de parer au maximum l’attaque qui allait survenir.
Inutilement.


_________________

On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuu
Reine de Koori
avatar

Féminin
Nombre de messages : 709
Age : 26
Rang : Reine de Koori / Hippie Flower power
Pouvoirs : Signeuse
Espèce : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Lun 23 Juin 2008 - 15:31

Visiblement, Nebulis savait a quoi s'attendre de ces attaques. La femme aux cheveux blonds se felicitait de l'avoir choisie parmi tous ces criminels. La plupart n'etaient que des petits voleurs occasionnels, assez innoffensifs et dont elle oubliait les mefaits jusqu'a un certain point, si ils n'etaient pas pris la main dans le sac. Elle, c'etait une meurtriere, une criminelle de haut niveau. Pourquoi l'avoir choisie au lieu de la tuer directement? Parce qu'on rencontrait peu de gens de sa trempe, elle voulait voir son visage, son regard autrement que sur un portrait dresse par des temoins des mefaits qu'elle avait commis. Elle n'avait pas ete decue. Ce regard determine, non pas a servir une cause quelconque mais seulement sa propre vie la fascinait, peu de gens etaient si francs avec eux-memes. Peut-etre qu'elle-meme n'etait pas aussi franche qu'elle l'aurait souhaite. En tous cas, cette fille issue des memes quartiers qu'elle etait.. tres interessante. Il lui fallait continuer le combat pour s'assurer de ses facultes. Ensuite, bien malgre la petite Nebulis, elle l'utiliserait et ce pour voir jusqu'ou la traceuse pouvait bien la suivre.

Yuu avait applique la lame froide contre la gorge chaude de Nebulis. Si elle ne reagissait pas rapidement, Yuu serait capable de lui trancher la gorge. Si elle n'etait pas capable de survivre a ce test, il n'etait pas tres interessant de la garder. Si elle reussissait, elle avait quelques aptitudes a explorer... La Reine garda deux ou trois secondes la lame ainsi collee a l'epiderme de la traceuse avant de l'enfoncer davantage, faisant perler du sang. Au moindre mouvement, Nebulis pouvait se blesser, au moindre mouvement, Yuu serait assez attentive pour ne pas la laisser fuir si facilement. Nebulis, le visage tout pres du sien, soutenait son regard percant. Les yeux d'or de la reine avaient fait flancher plus d'un homme, qu'ils soient utilises pour seduire ou pour detruire.

Elle ressentit la pulsation de la magie, ce faible battement qui ressemblait a celui du coeur, dans l'ame des magiciens. Elle tracait. Yuu se preparait deja, appuyant sur la gorge de Nebulis. Celle-ci activa le sort qui etait le meme qu'elle avait utilise juste auparavant. Yuu se dit qu'elle n'avait pas du apprendre un grand eventail de sorts, alors qu'elle perdait des mains le couteau. La Reine regarda sans se mouvoir la jeune fille s'eloigner le plus possible d'elle. Elle ne fit que degainer son epee, lever son autre main main, sans que rien ne se passe de special. Deja plus de trois minutes, elle avait bien survecu mais n'avait toujours pas blesse la reine. Les espoirs de la femme seraient-ils vains? Yuu avait toujours le bras en l'air, et finalement donna un coup dans le vide avec sa main libre. Nebulis sentit a ses pieds un toucher desagreable. En baissant le regard, elle pouvait voir l'ombre allongee de Yuu toucher son pied, sans simplement passer dessus comme une ombre devait le faire. Finalement, apres aovir gentiment prevenu ou le combat se passerait au lieu de l'attaquer en traitre comme elle l'aurait fait, elle donna un coup, de son epee, so;n ombre au sol pouvant tres bien couper la jambe de Nebulis si elle ne se defendait pas. Le combat avait lieu sur deux fronts a present. La Reine preferait corser les choses. Autant la faire mourir avant les 5 minutes alors, si elle n'etait pas capable de la blesser... Mais si elle reussissait, Nebulis n'en serait que plus interessante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebulis
Traceuse sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 29
Rang : VOLEUSE embarquée contre son gré dans pleins d'histoire louches.
Pouvoirs : Traceuse
Espèce : Humaine de Koori
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Lun 23 Juin 2008 - 19:43

Nebulis était mal.
Elle commençait à s’essouffler. Depuis le début elle n’avait utilisé que des traits mineurs afin d’économiser au maximum son énergie, et la fatigue commençait à se faire ressentir. Mais bienheureusement ce n’était que la fatigue due aux mouvements et pas aux sorts, pour le moment. Elle cligna des yeux plusieurs fois à la suite, et songea qu’il était tant qu’elle passe à sa spécialité, les Traits d’explosion.
Durant cette seconde de réflexion, l’ombre avait eut le temps de s’allonger vers elle et de s’enrouler autour de sa cheville. Elle grimaça et en quelques gestes précis, en se baissant et formant un arc avec son corps, elle traça, et fit exploser la dalle sous l’ombre, qui se rétracta.
Elle évita de justesse l’épée qui s’abattait sur elle, et songea tandis que la forme sombre s’approchait de plus en plus, elle réfléchissait tout en reculant vivement.
Si elle s’éloignait trop, elle serait à la merci de la Reine et ne pourrait la blesser. Et c’est avec cette idée qu’elle traça de nouveau dans sa propre paume, tandis qu’elle s’élançait de nouveau vers Yuu après un court arrêt.
Donc, en théorie, si elle voulait combattre l’ombre, elle devait logiquement l’attaquer par son point faible, c'est-à-dire la lumière.
Elle se fit happer le pied avant d’avoir eu le temps de l’activer, et roula à terre, juste devant Yuu. Elle activa immédiatement son sort de lumière afin que Yuu ne puisse pas la viser, formant une boule de lumière intense qu’elle s’empêchait de regarder entre ses mains en coupe. Elle projeta la boule vers Yuu, en hauteur, et sentit tout à coup une douleur aiguë dans son bras. Yuu avait réussi à la toucher, visiblement, avec la pointe de l’épée, avant qu’elle n’active le trait. Elle roula sur le côté, grimaçant de douleur, et s’arrêta quelques secondes pour reprendre son souffle.

Elle grogna, et tandis qu’elle se rendait compte que la boule qu’elle avait lancée n’allait vraisemblablement pas durer longtemps vu son épuisement, elle se mit à courir, à moitié en rampant tant elle était courbée, avant de glisser de nouveau devant Yuu, persuadée qu’elle était aveuglée, et elle planta ses ongles dans la cheville de la Reine.
Une goutte de sang perla.

Avec un soupir de satisfaction, elle se laissa tomber, épuisée, aux pieds de la femme qu’elle haïssait.

Les Traits activés s’arrêtèrent tous en même temps, et elle jeta un coup d’œil vers sa dague, un peu plus loin, lâchée lorsque l’ombre l’avait capturée. Elle ne savait pas si Yuu en avait fini avec elle, mais elle ne pouvait plus utiliser de traits et était trop fatiguée pour se battre.

La respiration haletante, sa poitrine se soulevant avec des mouvements saccadés, elle se redressa doucement, pour tomber nez à nez avec Yuu.


« J’ai gagné » fit-elle avec un sourire insolent, bien qu’elle n’en mène pas large.

_________________

On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuu
Reine de Koori
avatar

Féminin
Nombre de messages : 709
Age : 26
Rang : Reine de Koori / Hippie Flower power
Pouvoirs : Signeuse
Espèce : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Lun 23 Juin 2008 - 22:17

Yuu avait fait tomber l'epee sur Nebulis, si elle n'evitait pas, son compte etait bon. En tous cas, elle ne manquait pas de ressources, la jeune fille. Elle avait ete jusqu'a faire exploser la dalle en dessous de l'ombre pour la faire vaciller. L'epee fut evitee avec une relative facilite par la jeune traceuse. Quant a Yuu, elle continuait d'activer ses sorts, en se mouvant gracieusement, effectuant les mouvements que l'ombre devait effectuer en les mimant avec sa main et son bras. Tous ces sorts exigeaient un code tres precis des mouvements, tout geste devait etre mesure au millimetre pres, ce qui faisait qu'en combat rapproche, avec une epee en main, elle devenait infaillible, presque inesquivalbe. Une dague etait plus dure a manier d'apres elle, qui n'en avait pas specialement l'habitude. Nebulis etait souple, en tous cas. On voyait bien la marque de osn enfance passee dans les bas quartiers... A echapper aux gardes. Pauvres gardes, il n'etaient rien que des potiches inutiles que l'on envoyait faire peur aux habitants.

Nebulis fut blessee, une nouvelle fois. Yuu crut un petit instant que la lutte etait terminee et qu'elle avait eu tort de croire en la jeune traceuse mais celle-ci activa un sort auquel elle ne s'attendait pas specialement. C'etait un sort d'assez haut vol. Enfin, a cette intensite, oui, car tout le monde savait faire une petite lueur. Ce fut un petit soleil qui inonda la salle, pas assez pour aveugler la Reine mais assez pour dissiper son ombre. Intelligent.

Nebulis se jeta a ses pieds comme dans ne complainte desespereee, elle rampait vers la victoire qui lui tendait les bras. La Reine aurait pu tracher le bras de Nebulis, elle lui donna sa chance. Ses ongles etaient plantes en sa peau. Elle avait gagne. Elle n'avait aucun interet a la tuer a present. Degageant son pied des serres de Nebulis, elle fixa ses yeux. En ce regard etait toujours presente la flamme de la volonte de survivre. Etonnante, cette enfant. Yuu lui sourit gentiment et lui prit la main pour l'aider a se relever. Arrivees face a face, elles se fixerent un moment. Nebulis etait en mauvais etat. Yuu avait les cheveux un peu moins bien coiffes qu'avant et a sa cheville avait perle quelques gouttes de sang qui ne coulerent pas le long de son pied. Elle repondit enfin a la traceuse


"Tu as gagne"

Elle lui souriait, semblait tellement chaleureuse en apparence, son petit visage de poupee de porcelaine, ses grands yeux d'or, ses cheveux d'ivoire la faisaient ressembler a une petite fille. Elle n'etait pas si grande non plus, a peu pres de la meme taille que la traceuse. Elle dit finalement

"Tu es officiellement engage... Mais tu as du remarquer tes lacunes. Je t'assignerai a un professeur.. si tu veux devenir plus forte que tu ne l'es actuellement."

Elle courait a l'abattoir si elle allait au combat ainsi. A moins qu'elle aie beaucoup de chance ou tombe sur des lutins ou autres etres faciles a battre. Mais ces assassins.. Ou Hideki... Hideki...Ses levres se serrerent legerement, mais il fallait l'o/ublier. Elle le tuerait de ses propres mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebulis
Traceuse sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 29
Rang : VOLEUSE embarquée contre son gré dans pleins d'histoire louches.
Pouvoirs : Traceuse
Espèce : Humaine de Koori
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Lun 23 Juin 2008 - 23:22

Elle la félicita.
Elle l’aida à se relever.
Et elle se trompait. Ce n’était pas uniquement une soif des survivre qui consumait les pupilles brunes de la jeune fille, mais aussi une envie de réussir à renverser la Reine. Une utopie qui la berçait doucement, la guidant dans ses pas, afin de devenir meilleure encore qu’elle. Et si elle y arrivait, elle serait arrivée au bout d’un long chemin et pourrait alors se consacrer à remettre un peu d’ordre dans Aoshiro, comme en abolissant la peine de mort, par exemple.
Mais ceci n’était pour l’instant que des chimères et elle en était parfaitement consciente. A vouloir trop, elle n’aurait rien, alors elle demandait les choses petit à petit.
Elle lui proposa un maître. Ou plutôt un professeur, pour qu’il la fasse devenir encore plus forte. Elle se garda quelques secondes de réflexions. C’était tout pesé ; soit elle restait inexpérimentée soit elle avait des moyens d’apprendre tous frais payés La question ne se posait même pas.


« Ça marche. »

Elle se retourna et alla chercher sa dague, afin de la replacer à sa ceinture, puis d’aller récupérer son gant noir laissé à l’abandon quelques mètres avant les escaliers qui menaient au trône. Elle soupira, et remit sa cape, ramassant son sac laissé quasiment à l’abandon après les rafales et y replaça le gant. Elle l’enfila en bandouilière, et se retourna vers la reine.


« A quoi vais-je... ‘‘servir’’ ? Précisément. »

Elle observa les réactions corporelles de la jeune femme, espérant y trouver une réponse dissimulée. Mais elle était sans doute tellement habituée à se mouvoir avec une précision, atrocement impossible pour la Traceuse qui faisait souvent de l’à peu près, qu’elle ne devait pas commettre de telles erreurs que de laisser une simple jeune fille lire dans ses mouvements. Elle pinçait les lèvres, attendant la réponse.

A quoi pouvait-elle bien servir. Elle était une simple traceuse sans grande expérience, qui n’arrivait pas à effectuer des Trais compliqués sans s’évanouir, qui avait souvent des lacunes en combat rapproché et qui ne réfléchissait pas toujours à ses actes. Peut-être à être envoyée à la guerre… Mais elle doutait que la souveraine prenne un soin aussi particulier pour la sélectionner et la tester pour être bêtement conduite à la mort sans prouver une utilité quelconque. Elle n’avait jamais désiré faire partie intégrante de la guerre, mais si on la jetait dedans, elle ne serait pas trop déstabilisée… La guerre durait depuis longtemps à Koori. Pas la guerre comme on l’entendait, mais plutôt la guerre mentale, qui s’effectuait pas influences des hauts placés sur les bas étages de la hiérarchie. Elle avait entendu parler de cet Hideki, effectivement, et ferait tout pour le revoir. Non seulement parce qu’il était un traceur de haut niveau mais aussi parce qu’il était un des seuls Koorijins à avoir réussi à se détacher de l’emprise de la Reine.


« Je serai payée, n’est-ce pas ? »
fit-elle avec une pointe d’ironie dans la voix.

_________________

On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuu
Reine de Koori
avatar

Féminin
Nombre de messages : 709
Age : 26
Rang : Reine de Koori / Hippie Flower power
Pouvoirs : Signeuse
Espèce : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Ven 17 Oct 2008 - 8:56

Yuu sourit legerement. Elle n'avait bien entendu aucun doute vis a vis du fait que la jeune Nebulis ne la suivrait pas comme un petit chien obeissant. C'etait un petit chat rebelle qui griffe et crache. Tant mieux. Elle aimait mieux jouer a ce genre de jeu. Sauf qu'elle, c'etait le tigre. Et elle la mangerait, si elle ne faisait pas exactement ce qu'elle disait, si elle ne souriait pas pour elle, si elle ne pliait pas sous le poids de ses ordres. Elle avait envie de la voir se plier, se tordre, la voir grimacer a chaque commande sans possibilite de fuir, la detruire, lentement, l'effriter pour que du matou mutin il ne reste qu'un chaton desarme. Bien entendu, Nebulis accepta le professeur. Qui eut refuse pareille offre, un imbecile ! Pouvoir etudier au palais, avec les meilleurs maitres magiciens... Surveillee, guettee, epiee, observee... Qui ne trouverait pas cela parfaitement merveilleux, me direz-vous ?

Nebulis recupera sa dague que la Reine avait envoye voler a quelques metres de la, puis ses gants. La jeune fille, meme inexperimentee, etait relativement adroite et debrouillarde. Ainsi preparee, elle semblait deja plus presentable, meme si ses cheveux emmeles et ses petits blessures lui donnait un air de sauvageonne. Elle lui demanda a quoi elle allait servir. Les levres acidulees de la reine formerent un delicieux sourire.


" Hm... Toi si miserable et habituee a etre versatile me sera sans doute d'une grande utilite... Tu m'indiqueras la cachette des rebelles dont tous parlent, dirigee par cet elfe dont on est incapable de me dresser un portrait correct, apres t'etre... infiltree dans leurs rangs..."

Elle lui demanda si elle serait payee. Ah. Ah... La reine s'approchait lentement de Nebulis, le bruit de ses chaussures a talons resonnant a travers la salle du trone. Arrivee tres proche de la jeune fille, elle lui attrapa le bras pour l'attirer vers elle et appliqua son autre main sur la nuque de la jeune fille. Ce geste n'etait nullement affectueux et la femme etait assez brutale dans sa gestuelle calculee. Sur la nuque de Nebulis, elle promena son doigt, appuyant assez fort puis a la fin de son dessin, enfonca ses ongles dans le cou de Nebulis avant de la relacher. Yuu gardait son petit sourire gentil lorsqu'elle expliqua

"J'ai place un sort. De securite."

Elle ne s'expliqua pas sur la nature de celui-ci mais elle savait qu'ayant mis un sceau, il ne pourrait etre desactive que par elle-meme. Le sort ne reconnaitra que l'aura magique de la Reine et ne s'ouvrirait que par son consentement. Peu etaient capables d'user de tels sorts dans son entourage.

" Tu seras payee en battements de coeur que tu auras le droit de ressentir en ta poitrine."

Yuu se detourna et tira une sonnette. Elle s'assit de nouveau sur son trone d'un air legerement las. Cette fille, loin d'etre un canon de beaute, pourrait au moins etre plus facilement acceptee qu'une blonde aux yeux bleus. La Reine soupira en attendant que l'on apporte ce qu'elle avait demande. Avant l'entreveue, elle avait demande a ce que l'on prepare une certaine chose.

Les portes s'ouvrirent. Un homme d'un certain age entra encadre de deux gardes. Les cheveux et la barbe blancs, un foulard noue autour de la tete, il semblait avancer sous la seule contrainte. Son oeil vif et sa demarche fiere malgre l'humiliation, il fixait la reine avec haine. Il pencha legerement la tete envers Nebulis en signe d'un relatif respect, refusant visiblement celui-ci a la Reine qui s'en amusa. Elle ne put qu'en rire. Un homme qu'elle avait reussi a capturer vers Amsya mais qui n'a jamais voulu dire ou il etait passe... Un homme qui avait connu l'ancien roi, un homme qui avait enseigne a... son cher ami... Yuu prit la parole


"Je vous presente votre professeur. Voici Mizuhiro Hatsuyuki. Monsieur je vous presente votre nouvelle eleve, Nebulis. Je suis sure qu'elle sera entre de bonnes mains... n'est ce pas? Votre dernier eleve fut un peu turbulent mais je suis sur que cette jeune fille sera plus docile."

Un sourire carnassier a l'egard du vieil homme. Yuu se leva, passa pres de Nebulis, l'effleurant, sachant que ce contact revulsait la jeune fille. Elle travers la salle avant de dire en emettant un rire cristallin

"Je vous la laisse a vos bons soins. Je vous demanderai tous les deux dans une semaine ou deux..."

Sur ce, elle se retira. Les gardes n'etaient bien entendu pas de pitoyables concierges en armure comme ceux de la ville et.... elle n'avait plus interet a faire de betises. Elle sera controlee, veillee, suivie. Quant a lui... Il n'etait pas non plus libre, epie egalement. Tous leurs gestes et leurs paroles etaient guettes. Aucune liberte. Seulement des entraves, des obstacles inextricables qui divertissait la reine. Nebulis, petite traceuse sans interet bousculee d'un seul coup dans les plus importantes affaires d'espionnage au service d'une Reine qu'elle detestait. Hatsuyuki, grand professeur de magie rebelle qu'elle avait recupere il y a peu, professeur il y a longtemps d'un petit garcon nomme Hideki Miyena.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebulis
Traceuse sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 29
Rang : VOLEUSE embarquée contre son gré dans pleins d'histoire louches.
Pouvoirs : Traceuse
Espèce : Humaine de Koori
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Ven 17 Oct 2008 - 19:16

Haha. Dommage.
Game Over, Nebulis.

Elle cligna des yeux, une fois, deux fois. Naïvement.
Ha, ha… ha bon ? Quelle jolie tâche elle venait de lui confier. Serrant les dents, elle se dit qu’elle n’aurait pas trouvé meilleure mission pour la déchirer elle-même. Trahir. Trahir les siens, les rebelles, ceux qui se battaient pour exterminer l’emprise de Yuu, l’emprise d’Amos, bref, tout ce que les gens qualifiaient « le mal ». Elle préféra ne pas demander ce qu’elle ferait une fois qu’elle aurait donné l’emplacement de la cachette, imaginant toute seule les douches de sang qu’elle pourrait prendre dans chacun des scénarii.
Elle entendit la reine se rapprocher avant de la voir. Le temps qu’elle réagisse, elle la tenait déjà fermement par le bras. Mince, songea-t-elle, tandis que les ongles de la femme s’enfonçaient dans sa nuque.

« Aïe ! » marmonna-t-elle très bas, ne voulant pas qu’elle l’entende.

Elle se sentit étrange l’espace d’un souffle, puis tourna la tête vers « sa » reine.
Un sort de sécurité.
Mon œil, ouais. Elle eut une grimace, montrant clairement ses doutes quant à la « sécurité » qui lui apporterait ce sceau. Quoi que, si, un sort qui permettrait à Yuu de s’assurer qu’elle ne trahirait pas, plutôt.


« Ah, et il consiste en quoi ? » persifla-t-elle, attendant tout de même une réponse.

Qui n’arriva pas.
Elle aurait bien aimé sauter à la gorge de cette insolente reine – mais où était l’insolence, vu que c’était elle la plus haute, la plus puissance qu’on puisse trouver dans le pays ?

Sonnette.
Les portes qui s’ouvrent.
Et un homme d’un certain âge, encadré par deux armoires à glaces qu’elle aimerait bien faire exploser. Yuu qui lui présentait son nouveau professeur, Nebulis, la tête embrumée, qui n’écoutait qu’à moitié…
Elle prit congé, la frôlant. Elle se retint de lui faire subir son désir précédemment songé, et avisa l’homme. Mizuhiro Hatsuyuki. Qu’avait elle voulu dire en parlant d’un « dernier élève turbulent » ? Les traceurs était rare… aussi n’en connaissait-elle qu’un. Un seul Koorijin. Se pourrait-il ? La coïncidence pousserait-elle jusque là ?

«... Bonjour » fit-elle, inclinant légèrement la tête.

Montrant infiniment plus de respect à cet homme visiblement ici sous la contrainte qu’à cette femme.
Mais.
IL était un rebelle. Et Il était la personne qu’elle voulait absolument voir, de part sa trahison envers Yuu et pour ses capacités de traceurs. Mais, si comme elle le pensait, elle allait devoir surveiller sa langue vis-à-vis du « sort de sécurité »… elle allait devoir se faire passer pour elle-même, sans dire sa condition.
Non, il devait exister un moyen, rêva-t-elle. Et ce moyen, elle le trouverait, se promit elle naïvement, regardant son maître sans le quitter des yeux.


« Je m’appelle Nebulis, comme vous l’a dit notre adorable Reine. Et j’ai déjà changé de nom. »

Elle ne comptait d’ailleurs pas le lui révéler. Yuu ne devait pas le connaître, peut-être ? Elle ne lui donnerait aucun moyen de le savoir. Elle contrôla même soigneusement ses pensées, au cas où. Songeant seulement à « mon nom ». Et non pas au nom lui-même.
Il valait mieux être entièrement paranoïaque que trop confiante, c’était bien ce que Yuu venait de lui démontrer, non ?

Car elle était entièrement, et de son plein gré, piégée.


« Je me débrouille un peu en traits d’explosion »
précisa-t-elle.

Il fallait au maximum qu’elle coopère, et ce rapidement. Ils n’avaient plus qu’une semaine, deux maximum. Enfin. Elle était certaine que les gardes rapporteraient soigneusement toutes leurs séances à cette…

Hm. Ne pensons pas des insultes non plus. Elle pourrait avoir envie de lui baisser son salaire, ce qui serait très fâcheux.

_________________

On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mort

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 1008
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Sam 18 Oct 2008 - 8:32



--


Il s'etait fait pieger. Miserablement. Il s'etait fait pieger et le pire etait que c'etait par Yuu. Par pure betise. Parti en foret recolter discretement quelques simples, il en avait oublie la garde de nuit qi l'avait poursuivi longtemps, il allait finir le sort de disparition quand l'un des soldats l'assoma. C'en fut fini de lui et de sa dignite. A croire que le destin se jouait de lui, quand meme ! Il ne faisait que de son mieux et depuis qu'il avait recueilli l'enfant de la prison, il ne lui etait arrive que des ennuis, sitot sorti de sa vie miserable dans le cratere il fallait qu'on l'entraine a Nascarian, puis sur un bateau, puis il s'etait fait entraine ici. Retour a la case depart. Ou plutot... allez a la case prison, sans rien toucher en recompense.

Allons bon.

On l'avait fait dormir dans ses appartements dans les hauts-quartiers, on l'avait bien nourri, on etait au petits soins avec lui qui n'etait arrive que depuis deux jours. Trop de soins, trop c'etait trop. On lui cherchait une occupation et on venait de lui expliquer en quoi cela consisterait. On l'avait convoque au chateau et il etait sorti de son habitation bien entoure de gardes de l'armee des magiciens et a present il attendait, attendait. Attendait quoi?Derriere la porte de la salle du trone, l'un des gardes, raide comme un piquet, daigna lui expliquer de quoi il retournait.


" La Reine a trouve une personne susceptible de lui etre utile. Si celle-ci arrive a convaincre sa Majeste, vous serez assigne a cette personne en tant que professeur.

-Ah."

Un nouveau jouet de la Reine. Bougre, le pauvre. A moins que cela ne soit qu'un chien avide de puissance et de reconnaissable. Un pauvre toutou bien dompte comme ce garde, comme tous les autres. Mizuhiro se renfrogna, peu rassure quant a la tache qu'on voulait lui confier... Si seulement, si seulement... Vite, quelqu'un pour le recuperer, un espion, un Zafara, un assassin, ou meme Hideki lui-meme qu'en savait-il, il pourrait peut-etre avoir pris pitie du pauvre homme qu'il etait. Seulement personne ne savait ou il avait echoue. Qui aurait imagine qu'il serait la, face a la porte du trone de la Reine de Glace, a attendre un eleve dont la psychologie serait encore a determiner et qu'il craignait un peu...

Le vieil homme toussota. Le froid, le palais. Dire qu'il etait bienvenu ici auparavant, il etait meme l'un des principaux professeurs de magie. Ahah, pas de chance. Tout c'etait renverse et les gardes le regardaient comme un moins que rien alors qu'il possedait la connaissance de les aneantir en dix secondes. Si seulement son corps etait plus fort, le demon de la vieillesse est presque fatal pour les kmagiciens qui puisent dans leur force vitale pour activer leurs sorts. Il devait mesurer ses mouvements a tous moments et a quoi servirait un massacre de gardes a part a le coincer d'autant plus...

Une petite clochette resonna dans le couloir. Cela devait etre le signal pour entrer car les gardes l'empoignerent tout de suite avec un manque de savoir-vivre evident et le trainerent dans la salle du trone. La Reine. Encore. Sa voix mielleuse et son sourire le revulsait. Ou etait donc la petite fille qu'il avait connu, la si jolie petite fille qui aurait pu devenir une bonne reine? Le vieil homme l'ecouta en detaillant la jeuen fille qu'on lui assignerait. Cette fille avait un air des plus negliges, particulierement mal tenue et dans des vetements qui laissaient a desirer, elle semblait issue des bas quartiers plutot que d'un famille noble comme il etait usage. Cela stimula sa surprise, il haussa le sourcil en avisant ses cheveux d'ebene et ses yeux de jais. Elle etait le dernier type de personne a laquelle il s'attendait, fallait-il avouer...

Enfin, la Reine fit des presentations rapides, insinuant ses epines et ses crochets dans ses paroles habilement tournees. Dernier eleve turbulant, hein? Ouais... On pouvait dire comme cela. Elle partit, les laissant seuls. Ce fut la fille qui contre toute politesse, ce qui lui importait en realite assez peu, prit la parole. Nebulis. Joli nom. Nebulis, nebuleuse, nebulosité, son nom lui meme etait evanescent. Cela ne semblait pas d'ici, mais ses origines sans doute assez basses devaient l'expliquer. Elle avait deja change de nom. Elle utilisait des traits. D'explosion. Il soupira


"Ah, les traceurs, ils ne m'apportent que des ennuis."

Il releva legerement la tete en souriant

"C'est bien cela qui donne un peu de piquant."

Le magicien se retourna vers les gardes en souriant et dit a Nebulis

"Bon allons discuter dans un endroit plus calme."

Les gardes semblerent contre cette decision et ils se consulterent du regard pour savoir exactement ce qu'il devaient faire d'eux. Hatsuyuki frappa violemment le sol carrele du plat de la main. L'un des gardes s'ecroula, ses jambes dans une drole de position. Il avait repercute et amplifie le choc sur les membres inferieurs du gardes qui se les etait retrouves disloques. Ne pas tuer, apres tout. L'autre vocifera en prenant son epee.

"On ne vous demande pas vraiment votre avis. Ne vous inquietez pas Nebulis, si Yuu nous a laisse avec eux ici sans nous faire reconduire c'est que l'on peut en faire ce que nous voulons. Ce n'est pas comme si elle s'en souciait. Occupez vous de l'autre, nous verrons bien vos capacites."

Sur ce il s'eloigna. Le garde voulut l'agresser mais il ne ferait rien, c'etait a Nebulis de jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebulis
Traceuse sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 29
Rang : VOLEUSE embarquée contre son gré dans pleins d'histoire louches.
Pouvoirs : Traceuse
Espèce : Humaine de Koori
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Sam 18 Oct 2008 - 13:15

Ah, les traceurs, ils ne m'apportent que des ennuis…
Elle fronça les sourcils. Son imagination se mettait de nouveau à fonctionner. Elle repensait à lui. Peut-être, peut-être… Elle garda la question dans un coin de son esprit, et écouta la suite. Sourire.
BOUM.

Elle glissa son pied en avant pour ne pas tomber par la secousse moindre comparée à celle qu’avaient ressentie les gardes, et elle vit avec un frisson de dégoût les membres disloqués. Un cri, et un autre leur fonçait dessus. Avec calme, son nouveau maître débita une nouvelle tirade, et Nebulis en sourit. Un sourit un peu effrayant, joyeux.
Elle se baissa, appliqua sa main contre sa jambe dont la blessure saignait encore un peu, plongeant son autre dans la besace, récupérant la craie.

Elle se redressa droitement, et avisant le garde. Plus que six ou sept secondes avant le choc estimait-elle. Peu de temps pour réfléchir. Quels traits ? Elle ne réfléchit pas bien longtemps, et traça à l’intérieur même de sa paume un trait.
Lorsqu’il arriva suffisamment près, elle l’activa. Aussitôt des lianes, car effectivement, elle avait un éventail de sort assez peu développé, qui s’enroulèrent autour du garde. Elle tendit la main avec sa craie, et traça rapidement, avant de s’éloigner. Un… Deux… Elle rétracta les lianes dans sa main. Trois.
Boum.

Elle les relança, secouant un peu le garde. Soit mort soit évanoui, et dans tous les cas ils pouvaient partir.
Elle se retourna et suivit l’homme, un sourire aux lèvres. Elle s’arrêta néanmoins lorsqu’ils sortirent dans le couloir, avant de reprendre. Elle se mordit ce rictus, se retenant de tout saccager rien que pour le plaisir. Mais là aussi son salaire en serait considérablement baissé – ou plutôt elle serait virée. Ce qui, ça aussi, serait fâcheux. Elle le suivait donc en silence dans les couloirs, croisant des servantes ou des gardes mais qui ne réagissaient pas le moins du monde. Elle eut un petit sourire moqueur. Elle fut surprise lorsqu’ils sortirent du palais aussi simplement que s’ils n’en étaient pas des ‘‘rebelles’’, et elle passa rapidement aux barbacanes pour récupérer toutes ses armes. Ils descendirent les monstrueux escaliers beaucoup plus agréables à descendre qu’à monter, et lorsqu’ils arrivèrent dans ce qui semblait être ses appartements, elle quitta ce rictus, entrant avec un sérieux assez étrange pour elle.

La porte une fois fermée, elle se tourna vers lui.


« Hm… Elle a trouvé amusant de me mettre ‘‘un sort de sécurité’’ sur la nuque. Vous ne sauriez pas… ? »

Elle tapota l’endroit où le sceau avait été lancé, et redressa la tête.

« Quant à votre ancien élève turbulent… C’est le Koorijin qui a réussi à s’enfuir ? Hideki Miyena ? »

Elle observa autour d’elle. Ce n’était pas vraiment richement décoré, c’était même plutôt pauvre en décorations. Mais il s’agissait bien de villa riche, et la cour intérieur destinée sans doute aux entraînements ne démentait pas cette impression. Elle sourit. Ici, ils ne seraient pas…
Ah, et si son sort s’appliquait aussi à ses yeux
Elle frissonna, voyant jusqu’où sa paranoïa pouvait aller, et eut le réflexe de les fermer. De toute façon, c’était trop tard. Elle les rouvrit, et prononça sa question tellement rapidement qu’elle n’était pas sure qu’elle soit intelligible.


« C’est possible qu’elle ait accès à ce que je vois ? »

Elle se laissa tomber sur un siège, totalement perturbée. Et c’était sans doute ce qu’elle voulait, en plus. Elle allait finir par sombrer dans l’aliénation la plus totale, il allait bientôt falloir lui faire un petit trou dans le crâne. Il fallait tirer cela au clair, et le plus vite possible, avant qu’elle ne termine par soupçonner tout, depuis ses cheveux jusqu’à la petite feuille d’un arbre en passant par sa craie. Urh, maudite reine, pensa-t-elle en se relevant, bien décidée à ne pas la laisser la manipuler ainsi. Après tout, peut-être que ce n’était que de la psychologie, songea-t-elle sans vraiment y plonger de la conviction.

Elle sentait son regard glisser vers l’homme, pour la première fois. Elle ne s’était pas vraiment attardée à le regarder, que ça soit au palais ou en entrant. Il était âgé, c’était le moins qu’on pouvait en dire. Ses cheveux et sa barbe étaient l’exact contraire des siens, aussi cela partait en épis. Nebulis passa sa main dans les siens, y enlevant les petits éclats de bois des flèches qui heurtaient le sol avant d’exploser.

Ah. Elle était prête, cette gamine. Elle avait été complètement manipulée, tendait déjà vers la folie soupçonneuse en quelques minutes, mais au moins, elle avait le mérite d’être continuellement prête à tout.

_________________

On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mort

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 1008
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Sam 18 Oct 2008 - 20:11



--



La petite Traceuse semblait avoir du caractere. Bon point comme mauvais point, cela pouvait pencher d'un cote ou de l'autre selon les situation. Un sacre caractere comme le sien lui avait surtout provoque d'etre traite de traitre mais lui avait aussi permis de vivre plus d'une dizaine d'annees en ermite dans une grotte reculee avec tout juste assez de forces pour se faire a manger. Son ancien eleve quant a lui etait... indefinissable.

Boum. Hm, en voila une qui aimait les explosions. Ce qu'elle avait dit aupavant etait visiblement vrai et son eventail de sorts devait etre relativement restreint si elle se limitait aux deflagrations. Certes c'etait amusant, parfois cela pouvait etre esthetique mais c'etait parfois peu pratique. Surtout dans des endroits resseres ou l'explosion pouvait aussi atteindre celui qui l'avait provoquee. Le pauvre garde etait a present etendu sur le sol, inanime. Il semblait encore vivant. Les pauvres, ils etaient encore novices. Il fallait faire profil bas pour ne pas se faire designer pour des missions telles qu'accomapgner des magiciens. Ahah. Hatsuyuki se croyait de nouveau il y avait plus de vingt ans. Grisante sensation, serait-ce juste le fait d'avoir une nouvelle eleve qui ne semblait pas trop corrompue aux methodes et aux ideologies de Yuu?

La jeune fille le laissa passer devant afin qu'il les guide. Sortant de la salle du trone, il fit signe a l'un des gardes que deux de leurs compagnons etaient etendus dans la salle du trone. Il vit sur le visage de Nebulis une certaine soif d'en faire autant sur les autres. Eh, une meme envie de sang que lui ou n'etait ce que de la rage de s'etre faite pieger, la rage contre Yuu? Ah, il faudrait canaliser, canaliser. La jeunesse s'agitait pour un rien et avait bien du mal a retrouver son calme.

Hatsuyuki marchait suivi de la jeune fille d'un pas tranquille, regardant un peu ce qu'etait devenu le palais plus precisement. Il n'avait guere change, en realite, la decoration simple mais somptueuse ayant garde place dans les couloirs et la pierre gris fonce du chateau semblant etre taillee d'un seul roc. Les chandelles etaient aussi bien a leur place, comme si rien n'avait change. Le chateau avait pourtant detruit mais tout avait ete reconstruit a l'identique. On disait que c'etait Yuu seule qui s'etait occupee de tout cela. La petite jeune fille qu'il avait connue avait change. Elle etait devenue grande, d'une intelligence rare mais surtout d'une beaute empoisonnee. Assez effrayante.

Il avait vu les cadavres parfois atrocement mutiles des condamnes a mort se disploquer contre le sol du cratere, il avait decide de tendre un filet qu'il confectionna a partir des cheveux des morts. Les cadavres furent ainsi recuperes dans un meilleur etat et il recueillit trois personnes particulierement interessantes qui reussirent a survivre de leurs blessures. Si seulement elle arrivait a joindre Iris... Il le fallait... Elle ne parlait qu'a lui, comment pourrait-elle bien se debrouiller parmi les zafaras... ? Elle parlerait peut-etre a Matuo et Yuri... Hm... Cette personne etait importante. Tres importante.

Ils arriverent enfin aux hauts-quartiers apres avoir descendu les marches du grand escalier. Le quartier etait plaisant et la lumiere du jour y entrait meme. Sa maison etait bien alignee et semblables aux autres mais en y entrant on decouvrait une agreable cour interieure. Le batiment formait un carre autour de cette cour couverte par le premier etage et eclairee de cristaux reproduisant la lumiere du jour.

Hatusyuki la guida jusqu'a un petit salon ou elle la pria de s'asseoir d'un petit geste. Elle sembla preferer rester debout et lui adressa la parole en disant que Yuu avait place un sort de securite sur elle. Il hocha la tete legerement et dit


"Ah? Je n'ai meme pas senti la force du sceau. Celui-ci a du etre dissimule.. Hm, c'est qu'elle devient plus puissante notre chere Reine."

Elle posa une autre question avant de fermer brusquement les yeux, apeuree. Il comprit ce qu'elle croyait et la comprenait un peu. Etre sous la surveillance peut-etre omnipresente de la Reine devait etre embarassant. Il la fit se retourner et degagea les longs cheveux noirs de la nuque de la jeune fille avant de regarder le sceau. On ne voyait rien mais en pressant a certains points du cou, on pouvait ressentir un faible pouls magique. Il fallait vraiment chercher pour le trouver. Et sa nature etait verouillee. Elle prenait ses precautions... Il toussa, mal a l'aise

"Vos yeux, vos oreilles, vos gestes.. Tout peut-etre epie. Qui sait, peut-etre vos pensees. Je n'arrive pas a determiner la nature de ce sort, elle l'a protege. Seule elle peut lire les informations qu'elle veut, le detruire ou le desactiver.. Cependant j'ai compris qu'il y avait deux sorts entrelaces. L'un d'action, l'autre passif. Je ne sais cependant pas de quoi il retourne, desole."

Il haussa les epaules d'un air desole et la fit s'asseoir avant de lui meme prendre un fauteil, le meme qu'il prenait pour observer son eleve. Il lui sourit avec amabilite avant de reprendre

"Calmez-vous, calmez-vous. Ceci est la premiere lecon que je vous donnerai. A chaque situation prendre le temps de penser, de souffler, ne pas toujours etre tendu comme un arc pret a tirer. Cela fatigue et rend nerveux, fait faire des fautes. Quant au sort, Yuu s'amusera peut-etre de nos paroles qu'elle ecoute peut-etre deja mais sait qu'elle tient la situation entre ses mains."

Le vieil homme croisa les bras en regardant Nebulis de haut en baut

"Bon je vois en tous cas que nous avons un bon moment a passer ensemble. Autant faire des presentations plus poussees. Hm deja je vais te tutoyer, tu peux faire de meme si tu veux. Je suis donc Mizuhiro Hatsuyuki, professeur des Trois grandes Magies, specialise en Recits mais etant polyvalant. Mon dernier eleve etait d'ailleurs un Traceur et comme tu l'as devine il se nommait Hideki. Un peu turbulant en effet, mais un enfant ... hm, charmant."

Ouais, bon. charmant n'etait pas vraiment le mot

"Et toi, raconte moi donc ce qui t'as conduit dans ce sombre endroit qu'est la salle du trone?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebulis
Traceuse sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 29
Rang : VOLEUSE embarquée contre son gré dans pleins d'histoire louches.
Pouvoirs : Traceuse
Espèce : Humaine de Koori
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Dim 19 Oct 2008 - 11:22

Elle déglutit, et hocha la tête. Il avait palpé sa nuque, cherchant le sceau, et l’avait finalement trouvé. Elle avait senti ses doigts râpeux balayer ses cheveux et effectuer sa recherche, puis elle avait finalement relevé la tête. Et il lui avait dit également ce qu’elle croyait, aussi sentit-elle toute couleur quitter son visage. L’un d’action, l’autre passif… qu’est-ce que ça voulait dire… et surtout, qu’est-ce que c’était ?
Elle se dit qu’elle irait chercher plus tard, pas tout de suite, elle attendrait un peu.

Elle hocha la tête à sa seconde remarque, et, bien qu’elle soit habituellement une rebelz qui aime pas qu’on lui dicte sa conduite (elle va finir comme Sindy celle là), elle obéit à cet homme qui, en dix minutes, avaient réussi l’exploit d’obtenir tout son respect et d’être la deuxième personne à l’obtenir depuis son « déménagement ». Deuxième, derrière Al. Elle chassa ses idées, se répétant de se concentrer sur son entraînement rien que pour pas laisser le loisir à Yuu de pouvoir voir qu’elle était affolée. Même si elle l’avait sans doute déjà vu.

Ensuite, il se présenta, après l’avoir observée. Elle s’était un peu tapie sur son siège, sachant pertinemment qu’elle n’était pas vraiment respectable. Il fallait avouer que Nebulis changeait du tout au tout selon ses interlocuteurs…
Il se présenta, donc, et qualifia son précédent élève de « charmant ».

« Vous n’avez pas l’air convaincu » souffla-t-elle, s’obstinant à le vouvoyer.

Elle entendit la seconde question, et eut un soupir.


« Hm, c’est un peu long… Disons que jviens des bas quartiers, enfin, ça se voit. Et donc, mes parents sont morts dans un incendie, bref le blabla habituel qui fait que oh magie –et c’est le cas de le dire- je suis orpheline. Bref. Donc, je voyage, machin, je tombe sur un assassin qui décide que je me bats comme une nouille alors il s’amuse à me taper jusqu’à ce que je réagisse, etc, etc. Donc, un jour, je pars, et je me retrouve toute seule, et je me fais choper par un garde. Et puis là, je l’explose, tout bêtement. Et depuis, je les explose tous dès qu’ils me collent un peu trop, et ça a pas plu à la Reine qui m’a « gentiment demandé de venir ». Ben j’y vais, je suis folle mais je préfère vivre, et je me retrouve dans ce pétrin après m’être faite criblées de flèches et autres trucs joyeux lors d’un combat contre elle. »

Ou comment résumer sa vie en quelques phrases.
Durant tout son récit, elle avait regardé sur les côtés, peu souvent de face, pas vraiment fière de la manière dont elle s’était faite piéger.


« Mais ‘têtre que ça aurait été mieux de pas y aller, finalement » marmonna-t-elle, la voix moins assurée que durant son court récit. Après quelques secondes, elle redressa la tête. « Enfin, maintenant, je suis là. Dans une sacrée misère, c’est vrai, mais bon… »

Mais bon, tant pis, je suis là, autant en profiter. Mais bon, je serai une bonne élève, j’espère, je me concentrerai. Mais bon, je vous fais confiance pour la suite. Mais bon… bah… c’est mieux que rien, au moins, j’ai quelque chose à faire ; me battre contre ce que je dois exécuter.

Elle releva la tête, et se demanda si elle pouvait lui révéler ce que Yuu lui avait confié. Non, elle attendrait. Elle attendrait la fin, ou du moins jusqu’à ce qu’il lui pose la question, mais elle ne titillerait pas Yuu pour qu’elle l’enferme ou quoi que ce soit.

Elle observait son nouveau maître au nom imprononçable, Hatsuyuki, et fronçait légèrement ses sourcils sombres. Elle se demandait si elle allait réussir à tenir le coup, car ils n’avaient que deux semaines, après tout… deux semaines de tranquillité factice, certes, mais deux semaines avant que Yuu ne pointe le bout de son horrible nez affreusement parfait dans leurs affaires. Nebulis en eut un frisson à cette idée. Elle haïssait, elle HAÏSSAIT cette femme de part ses manières et de sa façon doucereuse de traiter les gens. Elle se retint de continuer à vomir des insultes et se décida à jeter des regards vers la cour, toute frétillante à l’idée de commencer. Ah, il en fallait bien peu pour la faire sourire.

Elle se demandait comment ils allaient procéder. Après tout, avec son « précédent maître », il l’avait rouée de coups jusqu’à ce qu’elle lui mette un bon poing, donc elle pouvait s’attendre à tout… Mais elle ne pensait pas qu’il allait la frapper, ou du moins pas directement. Peut-être avec des sorts, mais il y avait peu de chance que ça soit corporel directement.

Elle redirigea son regard vers le vieil homme, et croisa ses mains sur ses genoux, essayant de tempérer ses ardeurs et son impatience. Caaaalme. Oui, c’était dur pour une puce surexcitée qui venait d’accomplir son acte favoris, exploser l’armoire des gardes, mais quand même, un peu de tenue, que diable, elle n’était pas face à Yuu !

Ou comment prouver l’esprit de contradiction des jeunes – et par le même raisonnement que Nebulis n’était visiblement pas vraiment sortie de l’adolescence. Mais bon, devoir espionner son propre camp pour la femme qu’elle détestait le plus au moins devrait la l’en tirer…


« Euh, ouais, j’ai hâte de commencer… »

Elle avait jeté des regards fréquents à la cour et cela n’avait pas semblé échapper à son nouveau maître. Elle décida de ne pas se laisser submerger par les craintes envers Yuu alors que ceux-ci repointaient le bout de leurs idées pas drôles.

« Hum, et vous ? Vous n’aviez pas l’air très heureux d’être là. Elle vous a capturé ? »

Elle. Elle se refusa de prononcer son nom, et ce depuis le début, préféra la qualifier de « charmante Reine », « elle », « gentille fille » ou ce genre de sobriquets qui seraient déplacés lorsqu’on parlait de la reine des Koorijins.

Ah, et il fallait qu’elle voit Hideki, aussi. Même si elle allait devoir mentir, car elle sentait bien que la reine allait lui faire de ces coups bas…

_________________

On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mort

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 1008
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Dim 19 Oct 2008 - 18:42



--


Convaincu? Il fallait avouer qu'il ne l'etait pas specialement. Il lui expliquerait plus tard ce qu'etait devenu son eleve, pour le moment il voulait l'entendre parler et lui fit un petit signe de tete afin de la faire commencer son recit. Elle sembla embete et de son petit accent populaire decrivit rapidement une vie a laquelle elle ne semblait trouver aucun interet. C'etait pourtant representatif de ce que subissait les pauvre etres miserables encore apelles "humains" qui croupissaient dans les bas-quartiers, dans la crainte perpetuelle de la mort. Le ton assez familier qu'elle utilisait ainsi que les locutions bien eloignees du vocabulaire du vieux professeur le faisait sourire. Elle etait quand meme plus bavarde que son ancien eleve. En fait, elle ne lui ressemblait pas du tout mais avait ce petit quelque chose qui lui rapellait de vieux souvenirs. Il ecouta son recit plutot atypique jusqu'au bout d'une oreille attentive, croisant les doigts. Elle avait combattu la Reine et en etait sortie vivante? Etait-ce un test de.. survie Il haussa l'un de ses sourcils broussailleux, se demandant ce qu'elle avait bien pu faire pour s'attirer tant d'embrouilles.

Elle baissa les yeux en marmonnant que le meilleur choix n'aurait peut-etre pas ete d'y aller. Elle etait dans une sacree misere, ajouta-t-elle, un brin fataliste. Nebulis etait une jeune fille plutot forte mais semblait caracterielle, un peu... impulsive, aussi. Peut-etre devrait-il lui apprendre a reflechir avant d'agir. Il laissa regner un petit silence, la detaillant comme elle le detaillait. Ses cheveux noirs etaient en bataille, son pantalon faisait peine a voir ! Le haut etait deja plus acceptable, noirs contrairement a la plupart des habits de Koori mais sans doute frequents dans les quartiers pauvres ou l'on preferait les habits moins salissants. Une petite ficelle rouge etait noue a son poignet droit. Du sang seche maculait ces vetements et sa peau en semblait souillee egalement. Avant l'entrainement il faudrait remedier a cela.

Elle finit par dire d'une voix moins assuree qu'elle avait hate de commencer. Elle semblait sincere mais surtout preoccupee par son sceau et il la comprenait. Il etait legerement mal a l'aise egalement, devant peser ses mots. Nebulis posa une question a laquelle il repondit apres un petit soupir las.


"Je m'etais enfui apres ma condamnation a mort et ai reussi a vivre en dehors des affaires de la Reine pdurant un long moment mais je me suis fait recemment attraper a Amsya. Faute d'inattention. Je m'en veux toujours un peu... Mais comme tu le dis, nous sommes ici, et aucune de nos lamentations changera quelque chose a la presente situation."

Il appuya sa tete sur sa main avant de continuer quant a son eleve

"Au sujet de Hideki, c'etait un garcon assez devoue, un peu triste, d'une intelligence rare... Tres lucide. Trop, peut-etre. C'est peut-etre cela qui a precipite la tragedie. Je n'apprendrai rien a Yuu en disant que depuis sa naissance il fut enferme aux prisons eternelles, dont tu as sans doute entendu parler. C'etait a cause d'une prophetie annoncant le meurtre des parents par leur fils, naturellement les parents prirent peur et la mere n'osant pas le tuer pour avoir bonne conscience... je ne sais meme pas comme il a fait pour survivre. En tous les cas, alors que j'etais un magistrat relativement reconnu, j'ai visite l'endroit, chose rare. La vision que cela me procura me revulsa d'effroi, c'est un enfer terrestre. Si tu avais ete prise, tu aurais sans doute et envoyee la-bas. Enfin, j'ai vu la chose qu'etait devenu le garcon et les gardes m'expliquant sa situation, je voulus le sortir de la. Etant l'un des deux descendants de la derniere des Grandes Familles de Koori, il avait herite de puissants pouvoirs que je lui fis developper. Neanmoins l'enfant etait assez insensible aux autres et se montrait violent. Je l'ai envoye au palais en pensant que le contact avec ses parents le calmerait un petit peu... Je ne sais ce qu'il s'est passe mais moins de dux ans apres, son pere apposa le sceau de la cecite sur ses yeux qui etait la source de sa magie, la bridant ainsi considerablement. Rendu fou de rage et d'incomprehension, il reussit a tuer ses deux parents. Ainsi s'accomplit le destin."

Hatsuyuki s'interrompit un instant, levant les yeux au ciel. Quels temps lointains... Ils semblaient pourtant si proches...

"Il a fui le palais et s'est rendu chez moi, ou je l'ai enferme dans un endroit ou il ne pouvait exercer sa magie. On a envoye des gardes nous chercher. Nous avons ete juges a la va vite par les conseillers de la petite Yuu encore trop "jeune" pour prendre les decisions. A ses reactions on pouvait tres bien voir qu'elle s'etait entichee de mon eleve..."

Au cas ou Yuu ecoutait, il laissa un petit silence et se dit qu'elle devait enrager d'entendre ce genre de choses. Il emit un petit rire amuse, savourant ces pensees.

"Enfin elle nous a condamnes, nous avons fui plus ou moins contre notre gre et.. hm.. voila. Ce fut mon dernier eleve avant toi. Je pense que c'est le plus talentueux... Apres a toi de voir si tu peux en approcher. Allez ne trainons pas ! Nous n'avons que trop peu de temps. Tu me conteras ta mission une fois preparee"

Le vieil homme se leva en frappant dans ses mains. Il guida Nebulis a travers un court couloir avant d'arriver a ce qui ressemblait a une buanderie. Hatsuyuki dut fouiller quelques armoires pleines de vetements poussiereux avant de trouver ce qu'il lui fallait. Se retournant vers Nebulis, il lui tendit une pile de vetements

"Ce sont des habits d'apprenti, normalement a ta taille, tu n'as qu'a aller essayer apres avoir lave ces mechantes traces de sang et desinfecte tes blessures"

Les professeurs avaient tous une penderie destinee aux vetements de leurs apprentis, ayant la plupart des tailles dont ils auraient besoin, de cinq aux tailles adultes. La tenue qu'il avait passee etait constituee d'un pantalon blanc legerement evase, fendu jusqu'a mi mollet et borde d'or etait constituee d'une veste blanche aux bordures dorees egalement. Il y avait egalement une veste aussi claire que les autres habits, ses boutons brillants rehaussant la tenue et de la fourrure synthetisee par magie blanche bordant les manches. Il lui fournit egalement des bottines noires en lui laissant choisir sa pointure et epingla une broche aux insignes de sa maison a la veste de l'uniforme. Avec cela, Hideki ou tout autre resistant saurait de la part de qui elle venait, implicitement.

Il lui fit enfin signe d'aller se laver et se preparer tandis qu'il revetit une tenue un peu plus appropriee aux entrainements que sa tenue d'apparat. Il prepara enfin un peu de materiel et attendit son eleve dans la cour interieure. Il la salua d'un petite mouvement de tete et lui demanda


"Avant de commencer, parle moi de la mission dont Yuu t'as investie..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebulis
Traceuse sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 29
Rang : VOLEUSE embarquée contre son gré dans pleins d'histoire louches.
Pouvoirs : Traceuse
Espèce : Humaine de Koori
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Dim 19 Oct 2008 - 21:45

Nebulis était assise sur cette chaise, et était heureuse de l’être. Elle écoutait le récit de l’homme, et ses lèvres esquissèrent un sourire lorsqu’il se rejoint à son point de vue. C’était ainsi, point. Elle le perdit lorsqu’il se remit à parler de son élève, et elle le vit comme… nostalgique ?
Il parlait de cet Hideki comme si c’était hier, comme s’il connaissait son histoire par cœur. Elle frissonna lorsqu’il parla de la prison, de la prophétie. Alors, comme ça Yuu n’était pas une de ces méchantes de dessins animés ou de contes pour enfants incapables de ressentir un quelconque sentiment autre que l’envie de la destruction d’autrui ?
Peut-être l’aimait-elle toujours ? Ha, c’était son problème, et elle ne s’en mêlerait pas… du moins, pas avant de l’avoir rencontré. Rien que pour ses grandes capacités de Traceur, ou pour leur maître commun, leur statut ou quoi que ce soit, elle aimerait le rencontrer. Encore une fois. Et dans les meilleures dispositions possibles…
Un sceau. Lui aussi, alors ? Sauf que lui, la personne qui l’avait déposée n’était plus là pour l’en enlever…

Elle sentit une question lui piquer la langue, mais préféra attendre, aussi écouta-t-elle en silence la suite du récit. Il piqua sa curiosité avec une phrase simple. Après, à toi de voir si tu peux t’en approcher fit-il. Elle sourit, et se promit intérieurement d’essayer d’accomplir ce miracle. Car de toute façon, elle savait pertinemment que dans l’état actuel des choses, elle était la fourmis et Yuu la girafe. La guerre, la prise de positions… Nebulis n’en avait qu’une : plus vite Yuu serait massacrée, mieux ça sera.

Elle se leva en même temps que lui, et le suivit dans la buanderie. Elle était un peu émerveillée de voir tout ça. Elle n’avait jamais vécu dans une maison pareille, et se doutait qu’il n’allait pas lui demander de dormir dans la rue… si ? Elle commençait à prendre ses repères, le petit couloir, le salon…
Elle sourit, et prit la pile de vêtements entre ses mains. Elle hocha la tête aux directives du vieil homme, et elle se dirigea vers la salle d’eau indiquée. L’apprentie traceuse ôta ses vêtements tellement sales qu’on pourrait les confondre avec un tas de feuilles mortes et fit couler l’eau dans la baignoire en pierre, rangeant ses affaires un peu plus loin quelques secondes avant de rentrer, s’appuyant contre le mur pour ne pas glisser. L’eau était tiède et elle s’en étonna. Il avait dû la réchauffer grâce à un trait, et l’en aurait béni rien que pour cela, même si son instinct lui soufflait que le luxe de cette chaleur n’allait lui être accordé que pour ce jour là…

Elle pencha sa tête sous le robinet d’où provenait l’eau, se mouillant sa tignasse pour la première fois depuis au moins une semaine à en voir l’état de cette dernière – prise dans une baignoire d’un noble qu’elle avait cambriolé, d’ailleurs –. Elle se redressa et mouilla son corps criblé de cicatrices pas très belles avec ses mains en coupe, recueillant l’eau, et négligea les essences pour attraper directement le savon. Elle coupa l’eau par soucis d’économie, et commença à frotter ses muscles endoloris avec. Elle soupira et s’étendit quelques instant, observant le plafond et contempla durant quelques secondes le chemin qu’elle avait parcouru en une seule journée. Elle s’était réveillée dans le salon d’un noble visiblement absent, sans doute à la guerre, était descendue dans les bas quartiers donner la somme demandée par une vieille connaissance qui en avait besoin et à qui ça lui faisait plaisir de l’aider, été remontée dans les hauts quartiers pour déménager un peu le palace du noble – pour le débarrasser des trucs inutiles, c’était un acte de gentillesse ! Puis, elle avait été attrapée par les gardes, juste après avoir donné un petit lit à une femme qui venait juste d’accoucher. Elle avait été entraînée, s’était retrouvée devant Yuu. Avait dû se battre. Avait gagné, mais à quel prix ? Elle était à présent dans une baignoire, invitée, et allait forger ses traits avec l’ancien maître de son idole.
Car elle n’était pas loin de l’idolâtrer. Il était le plus puissant, le plus talentueux traceur qu’elle connaissait. Que pouvait-elle faire contre ça, à part essayer de caracoler en tête à ses côtés ?

Elle rouvrit l’eau et se rinça, sortant du bain. Elle attrapa la serviette blanche, sur le côté, et s’épongea soigneusement avec. Elle frotta ses cheveux admirablement doux, soyeux et dignes d’une pub L’Oréal Koori pour la première fois depuis sept bons jours. Elle attrapa les sous-vêtements qu’elle avait plongés dans de l’eau savonneuse avant d’enter dans le bain, ayant remarqué que cela faisait cruellement défaut à la tenue prêtée par son maître. Elle les essora et, enveloppée dans sa serviette, traça avec sa craie sur la table, la réchauffant juste assez pour sécher rapidement les dessous. Elle effaça le trait et les enfila, avant de se vêtir des nouveaux habits infiniment plus classieux que tout ce qu’elle avait pu porter dans sa vie. Elle enfila le pantalon blanc, toute frétillante dans ce nouvel uniforme qu’elle trouvait véritablement GENIAL, et enfila la première veste, négligeant la second qu’elle porta sous le bras, jugeant qu’elle lui serait inutile. Elle fouilla dans le tas de vieux vêtements et en sortit sa bourse, qu’elle rangea dans la poche intérieur de sa veste, et ses dagues qu’elle accrocha à son pantalon, refusant de les quitter même là. Sait-on jamais.

Elle sortit de la salle de bains et fit le chemin en sens inverse, se déplaçant légèrement encombrée de son manteau immaculé, et « sortit » dans la cour intérieure. Elle lui rendit le salut qu’il lui adressa, et sourit.
Il lui posa une question qu’elle aurait préféré éviter. Une question fâcheuse, mais à laquelle elle devait répondre, elle en avait conscience.


« Euh… Ben, en fait, elle veut que j’infiltre les rebelles… et lui raconte tout. Comment entrer dans leur repaire, leur chef, tout ça » marmonna-t-elle, dépitée.

Elle maudissait Yuu intérieurement, au diable la paie, pour l’instant, elle ne pourrait rien lui faire, rêva-t-elle naïvement. Elle lui avait confié la pire des missions pour elle. Après tuer des rebelles, des personnes des bas quartiers, devoir la servir comme une adorable petite servante…
Euh, en fait, y’avait beaucoup de choses à lui confier qui auraient mal tournées. Mais elle préféra arrêter d’y songer, juste au cas où, pour pas lui donner des idées. Il reprit la parole et elle baissa la tête, contemplant ses nouvelles chaussures, mal à l’aise
.

« Hm, ouais. Bah, elle aurait pas pu mieux choisir, quoi… j’aurais pas de mal. Une Koorijine aux cheveux et aux yeux noirs, issue des bas quartiers, quoi de mieux pour une rebelle ? » persifla-t-elle envers elle-même.

Elle releva la tête, et avisa son nouveau maître.


« Bon ! Dans tous les cas, j’ai encore deux semaines. On commence ? » demanda-t-elle, impatiente et quasiment sautillante.

_________________

On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mort

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 1008
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Dim 19 Oct 2008 - 23:00



--


Hatsuyuki vit Nebulis arriver, toute propre, dans ses nouveaux vetements. elle etait plus jolie ainsi. Pour le probleme des sous vetements, il demanderait a l'une des paresseuses domestiques qu'on lui avait assigne de voir avec elle pour en avoir de rechange. Ce n'etait pas a lui de regler ce genre de choses apres tout. Elle semblait plus detendue. Il lui avait rechauffe l'eau avant de se changer. Pour se detendre il n'y avait pas mieux mais il ne serait pas si gentil tout le temps, il ne fallait pas s'accoutumer a de bons bains biens chauds ! Koori n'etait pas les iles tropicales et l'un des atouts des magiciens et des soldats de Koori etait la parfaite accoutumance au froid, transmise via les ancetres mais que l'on devait affiner au fil de sa vie. Quant a la chaleur, le climat articifiel de la ville qui empechait un froid trop mordant de s'installer permettrait de s'y habituer.

Nebulis perdit son sourire lorsqu'elle dut repondre a sa question. Elle marmonna, depitee. Il peina a entendre les details mais comprit. Elle devrait infiltrer le reseau meme qu'elle aurait voulu rejoindre, elle devait trahir ceux qui avaient le meme systeme de pensees qu'elle, elle devait renier toutes ses pensees rien que pour les beaux yeux de la Reine. Il sembla depite aussi. Il le savait, il le savait. Yuu ne laissait rien au hasard. En l'assignant a lui, elle gagnerait plus facilement la confiance de son ancien eleve qui pourrait peut-etre plus facilement convaincre Lethao de faire confiance egalement... La magie de son sceau etait indecelable et le sort qu'avait lance Yuu sur Nebulis devait empecher celle-ci d'en parler, quelque chose comme cela. Facheuse position. Il faudrait qu'elle reussisse a faire comprendre... Il fallait essayer a tout prix quelque chose contre ce sceau, egalement.


"Hm.. C'est facheux. Je m'en doutais un peu, en meme temps..."

Nebulis rencherit en disant que son apparence ne pouvait qu'aider a la faire accepeter au sein des rebelles. Elle avait raison et il ne s'en inquietait que d'avantage. Il finit par soupirer, appliquant son principe de relachement mental pour mieux reflechir. Ils avaient deux semaines, d'accord? Ils auraient bien le temps de penser a tout ce qu'ils devraient faire, a tout ce qu'ils pourraient elaborer. Nebulis sembla lire dans ses pensees car elle proposa de commencer l'entrainement le plus vite possible. Hatsuyuki lui sourit avec malice. Elle etait bien energique mais pour un entrainement intensif, un stage de deux semaines avant sa premiere mission qui ne serait sans doute que du reperage... Il faudrait faire fort. Dur. Elle le maudirait du plus profond de ses entrailles pendant les exercices mais cela lui fera sans doute du bien.

"C'est parti, alors."

Tu vas souffrir petite Nebulis.

---

Premier jour. Hatsuyuki fut plutot gentil, ne lui offrant qu'une evaluation de sa souplesse, de son endurance aux coups et de sa puissance de frappe sans arme.

Deuxieme jour: La douche fut froide. Descente puis remontee de toutes les marches de Koori en petites foulees. Exercices d'equilibre, un pied sur un rond de bois de trente centimetres de diametre, pendant une petite heure puis sur une rondelle de dix centimetres en fin de journee

Troisieme jour: Trois fois le meme parcours. Exercices de maitrise du baton, d'equilibre. Cours d'anatomie humaine pour cibler les coups et les sorts

Quatrieme jour: Quatre fois le meme parcours. Une petite demi heure dans de l'eau a 4 degres. Cours de maitrise du baton, d'equilibre. Exercices de souplesse.

Cinquieme jour: Repos le matin et cours de magie. Apprentissage des sorts de premiers soins et exercices de maitrise de l'eau (materialisation, donner des formes a l'eau)

Sixieme jour: Quatre fois le parcours. Une petite demi heure dans de l'eau a 50 degres. Initiation au tir a l'arc, exercices de souplesse, d'equilibre.

Septieme jour: Quatre fois le parcours. Resistance a la souffrance en marchant sur des tisons encore chaud et "acupuncture", exercices de souplesse, d'epee.

Huitieme jour: Cinq fois le parcours. Cours de maitrise de soi, souplesse, apprentissage des sorts elementaires de feu (materialisation, maitrise de l'extinction du feu)

Neuvieme jour: Six fois le parcours. Exercices d'equilibre, de maitrise de l'epee, de calligraphie et de concentration

Dixieme jour: Six fois le parcours pieds nus. Exercices de force (poids), maitrise de l'epee, apprentissage des cours elementaires de vent (materialisation, changement de direction)

Onzieme jour: Sept fois le parcours pieds nus. Exercices de resistance a la douleur, a la chaleur et au froid. Apprentissage des sorts de terre ( tremblements sommaires, affinement des sorts sur les plantes)

Douzieme jour: Huit fois le parcours pieds nus marches deux par deux. Exercices de souplesse, d'epee, de resistance a la chaleur cours d'histoire.

Treizieme jour: Huit fois le parcours pieds nus marches deux par deux. Initiation a l'ancien Fevliass, cours d'histoire et informations sur les differentes races et sortes de magies. Exercices d'equilibre et d'epee.

Quatorzieme jour: Cinq fois le parcours a cloche pied. Revisions des sorts elementaires. Sorts de lumiere (apparition de lueur, revocation de revenants), sorts de tenebres ( sort de cecite provisoire, d'inertie), exercices d'equilibre, de souplesse, d'epee, d'endurance, de force, de maitrise de soi, de resistance a la douleur, a la chaleur, au froid. Controle sur les connaissances de culture generale.

Au matin du quinzeieme jour, Hatsuyuki se leva et alla voir sa petite protegee et lui dit d'un ton jovial


"Alors, d'attaque ?! "

Bon, ils devraient aller voir Yuu le jour-meme mais il avait apprecie ces deux semaines et aurait quelque chose a lui communiquer apres l'entrevue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebulis
Traceuse sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 29
Rang : VOLEUSE embarquée contre son gré dans pleins d'histoire louches.
Pouvoirs : Traceuse
Espèce : Humaine de Koori
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Lun 20 Oct 2008 - 8:29

Il y aurait un seul mot à retenir de tout cet enfer de quinze jours : l’enfer, bien sur, mais certainement le qualificatif « enflure ». Elle l’avait pensé mille fois, mais songeait que si Yuu regardait, ça l’amuserait bien de se disputer avec lui. Alors, elle évitait le conflit. Et de toutes façons, même si elle le maudissait, il ne faisait pas ça pour s’amuser.
Enfin, normalement.

Le tout premier jour avait été facile. Elle n’avait eu qu’à supporter les coups. Ca, elle n’avait pas eu trop de mal à le faire, il suffisait de ne pas se relâcher et on ne sentait presque (presque) rien. Ensuite c’était elle qui avait dû frapper, et il fallait avouer qu’elle était bien plus douée pour les encaisser que pour les donner, car malgré elle, elle n’atteindrait vraisemblablement pas la force d’un homme. Puis, elle avait du tester sa souplesse, ce qui était à peu près simple. Une voleuse se doit de pouvoir monter facilement sur les rebords de fenêtres de dix centimètres le large sans tomber.

Le deuxième jour l’avait été un peu moins. Il fallait dire qu’elle n’avait pas vraiment d’équilibre et se tenait toujours aux murs ou aux rampes. Elle était tombée plusieurs fois et s’était blessée à la cheville gauche, légèrement tordue. Elle avait grimacé mais avait réessayé tout de même, jusqu’à tenir à peu près tout en faisant des moulinets. La partie avec le rondin de dix centimètres avait été désastreuse, mais elle avait réessayé plusieurs fois. Mais ce n’avait pas été très concluant. Quant à la douche, elle était habituée.

La troisième journée ne fut pas très drôle. Elle n’aimait pas trop le parcours donné et fut obligée de le faire trois fois. A la limite, à part la barber, cela ne lui avait pas trop posé de problèmes. Le baton, ça allait, mais il y avait une nouvelle fois ces maudits exercices d’équilibre qu’elle rata aussi lamentablement que la veille. Quant aux cours d’anatomie humaine, elle avait globalement tout retenu.

La quatrième, des poches se formaient déjà sous ses yeux. Le rythme couchée-23-levée-6 ne lui convenait pas vraiment au sommeil. Elle tomba sur le parcours et du le faire une fois de plus. La demi heure dans l’eau froide ne lui posa pas de problèmes majeurs, à part son impatience de passer à autre chose. Malheureusement pour elle, c’était des exercice d’équilibre, ce qui s’améliorait un peu mais qui n’était pas vraiment brillant.

Le cinquième fut un jour béni. Elle put se REPOSER. Même si au lieu de se reposer elle s’était carrément endormie, la suite la réveilla immédiatement. Ils faisaient enfin des traits. Ce qui était de loin la partie préférée de Nebulis, même si elle n’avait quasiment que des bases, cela l’amusait beaucoup. Alors, même si elle n’avait pas tout réussi du premier coup, elle avait le sourire jusqu’au coucher.

Le sixième, comme on aurait pu s’y attendre, fut atroce. Souplesse, simple. Equilibre, elle était encore tombée mais arrivait à peu près à le garder plus de cinq secondes, c’était déjà ça. En revanche le bain à cinquante degré, elle eut bien du mal à rester dedans. Elle faillit même en sortir plusieurs fois au début, mais elle avait serré les dents et s’était répété quelques insultes envers lui – et envers Yuu. Ne pas perdre les bonnes habitudes.

Le septième, elle y arriva à peu près même si la fatigue commençait à être vraiment présente. Elle du faire cinq fois le parcours en raison d’une chute, et marcher sur des tisons chauds. Elle ne sentait déjà plus ses pieds à cause du bain… L’épée fut un truc qu’elle aima beaucoup aussi, même si elle ne se voyait pas trop en trimballer une, c’était si peu discret.

Le huitième jour, elle refit le parcours cinq fois, sans chut cette fois. Elle eut des cours de souplesse ce qui lui parut assez simple, de maîtrise d’elle-même ce qui fut TRES dur, et ils firent enfin des traits. Le feu, cette fois. Elle eut beaucoup de mal à se concentrer, se remémorant sans cesse la maison brûlée qui même survenue il y avait dix ans, elle n’arrivait pas à oublier.

Le neuvième, elle fit six fois le parcours et cru qu’elle allait mourir étouffée tant elle n’avait plus de souffle à la fin. Ils refirent ENCORE ces maudits exercices d’équilibres, ce pour quoi elle ne serait visiblement jamais très douée, et la concentration fut difficile aussi, mais atteignable.

Le dixième, elle le fit six fois… et pieds nus. Elle songeait déjà que ses pieds allaient finir encore plus calleux et qu’elle n’aurait bientôt plus besoin de chaussures. Elle porta des poids ce qui la fit flageoler au début, mais ce à quoi elle se montrait bien plus forte qu’en équilibre – et il fallait avouer que ce n’était pas dur, vu ses piètres performances… Ils tracèrent, ce qui était toujours la partie préférée de Nebulis.

Le onzième, elle le fit sept fois et toujours pieds nus. Elle s’y coinça une écharde et du l’enlever toute seule… à la fin de la journée. La résistance au froid fut un jeu d’enfant, elle avait quasiment vécu dans la neige. La chaleur fut bien plus difficile, et elle faillit craquer. La douleur lui arracha quelques larmes mais elle serrait les dents et imagina que Yuu était à sa place, ce qui fut assez divertissant. Elle ne réussit pas aussi bien ses traits qu’elle ne l’aurait voulu.

Le douzième, elle fit HUIT fois le parcours, les marches deux par deux, et toujours pieds nus. Elle se reprit une écharde mais l’arracha tout de suite, ne voulant pas du tout la subir toute la journée. Les cours d’histoire… Euh… disons qu’elle ne trouvait pas ça passionnant. Quant à la résistance à la chaleur, grâce à sn self motive – avec un peu de chance je pourrais faire ça à Yuu-, elle le tint à peu près. Le reste fut relativement simple.

Le treizième, elle refit ce maudit parcours et de la même façon. Sa cheville gauche, déjà cassée dans son enfance, menaça de le faire de nouveau de du s’arrêter, ce qui lui valu un tour de plus. L’histoire, elle retint un peu plus cette fois, plus intéressée.

Le quatorzième, elle aurait voulu le massacrer, le fusiller, le lapider, le le le… Cinq fois le parcours. A cloche pieds. Deux échardes. Elle apprécia les révisions et les sorts élémentaires même si elle avait un peu de mal avec les sorts de cécité et de révocation des revenants. L’équilibre fut à peu près potable bien que loin d’être brillant. La souplesse était facile, l’épée amusante, l’endurance à peu près réussie même si sa cheville n’était pas d’accord, sa force ne fut pas parfaite mais elle arrivait à mettre des beignes et porter des trucs lourds, bref, deux semaines en une journée. Le froid fut simple et la chaleur quasiment réussie mais le contrôle sur les connaissances générales ne fut brillant que sur la magie et l’anatomie.

Le quinzième, au matin, elle fut réveillée par son maitre.

« Uuuh laissez moi dormir un peu, pitié » gémit-elle, se pelotonnant dans sa couverture, avant de se rappeler que c’était le dernier jour et donc l’inspection de Yuu. Elle redressa la tête, les yeux atrocement cernés et le corps endoloris.


_________________

On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mort

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 1008
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Lun 20 Oct 2008 - 9:12



--


Hatsuyuki avait ete relativement gentil, ne retenant que l'essentiel. Nebulis devait etre habituee a ce genre de choses et avoir progresse de maniere relativement visible apres ces quatorze jours. Cela avait ete intense et il s'etait surtout concentre sur le physique, delaissant un peu la magie, ne lui apprenant que les sorts elementaires de base et un peu de culture generale pur la delasser meme si visiblement ce n'etait pas ce qu'elle preferait. Hideki pouvait egalement se plaindre de la durete de son maitre mais s'y etait habitue et celui-ci n'etant pas presse par le temps, il y avait ete moins fort. Nebulis devait le traiter par tous les noms, que ce soit pendant les petites courses d'endurance du matin, pendant les bains bouillants ou les exercices de resistance a la douleur. La pauvre, il la plaignait presque. Elle tenait quand meme relativement le coup et arrivait a un bon resultat.

Ce qu'il avait surtout voulu lui donner c'etait une meilleure connaissance d'elle meme a travers les exercices. Elle connaissait mieux ses aptitudes et ses limites, ce qu'elle pouvait perfectionner et ce a quoi elle etait deja un peu plus douee. La souplesse fut un exercice plutot fastidieux mais elle s'y montrait assez forte, sans doute grace a son passe de truande. Quant a la course, elle tombait relativement souvent ce qui lui valait des tours de plus. Il la chronometrait et commentait ses temps a chaque tour qu'elle faisait, de plus en plus essoufflee. Les gens de tout Koori devaient se demander pourquoi une paumee passaient devant eux trois a huit fois par jour dans des manieres de plus en plus extravagantes. Des villageois la saluaient meme en pouffant lorsqu'elle passait devant eux. Ah ces apprentis magiciens, on aimait bien s'en moquer...

A la fin de l'entrainement, Hatsuyuki nota que pendant la deuxieme session, sans doute suivant une mission que Yuu donnerait, il serait un peu plus concentre sur la magie et les cours d'histoire, tres importants. La magie devait etre exploree en profondeur et elle commencerait a apprendre des enchainements et des combinaisons apres qu'elle aie vu toutes les bases. La deuxieme partie de l'entrainement lui plairait sans doute d'avantage. Le maitre avait deja commence a feuilleter les livres en se demandant dans quel ordre il pourrait commencer.

Le quinzieme jour, Nebulis n'etait pas tres fraiche, les cernes lui barrant la figure et les courbatures tendant ses muscles douloureusement. Il eut une petite vague de compassion et la laissa un petit quart d'heure de repit avant de lancer un sort d'illusion consistant a imposer a l'esprit de Nebulis qu'elle etait submergee d'eau glaciale alors qu'elle n'etait submergee que par sa chaude couverture. Il cessa lorsqu'elle fut parfaitement reveillee et lui laissa une petite demie heure pour se laver et s'habiller. Apres quoi il lui fit faire quelques etirements destines a eliminer un peu toutes ces courbatures qui devaient lui faire mal.

Un message lui arriva ou il etait marque qu'il devrait aller chez Yuu a quatre heures, l'apres-midi. Il n'etait que dix heures, ils pouvaient faire quelques exercices de plus... Hatsuyuki regarda sa pauvre apprentie faire ses etirements et eut un peu pitie d'elle. Il lui apporta une tisane et la laissa se reposer une bonne heure, apres quoi il lui fit un peu reviser sa magie, surtout les sorts de feu qu'elle semblait ne pas vraiment aimer mais dont il fallait lui oter la peur et les sorts de terre dont elle confondait souvent les traits avec de l'ecriture ce qui etait genant et denaturait un peu le sort. De une a trois heures de l'apres-midi il la laissa meme faire une petite sieste et de trois a quatre.. Deux petits tours d'escalier, avant d'aller chez la Reine.

Le magicien adressa un sourire bienveillante a la jeune fille a qui il avait laisse reprendre un peu d'energie. Si Yuu l'avait apellee si tard c'etait sans doute qu'elle voulait la faire partir le lendemain, Nebulis aurait tout le temps de dormir comme un loir et de se remettre des fastidieux entrainements.


"Prete? Fais attention, j'ai comme l'impression que notre chere Reine vous imposera un petit controle de connaissances."

Ils monterent les marches, que Nebulis devait maudire egalement, et arriverent au palais. Apres avoir signale leur presence aux gardes, Hatsuyuki et sa protegee allerent dans un petit salon ou ils pourraient attendre la Reine. Il hocha legerement la tete et lui dit

"Courage. J'aurai quelque chose a te dire apres l'entrevue avec Yuu. Je ne pense pas que je serai autorise a y assister d'ailleurs..."

Non, il pourrait l'aider ou gener Yuu. II etait presque certain qu'il serait condamne a attendre dans ce petit salon que son eleve recoivent ses ordres. Tandis qu'un garde arriva pur demander a l'eleve de venir, il lui sourit et conclut

"Allez va, rend toi digne de mon ancien eleve, je suis fier de toi!"

L'heure de verite, Yuu la virerait elle? Cela serait facheux, surtout lorsqu'on sait ce qui arrive aux chomeurs. non, elle etait encore trop precieuse, elle ne la tuerait pas maintenant... Mais s'amuserait sans doute a lui oter tout espoir de fuite en lui confiant sa mission...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuu
Reine de Koori
avatar

Féminin
Nombre de messages : 709
Age : 26
Rang : Reine de Koori / Hippie Flower power
Pouvoirs : Signeuse
Espèce : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Jeu 30 Oct 2008 - 15:51

Quelques affaires a regler... Ennuyeux. Ennuyeux a mourir. Ces jours, Yuu les passa a regler les affaires economiques du royaume, a s'informer de la situation a Swilyara qui s'eternisait, peut-etre a cause d'une resistance plus importante que prevue... Amos semblait neanmoins bien faire son travail et elle etait heureuse de l'apprendre. Celui avec qui elle etait allie etait un personnage plus que puissant, cela ne faisait aucun doute, c'etait un homme impressionnant, autant sa beaute etait rare, autant sa puissance etait presque inegalable. Et c'etait un Dieu, en plus. Bon parti, meme si elle ne s'y interessait guere. D'accoprd pour l'individu mais elle se demandait si il etait aussi fin stratege que bon combattant. Ses talents de tacticien ne faisaient a present aucun doute et les rebelles de Swilyara auraient tot fait de se rendre. Cependant, ce n'etait pas vraiment ses affaires. a lui de s'occuper des pays qu'il avait conquis, a elle de s'occuper des problemes de Nelta et d'Amsya en particulier.

Et a propos, elle avait quelques affaires a regler avec une certaine petite magicienne. Elle fit envoyer une lettre au professeur de magie afin qu'elle vienne dans l'apres-midi la voir au palais. Elle verrait ses progres, meme si en quinze malheureux jours on ne pouvait pas faire de faramineux progres, tout de meme. Elle devait avoir appris queluqes petits tours de passe passe amusants a voir... Quoique, avec Hatsuyuki, on pouvait se demander, c'etait quand meme l'un des plus fameux professeurs, meme si sa specialite n'etait pas les traits.

"Ils sont arrives? Qu'on fasse entrer la novice !"

Yuu sourit legerement, choisissant de se mettre pieds nus, la derniere fois les chaussures a hauts talons qu'elle portaient la genaient un peu. D'accord, c'etait suffisant pour battre Nebulis mais elle voulait un petit peu plus de liberte cette fois. Elle s'etait habillee en consequence, ne choisissant qu'un petit ensemble pratique pour le combat mais neanmoins assez joli.. et luxueux.

Nebulis entra seule comme elle l'avait demande. Elle semblait un peu... fatiguee. Harassee. Lasse. Bien lointaine de la petite Nebulis nerveuse qu'elle avait vu ces derniers jours, elle voyait une loque humaine, meme si elle semblait avoir assez d'energie pour diriger vers elle un regard rempli de haine a peine contenue. Parfait, elle etait donc en bon etat pour se battre, meme si la seance serait moins difficile que celle d'il y avait deux semaines.

Yuu se leva de son trone lorsque Nebulis arriva au bout du chemin et lui fit un grand sourire avenant, comme on sourit a une grande amie qui revient d'un petit voyage et qui nous a vraiment beaucoup manque. Ah, gentlle Nebulis, comme tu m'as manque, comme cette petite moue degoutee m'a manquee !

Yuu arriva au niveau de la jeune fille et posa ses delicates mains sur les epaules fatiguees de Nebulis, avec affection, son charmant sourire de princesse ne palissant pas, et lui dit avec une voix chargee de gentillesse


"Bonjour Nebulis ! Tu m'as beaucoup manque tu sais, j'ai vraiment hate de voir tes progres !"

Elle finit par taper dans ses mains et fit une petite ronde sur l'un de ses pieds pour faire demi tour. La Reine fit seulement quelques pas et commenca sans plus attendre a utiliser la magie. La jeune fille n'aurait pas vraiment la Reine comme adversaire cette fois. Les signes firent apparaitre des lianes qui sans laisser le temps a Nebulis de reagir, enfermerent la jeune fille dans une sorte de cage d'une vingtaine de metres de diametre. La Reine sourit imperceptiblement avant de faire un autre signe qui fit cette fois apparaitre deux loups. Ce n'etait pas de l'apparition, plus de la teleportation... Et ils avaient du etre arrache a un bon sommeil. Les deux creatures regarderent Nebulis, l'air affame. Yuu dit en s'asseyant sur son trone, un sourire plus sarcastique aux levres.


"Bon. Debrouille toi pour les tuer. Sans faire trop de taches."

Sinon elle devrait le laver elle meme, ce carrelage immacule, que ce soit avec ses vetements, ses cheveux ou sa langue. Allez, courage Nebulis, Yuu t'encourage beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Flower Power ! {PV libre]
» Jade - The little flower is lost in this big world
» Like a flower [Daniel]
» Adieu Haiti, Bonjour Dominicanie
» bonjour [pv Petit Matin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Févlia :: Dans le Monde Réel. . . :: Sujet terminé-
Sauter vers: