AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresRechercherGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nebulis
Traceuse sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 29
Rang : VOLEUSE embarquée contre son gré dans pleins d'histoire louches.
Pouvoirs : Traceuse
Espèce : Humaine de Koori
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Ven 31 Oct 2008 - 0:45

Désolée I love you

__________________________

La brume partait, ça y est…
Elle était réveillée. Rien que la vision de Yuu avait suffi a réveiller son esprit. Elle avait enduré ces deux semaines avec une seule idée, celle qu’elle arriverait un jour à faire souffrir Yuu autant qu’elle – ce qui était, avouons-le, un peu malsain quand même.

Elle pinça les lèvres, et s’avança vers Yuu, la tête haute. Mais pas trop. Ne pas faillir, ne surtout pas lui donner de quoi sourire.
Ah, qu’il était beau de rêver…
Elle était encore en tenue d’entraînement, et elle l’avait lavée la veille étant donné que plus aucune parcelle n’était blanche. Ce n’était que boue, sable orangé, traces noirâtres et taches de sang. Elle avisa la reine. Elle était habillée en tenue de combat, comme elle l’avait prévu, et elle avait enlevé ses chaussures. Elle n’espérait pas devoir se battre contre elle, car elle pressentait qu’elle n’aurait pas été aussi agréable qu’au premier combat.

Elle s’avançait vers la reine, les jambes toujours un peu endolories. Les cicatrices qui peuplaient déjà son corps avaient doublées et la balafre de son dos n’était plus seule. Elle les sentait qui grattaient, grattaient. Elle sentait le sceau battre dans son cou. Ce n’était sans doute qu’une impression, mais elle en était presque persuadée… De sentir ce petit palpitement, là, qui semblait la narguer. Lui disant « Coucou, je suis là ! » rien que pour la stresser. La plonger dans la paranoïa la plus totale comme la reine avait l’art. Mais maintenant, c’était terminé. Elle l’espionnerait, d’accord. Mais têtue et bercée dans ses illusions, Nebulis ne la laisserait pas faire. Pas une nouvelle fois.

Elle s’avançait vers la reine, les cheveux rejetés en arrière, attachés en une tresse dans son dos que lui avait fait la servante. Elle l’aimait bien, Risa. Elle était sympathique, bien que fainéante. Elle avait regardé son entraînement sans rien dire et en avait un peu honte, surtout lors des exercices d’équilibre…

Elle s’avançait vers la reine, prête. Comme toujours, cela dit.

Nebulis sourit légèrement, un rictus d’ironique, salé par la douleur qui était toujours présente là, cette douleur qui se manifestait lorsqu’elle pensait à la mission traîtresse qu’elle allait devoir accomplir… Les espions étaient des êtres misérables, lâches, menteurs, perfides. Et voilà qu’en y était réduite. Ou du moins, les espions des gentils contre les méchants, c’était bien. L’inverse, non.
Quelle définition scolaire du bien et du mal.

Elle s’arrêta devant la reine, et lui adressa le regard le plus contenu qu’elle pu. Ne pas la provoquer, pas encore, pas encore… Yuu s’était levée, souriante. Elle en frissonna. Puis elle s’approcha d’elle, et posa ses mains sur ses épaules. D’un mouvement de hanche, elle s’en détacha, réajustant sa veste d’un air sardonique.


« Oh, vous m’en voyez ravie »
susurra-t-elle, persuadée qu’elle ne lui ferait rien pour le moment.

Elle était trop « précieuse ». Elle avait besoin d’elle. Elle l’avait bien compris, parce que pour se réduire à l’envoyer ELLE sur une mission pareille, elle ne devait plus avoir personne d’autre… La Reine claqua des mains, et Nebulis se contracta aussitôt. Elle le sentait pas, là.
Et elle eut raison, car elle fut emportée par des lianes, quelques pas et des signes de magie après. Elle grogna, et se laissa faire, consciente qu’il était inutile qu’elle résiste. Elle se remémora les paroles de son maître, les dernières qu’il avait prononcées. « Allez va, rend toi digne de mon ancien eleve, je suis fier de toi ! ». Et avant… qu’il avait quelque chose à lui dire, après. Il pensait qu’elle réussirait. Alors, rien que pour ça, rien pour ne pas trahir sa « confiance », elle réussirait, juste pour ça. Et pour elle-même, aussi, pour se prouver qu’elle arriverait à caracoler, elle aussi. Elle aussi… Il n’y en avait pas que pour lui. IL avait été là avant elle, mais elle serait plus forte, peut-être. Peut-être réussirait-elle ? Il le fallait, après tout, sans quoi elle ne pourrait pas mettre à exécutions ses desseins plus qu’évidents concernant la jolie, agréable et sympathique Yuu. Frisson. Rien que ce prénom l’énervait.

Elle se laissa emporter, et se faire enfermer dans une cage. Elle souffla, et fronça les sourcils. La cage était très grande, et Yuu était à l’extérieur… Cela voulait donc dire…


« Salope »
souffla-t-elle lorsqu’elle vit les deux loups apparaître.

Et visiblement, ils avaient très faim et elle était appétissante. Elle laissa échapper un petit grognement, et glissa doucement la main dans la « poche » de son pantalon, touchant le manche d’une de ses dagues. Elle fronça les sourcils, et d’un geste rapide, dès qu’elle vit les loups fléchir sur leurs jambes, la décrocha de sa ceinture, le passant dans sa main droite, attrapant sa craie dans la main gauche.

Il y avait deux loups. Un loup roux, et un loup brun. C’était deux mâles, apparemment. Ô joie. Elle tendit la main, et avant qu’elle ait le temps de tenter quoi que ce soit, le roux décida qu’il avait suffisamment attendu et qu’il avait faim.


« AH ! » sursauta-t-elle, la joue barrée du bout des griffes qui l’avaient atteinte. Par réflexe, elle braqua sa dague vers lui, et recula. Elle en attrapa une seconde, et commença un ballet effréné et saccadé avec le loup. Il attaquait, elle évitait, il attaquait, elle ripostait, il évitait, et attaquait…
Il se jetait sur elle, et elle profita de cette ouverture. Elle avait la main ensanglantée par les griffes, d’autant plus que l’autre s’en mêlait, et elle traça rapidement à l’intérieur de sa main droite, avant de la presser sur le ventre du roux, activant le sort et le repoussant contre les « parois » végétales.

Trait de cécité.

Elle avait toujours du mal avec celui là et craignait qu’il ne fonctionne pas longtemps, aussi changea-t-elle complètement de côté, se mettant à esquiver les coups déraisonnés par petits bonds. Arrivée au fond, le dos contre la paroi, elle s’avança pour ne pas être bloquée par celle là, et coupa les lianes en traits, l’activant avant qu’elles ne se régénèrent. Aussitôt, de l’eau jaillit de cet ex-trait pour se déverser en flots vers les loups qui n’avaient visiblement pas abandonnée l’idée de faire d’elle leur diner. Elle suffoquait, griffée de partout, son haut en lambeaux. Elle avait trois larges griffures sur la joue et en serait marquée pendant certainement des jours, le souffle coupé et l’énergie dévorée petit à petit par ces traits appris récemment. Son dos également avait été la cible du second lorsqu’il s’était lancé dans la bataille, aussi en souffrait-elle. Elle n’avait pas assez assuré ses arrières, et se serait mis une gifle rien que pour cela. On lui avait mainte fois répété, de ne pas se fier aux murs, et aussi de toujours calculer qu’avoir un seul adversaire ne voulait pas dire qu’un second ne se ferait pas la joie de s’inviter à la fête. Après, il faudrait sérieusement revoir tout ça, si elle avait le temps…
Elle s’accorda quelques secondes pour souffler, déchirant un peu plus son t-shirt pour palper ses côtes. Là… une petite irrégularité. Elle glissa ses doigts sur le sang qui coulait de ses plaies et traça rapidement sur son torse ce sort de premiers soins, déliant sa poitrine.

Ouf.
Un grognement.
Oh, oh. Elle ne l’avait pas vu s’appro..


« AH ! » elle se jeta sur le côté, en plein dans la mare d’eau, évitant la brusque attaque du brun, le roux étant allongé dans le fond, immobile. Elle ignorait s’il était mort mais au moins ne l’embêtait-il plus…

Elle frissonna et se redressa, levant sa dague. Il ne restait plus qu’une chose à faire pour que ça se termine. Elle s’accroupit, et attendit qu’il s’approche. Le souffle de la bête se faisait de plus en plus prononcé, et ses yeux écarquillés trahissaient le léger doute qu’elle avait quant à son plan. Mais… elle ne pouvait pas perdre maintenant, pas encore. Elle devait revoir son maître pour écouter ce qu’il avait à lui dire, et parce qu’elle lui devait bien ça, de sortir vivante de cette horrible épreuve, non ? Elle devait aussi LE voir. C’était indéniable, inchangeable, elle était obligée de le faire. Pas par quelqu’un, pour elle. Pour le voir enfin, LUI dont on lui avait tant parlé avec des propos si contradictoires… La seule chose dont elle était certaine, c’est qu’il était fort. Et complètement fou. Pour tout ça, elle serra les dents, et un léger sourire étira ses lèvres.
Il lui sauta dessus pour la dévorer, mais elle plongea sa main dans sa bourse et lança le bout de papier humide mais dont l’encre n’était pas partie sur lui, l’activant.

Un.
Elle recula vivement, évitant le loup, glissant dans l’eau.
Deux.
Il s’arrêta soudainement, reniflant l’air.
Trois.

BOUM.

Elle se protégea le visage des éclaboussures de sang, et se releva, trempée, couverte de ce liquide rouge, mais au moins l’eau avait laissé la salle propre.
Elle se tourna vers Yuu, et la regarda. Elle la regarda normalement, peut-être pour la première fois depuis qu’elle l’avait rencontrée en chair et en os. Elle regarda la femme, pas la Reine, celle qui l’avait enfermée dans cette cage avec deux loups affamés et l’avait regardée sans rien dire juste pour la tester, celle qui lui confiait la mission qui allait à l’exact de ses idéaux et qui l’empêchait de pouvoir se révolter par ce maudit sort de « sécurité ».
Elle regarda celle qui était là, et non pas celle qu’elle détestait.

Mais après tout, ça revenait au même…


« Terminé » annonça-t-elle, neutre.

Elle essuya avec sa manche gauche sa joue, et décolla ses cheveux de son visage. C’était terminé. Essoufflée, la gorge en feu et lacérée de part et d’autres, elle était encore debout. Elle n’aurait pas tenu le coup, toutes ces blessures, sans l’entraînement qu’elle avait subit durant deux semaines.

Décidément, peut-être que Yuu avait quelques bons côtés… Il faudrait songer à la remercier, quand elle n’aurait plus que ça à faire.

_________________

On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuu
Reine de Koori
avatar

Féminin
Nombre de messages : 709
Age : 26
Rang : Reine de Koori / Hippie Flower power
Pouvoirs : Signeuse
Espèce : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Jeu 6 Nov 2008 - 20:32

Ah, c'etait fort amusant. Yuu en riait interieurement. Cette petite voleuse etait d'un divertissant ! Cela changeait tant de ses pietres gardes rigides qui ne faisaient que la suivre aveglement. Bien entendu elle avait aussi besoin d'eux mais ils ne la faisait pas jubiler interieurement comme cette petite. Elle l'avait regarde s'approcher, raide comme un piquet malgre les courbatures, elle avait vu cette fiere jeune fille se forcer a chaque pas, se forcer a avancer sans se permettre de mauvais gestes, se forcer a tordre ses levres en un affreux rictus poli. Elle etait forte, certe, mais elle etait faible, par rapport a elle. Si faible.. Elle ne pouvait rien, et rien ne l'atteindrait. Elle tentait peut-etre de se raccrocher a l'idee que dans le futur, toute l'humiliation que lui infligeait la jolie reine se retournerait contre elle. Hm, l'idee devait etre plaisant, se disait-elle, essayant de s'imaginer hair a tel point une entite superieure a elle. Ah, mais elle oubliait. Personne en ce royaume n'etait superieur, comme c'etait dommage...

Pauvre petit poisson, pauvre anguille qui filait entre les doigts de tous les pecheurs mais qui une fois que le harpon lui a transperce le corps ne peut plus faire marche arriere et se tord, et de se debat, comme si cela pouvait changer quelque chose a son destin. Elle finirait cuisinee et dans une assiette, comme tous les autres avant elle. Elle etait coriace, il fallait l'avouer, cela ne faisait que redoubler l'interet du jeu. Nebulis avait ses principes, etait une personne qui s'imposait des contraintes et certains ideaux. Un a un, Yuu les brisait. Allez, petit poisson, renonce d'abord a ta liberte d'action. Renonce a changer de camp. Renonce a ta liberte de penser, de faire ce que tu veux. Peu a peu le harpon te rentre dans les entrailles et te fais perdre tout sang froid. Pour le moment, elle pouvait encore se controler, elle pouvait toujours agir de maniere mesuree, signe qu'il y avait encore un peu de chemin avant qu'elle ne soit entierement brisee et qu'elle se laisse tomber a genoux, vaincue.

Yuu plissa legerement les yeux, la regardant avec un joli sourire. Fort bien. Elle avait encore un peu de marge avant de la voir se trainer a ses pieds en lui suppliant de ne pas la tuer, se salissant dans ses larmes brouillees et ses coudes ecorches, les cheveux collant sur les joues, les yeux gonfles de desespoir. Vue qui serait plaisant, en soit, mais qui n'equivalait pas a la chute progressive de la pauvre jeune fille. Lorsqu'elle fut proche de la Reine, a lui sourire presque poliment, Yuu se dit qu'elle avait au moins fait un pas dans le respect hypocrite. Restait a enlever l'hypocrisie et a lui faire comprendre que sans elle, elle ne serait rien qu'une ame chomeuse sans plus de corps qu'un des pitoyables spectres Omlidois tout juste bon a attirer les touristes avides de connaissances. Elle n'etait rien. Rien qu'un spectacle vivant et qui le jour ou elle lui deplairait se retrouverait sans emploi.

Lorsque, toute pleine de bonne volonte qu'elle etait, Yuu posa les mains sur les epaules de Nebulis, celle-ci s'en detacha comme degoutee du seul contact avec la Reine et parla en chuchotant presque, tant il fallait arracher ces pauvres petits mots de sa gorge.

Toujours energique, n'est ce pas? Tu t'accroches, desesperement, mais tu sais tres bien que ces petites marques d'affection que tu me donnes sont les seules manieres pour toi d'essayer de te raccrocher a tes principes. Moi, je sais tres bien que tu me hais, tes pensees ne sont pas tres interiorisees. Mais je n'en prend pas compte, vu que tu es piegee, et que tu feras ce que je te dirai. Ce n'est pas que tu es precieuse, j'aurais pu envoyer l'un de mes fideles chiens de garde mais il me fallait quelqu'un de profondement contre moi, ca passe toujours mieux. Et il se trouve que tu es drole. Hilarante, meme. Tant mieux non? On passera de delicieux moments, ensemble...

Yuu avait invoque les deux loups un peu au hasard, choisissant au dernier moment la creature qu'elle allait bien pouvoir lui opposer. Deux loups feraient l'affaire, deux pauvre louvetaux a peine sortis de chez leur genitrice mais surtout, plein d'energie a revendre. De l'energie, Yuu ne doutait pas que Nebulis en avait egalement et elle savait d'avance la fin du combat, a moins qu'elle n'aie surestime la magicienne et dans ce cas, il faudrait bien trouver quelqu'un d'autre mais ce ne serait pas aussi interessant. Nebulis sembla bien entendu ravie de voir les deux creatures la regarder d'un air avide. Enfin des creatures qui voulaient vraiment d'elle ! N'etait-ce pas merveilleux ? Elle devrait se sentir honoree, meme si les loups devaient etre suffisament affames pour manger un cadavre vieux de quelques jours. On leur offrait une jeune fille en fleurs, rayonnante de sante. Que demander de mieux?

Yuu se cala mieux dans son trone. Elle avait fait mettre un coussin il y avait quelques semaines car malgre les rois qui s'etaient succede ici, cela n'avait pas rendu l'endroit plus confortable. La Reine faisait attention a son confort presque autant qu'a celui de ses habitants, c'etait dire !.. Enfin en omettant certains habitants, mais ce n'etait pas bien grave. Yuu se rassit et passa une main dans ses cheveux qu'elle avait soigneusement lustres le matin-meme, contrairement a Nebulis. Au moins celle-ci etait-elle plus propre que les jours precedents, son maitre etant adepte des douches, surtout lorsqu'elles etaient glacees ou bouillantes, avait-elle entendu dire. Parfait entrainement, elle le faisait de temps en temps pour ne pas perdre l'habitude de ses jeunes annees ou son maitre, aussi rigide qu'Hatsuyuki, la torturait "pour son bien". Maintenant bien entendu elle se permettait de bons bains chauds et aprfumes, bain qu'elle s'autoriserait sans doute juste apres l'entrevue. Elle selectionnait deja les essences a y mettre. Peut-etre un peu de vanille cette fois...

Ah, mais ca avait commence! Il fallait dire qu'elle etait absorbee par diverses affaires tres importantes.

Yuu observa la jeune fille. Elle avait la joue barree d'une trace rouge peu profonde et un peu de sang en coulait. Elle venait de tracer un sort de cecite qu'elle etaikt en train de maintenir avec difficulte. Il fallait que la concentration soit complete et maintenir ce genre de sorts tout en ocmbattant n'etait pas chose aisee, surtout pour une debutante. Le loup s'etait mis a bondir dans tous les sens en griffant a tous va, ne sachant meme pas ou il allait. Il fallait dire qu'il se debrouillait beaucoup moins bien qu'Hideki... Ah, encore lui ! L'aveugle hantait toujours ses pensees comme un parasite, une fois colle, il ne partait pas si vite. Au depart, lorsqu'elle l'avait rencontre avec cette Zafara pres des sources d'eau chaude de Neopia, elle n'avait pas pense une seconde que c'etait lui, le prenant d'abord pour un habitant des bas quartiers, croyant Hideki mort depuis plusieurs annees. Lorsqu'elle avait vu sa magie a l'oeuvre lorsqu'ils etaient entres a Koori, elle avait remis en question son jugement... Elle avait compris peu de temps apres, lorsqu'il avait recueilli a nouveau la Zafara. Lorsqu'une fois de plus il l'avait trahie, et n'avait ressenti que de la colere, que de la haine. Plusieurs questions s'etaient bousculees dans son esprit, ce jour la. Pourquoi n'etait-il pas venu, pourquoi n'etait-il pas revenu apres sa mort presumee? Il aurait pu veiller sur elle en se faisant passer pour un habitant des bas quartiers, apres l'avoir bien entendu rassuree en secret... Ils auraient pu... Elle aurait pu... Ils auraient ete sauves, au lieu de se hair mutuellement. Et si seulement... Si... seulement...

Ils auraient pu etre heureux, non?

Elle fut tiree de nouveau de ses pensees par le glapissement des loups qui se faisaient submerger par le Trait qu'avait lance Nebulis. Elle la remerciait un peu, dans un sens. Elle ne voulait plus y penser. Avec des "si", on pouvait reecrire le monde mais le passe etait quelque chose de fini. Yuu decida de vraiment suivre le combat, afin de ne pas laisser entrer de pensees parasites ou de sentiment quel qu'il soit. Nebulis n'etait pas dans un etat tres favorable, griffee de partout, suffoquant presque sous le poids de sa fatigue. L'un des loups ne se relevait pas. Oh, deja? L'autre semblait un peu plus coriace et regardait la petite magicienne avec des yeux plein de fureur sourde. Comment s'en sortirait-elle? Il fallait bien avouer qu'elle etait debrouillarde et qu'elle semblait savoir se sortir des pires istuations, en combat. Bien entendu, si elle tombait sur le chef de l'organisation rebelle, sur Hideki ou meme sur cette carpette de Warui, elle ne savait pas si elle s'en sortirait, l'un etant excellent combattant, l'autre etant excellent magicien et l'autre.. etant tout simplement une deesse, donc beaucoup plus coriace qu'un vulgaire loup.

Nebulis semblait etre la bete traquee, tout de son attitude etait affaisse, fatigue, presque vaincu. Un dernier soubresaut avant de se faire cueillir par le loup? Bien entendu, elle semblait avoir un plan et la panique ne s'etait pas emparee d'elle a tel point qu'elle ne pensait plus a rien. La pauvre, elle avait presque pitie.. Quoique, non. Elle savait qu'elle s'en sortirait, le loup aussi semblait en moins bon etat que ce qu'on pourrait croire au premier abords. Et puis ce n'etait pas une creature particulierement intelligente non plus, obeissant a ses instincts. Nebulis plongea la main dans sa bourse lorsque le loup se jetait sur elle, sur de sa victoire. Yuu se redressa legerement afin d'essayer de voir le trait qui etait inscrit sur le bout de papier mais de la ou elle etait, elle ne pouvait bien entendu pas voir. Une explosion secoua la piece. Le sang eclaboussa la piece, ainsi que quelques viceres peu ragoutantes. Un oeil atterit presque au pieds des escaliers menant au trone. A ce sort, Yuu ne put que sourire, fixant l'organe avec un regard interesse.

Nebulis se tourna vers elle, la regardant avec beaucoup moins d'animosite. Yuu se demanda un instant pourquoi, mais apres tout il etait plutot facile de comprendre. La Reine se leva, regarda a son tour dans les yeux la jeune fille apres avoir balaye la salle des yeux. Elle fit un petit moulinet de la main, deux doigts replies et l'un a moitie plie. Un feu embrasa les plus gros morceaux de ce qui restait du premier loup, ainsi que le second qui ne bougeait plus. Lorsque le feu l'embrasa, le loup se cambra, glapit, hurla a la mort. Ah, il n'etait pas mort, finalement. Un grand rire traversa la Reine, qui s'approcha de la cage, heureuse que Nebulis aie survecu.

S'approchant, elle avisa les traces de sang qui souillaient le sol. Elle pourrait lui faire lecher le carrelage jusqu'a ce qu'il n'y aie plus rien, elle lui avait donne des consgnes, apres tout ! Ce n'etait pas tres serieux, tout cela. Yuu faisait la moue en arrivant a la cage mais voyant sa proie, le carnivore ne pouvait que sourire de nouveau. Elle caressa les lianes et sortant une dague, coupa une racine particuliere, qui fit se faner le reste de la cage, qui tomba presque sans bruit. Nebulis s'etait pris une racine sur la tete mais completement fanee, ce n'etait plus qu'un lambeau tres leger. Yuu ne s'approcha pas, la laissant s'en debarasser. Alors elle avait son soldat. Nebulis, 19 ans, apprentie Traceuse. Ca serait elle, l'heureuse elue...


"Bien, bien, bien. A present passons aux choses serieuses."

Yuu montra sa dague et sourit, faisant comprendre a Nebulis ce qui l'attendait. D'un Signe, elle s'approcha de Nebulis en moins d'une seconde et placa sa dague sous sa gorge.

"Je t'avais dit de ne pas trop tacher, tu sais..? Je pourrais te faire laver le sol avec tes cheveux-serpillere, ca ne changerait pas grandement leur couleur, cependant tu as autre chose a faire."

Yuu leva legerement le pied avant de l'ecraser sur celui de Nebulis, mettant tout son poids dessus. Yuu n'etait pas bien lourde mais elle avait bien choisi l'endroit de la physionomie ou ca faisait mal. Elle retira la dague avec un sourire, gardant la jeuen fille pressee contre lele n l'attrpant par le bras, fermement. Les deux femmes faisaient a peu pres la meme taille, Yuu etant legerement plus petite, d'un ou deux centimetres. Elle s'en fichait bien, s'amusant surtout du visage de Nebulis. La Reine finit par retirer son pied, preferant qu'elle ecoute bien ce qu'elle avait a dire. Elle approcha son visage de celui de Nebulis avant de dire

"Tu pars. Immediatement. Tu pars pour Nelta, aucune objection a faire? Bien. Bon voyage, reviens moi vite..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuu
Reine de Koori
avatar

Féminin
Nombre de messages : 709
Age : 26
Rang : Reine de Koori / Hippie Flower power
Pouvoirs : Signeuse
Espèce : Humaine
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Jeu 6 Nov 2008 - 20:32

Yuu decida de rajouter une petite touche qui destabiliserait la jeune fille et deposa un baiser sur sa joue, delicatement. De bonnes, amies, hein? Yuu la lacha enfin et partit, sonnant aux gardes. Ils entrerent par la porte principale, alors que Yuu emprunta une petite porte derriere le trone apres avoir fait un gentil signe de la main. Une jeune femme apparut, c'etait l'une des conseillere. Riza Roze. Elle etait un peu semblable a ce qu'aurait pu etre Nebulis, si elle avait ete elevee a la Cour. Car en effet, la jeune femme avait les cheveux noirs. De longs cheveux noirs releves en chgnon d'ou pendaient quelques meches ornees de perles, ses yeux noirs legerement brides fixant Nebulis, la jaugeant. Elle portait une belle tenue d'apparat et ses gestes etaient bien mesures. La jeune femme lui adressa la parole, tres froide

"Je suis Riza Roze. Conseillere de Yuu au departement de la magie et de l'urbanisme. Je suis la pour vous expliquer ou vous irez."

Sans tenir compte des blessures de la magicienne ni de son etat mental, elle fit un signe aux gardes, qui la prierent d'avancer. Tout en avancant, celle qui avait succede a Hideki en tant que conseiller parlait

"Mademoiselle.. Nebulis, c'est bien cela? J'oublie toujours les noms sans importance, excusez moi. Vous devrez aller a Nelta, car c'est la que nous avons le signalement de toemoins affirmant avoir vu des membres de l'organisation. Cependant, les explications ne sont pas certaines alors vous serez amenee a voyager... Nos recherches se focalisent surtout sur les environs de la Foret Bleue."

Elle sembla se rapeller de quelque chose alors qu'ils arrivaient aux portes du chateau, elel fit signe a un garde qui apporta un lourd sac

"Ah oui, prenez, nous avons prepare des provisions pour vous. Ici se trouve une gourde, vous avez ici une carte, quelques resumes des rapports que nous avons pu dresser, le portrait robot de celui qu'on soupconne etre a la tete de l'organisation rebelle, ici vous avez une dague et un arc, je ne sais pas si vous savez vous en servir mais nous vous l'avons mis au cas ou. Nous vous avons apprete un cheval, il resiste au froid et aux plus basses temperatures mais a partir du moment ou vous arriverez en bas de la montagne il vous sera peut-etre un poids car il est plutot lent, puisque robuste. Rendez vous au poste de garde a la frontiere de Koori, ou l'on pourra vous fournir une autre monture plus pratique."

Riza la regarda, toujours aussi froide, pincant les levres.

" Vous avez interet a reussir. Cette mission etait pour moi."

Etranglant sa rage, se maudissant d'avoir montre son visage au magicien le jour de l'attaque d'Elaskia, elle entama un autre sujet en regardant les vetements de Nebulis

"Garder l'uniforme des apprentis du vieux fou ne sera pas la meileure idee, gardez la broche, cela pourrait appater le magicien mais je garderai les vetements la duree de votre mission. Reprenez les anciens, en attendant."

Elle sourit legerement, un sourire parfaitement haineux et ne demontrant que l'envie qu'elle se fasse tuer par Yuu a la prochaine occasion. La favorite, c'etait elle, c'etait elle qui etait montee, etoile fulgurante dans le ciel de Koori, elle n'avait pas l'intention de n'etre qu'une etoile filante parmi tant d'autres et d'etre eclipsee par le soleil que representait peut-etre Nebulis. Elle finit en se detournant deja

"Vous avez une demie heure pour vous en aller. Bonne chance."

[je t'aime =D]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebulis
Traceuse sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 29
Rang : VOLEUSE embarquée contre son gré dans pleins d'histoire louches.
Pouvoirs : Traceuse
Espèce : Humaine de Koori
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Dim 9 Nov 2008 - 2:58

Navrée, j'espère que c'est lisible >_>






















_________________

On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mort

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 1008
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   Mer 12 Nov 2008 - 14:40



--


Hatsuyuki avait bien du mal a tenir en place dans le petit salon qui lui avait ete attribue comme salle d'attente. Cette attente etait d'autant plus insoutenable qu'il savait que Yuu ne serait pas douce du tout avec sa petite protegee, il se demandait un peu quel sort la femme cruelle allait lui reserver, comment s'en sortirait la jeune fille et qu'est ce qu'elle allait retenir de cette entrevue. De la haine? Sans nul doute. Mais c'etait de cette haine qu'il avait peur, peut-etre finira-t-elle par rendre son apprentie sourde et aveugle, completement dans son monde de desir de vengeance, coupee de touterationnalite. Pour avoir vecu dans les bas quartiers, la jeune fille avait developpe des reflexes impressionnants. Cependant, meme si en combat cette attitude instinctive pouvait etre meilleure qu'une attitude plus reflechie, elle pourrait aussi la mener a sa perte. Et Yuu le savait, cela. Yuu le savait, en profitait, s'y delaissait, s'y prelassait, sachant pertinemment comment manipuler cette jeune fille comme ses autres victimes, la regardant se fissurer d'elle meme...

Ah, non ! Cette attente etait trop dure. Le vieil homme se leva brusquement et commenca a faire les cent pas dans la piece, pensant que cela pourrait peut-etre lui occuper un peu l'esprit. Un petit tour, des pas lents mais nerveux, la tete penchee, les doigts enfonces dans ses poches pour ne pas se roner les ongles, il ressentait la meme chose qu'un parent lorsqu'un enfant passait son examen, sauf que la.. C'etait plus dangereux. Yuu avait besoin de Nebulis, n'est ce pas, elle la laisserait en vie, meme si elle n'arrivait pas aux resultats escomptes, n'est ce pas? Ah, apres ce qu'il etait arrive a son ancien apprenti, il ne preferait pas songer a ce qu'il pourrait advenir de Nebulis.

Hideki avait suivi un parcours chaotique, son ame etant tourmentee en permanence par els reminiscences de son enfermement, traces qui ne s'effaceraient jamais de son esprit meurtri. Il avait chemine, il avait commis des fautes comme des actes heroique, il etait mort en ayant trahi son amie la plus chere... Il etait mort. Avant lui. Hatsuyuki ne se pardonnerait jamais les erreurs qu'il avait commises. Il n'aurait jamais du envoyer l'enfant chez ses parents, il n'aurait jamai du trahir la confaicne de cet enfant, ne jamais le mettre en contact avec Yuu. Peut-etre serait-il encore vraiment vivant, peut-etre Yuu aurait-elle suivi un chemin avec moinsd'embauches, peut-etre, peut-etre, peut-etre...

Trop de suppositions. Trop de remords. Le vieil homme se laissa retomber sur un fauteuil, las. Il se sentait coupable de bien trop de choses, alors que ce n'etait surement qu'une impression. Yuu aurait ete elevee avec de mauvais conseillers qui l'auraient pervertie, meme si la douleur qu'elle avait ressentie au moment de la disparition du garcon avait accelere le processus de la glaciation de son coeur. Hideki aurait vecu en experimentant sa magie sur les autres, a son tour pourri de l'interieur par la voix qui le rongeait. Tout aurait ete different certes, mais peut-etre ne serait-ce pas en mieux.. Ou si peu.

La porte s'ouvrit soudainement sur une Nebulis mal en point mais qui lanca des paroles a vive voix, comme encore pleine d'energie. Elle etait pourant blessee... Il allait lui proposer de rentrer a la maison du magicien pour panser ses blessures et les refermer avec quelques onguents qu'un ami medicaliste lui preparait, mais elle lui dit qu'elle devait partir maintenant. Apres s'etre battue avec.. des loups ?! Hatsuyuki ecarquilla les yeux, comme surpris de l'audace de Yuu qui ne se salissait pas les mains, comme ca... Il rumina des menaces contre la Reine, la regardant s'asseoir. Il prit le sac et regarda les elements qu'il y avait dedans. Ca allait a peu pres... Elle lui demanda ce qu'il voulait lui dire. Hatsuyuki mit un doigt contre sa bouche pour l'inviter a ne pas trop entamer ce sujet, sachant que dans ce chateau rien n'est sur. Le vieil homme l'invita a continuer la conversaiton a l'exterieur. Il endossa le sac avec une etonnante vigueur, mais apres tout il avait ete chevalier magicien quelques annees, avant de devenir l'entraineur de ces guerriers magiciens de Koori, l'elite de l'armee de Koori.

Ils deambulerent rapidement dans les couloirs avant de se retrouver a l'exterieur. En descendant les marches qui menaient aux autres quartiers, le professeur de magie commenca a parler, fouillant dans ses poches.


"Plus que des choses a dire, ce sont des choses a te donner."

Il tira une petite boite metallique d'une quinzaine de centimetre sur cinq et de trois centimetres d'epaisseur et la lui montra, l'ouvrant sur une creme assez epaisse

"Inconsciemment je m'etais un peu doute qu'elle te ferait ce coup-la. C'est un onguent magique qu'un ami Médicaliste - tu sais ce que c'est n'est ce pas, apres mon cours - me prepare de temps en temps. Il reduira la douleur et empechera les plaies de se rouvrir mais pas de mouvements trop violents pendant trois jours, privilegie le cheval plutot que la marche pour ne pas solliciter les muscles. N'en etale pas trop, un petit peu suffit."

Il lui fit signe de s'asseoir sur les marches. Quelques passants la reconnurent et lui firent en souriant un signe de la main, se demandant si elle allait devoir faire un triple salto arriere dans les marches, cette fois. Mais non, voyons, pas encore.

Hatsuyuki degagea les meches de ses cheveux et etala la creme sur son cou et son visage, puis ses bras, appuyant sur quelques points precis pour la delasser un peu. Il lui tendit la boite en lui disant qu'elle ferait le reste durant ses haltes. Le magicien et son apprentie continuerent leur periple dans les escaliers. Arrives en bas, Hatsuyuki lui laissa prendre son sac. Il chercha dans son manteau et en tira une enveloppe cachetee.


"Voila le plus important. Ne l'ouvre pas, ca ne t'es pas adresse."

Il l'avait chuchote, lui mettant la lettre sous les doigts. Il etait imprime en relief le nom de son ancien apprenti. Il lui fit un signe de tete et ajouta

"Ce ne sont que quelques mots mais ca t'aidera, si tu le croise."

Hatsuyuki lui sourit legerement avant de lui faire une poignee de main, et lui fit finalement

"Bonne chance, reviens entiere, et tache de ne pas te faire licensier a l'arrivee..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hum, bonjour ? [ Hippie Flower Power ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Flower Power ! {PV libre]
» Jade - The little flower is lost in this big world
» Like a flower [Daniel]
» Adieu Haiti, Bonjour Dominicanie
» bonjour [pv Petit Matin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Févlia :: Dans le Monde Réel. . . :: Sujet terminé-
Sauter vers: