AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresRechercherGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'elfe parmi les Zafaras

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: L'elfe parmi les Zafaras   Ven 7 Mar 2008 - 19:12


(Du à beaucoup de confusion avec les sujets ^^' Je n'ai pas su ou poster et quand, et puis je ne suis toujours pas certaine si je peux poster ici ou non, mais à l'unanimité on m'a dit que c'était ici, alors je m'essaie, s'il vous plait m'avertir si je suis pas au bon endroit ^^'
~Fara confuse *_*)



Les choses ne s’étaient pas tout à fait passées comme prévues.

Faraëll était maintenant l’une des chanceux survivants depuis l’attaque de la Mort à Nascarian. Elle résidait dans cette endroit ou l’air était beaucoup moins frais que dehors, mais qu’en pensant que l’on était à l’écart de la guerre nous faisait oublié nos envies capricieuses. Elle s’occupait de plusieurs autres Nascariens que l’on avait pu sauver. Elle ne se rappelait pas vraiment la journée ou c’était arrivé. Elle se souvenait de peu, puisque toute cette aventure l’avait secouée. La veille, elle et Warui s’étaient étendues ensemble, pour se réconforter de leur solitude, pour ne pas être trop seules dû à leurs deux amants partis à cette fameuse guerre qui n’en finissait plus. Juste avant de sombrer dans ce sommeil qui n’eut jamais de réveil agréable, les trois amies, Arielle, Warui et Faraëll, se voyaient aller à la confiserie acheter des chocolats et des sucettes à saveur de fraises, mais rien de tout cela ne put arriver. Ce matin-là, Faraëll s’était réveillée avec les mouvements que Warui faisait en se levant à une heure bien trop tôt. Faraëll, les yeux toujours fermés, n’avait rien dit et s’était seulement demandé pourquoi cette agitation silencieuse devait arrivée. Elle savait pourtant, elle l’avait pressentit. Quelque chose de terrible arriverait… Warui s’était habillé et accompagnée d’Arielle disparut pour plusieurs heures. L’elfe n’osait pas leur demander quoique ce soit depuis plusieurs mois. Elle avait peut-être peur de savoir ce qui était vraiment arrivé là-bas…

L’elfe s’était levé, avait enfilé son peignoir et prit un marche dans le château endormit. Personne ne savait, personnes n’avait pu prévenir que ce serait aussi horrible. Pendant qu’elle y pensait, elle se souvenait des cris de peur, de l’incompréhension du peuple et de toutes les procédures de regroupement angoissant tout le monde jusqu’à ce que la troupe de survivants parte. Faraëll en frissonnait toujours. Si elle ne se rappelait pas bien, c’est parce que c’était trop douloureux. Elle-même ne se rendait toujours pas compte de la situation. Le monde qui les entourait était vraiment devenu effroyablement sombre. Elle se souvenait de la matinée, le reste s’était déroulé trop rapidement pour qu’elle ne puisse en retenir les détails. Tout ce qui pouvait être dit c’est que tout cela était qu’une horreur continue et abominable. Ce matin-là, l’elfe avait su que rien ne serait facile à présent. Elle avait cru qu’avec le départ de Cloud le comble de son martyre y était, mais ceci n’était qu’un jugement immature… Le pire restait encore à venir.

Elle avait marché, dans le château. Elle s’était retrouvée à un balcon en hauteur sans se perdre trop. Et de là, elle avait inspiré l’air pourri qui rodait autour de Nascarian depuis la nuit déjà. L’elfe s’était étouffée, sentant son cœur flanché, et à ce moment même elle ne sut pas quoi faire, la peur la traversant comme un choc électrique. Elle avait courut à travers le château à la recherche de quelqu’un qui puisse l’aider, et puis comme les heures avaient déjà passée si vite, Arielle était revenue. Et le reste se déroula à une vitesse incroyable. Le massacre avait commencé dehors, Arielle l’aida à se relever et à ne plus avoir peur, car on aurait besoin d’elle désormais. Elle avait prit son courage à deux mains, et avait aidé Arielle et les autres à ramener les survivants pour qu’ils puissent partir.

Le voyage s’était passé en peu de jours. Faraëll ne pouvait oublié l’image de centaines de corps éparpillés dans la ville. Elle avait toujours peur, mais beaucoup d’autres Nascariens frissonnaient d’horreur ayant perdu leur proches et amis. Le voyage n’avait pas duré si longtemps en terme de longueur, mais il était d’une tristesse uniforme. Personne ne voulait vraiment croire à tout cela, et ceux qui en avaient des images que trop claires ne purent que pleurer. Faraëll s’était installée parmi les survivants et était vite devenue la ‘grande sœur’ des enfants survivants. Certains sans parents, certaines sans frères ni sœurs. L’elfe avait vite fait de se sentir plus à l’aise parmi les Zafaras, et oublia vite sa différence visible de taille, de race et de culture. Tout le monde avait besoin de confort, que celui-ci vienne d’une elfe ou d’un autre Zafara ne comptait plus maintenant. La troupe avait accostée quelque temps dans un pays inconnu à Faraëll, l’ou vivait d’autres Zafaras. Dans ce voyage, elle n’avait pas vraiment eut le temps d’être avec Arielle et Warui, et de ce fait ne savait pas toujours où elles partaient, ce qui leur arriverait… Elle les savait courageuses et autonomes et tentait de ne pas se faire trop de soucis… Il y avait déjà beaucoup d’autres gens à s’occuper, que le temps pour s’inquiéter de tout et de rien était restreint. De voyages en voyages, Faraëll s’était occupée des enfants et de d’autres Zafara. Elle habitait les mêmes refuges. Dont celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Arielle/Warui
Reine de Nascarian
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11051
Age : 28
Rang : Déesses = Déesse/Reine/Âme
Pouvoirs : Arie: Feu/Lumière/Warui: Acide(Poison)/Feu
Espèce : Zafaras Bleu Saphir
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Sam 8 Mar 2008 - 0:45

Ça n'avait pas été un voyage des plus reposants. Ils étaient arrivés. Oui. La petite bande composée d'Arielle, d'Azie, d'Harumi, d'Alliéa et de Moror était allée voir Warui et Hideki à leur appartement. Warui avait tenté d'avorter. On l'avait arrêtée. Puis la Déesse avait tenté de les tuer! Alliéa l'avait scellée. Sceller ses mauvais instincts plutôt. Après quoi Hideki l,avait ramenée à la maison pour qu,elle se repose. Elle avait plutôt dormi. Arie et Azie l'avaient suivi ensuite et la princesse s'était battue contre son parrain et avait perdu le combat, épuisée. Après quoi le séjour et réfectoire et Eki qui devait s'entrainer sérieusement. Et encore après pendant longtemps... même très longtemps... une douleur. Pas physique. Mais morale. Une des pires. Tout le monde, tous les Zafaras le savaient: la Reine Alliéa était décédée quelques jours plus tôt. Comme dit il y avait près d'un an la Liseuse de Rêve l'avait prédi. À la naissance du fils de Warui.

Mais... il n'y avait pas que ça... il y avait plus... il y avait Warui. Arielle l'avait senti. Elle sentait tout chez sa soeur. Et... celle-ci lui avait tout raconté. Quelques jours plus tôt, Warui avait fait un marché avec la Mort: Son âme en échange de celle d'Hideki. Puisque l'Avaleur n'était pas venu la prendre, la Zafara restait sur terre. La Mort lui avait donné une amulette afin de tromper l'Avaleur et se faire passer pour une mortelle. Même si Arielle et sa famille savit que Warui était quand même toujours près, ils ne pouvaient s'empêcher de souffrir. Il ne restait qu'une personne à informer. Et la Reine ne voulait pas la blesser. Cependant... la vérité... serait dévoilée tôt ou tard. Et trop attendre serait peut-être encore plus douloureux.

Arielle en était à son sixième mois de grossesse, son ventre était beaucoup moins imposant que se précédentes grossesses, ça c'était sûr mais il atteignait une taille respectable. La Zafara était sortie de l'appartement, précisant avoir quelque chose à faire. Elle avait proposé à Hideki de s'occuper des deux nouveaux arrivants pendant qu'il devait s'entraîner. Pour l'alléger un peu. Elle était revenu, tenant deux petits choses dans ses bras. Elle se dirigea aussitôt aux côtés de Faraëll. Elle devait lui parler seule à seule.

"Fara... j'ai quelque chose à t'annoncer... et... ce n'est pas une bonne nouvelle..."

C'était une très mauvaise nouvelle.

_________________
Chacun est noir ou blanc...
Arielle est blanche... elle peut vous massacrer
Warui est noire... elle peut vous cajoler... après vous avoir massacré(e) XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/viewtopic.forum?t=16
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Sam 8 Mar 2008 - 1:59

Faraëll n’avait pas vraiment eut de nouvelles de qui que ce soit durant ces moments d’exil. Elle aurait voulut aider les jumelles, mais avait finalement comprit, en voyant le regarde des enfants Zafaras qui l’avaient carrément adoptée, qu’elle pouvait aider ailleurs. De plus, Faraëll se savait faible au combat… Et elle avait peur, si peur. Consoler les enfants étaient en même temps devenu une façon de se consoler elle aussi. Faraëll ne sortait pas beaucoup, elle restait avec eux, et faisait des jeux pour oublier la douleur. Plusieurs d’entre eux arrivaient à dormir mieux leurs nuits, alors que lorsque tout cela avait commencé, le sommeil était rare pour tout le monde.

Arielle et Warui étaient parties, accompagnées de d’autres alliés. Cela faisait presque un mois, et Faraëll priait chaque jour leur retour et celui de son bien-aimé. Pas moment elle cessait d’y croire, mais se secouant elle réalisait qu’elle ne pourrait vivre sans lui. Faraëll n’avait pas idée de ce qu’il lui était arrivé, et souvent elle se sentait horriblement coupable d’avoir quitté Nascarian, pensant qu’il la cherchait peut-être encore là-bas…

L’elfe était assise sur le sol, l’air pensif. Elle ne savait pas vraiment quoi penser. Un petit Zafara c’était endormi près d’elle peu de temps avant, et elle l’avait mené aux installations réservés pour eux. Elle fixait le vide, se remémorant des souvenirs heureux pour ne pas se sentir oppressée par les derniers évènements. Pourtant quelque chose la tracassait, elle se savait agacée par une réalité qui serait difficile à vivre, et de changer ses idées lui étaient difficile. Et elle n’avait pas vraiment tord; il y avait effectivement de mauvaises nouvelles qui allaient lui être annoncées.

Un des enfants qu’elle berçait souvent pour s’endormir accourut vers elle, et à bout de souffle se mit à essayer de parler :

- … La rei… Ari…Elle est là!... Elle!

Comme il était à bout de souffle, Faraëll lui fit signe de ne pas se presser. Elle se leva, étant, dans cette position, bien plus grand que l’enfant. Faraëll n’avait rien comprit de ce qu’il avait essayé de lui dire, et puis elle ne s’attendait à rien d’extraordinaire. Il n’arrivait pas souvent des bonnes nouvelles. On entendait parler vaguement des combats qui avaient lieu, des entendes faites et de d’autres choses comme lorsque la nourriture arrivait. L’elfe répondit calmement, l’air un peu passif :

- Prends ton temps…

Elle se pencha près de lui, pour arriver à sa hauteur, car elle n’aime pas parler aux autres de haut. Parfois sa nature d’elfe l’énervait, elle aurait préféré naître autrement… Peut-être tout cela aurait semblé plus simple. L’elfe avait une voix beaucoup plus mature qu’avant… Jouer la mère de plusieurs enfants l’avait rendu un peu plus mature. Elle lui flatta la tête, toujours étonnée de la douceur des Zafaras. L’enfant reprenait son souffle.

- La reine! Arielle! Elle est là!

- Qui?

Faraëll avait pourtant bien entendu, mais elle n’en croyait pas ses oreilles. Elle ne s’attendait pas à revoir Arielle de si tôt…

- La reine Arie….!

Sa voix fut coupée par le ton sans joie d’Arielle. L’enfant s’éloigna de l’elfe et parti en direction contraire d’où la silhouette toujours majestueuse d’Arielle émergeait de la semi-obscurité. Faraëll, abasourdie, ne su que dire. Elle laissa échapper un « Arie… » inaudible et puis se raidit lorsqu’elle entendit la partie concernant les mauvaises nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Arielle/Warui
Reine de Nascarian
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11051
Age : 28
Rang : Déesses = Déesse/Reine/Âme
Pouvoirs : Arie: Feu/Lumière/Warui: Acide(Poison)/Feu
Espèce : Zafaras Bleu Saphir
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Sam 8 Mar 2008 - 2:31

Faraëll était la seule à ne pas savoir ce qui s'était passé quelques jours plus tôt. Les enfants avaient eu du mal à avaler. Surtout les plus jeunes. Les plus âgés moins, ils avaient déjà vécu pareil moment. Arie avait les épaules basses. Rare chez elle. Les yeux un peu étints, son oeil rouge qui était vif d'haitude. Le petit avait été interrompue par elle. D'ordinaire elle serait excusée mais cette pensée ne l'effleura même pas cette fois-ci. Piur ne pas s'excuser, il fallait quelque chose de grave. La Zafara Bleue alla s'asseoir, lentement, faisant attention à son ventre et aux deux petites choses qu'elle tenait. Elle fit signe à l'enfant de s'éloigner un peu, d,aller retrouver les autres. De les laisser seules.

"Il y a... un sort qui pèse sur ma famille... depuis des siècles déjà... mais on ne sait plus pourquoi... ce sort agit à la naissance d'un enfant royal, à chaque générations. Les grands-parents... meurent la nuit suivant la suivant la naissance du bébé... m^me si j'ai eu les miens... le sort n'a pas agit... parce que ce n'était pas mes enfants qui le déclencherait... c'était l'enfant de Warui qui le ferait... et... quelques jours à peine..."

Elle tentait de retenir ses lames du mieux possible. De ne pas pleurer. Pour être forte. Elle devrait être forte. Elle était Reine et Déesse. Elle devait l'être pour les autres. Mais parfois c'était dur.

"Il y a quelques jours... Maman... Maman est..."

Deux lignes plus foncées se tracèrent sur ses joues.

"Maman est décédée elle aussi... elle était visée par le sort... parce que... Warui a eu ses enfants... pas un... mais deux. On l'a su une fois qu'ils sont nés. On ne s'en était jamais douté... mais..."

Il y avait pire encore...

"Maman n'est pas... la seule... à être partie. Même... même si elle revenue mais en tant que fantôme. C'est moins dur. On peut toujours la voir, lui parler. Parfois la sentir. C'est... que... elle n'a pas été la seule à mourir cette journée-là... C'est..."

Elle n'arrivait même pas à le dire tant sa gorge se serrait. Elle n'arrivait plus à avaler. C'était dur. Se serait dur. Elle devait prendre son courage à deux mains.

"Warui... est morte elle aussi... en donnant son âme à la Mort... pour qu'Eki soit plus heureux... et... elle n'a pas eu autre choix que de mourir... et de nous laisser les bébés...."

La Zafara, tremblante, souleva le peu de tissu qui recouvrait ce qu,elle tenait dans ses bras: Deux boules qui se réveillaient et qui ouvraient tous les deux de grands yeux bleus. Une fillette Humaine et un hybride blond Zafara-Humaine. Keiko, la filette, bailla pendant que son frère des yeux avant de regarder où ils étaient.

"Elle voulait... que... tu sois la marraine de sa fille..."

Keiko se mit à sucer son pouce, bien tranquille. Avant de regarder un peu partout. Il y avait quelque chose ici. Quelque chose de bizarre. Une drôle de sensation. Dans un coin. Non, juste en face deux quatre. Une présence?Possible. Pas important pour le moment. Quelque chose étaient devant eux et les regardaient.

*C'est pas comme si j'étais partie de bon... mais c'est pas comme si j'étais avec elles...*

_________________
Chacun est noir ou blanc...
Arielle est blanche... elle peut vous massacrer
Warui est noire... elle peut vous cajoler... après vous avoir massacré(e) XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/viewtopic.forum?t=16
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Sam 8 Mar 2008 - 3:58

Faraëll resta perplexe à l’arrivée si imprévue d’Arielle et tout autant au fait qu’elle est complètement passée par-dessus l’introduction habituelle. Elle regarda Arielle, les yeux ronds, ne sachant pas comment retenir toutes les émotions qui la hantaient depuis tout le temps que ses seules amies étaient disparues. Elle n’avait pas eu le temps de parler avec elles, tout c’était passé si vite, et il n’y avait presque pas eut place à de simples discussions entre l’elfe et celles qu’elle considérait comme des sœurs. Il y avait autant de rage, que d’amour dans les yeux de Faraëll. L’arrivée d’Arielle n’avait que ramener tous ces autres sentiments reclus. Et elle ne venait pas en visite de courtoisie, mais bien pour donner raison à ce mauvais pressentiment que l’elfe avait quelques minutes avant.

Elle se tut, et ne dit rien, fixant Arielle de ses yeux perçants et mouillés de larmes qu’elle retenait. Déjà, la présence d’Arielle était lourde de sentiments, et à la fois elle l’égayait. Mais Arielle commença à décrire les évènements qui, de plus en plus qu’elle avançait dans ses paroles, devenaient de pire en pire. Faraëll n’arrivait pas à dire un mot. Elle se mordait la lèvre dangereusement, sentant en elle des sentiments qu’elle ne pouvait décrire; une rage inhabituelle. Normalement, elle se serait sentit seulement triste et les larmes n’auraient pas cessées de couleur jusqu’à ce qu’elle s’écroule à genoux, mais là, elle ne se sentait pas comme d’habitude. Elle aurait eu envie de tout détruire, de hurler, de courir…

Regardant Arielle les yeux mouillés et sans voix, elle ne put retenir ses mots lorsque l’annonce de la mort de Warui se fit entendre comme un écho désagréable.

- QUOI! Warui a vendu son âme!?

C’était la première fois qu’elle hurlait sa rage. Sa voix normalement douce semblait se briser avec le son trop fort qu’elle s’efforçait de projeter. Arielle lui présentait les deux enfants, et malgré leur beauté, Faraëll n’arrivait pas à s’attendrir. Le sentiment de rage montait en elle comme de la vapeur, et elle bouillonnait. Faraëll ne savait même pas comment contrôler toutes ces émotions, alors elle ne faisait qu’exploser.

- Pourquoi je serai marraine! À quoi bon!

Ses paroles n’étaient pas pensées, elle n’arrivait plus à être raisonnable. Arielle avait dit que Warui pouvait se présenter? Et cela enrageait encore plus l’elfe qui était maintenant rougeoyante et que les larmes n’avaient pas pu tenir plus longtemps dans ses paupières.

- MONTRE-TOI WARUI! Montre-toi! J’ai.. Je…!

Malgré que l’elfe se sentait folle de rage, elle n’arrivait pas à s’exprimer correctement. Sa personnalité réservée prenait le dessus. Et c’est là qu’elle l’entrevit. Une ombre translucide avec les couleurs de la Zafara défunte. Faraëll flancha… Elle n’arrivait plus à retenir sa peine. C’était donc vrai. Warui était morte. Vraiment morte…

Faraëll tomba sur ses genoux, la respiration saccadée, et les larmes qui rougissaient sa peau encore plus. Elle ne portait pas attention aux enfants qu’Arielle tenait dans ses bras, et autant moins à Arielle même. Tout cela, ce n’était pas vrai, ça ne pouvait pas être vrai. Encore des histoires de malédictions et de sacrifice… Faraëll avait peine à croire que la vie pouvait être aussi injuste. Mais plus les évènements la frappaient, plus elle sentait cette horrible injustice qui nous sort de l’enfance. L’elfe amena ses mains à ses yeux ruisselant, sans même faire des bruits de pleurs, les larmes ne faisaient que glisser le long de son visage. Elle fixa la Warui fantomatique et tristement ne fit que dire :

- … mais qu’est-ce que… qu’est-ce que tu as fait…

Faraëll se sentait horriblement vide. Un vide qu’elle ressentait chaque fois qu’elle perdait quelque chose. Un vide détestable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Arielle/Warui
Reine de Nascarian
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11051
Age : 28
Rang : Déesses = Déesse/Reine/Âme
Pouvoirs : Arie: Feu/Lumière/Warui: Acide(Poison)/Feu
Espèce : Zafaras Bleu Saphir
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Sam 8 Mar 2008 - 4:27

Les larmes elle s'y attendait. Que Fara pleure c'était prévisible. Elle aimait Warui comme une soeur. Elle savait que ça ferait mal... une telle nouvelle blessait toujours. Ce qui surpris Arielle, et qui la surpris de beaucoup, ce fut de voir Fara hurler. Une Fara qu,elle ne connaissait pas. Ce n'est pas tous les jours qu'on apprennait qu'un être cher avait vendu son âme.

"Elle l'a fait... pour Hideki et ses enfants..."

Elle resterait quand même sur terre. Elle le savait. C'était Warui qui avait répond à ses questions sans réponses. Fara était même terrifiante. Ce n'était pas son genre de ne pas s'attendrir devant des enfants mais c'était le cas en ce moment. Elle était... en colère oui... furieuse contre Warui. Elle avait le droit de l'être. Elle avait le droit. Elle hurlait. Elle explosait. Arie sut qu,elle avait senti la présence de Warui. Celle-ci ne quittait pas ses enfants une seconde, toujours à les surveiller.

Warui regardait Faraëll, translucide. Fara qui était contre elle. Presque envie de la secouer dans tous les sens et de lui hurler dans les oreilles! Pas question de posséder Arielle. Et personne d'autre. Les bébés ne pouvaient pas parler. Fara la rejetterait. Alors comment s'expliquer?? Comment!?! La Zafara défunte à se tapper la tête. Bon... Avec Arie elle pouvait laposséder sans mal, c'était un jeu d'enfant. Autant déposer les enfants alors! La voilà la solution!

Arielle savait que sa soeur était là, elle la sentait s'approcher. Pour ne plus pouvoir bouger par elle-même. Elle avait déjà cela plusieurs fois. Elle n'opposa pas de résistance. On pouvait sentir son aura changer. C'était Warui qui entrait en scène à présent. Elle déposa les bébés sur un gros coussin qui trainait là pour se redresser de toute la hauteur d'Arielle. Son Sceau s'affichant sur le front de la Reine. C'était une façon de savoir si elle possédait quelqu'un.

Fara était à genoux, à terre. Elle s'approcha d,elle et la remit debout, sèchement, la fixant dans les yeux.

"Maintenant, écoutes-moi! Faraëll! Je l'ai fait en y réfléchissant! Soit j'étais mère et séparée d'Hideki et Hideki restait aussi insensible qu'une pierre ou je donnais mon âme et il retrouvait la part d'âme qu'il avait donné à la Mort! J'ai donné la mienne, ok! J'ai redonné à Hideki son âme! Pour qu'il soit heureux avec les enfants que d'être triste toute sa vie! Moi être triste tout le temps avec mes enfants? Je ne voulais pas être une mauvaise mère ou être incapable de m'occuper d'eux. Je voulais une bonne vie pour eux et j'ai conclus que c'était mieux pour mieux d'être avec leur père! Avec lui ils seront heureux! Leur bonheur compte plus à mes yeux que moi-même! Fara... j'ai fais mon choix. Je peux pas revenir en arrière"

Peut-être un peu incohérente.

"Je suis toujours là. Hais-moi, hue-moi, méprise-moi, Fara. Mais je reste ici, avec ma famille. Parce que j'ai promis de rester et d'aider. Même toi Fara je t'aiderai et je protégerai... je demanderai pas à n'importe qui d'être la marraine d'un de mes enfants, en passant. C'est parce que je t'aime vraiment beaucoup. Et que j'ai confiance en toi, Fara. Tu es une bonne personne. C'est pour ça que je t'ai choisie pour ma fille. Je sais que tu seras une bonne marraine Fara. Je ne suis pas partie... je guette tout le monde... dans leur moindres mouvements... même si on ne voit plus..."

Mais elle n'était pas tout à fait sûrede l'avoir calmée et rassurée...

_________________
Chacun est noir ou blanc...
Arielle est blanche... elle peut vous massacrer
Warui est noire... elle peut vous cajoler... après vous avoir massacré(e) XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/viewtopic.forum?t=16
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Sam 8 Mar 2008 - 10:16

Faraëll se sentait vaincue par une force émanant d’elle-même. Sans pouvoir se rattraper, elle s’était déjà écroulée à genoux. Sa rage, issue d’une tristesse bien trop profonde pour être comprise, avait débordée au-delà de ce qu’elle imaginait. Même pour l’elfe, c’était totalement inhabituel… Mais Faraëll n’en pouvait plus. Elle n’en pouvait plus de se retenir, et de prétendre que tout allait bien. Les mains sur le visage, retenant sa frange, elle pensait à une vitesse incroyable. Mais la présence de Warui la rendait folle. Ça la rendait folle parce qu’elle l’avait abandonnée. Comme Arielle, comme Cloud, comme sa mère et comme son père. On l’abandonnait chaque fois. Faraëll était déraisonnable, mélangée entre la réalité et le drame. Elle ne fit que fixer Warui qu’elle avait remarquée, par l’aura différente que Arielle dégageait d’un coup, et la démarche de la Zafara. Un symbole ornait son front, et on pouvait sentir toute l’énergie étrange qui s’en émanait. Faraëll la regardait, elle, Warui. Dans le corps de sa sœur, elle n’était pas très différente. Et l’elfe la fixait, furieusement.

Warui tempêta sur Faraëll. L’elfe se surprenait à penser des choses aussi arrogantes en réponse aux paroles de Warui. Elle se répétait à elle-même des phrases horribles, des idées noires. Elle commençait à croire que Warui l’avait bel et bien abandonnée… Faraëll pleurait, mais son visage restait aussi froid que la glace. Warui pouvait dire ce qu’elle voulait. Faraëll n’écoutait plus.

- … tu m’as abandonnée.

Les yeux vides, l’air lunatique, Faraëll avait complètement disjoncté. Elle ne regardait même pas Warui qui possédait le corps d’Arielle, mais elle fixait le vide, instable.

- … toi aussi tu m’as abandonnée… on devait…on devait aller chercher des chocolats… mais… vous avez disparues. Vous pensiez que je ne verrais rien… mais moi je sens…

Faraëll n’écoutait plus. Elle ne faisait que parler à un interlocuteur absent. Elle ne regardait pas la silhouette d’Arielle. Mais elle s’adressait bien à Warui.

- Moi je sens… et j’ai sentis toute la souffrance… toute l’inquiétude. Personne ne m’a parlé… mais je pouvais le ressentir…J’ai même pu goûter la Mort, canalisant tous les décès de votre peuple, cette journée-là…

Faraëll sourit. Sa tête penchée vers l’avant. Les pensées n’avaient aucun sens dans sa tête. Son esprit renfermait que de la folie. Elle avait toujours envie de hurler, mais elle ne le fit pas. Elle releva la tête, s’accrocha aux épaules d’Arielle en qui Warui résidait toujours, et la fixa, le visage plein de larmes, la voix définitivement plus naturelle pour l’elfe :

- Dis-moi! Pourquoi! Dis-moi… pourquoi tout ceux que j’aime… disparaissent un à un…

Et elle se mise à pleurer, plus comme Faraëll pleurerait à son habitude. Bruyamment, comme une enfant. Ses bras cherchaient le réconfort d’Arielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Arielle/Warui
Reine de Nascarian
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11051
Age : 28
Rang : Déesses = Déesse/Reine/Âme
Pouvoirs : Arie: Feu/Lumière/Warui: Acide(Poison)/Feu
Espèce : Zafaras Bleu Saphir
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Sam 8 Mar 2008 - 12:00

Warui serrait les dents. Très fort. À se demander si elle les briserait même. Prenant Faraëll par les épaules:

"Tu crois que je m'en doutes pas! Tu crois ça, Fara? Je sais bien ce qu'ils ont ressenti. Toute la famille, tous les gens qui ont eu un contact avec moi! Oui je suis morte! Je le sais. C'est moi qui l'ai voulu! J'ai voulu mourrir cette nuit-là! Au bord désespoir Faraëll! Je l'ai fait par amour! Par amour pour lui! Et pour mes enfants! Et même si me rejettes je ne te lâcherai pas, Farëll Isthar! Je te suivrai comme ton ombre même s'il le faut! J'ai tout ressenti quand on est partis! Je ressens aussi ces choses-là! J'ai ressenti leur souffrance! Comme toi! Ils sont morts Fara! Morts! On a rien pu y faire, c'est tout!"

Michë s'était roulé en boule contre sa petite soeur, tremblant comme une feuille morte, silencieux, regardant les deux princesses crier. Keiko les fixait, le visage sérieux, le regard dur. Warui était beaucoup moins gentille.

"Je me fous de ta mère, Fara! C'est pas mon problème! Cloud est parti se battre! Il est parti se battre pour que le Bien reste et survive. Le Mal nous étouffe! Tu comprends ça! Le Roi des Dieux Déchus contrôle Févlia! C'est le Mal qui a gagné ce combat! Le Mal est partout! Tu préférais que je déprime? Tu préférais me voir incapable de manger! Incapable de dormir! Incapable de m'occuper de mes enfants, séparée du seul homme que j,aime!!! Parce que c'EST ce qui SERAIT ARRIVÉ!! Je le sais! Il partait pour une journée et je ne faisais rien de mon côté! Je me connais! Je le sais... alors c'était quoi la solution??? RÉPONDS-MOIIII!"

Warui lâcha l'Elfe, tremblante. Elle avait cessé d'hurler. Les larmes aux yeux elle aussi. Comme Faraëll.

"Je l'ai fait... pour lui... pour les enfants... à mes yeux... ils comptaient plus que tout... mes enfants... Je me donnais aux autres... sans penser à moi... c'est tout ce que je demandais, un enfant... c'est tout je voulais...pour moi... pas pour les autres... en trois ans... j'aurais pu mourir tant de fois tu sais... j'ai mis ma vie en danger pour aider... pour agir selon ce que je croyais... mes idéaux... tout pour les autres, rien pour moi. C'est comme ça que vit Arielle... même en ce moment... rien pour nous... je l'ai fait... tout pour les autres... je me suis sacrifiée pour leur bonheur... pour votre bonheur..."

Elle détourna le regard versles bébés pour aller le caresser un peu.

"Une mère... pense à ses enfants... avant tout autre chose... ces enfants sont les miens... je ne voulais que leur bonheur, Fara"

Keiko prit la main d'Arielle pour la regarder sous toutes les coutûres.

"Au lieu de les regarder je devrais les prendre dans mes bras, leur parler, prendre soin d'eux comme Arie le fait avec Harumi. Mais je ne peux pas. C'était... une conséquence dont j'avais conscience. J'aurais pu... ne rien faire... laisser les choses aller... je ne l'ai pas fait... j'y suis allée... je l'ai fait... j'ai vendu mon âme..."

Elle retira la main de la Reine, se redressant, de celles de sa fille qui la fixa avant de se coller contre son frère.

"Moi aussi... je souffre..."

_________________
Chacun est noir ou blanc...
Arielle est blanche... elle peut vous massacrer
Warui est noire... elle peut vous cajoler... après vous avoir massacré(e) XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/viewtopic.forum?t=16
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Dim 9 Mar 2008 - 1:16

(On est vraiment tristounette nous trois ^^’ toujours à pleurer!)

Faraëll, les bras penchés par en avant, l’air implorante, avait le visage mouillé plus que jamais. Elle avait ramené ses bras vers elle, les croisant sur sa poitrine. Ses mains étaient froides, son corps glacé. Par moment elle ramenait une main pour essuyer ses yeux maladroitement. Elle se souvenait de rares souvenirs heureux qu’elle avait pu vivre, ses escapades la nuit, ses lectures secrètes dans la bibliothèque de sa mère, son sentiment de liberté lors de son départ, sa rencontre avec Arielle, Warui et Cloud… Tout cela semblait bien vague comparé à l’impact nette des nouvelles qu’elle venait d’apprendre.

Faraëll se savait en tord pour ce qu’elle avait fait. Elle ne pouvait pas dire pourquoi autant de rage avait déferlé aussi facilement hors d’elle. L’elfe s’avança lentement vers Arielle qui était toujours possédée par Warui et s’accrocha à elle mollement, essayant de retenir ses bras autour d’elle. Elle voulait la serrer dans ses bras, mais la peur que celle-ci la rejette empêchait l’elfe de l’approcher avec confiance. Accrochée à elle, les ongles serrant dans la chair de la Zafara, elle laissa tomber son front sur son épaule. Elle n’allait plus crier, ni blesser. Elle ne voulait plus être cette étrange « Faraëll » qui était sortit de façon aussi impromptue. Elle allait, s’excuser.

- … Pardonne-moi… Je ne suis que… Excuse-moi.

Sa voix tremblait, et semblait un peu floue puisqu’elle parlait dans l’épaule de Warui. Mais elle était sincère.

-… Je… suis… Je me sens si égoïste… parce que je ne comprends pas pourquoi… Je n’ai pas de famille… et je ne peux protéger personne.

Faraëll ne voulait pas se dénigrer. Elle essayait de s’expliquer, mais les mots étaient difficiles à dire.

- Je… Je t’aime aussi… Et de ne plus pouvoir…

L’elfe sanglota un peu. Elle se reprit, reprenant son souffle difficilement :

- …de ne plus te voir, ça me fait si mal. C’est si douloureux que je n’arrive même pas à dire simplement que j’ai mal. Je voulais crier, hurler… je voulais que le monde entier comprenne… à quel point j’ai mal… que c’est moi aussi qui souffre. Peut-être que les dieux m’auraient-il entendue? …Ou alors ils ne font rien face à toute cette infamie…

Les mains de Faraëll accrochée au dos d’Arielle se resserrèrent. Ça faisait si longtemps qu’elle priait. Mais rien ne changeait, les choses allaient de pire en pire…

- Et… que tu partes aussi… je ne peux pas… garder le silence. Déjà, la personne que j’aime… et je ne dois plus pleurer pour lui… et maintenant on me demande de… d’encaisser… encore pire. Et c’est si dur…


Faraëll se reprit. Elle tourna sa tête, toujours sur l’épaule de Warui, regarda les enfants. L’elfe sourit aimablement aux enfants, le visage encore rougit et mouillé. Ils étaient bien les enfants de Warui, dans les traits on pouvait le remarquer facilement. Faraëll se souvint du ventre de Warui, et du moment ou elle y avait collé son oreille pour entendre chacun des petits cœurs… Et c’était quand même incroyable de voir comment la vie apparaissait. La voix beaucoup plus douce, elle dit à l’intention de Warui :

- Mais ça va aller…hein? Tout ira bien…

Sur ce elle ferma les yeux, et respira profondément jusqu’à en goûter l’air autour d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Arielle/Warui
Reine de Nascarian
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11051
Age : 28
Rang : Déesses = Déesse/Reine/Âme
Pouvoirs : Arie: Feu/Lumière/Warui: Acide(Poison)/Feu
Espèce : Zafaras Bleu Saphir
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Dim 9 Mar 2008 - 3:00

(^^')

Warui serrait Faraëll contre elle. Juste toutes les deux. Enfin... en pure égoiste elle empêchait Arielle d'avoir conscience de ce qui se passait pour que ce moment ne soit qu'à elles.

Elle savait. Elle s'était doutée. Elle l'avait vu. Entendu. Tout... Son père avait retenu ses larmes. Il avait pleuré en silence dans un coin, seul. Sa mère n'était pas si surprise. Mais elle avait regardé le sol. Les enfants avaient mis du temps à assimiler. Puis avaient pleuré. Arielle... ne voulait pas accepter. Elle hurlait non, elle se débattait. Avant de s'effondrer sur le sol, à genoux, sanglotante. Ses bébés, trop jeunes pour comprendre, sereins.

La Déesse avait un peu sous ls obgles de Fara qui s'enfonçaient dans son dos. mais elle ne dit rien. Elle n'aurait pas du crier devant Fara. Elle la serrait, pas trop fort, pour le bébé d'Arielle. Pour ne pas l'écraser.

"C'est moi qui devrais m'excuser... pour la bêtise dont j'ai du faire preuve... je n'ai panser à vous... j'aurais du... c'est... c'est ma faute... à moi et moi seule...

Elle la serra un peu plus.

"Pour moi une famille, Fara, c'est les gens qui pour moi comptent le plus... même si on est pas de la même race... pas la même famille... on s'aime toutes les deux... et beaucoup... tu l'as dit... pour toi... on est tes soeurs... tu en es une pour moi... y'a rien qui changera ça..."

Peut-être ça ferait plaisir à Fara:

"Tu pourras me voir et me toucher... tu peux le faire maintenant même si je laisse Arie. Comme Maman. On peut se rendre tangibles. Mais moi pas longtemps. Mais j'ai une consistance. Pour moi... pouvoir habiter les gens de ma famille, ceux qui veulent, pouvoir communiquer avec eux... et même les toucher... pour moi c'est une énorme chance... un énorme cadeau... j'aurais pu ne plus rien pouvoir faire..."

Keiko bailla un peu et secoua la tête avant de se tourner sur le ventre, regardant toujours Faraëll, sa marraine. Michë avait cessé de trembler comme une feuille pour téter le bout de sa petite queue.

"Je fais la promesse de toujours tout faire ce qui est en mon pouvoir pour vous aider et vous protéger... Faraëll. Tout ce que je pourrai faire... c'est une promesse que je vous fait à tous... et je reviens jamais sur ma parole..."

Warui caressa la joue de Faraëll.

_________________
Chacun est noir ou blanc...
Arielle est blanche... elle peut vous massacrer
Warui est noire... elle peut vous cajoler... après vous avoir massacré(e) XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/viewtopic.forum?t=16
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Lun 10 Mar 2008 - 0:57

Faraëll se laissa dorloter par son amie si chère. Il n’y avait pas de retour en arrière, et même les pouvoirs les plus horriblement dangereux sur ces terres ne pourraient ramener la Warui tangible qu’elle avait serrée cette nuit-là, à Nascarian. Mais elle devrait s’y faire, et s’habituer à ne pas la voir. Elle lui parlerait, comme à une amie imaginaire. Ce n’était plus la peine de crier ou de vouloir tout détruire, rien de pourrait changer que Warui était maintenant défunte. C’était en cela que l’elfe était devenue plus mature. La vie… lui semblait toujours aussi injuste, mais ça c’était un sentiment plutôt normal. Mais ce qui arrivait dans cette vie pouvait faire mal, la perte d’une amie, d’un amant, les fléaux de la guerre et la souffrance des autres sous les yeux, mais tout cela ne pouvait être évité. Et Faraëll avait comprit, que malgré tout la souffrance qu’elle vivait, il ne valait pas la peine de s’essouffler plus. La mort de Warui lui tirait encore plusieurs larmes et sanglots, mais elle se répétait doucement à l’intérieur d’elle, imitant une vois rassurante, que tout irait bien. Que tout cela allait aller mieux.

Faraëll et Warui restèrent un moment comme cela, l’une contre l’autre, utilisant le corps chaleureux d’Arielle. Les enfants, chacun leur personnalité respective, soit restaient passifs ou observateurs. Après ce moment de silence ou s’évaporait les derniers pleurs des deux amies, Faraëll relâcha son étreinte sur le corps d’Arielle et regarda Warui, qu’elle ressentait à travers la reine, de ses yeux brillants de tristesse et de courage pour ne pas retomber. Faraëll respirait avec encore un peu de difficulté, et doucement s’éloigna de la Zafara. Elle observa les bébés quelques secondes, et laissa Keiko la fixer avec une sorte d’admiration incontestable. L’elfe, bien qu’elle ne fût aucunement liée à la race des Zafaras, se sentait sa marraine dans l’âme. Et elle assumerait son rôle.

Elle fit quelques pas, se pencha près des enfants et fixa elle aussi Keiko dans ses petits yeux globuleux. Elle laissa sa main approcher l’enfant, doucement flatta le dos de la petite avec le revers de sa main. Faraëll avait toujours un air qui pourrait inquiéter n’importe qui, avec ses yeux rouges et mouillés, ses joues roses contrastant avec tout le blanc de son corps et son air misérablement malheureux. Mais plus elle respirait, plus la petite vois qu’elle se répétait depuis un moment semblait agir. « Tout irait bien. », qu’elle se disait.

-… Bonjour, petite Keiko…

Elle la flatta de plus belle, laissant un sourire attendrissant prendre place sur son visage triste.

- Je serai… ta marraine…c’est moi… Fa-ra-ëll.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Arielle/Warui
Reine de Nascarian
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11051
Age : 28
Rang : Déesses = Déesse/Reine/Âme
Pouvoirs : Arie: Feu/Lumière/Warui: Acide(Poison)/Feu
Espèce : Zafaras Bleu Saphir
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Lun 10 Mar 2008 - 1:12

Warui ne voulait pas laisser sa soeur tranquille. Pas encore. Encore un moment toutes les deux. Michë était très passif, à peine s'il les regardait. Il préférait se regarder sous toutes les coutures. Keiko regardait Fara sans cesse. Elle regardait l'Elfe s'approcher pour lui flatter le dos, tout doucement. Elle parlait. La petite était encore si jeune. Elle ne comprenait pas ce que la princesse disait. Elle savait qu'il y avait des sons. mais pas capable de les déchiffrer. La nouveau-née fit un grand sourire sans dents à Faraëll.

"A! A!"

Elle se mit à gigoter en riant. Son grand frère se mit en une boule de fourrure, il avait la queue, les jambes et les oreilles d'un Zafara, blond avec un duvet sur le reste du corps. Keiko se tourna pour prendre la main de Faraëll et lui sucer les doigts. Michë aussi voulait comme elle! Il se mit à se pousser contre sa soeur et tous les deux se mirent à couiner comme des oisillons.

"Do este naro na enn tenkayo?"

Pur néopien qui s'adressait auc bébés qui regardèrent celle qui venait de leur parler avec de grands yeux bleus.

"Marë ka niji ka nenn!"

Pas trop fort quand même. Keiko garda les doigts de Faraëll dans sa bouche, comme son frère, tous deux immobiles comme des statues.

"Sicho hata di dono..."

Tout ça parti sous seul même si Fara ne comprendrait pas un mot. Warui daigna de reparler en Févliass.

"Si je te reprends à vouloir pousser ta soeur je t'enlève ton doudou, Michë Miyena!"

Michë lâcha la princesse avant de s'asseoir.

"Gawa?"

Même pas intimidé pour un sous face à l'esprit de sa mère.

_________________
Chacun est noir ou blanc...
Arielle est blanche... elle peut vous massacrer
Warui est noire... elle peut vous cajoler... après vous avoir massacré(e) XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/viewtopic.forum?t=16
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Lun 10 Mar 2008 - 1:52

La princesse restait sans voix devant les enfants. Elle les laissait jouer imprudemment avec sa main, ne se plaignant pas. Ils se disputaient un peu, mais Warui put facilement les calmer dans une langue que Faraëll ne comprit pas. L’elfe ne fit que s’étonner d’un « hu? » à l’avertissement que la mère donnait à ses enfants. Warui finit par lui traduire, ce qui ramena Faraëll à la réalité. L’elfe retira tranquillement sa main des enfants qui tentaient toujours de la détenir. Une main d’elfe, c’était un jouet des plus intéressants pour un enfant aussi jeune. Ce n’était pas aussi doux qu’une patte de leurs mère ou leur tante, mais c’était quand même bien amusant.

Faraëll se leva, et, plus sérieuse, regarda Warui à travers les yeux d’Arielle et puis dit :

- Au… au revoir…

Son regard s’assombrit, mais elle retint les larmes qui normalement auraient tombées formant des chemins sinueux sur ses joues. Faraëll savait qu’elle ne pouvait pas changer cela, et même si ça lui faisait toujours mal que Warui soit disparue, elle devait l’accepter.

- … je veux que tu saches… que … que je t’aime et… même si c’était peu nos moments ensemble… Je ne t’oublierai pas. Jamais.

C’était ses dernières paroles. Il lui faisait étrange de parler comme ça, alors qu’elle savait que Warui était là, mais n’était pas là en même temps. Elle releva la tête, laissant découvrir ses yeux verts émeraude, étincelants d’un air indescriptible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Arielle/Warui
Reine de Nascarian
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11051
Age : 28
Rang : Déesses = Déesse/Reine/Âme
Pouvoirs : Arie: Feu/Lumière/Warui: Acide(Poison)/Feu
Espèce : Zafaras Bleu Saphir
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Lun 10 Mar 2008 - 2:01

"Ça me prends parfois... de parler en Néopien..."

Warui était un peu gênée de ne pas avoir parlé la bonne langue. Les bébés tentaient de retenir leur tante mais c'étaient des bébés, c'était donc dur. La princesse put donc libérer sa main pendant que les bouts d'chous se mettaient à se bagarrer entre eux sans se faire mal. Faraëll semblait coupable.

"Au revoir?"

Elle regarda Fara encore un moment avant de baisser la tête. Arie devrait revenir à elle-même. La marque du Sceau commença à briller un peu avant de s'effacer complètement. Arielle avait le regard vide et elle l'eut quelques secondes avant de secouer doucement la tête, désorientée.

"Que... passé?"

Elle sentait la présence de Warui à ses côtés. Oh! Elle comprit. Warui avait parlé à Fara.

(Comme avant... avant qu'on ne soit deux...) dit Warui.
"Oui... avant..."
(Je m'arrangerai pour parler avec tout le monde!)


La Reine crut, à ce ton, que sa soeur avait un énorme sourire sur le visage.

(Alors, Fara, tu veux quelle robe à la cérémonie des bébés?)

_________________
Chacun est noir ou blanc...
Arielle est blanche... elle peut vous massacrer
Warui est noire... elle peut vous cajoler... après vous avoir massacré(e) XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/viewtopic.forum?t=16
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Lun 10 Mar 2008 - 5:34

Faraëll regarda Warui disparaître peu à peu du corps d’Arielle. Son aura se dispersa lentement dans l’espace ambiant, laissant sentir la présence d’une âme errant dans la pièce. Arielle eut cet air un peu effrayant d’une poupée, et puis revint à elle, murmurant quelques mots incompréhensibles aux oreilles de l’elfe. Faraëll assistait à une discussion télépathique entre les sœurs, ne se doutant pas que les mots de Warui allaient lui demander autre chose.

Faraëll, surprise sur le moment, sursauta. Et puis, par après, ressentant toujours la présence de Warui aux environs, elle sourit se disant à elle-même que tout n’était pas perdu. Warui demanda à Faraëll la robe de son choix pour la cérémonie de ses enfants. Ne sachant pas trop quoi dire, elle ne fit que sourire bêtement. Elle regarda le plafond, pensive, et après un moment dit :

- Je ne sais pas… choisis pour moi…

Elle paraissait déjà un peu moins malheureuse. S’habituer à ces étranges conversations sans voir son interlocutrice allait être un peu difficile, mais elle s’y habituerait. L’elfe regarda à l’extérieur. Il commençait déjà à se faire tard, et dehors tout s’assombrissait graduellement. Faraëll se savait de charge pour border les enfants, et regardant Arielle, et s’inclina en guise d’excuse et dit :

- Pardonne-moi Arie, mais je dois… tu sais, je m’occupe des autres ici.

Elle eut un sourire serein. Elle se savait utile et ça lui remontait le moral…

- Et pour toi Warui, dit-elle en s’adressa au vide, on regardera les robes demain? D’accord?

Faraëll sourit, et s’excusant une dernière fois, s’éloigna par la porte ou était entrée Arielle tout à l’heure. Elle ne leur laissa pas vraiment le temps de suivre, se disant qu’elles avaient peut-être besoin de discuter entre elles aussi… L’elfe se rendit à l’endroit ou la plupart des enfants dormaient. Ceux sans familles surtout. Les autres se voyaient chanceux de s’emmitoufler dans les poils de leurs parents. Faraëll regarda tous les enfants, affairés à s’abrier, sachant que c’était l’heure ou la « grande sœur aux oreilles pointues » venait les voir. S’en était presque un petit rituel avant de s’endormir.

Faraëll s’approcha des petits Zafaras aux yeux brillants, et sans exceptions, les borda un à un, réconfortant les plus effrayés d’une caresse maternelle. Elle souffla les bougies, et puis souhaita une bonne nuit et de beaux rêves aux enfants. Mais avant qu’elle ne puisse partir, un enfant quémanda :

- Fara… tu peux nous conter une histoire?

La princesse, prise par surprise, répondit bêtement :

- Ah… mais…

La vois du petit Zafara fut agrémentée de plusieurs autres petites voix en accord avec la demande. Faraëll, prise au dépourvu, ne put refuser. Il arrivait parfois qu’elle leur racontait des histoires, et souvent la plupart des enfants s’endormaient pendant le récit. Quelques fidèles restaient jusqu’à la fin et posaient tout un paquet de questions. Faraëll connaissait plein d’histoires, la plupart étant des romances perdues dans la bibliothèque de sa mère, des histoires du folklore elfique, et d’autres ou elle s’inspirait de ses expériences personnelles. Elle avait déjà récité quelques dizaines de fois l’histoire de sa rencontre avec Arielle. Mais ce soir, il y avait quelqu’un d’autre qui l’inspira… Une nostalgie qu’elle tentait de faire taire souvent, mais qui était toujours aussi vive.

- D’accord, mais ce sera qu’une seule histoire, d’accord?

Les enfants acquiescèrent, suppliant les uns aux autres de se taire pour que Faraëll puisse commencer son récit. L’elfe s’assit au coin de la porte, et gardant les mains entre ses genoux et sa poitrine, elle commença son histoire, y apportant quelques modifications :

- Il était une fois…une jeune princesse qui se devait de rester dans sa tour. Elle y était enfermée depuis des mois, privée d’en sortir sous toutes les conditions par le roi du pays. Elle ne voyait jamais personne. Chaque jour, du haut de sa tour, elle se sentait de plus en plus seule. Elle parlait à la Lune la nuit et lui demandait : « Pourquoi suis-je si seule? » et la Lune lui répondait « Je ne sais pas, moi je ne suis que la gardienne de la nuit. » et lorsqu’elle demandait aux Étoiles, celles-ci répondaient : « Nous ne savons pas, nous ne faisons qu’accompagner la Lune! ». Effrayée que le Soleil lui réponde aussi sèchement que ses prédécesseurs, la Lune et les Étoiles, la princesse n’osait pas lui demander.
Les jours et les nuits passèrent, et la princesse se sentait toujours aussi seule. Un jour, elle pensa que peut-être la Lune et les autres astres des autres continents savaient pourquoi elle était si seule, alors elle décida de partir à leur recherche. Mais comme elle n’avait pas le droit de sortir, et que la porte de sa tour était gardée, elle devait trouver un autre moyen. Elle décida de descendre par la fenêtre, pensant que ce ne serait pas difficile. Mais sa tour était haute et lorsqu’elle enjamba le rebord de sa fenêtre, le Soleil, jaloux que la princesse ne lui rien demandé, l’aveugla et la pauvre princesse désorientée tomba en chute libre.
Pendant qu’elle tombait, elle se sentit encore plus triste. Elle se demandait « Pourquoi dois-je mourir si seule? » et alors qu’elle s’attendait à un grand choc et un tunnel noir, quelque chose, ou quelqu’un, ralentit sa chute.
Lorsque sur le sol, étendue, quand même un peu assommée, elle ouvrit les yeux, elle ne croisa que le regard aussi vaste que l’océan d’un homme qui avait passé par-là. Répétitivement, il lui demandait si elle allait bien, mais la princesse ne répondait rien, parce qu’elle savait que dans ce regard doux comme les vagues, elle avait finalement trouvé quelqu’un pour l’accompagner.

La voix de Faraëll s’était éteinte doucement. La plupart des enfants n’avaient rien dit, quelques uns semblaient triste de son histoire. Cette nuit-là, il n’y avait pas eu de questions. Faraëll ne s’en plaignit pas, elle ne savait pas vraiment si elle avait envie de répondre… Elle se releva, et secoua sa robe un peu de la poussière du sol. Avant qu’elle quitte l’endroit pour de bon, elle dit nostalgiquement :

- La morale est que même si les choses vont mal… et que la malchance s’abat sur nous… un jour… un jour les choses seront belles à nouveau… Alors il faut garder courage.

Elle fit une pause et puis dit un peu plus enjouée :

- Bonne nuit…

Et la princesse de son histoire, elle-même, s’en alla à sa chambre, pria encore pour celui qu’elle aimait et s’endormit, d’un sommeil profond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Arielle/Warui
Reine de Nascarian
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11051
Age : 28
Rang : Déesses = Déesse/Reine/Âme
Pouvoirs : Arie: Feu/Lumière/Warui: Acide(Poison)/Feu
Espèce : Zafaras Bleu Saphir
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Lun 10 Mar 2008 - 5:51

Warui attendait une réponse de la part de Faraëll. Son aura... celle d'une gamine.

(Des robes! des robes! On va choisir les robes demain! Vous êtes obligées toutes les deux puisque c'est VOUS les marraines!!)
"Encore une fois! Mais il y a Célesta!"
(Ça c'est pas mon problème! Souviens-toi! Eki te l'a demandé avant qu'on parte pour Swilyara!)
"Mais juste ton fils!"
(Mais oui mais oui! Tu passeras ton bébé à Fara aussi)
"Nani!?!"
(Eh oh! Tu va pas le confier à un mort... confies-le donc à Faraëll)

Arielle se tourna vers l'Elfe.

"Je n,ai pas d,autres choix on dirait...

Mais fond c'était pas à contrecoeur. Warui avait été audible pour les deux tout ce temps. Elle riait. Elle donna une accolade à Fara, se rendant tangible quelques secondes. LLa princesse allait voir les enfants. Une fois Fara sortie la reine sentit le regard de sa cadette sur elle.

"Je m'occupe encore de mes orphelins"
(Mais fais-toi à l'idée...)

Arie eut l,air sombre.

(Il en reste beaucoup moins qu'avant... beaucoup sont adultes... au bas mot... moins de dix même... et... ils partiront bientôt en tant que membre d'une autre famille...)
"Je sais... il ne me reste qu'Harumi... je l'ai adopté..."
(Et après la naissance...?)

La Reine sembla encore plus grave.

"Je n'aurai plus d'enfant par après... pendant très longtemps... c'est sûr..."

Les deux soeurs changèrent aussitôt de sujet. Celui-ci était trop déprimant à leur goût.

(Mais demain on va aller chercher des robes!!)

_________________
Chacun est noir ou blanc...
Arielle est blanche... elle peut vous massacrer
Warui est noire... elle peut vous cajoler... après vous avoir massacré(e) XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/viewtopic.forum?t=16
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Mar 11 Mar 2008 - 3:48

Faraëll, cette nuit-là, rêva. L’un de ces rêves qui n’est pas seulement influencé par les évènements de la journée, mais qu’elle savait important. Elle l’avait vu, c’était vraiment lui. Dans le flou fidèle au rêve, elle ne l’avait pas reconnu tout de suite. Mais c’était bien lui, car son cœur s’était serré et ses deux mains avaient rejoint sa bouche dans un cri de stupeur qui s’évanouit dans l’écho. Il était là… celui qu’elle aimait. Cela devait faire de longues semaines qu’elle n’avait pas rêvé de Cloud. Mais quelque chose était étrange. Malgré son cri, il ne semblait pas avoir réagit. Cloud tournait en rond, comme un homme égaré, en face de Faraëll sans même la regarder. Il semblait la chercher, mais pourtant elle était en face de lui… La brume s’épaississait, et des couleurs se mêlaient entre elle et lui. Faraëll hurla son nom. Une fois. Deux fois.

- Cloud! CLOUD!!!

Aucunes réponses. Juste cette impression de solitude imprégnée au visage de son amant. Faraëll était si touchée par le rêve qu’elle en oubliait la réalité. Cloud se tenait devant elle et ne daignait pas la regarder. Automatiquement ses yeux se mouillèrent, et elle hoquetait ses sanglots en tentant de les retenir. Elle l’appela de nouveau. Aucune réponse. Les couleurs s’illuminaient de temps à autre. Et puis revenait brumeuse. Faraëll continua de l’appeler. Deux fois, et puis répétitivement plusieurs fois. Elle hurlait de toutes ses forces, dans cet écho sans fin ou se tenaient seulement elle et son amant. Mais les sons lui revenaient, et Cloud ne répondait pas. Après un moment, l’elfe, vaincue, s’agenouilla. Il ne valait plus la peine d’hurler… Il ne l’entendrait pas.

Elle était d’un côté et lui de l’autre. Et pendant un moment, il sembla marcher dans le vide, cherchant quelque chose… Alors que Faraëll s’essuyait les yeux frénétiquement en se rappelant qu’elle ne devait pas pleurer, la voix de Cloud se fit entendre, résonnant avec puissance dans la seconde dimension qu’était le rêve en son entier. L’homme hurlait, il hurlait son nom.

- Faraëll! Faraeeeeeëll!!!

D’un coup la princesse se releva et se mise à courir en sa direction. Elle cria « Je suis là! » quelques fois, mais encore, Cloud ne semblait rien entendre. L’elfe continua à courir, et puis après un moment tomba face à face avec une vitre perchée dans le vide, la séparant de son amour. Elle frappa dans celle-ci, tentant toujours de l’appeler sans succès. Et puis, après un moment elle vit Cloud, l’air déçu, mener sa main vers son front et soupirer. Et puis tout s’embrouilla. Faraëll continua de crier le nom de celui qu’elle aimait, et puis peu à peu le rêve s’effaça. La dernière image qu’elle put voir n’était qu’eau dans les yeux de son amant.

L’elfe se réveilla en sursaut. Elle s’essoufflait, en position assise sur son lit, laissée aux mains d’une nuit froide. Grelottant, toujours sous l’impact du retour à la réalité, elle s’emmitoufla de sa couverture et se leva debout. La nuit était d’un calme qui n’était pas naturel. Elle ne savait qu’elle heure il était. Faraëll se sentait étourdie, et pour se rafraîchir les idées décida de sortir. Elle sortait rarement, toujours entourée des enfants. Elle se fraya un chemin à travers tous ceux qui dormaient, et rendue à l’extérieur, elle respira l’air frais un bon coup. Il y avait longtemps qu’elle n’avait fait cela… Elle n’arrivait pas à vraiment compter le temps qui passait depuis qu’elle était devenue réfugiée.

L’elfe s’éloigna un peu de la ville, se repliant dans la forêt pour un moment. Elle s’installa sur une roche aux reflets bleutés et admira pour un moment la majesté de la forêt Bleue. Faraëll ne pouvait oublier son rêve… Une main près du cœur, elle sentait le pincement amer qui l’enlaçait toujours. Faraëll ferma les yeux, et nostalgique fixa la lune. Elle, se rappelant son histoire aux enfants, et puis demanda bêtement :

- Pourquoi suis-je si seule?

Mais la lune ne répondit rien. Faraëll laissa couleur quelques larmes le long de ses joues.

Elle l’aimait, c’était sûr. Peu importe l’effort, il était horriblement difficile de passer chaque jour qui venait sans sa présence. Elle ressentait un vide, un vide immense, comme si elle était incomplète. Elle ne pouvait plus vivre comme cela… Elle devait le retrouver… Mais elle ne pouvait pas partir comme ça, s’enfuir, encore, et laisser tous les enfants, Arielle et sa nouvelle filleule… et puis en temps de guerre, elle ne survivrait pas seule dehors. Essayant de réfléchir à la meilleure façon de retrouver Cloud… Soudain, ça lui vint, comme ça, et elle se sentit vraiment idiote de ne pas y avoir penser plus tôt.

Faraëll descendit de sa roche, et s’accroupie sur le sol. Les idées déferlaient à une vitesse étonnante dans sa tête, mais elle se devait de se concentrer. S’essuyant par moment de ses manches, la couverture autour d’elle, elle traça quelques cercles de magie élémentaire. Il était rare qu’elle fasse usage de sa magie, mais cette fois c’était important, pour elle et pour celui qu’elle aimait. Une fois ses cercles tracés elle laissa quelques larmes amener l’eau qui manquait au sceau qu’elle avait tracé. Un mélange des deux éléments qu’elle manipulait amènerait à Cloud son message, et à Cloud seulement. C’était de la magie simple, mais assez puissante. Faraëll chuchota son message lentement, faisant attention à l’harmonie du message même si sa voix tremblait un peu :

- Cher amour, si tu m’entends
Je ne sais comment décrire tous ces ressentiments,
D’amour, de haine, de solitude
Que je vis chaque jour en plénitude.
Depuis ton départ la vie a changé,
Et mes larmes se retiennent de couler,
Parce que dans l’attente je veux être forte
Dans l’espoir de te revoir de l’autre côté de la porte.

Ô mon amour, je me perds dans mes mots
Je patiente jusqu’à ton retour d’en haut.
Mes mains croisées implorent ta protection,
Et de charmes infinis je t’envoie ces inscriptions,
Espérant que le vent ou la terre
T’apporteront mon message. Et si par la mer,
Tu peux m’entendre, tu sauras ou me trouver
Car j’ai peur que tu m’aies déjà trop cherchée…

Notre monde a changé, j’en pleure,
Et c’est souvent que l’on tremble pour notre dernière heure,
À Nascarian, nous devions nous retrouver,
Mais un visiteur d’horreur nous a chassé,
Et de terres en terres nous avons erré
Erré jusqu’à un monde ou l’on ne peut nous déloger.
Et tu nous trouveras, je le sais.
N’aies pas peur de marcher à travers les forêts,
Pas delà les courants majestueux de l’eau
Et la lueur bleutée des feuilles à leur plus haut,
Tu trouveras, mon amour, la détresse,
Mais aussi des plaines pittoresques.
Traverse les arbres aux couleurs d’Arielle,
Et observe ce qui pointe vers le ciel.
Je ne peux te dire plus, mon amour,
C’est un secret que l’ont doit garder même s’il est lourd.

Je sais que tu trouveras, et moi je t’attendrai
Et je sais que tu triompheras des sentiers,
Qui te mèneront jusqu’à l’aurore
De l’endroit qui n’a pas encore subit toute la mort.
Je resterai courageuse, je surveillerai les plaines feuillues,
Jusqu’à ce que j’aperçoive celui qui a qui j’ai rendu
Mon cœur et mon âme, à jamais, sans oublier la fièvre
Que je ressens toujours sur mes lèvres.

Je t’y attendrai…
Faraëll

Lorsqu’elle finis son message, elle s’attarda à dire « que par l’eau et la terre, soit envoyé ce message, j’implore ta puissance, ô sainte Terre et ta vivacité, ô reine des fleuves et ruisseaux! » en elfique, et puis dans un étincelant éclair bleuté et un coup de vent venant de nulle part, les tracés sur le sol s’envolèrent et disparurent dans la nuit. Le vent cessa sèchement, et la princesse qui se tenait droite, les mains en prière depuis le début de son incantation, relâcha l’emprise tout aussi sèchement. Elle souffla, épuisée d’utiliser sa magie. Elle manquait de pratique. Faraëll vérifia que rien sur le sol ne pouvait dévoiler son passage, et puis après avoir fixé le ciel et sa lune en travers des branches une dernière fois, elle se résolut à retourner au lit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Arielle/Warui
Reine de Nascarian
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11051
Age : 28
Rang : Déesses = Déesse/Reine/Âme
Pouvoirs : Arie: Feu/Lumière/Warui: Acide(Poison)/Feu
Espèce : Zafaras Bleu Saphir
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Mar 11 Mar 2008 - 5:40

"Rooooooooooon...... fioooouuuuf..... rooooooon..... fioooouuuuuf.... roooooooon.... fioooouuuf..... roooooooon"
*Rah arrêtez-moi çaaaaaa!!!! J'en peux plus même moi je ronfle pas aussi fort!*

Elle n'avait plus besoin de dormir, certes, mais elle pouvait encore entendre et ça c'était de la torture nocturne! Comment il faisait Cirrus pour endurer tout ce tapage! Warui ne voulait pas déranger Hideki avec sa présence. Le sens des auras c'était omniprésent. Arie dormait? Comme une bûche! Il lui fallait un tremblement de terre pour la réveiller! La Déesse défunte en avait assez. Elle se rendit tangible comme possible pour fermer le museau d'Arie. Quoi!?! Même du nez elle ronflait!!! Et lui boucha le nez et laissa la bouche. Rien à faire. Oh mieux! Elle roula une chausette en boule et la fourra dans la bouche d'Arie. Aaaaah..... c'était moins pénible. Elle avait toujours ouïe fine.

*Ça fait du bien!*

Bon... et du côté des enfants? Elle alla faire un tour. Ils dormaient comme des agneux. Des vrais loirs. Ils devaient avoir aimé l'histoire de Faraëll. Oui Warui en avait surprise quelques bribes. La princesse dans la tour... qui ne pouvait sortir... cette histoire était racontée à toutes les sauces, on la retrouvait partout, même chez les Elfes. Ces petites filles qui rêvaient au prince charmant et ces garçons qui voulaient être ce prince et trouver leur princesse. C'était toujours bien de rêver.

Elle sortit pour aller voir Faraëll. Pas là. Bizarre. Elle n'était pas allée dormir? Sa trace sortait de l'appartement. Sortie du repaire? Depuis quand? La Zafara sortit à son tour et se gratta la tête. Vraiment rien. Bizarre parfois, cette jeune princesse. Mais attachante quand même. Elle finit par s'asseoir sur un sofa tout proche, les jambes croisées, les bras aussi, tête baissée, yeux fermés. Elle se redressa et ouvrit les yeux en entendant la poignée de porte tourner et la porte elle-même s'ouvrit, laissant voir Fara, le visage rouge. Tiens? Pourquoi avoir été dehors?

Mais c'était vrai qu,elle aimait Cloud. Elle ne voulait pas en venir aux conclusions maintenant mais peut-être. Peut-être quelque chose pour lui. Enfin... attendons demain. Elle fixait l'horloge. Pfff... plus dormir c'était nul! Et comment elle allait passer le temps maintenant!?! C'était son passe-temps préféré! Elle s'occupa à marcher en rond, se trainer partout, même marcher au plafond, les mains derrière la tête. Euf... mais quand est-ce que le matin arriverait qu'il se passe quelque chose!!

Elle était tellement impatiente! Dès, oui, dès que l'horloge eut les aiguilles à 7 heures du matin, un vrai bourreau celle-là, elle allavoir Fara et sans gêner:

(Debout c'est le matiiiiiiiiiin!) hurla-t-elle.

_________________
Chacun est noir ou blanc...
Arielle est blanche... elle peut vous massacrer
Warui est noire... elle peut vous cajoler... après vous avoir massacré(e) XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/viewtopic.forum?t=16
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Mer 12 Mar 2008 - 0:11


(Gomen, super court T.T)

Faraëll ne répondit pas à l’appel matinal immédiatement. Elle resta couchée, en boule sur le côté du mur, et n’avait même pas bougée d’un poil. Le cri mental de Warui résonnait dans son esprit et se mêlait à des images de rêve floues, lesquelles Faraëll ne gardait pas souvenir plus de 2 secondes. Que des couleurs, avec le son « ma » et « tiiiiiiiin » qui se promenaient en écho. « Ma » et « tin »… tient, ça évoquait quelque chose… L’elfe se tourna un peu sur elle-même. D’un côté, et puis de l’autre, ne faisant que des bruits semblables à « hummm… gnnaaa…hummm », jusqu’à ce que les deux sons qui résonnaient toujours dans sa tête firent un sens. « Matin »! C’était le matin, déjà? Il lui semblait n’avoir dormit que très peu.

Faraëll se leva en position assise, les cheveux ébouriffés, l’air complètement à terre. Elle regarda les faibles rayons du soleil traverser sa fenêtre et les brins d’herbe, et puis s’émerveilla un moment devant les couleurs rougeâtres qui se reflétaient. Puis elle se souvint, avec son esprit qui revenait à la réalité, que quelqu’un l’avait réveillé. Elle fixa les alentours; personne. Son sommeil avait été trop court pour repenser à l’option que c’était peut-être Warui. Se frottant les yeux, elle scruta une nouvelle fois les alentours et puis ne voyant personne, elle se recoucha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Arielle/Warui
Reine de Nascarian
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11051
Age : 28
Rang : Déesses = Déesse/Reine/Âme
Pouvoirs : Arie: Feu/Lumière/Warui: Acide(Poison)/Feu
Espèce : Zafaras Bleu Saphir
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Mer 12 Mar 2008 - 1:09

Warui s'écroula à terre, visiblement vexée.

*Attends un peu....*

Elle avait un sourire mauvais sur le visage. Celui qui annonçait les ennuis. Elle replaça sa fourrure, en pure coquetterie et habitude. On s'assure que tout est en place. Bien... elle fit craquer chacun de ses huit doigts avec précautions puis son cou et enfin sa queue. Elle mit ses mains sur le lit, approcha doucement sa tête de celle de Fara, se rendant quasi-transparente, donc tangible. Elle ricana.

"FARA C'EST LE MATIIIIIIIIIN!" hurla-t-elle encore plus fort dans les oreilles de l'Elfe.

Ça ça allait sûrement la réveiller! Pas un Elfe ne pouvait prétendre ne pas avoir entendu des décibels aussi élevés, surtout si la princesse affirmait qu'elle avait une bonne ouïe.

*Muhahahaha!*

Warui méritait bien son nom parfois. Elle n'était pas le petit ange que Faraëll croyait connaître! Elle lui en avait donné la preuve!

*Ça va la réveiller!*

On entendit des cris de bébés plus loin.

*C'est pas vrai j'ai réveillé les miens en plus... oh.... c,est juste Keiko qui pleure... Michë dort encore...*

Si la Zafara ne l,avait pas réveillée, les bébés le feraient peut-être.

_________________
Chacun est noir ou blanc...
Arielle est blanche... elle peut vous massacrer
Warui est noire... elle peut vous cajoler... après vous avoir massacré(e) XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/viewtopic.forum?t=16
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Mer 12 Mar 2008 - 8:40

Faraëll entendit de nouveaux le mot « matin » résonné dans sa tête en syllabes décollées. Mais cette fois ce fut crié… on pourrait même dire hurlé. Faraëll marmonna encore plusieurs choses incompréhensibles, et puis entendant les enfants pleurés, se résigna à se lever. Machinalement, elle repoussa les couvertures, se dirigea vers la salle ou les enfants réfugiés dormaient, vérifia qui pleurait, et observa que personne ne pleurait ici. Le cri était fort, et venait de plus loin. Toujours fatiguée, marchant les pieds traînant par terre, Faraëll se poussa jusqu’à la chambre ou Arielle était enfin revenue dormir après tant de temps. Elle espérait que la Reine y soit, de peur qu’une mauvaise surprise ait encore prise sa chère amie loin d’elle. Faraëll avait, instinctivement, trouvé Keiko qui pleurait. Elle regarda l’enfant dans son berceau, et Arielle qui dormait comme une bûche dans son lit juste à côté. Elle ne pouvait pas croire qu’elle ne s’était pas réveillée avec le cri plus strident qu’un réveil matin qui avait semblé, surtout pour Faraëll, extrêmement fort. L’elfe fixa l’enfant, et puis après l’avoir calmée de sa main, elle décida de la prendre. Elle sortit de la chambre, laissant les paresseux à leur sommeil profond.

Faraëll prenait Keiko doucement, comme une mère. Elle avait cessé de pleurer. Ses pleurs étaient d’un écho terrible, et pour ne pas réveiller plus d’enfants, il valait mieux qu’ils soient calmés. L’elfe ramena l’enfant jusqu’à sa chambre, et puis s’assit sur le lit. La petite Zafara était obnubilée par sa marraine, les yeux ronds, son pouce aux lèvres. L’elfe trouvait cela charmant et lui parla un peu :

- Toi aussi ce bruit t’as réveillé… Mais c’est pas grave, je vais m’occuper de toi… Jusqu’à ce que les autres se lèvent.

Elle berça l’enfant dans ses bras, et la petite tenait à peine les yeux ouverts. Puis après un moment de brève réflexion, Faraëll comprit qui lui avait fait office de réveil matin. Elle se tourna la tête, et puis décela l’aura de Warui dans un coin de la pièce, elle sourit bêtement.

- Tu m’as bien eue…

Faraëll eut un petit sourire moqueur.

- Mais quand même, réveiller tes enfants!

L’elfe sourit. Elle baissa les yeux de nouveau sur la petite, qui la regardait les yeux mi-clos. On aurait dit qu’elle s’endormait, mais que sa curiosité essayait de prendre le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Arielle/Warui
Reine de Nascarian
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11051
Age : 28
Rang : Déesses = Déesse/Reine/Âme
Pouvoirs : Arie: Feu/Lumière/Warui: Acide(Poison)/Feu
Espèce : Zafaras Bleu Saphir
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Mer 12 Mar 2008 - 16:03

Le but de Warui était de réveiller Fara... pas toute la maisonnée. Pas tous les enfants quand même. Si Keiko continuait là ça irait mal. Elle qui croyait ne réveiller que Fara, espérant que son cri soit étouffé par les murs et les portes. Ça avait eu le mérite de réveiller Faraëll qui se levait en repoussant ses couvertures pour aller voir si les bébés réfugiés pleuraient. La honte elle était rouge comme une tomate. Warui avait reconnu les cris de sa fille, c'était sa fille quand même!, et Fara allait justement vérifié si ce n'était pas les jumeaux qui faisaient tout ce tapage.

Arielle dormait comme une bûche, étendue sur le dos, les tics du sommeil, ronflante comme à l'habitude, elle avait Caleb contre elle et Harumi. Elle-même collée contre Cirrus. Elle émit quelques inintélligibles pendant que Fara calmait la petite Humaine. Keiko cessa de pleurer en sentant quelqu'un lui toucher la joue. Elle geignit encore un peu avant de se calmer. Fara l'emmena dans sa chambre à elle. Elle s'était mise à gazouiller. Son frère, dans le berceau dormait d'un sommeil de plomb aussi profond que celui de sa marraine à lui. Il n'avait rien entendu.

Keiko suçait son pouce en regardant l'Elfe. Toute curieuse. Elle se demandait qui c'était, même si Faraëll s'était présentée la veille. Mais c'était un bébé. Un bébé qui avait réveillé avant l'heure et qui avait de la misère à rester éveillé. Elle bailla un bon coup, dévoilant une petit bouche sans dents.

Warui, invisible mais qui se rendit visible, donc Fara pouvait la voir, rougit à vue d'oeil comme une tomate bien mûre.

"J'avais pas l'intention de les réveiller... juste toi..."

Elle courut presque la princesse pour frotter son museau contre la joue de sa fille.

"Suis désolée ma puce...."

_________________
Chacun est noir ou blanc...
Arielle est blanche... elle peut vous massacrer
Warui est noire... elle peut vous cajoler... après vous avoir massacré(e) XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/viewtopic.forum?t=16
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Jeu 13 Mar 2008 - 5:43

Faraëll bercait l’enfant tendrement, l’air un peu perdue. Elle n’avait pas l’habitude de parler à Warui de la sorte. Parler à un coin de mur… la perturbait un peu. Mais heureusement Warui se rendit à peine visible, et s’excusa d’avoir réveillé tout le monde, mis à part bien sûr la petite famille de royal paresseux. Faraëll soupira un peu, laissant Keiko jouer à loisir avec sa main libre. Elle observa Warui dans son coin de mur, sous ses trais les plus tangible, jusqu’à ce que la Zafara s’approche de sa fille et la caresse avec allure maternelle. Warui avait beaucoup plus le charisme d’une mère que Faraëll. L’elfe, malgré qu’elle se soit trouvé bien utile auprès des enfants, n’était pourtant pas encore prête mentalement pour un enfant. Il était toujours difficile pour elle de s’imaginer mère… Et elle n’avait toujours pas comprit d’où venaient les enfants.

Warui s’excusa à Keiko pour l’avoir réveillée, mais la petite les yeux à peine ouverts n’avait pas tout à fait l’air consciente de ce qui arrivait. Faraëll répondit à Warui :

- Tu n’avais pas besoin de hurler… C’est pas si difficile me réveiller…

Faraëll avait déjà oublié les « ma » et les « tin », il était qu’un partie de son rêve.

- Enfin bon…

L’elfe soupira un peu. Keiko était folle de sa main. C’était étrange cette sensation de tenir un enfant si fragile… Faraëll se demanda si sa mère l’avait déjà tenue comme ça, mais à cette pensée elle se répondit un « non » sans réplique. Elle sourit à la petite, émue de sa fragilité et puis demanda finalement :

- Qu’allons-nous faire maintenant?

Faraëll retirait des doigts baveux de la bouche sans dents de Keiko. Elle les essuya sur sa robe de nuit et puis les redonna à la petite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Arielle/Warui
Reine de Nascarian
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11051
Age : 28
Rang : Déesses = Déesse/Reine/Âme
Pouvoirs : Arie: Feu/Lumière/Warui: Acide(Poison)/Feu
Espèce : Zafaras Bleu Saphir
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Jeu 13 Mar 2008 - 5:54

"Pas besoin... d'hurler... ¬¬"

Warui regardait la princesse d'un air indéfinissable...

"J'ai crié deux fois, une dans ta tête et l'autre dans tes oreilles... la seule personne que je connaisse qui puisse résister à ça c'est bien ma soeur... elle déteint trop sur toi on dirait"

C'était un mince réconfort de caresser Keiko de cette manière, joue comme joue.

"Si tu savais ô combien je t'aime...", dit-elle à la filette aux cheveux noirs, le regard sombre.

Si elle savait... si elle savait aussi ô combien le pincement à son coeur était fort et lacinant.

"Si vous saviez tous les deux..."

Elle prit une bonne inspiration, du moins en eut l'air puisqu'elle n'en avait plus besoin. Keiko tenait les doigts de Faraëll dans sa douche. L'Elfe les essuya pour qu'ils se fassent tremper à nouveau. Rien que ça... de voir Keiko quand même heureuse... elle serra le poing sur sa poitrine. Avant de le rebaisser et de regarder Faraëll, tentant d'effacer sa tristesse.

"On réveille Arie et Michë? Ou on va choisir ta robe tout de suite?"

Keiko aimait trop suçoter le doigts de la princesse. C'était mieux que ceux d'Arielle. Fara elle avait pas de fourrure elle!

_________________
Chacun est noir ou blanc...
Arielle est blanche... elle peut vous massacrer
Warui est noire... elle peut vous cajoler... après vous avoir massacré(e) XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/viewtopic.forum?t=16
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   Jeu 13 Mar 2008 - 6:58

(très court, désolée ^^’)

Faraëll ne répondit rien à Warui. Elle ressentait cette souffrance, et avait choisit de garder le silence. Même si le sacrifice de la Zafara pinçait toujours Faraëll avec une pointe de frustration, elle ne voulait plus revenir à ce sujet. L’on devait accepter la réalité comme elle était, autrement la vie serait bien plus difficile. Elle aussi eut le regard assombrit à ce moment-là.

Warui se reprit, et puis proposa à Faraëll deux choix. L’elfe y réfléchit un moment, puis décidant qu’elle ne voulait pas déranger les autres, elle choisit la deuxième option.

- Je crois qu’on peut regarder les robes…Arielle doit être fatiguée, il vaut mieux la laisser dormir…

Ses doigts faisant toujours office de jouet pour petite Zafara, elle pensa que Keiko les aimait vraiment. Faraëll jeta un autre coup d’œil à la Warui translucide et puis lui fit un signe de tête comme pour dire « d’accord? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'elfe parmi les Zafaras   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'elfe parmi les Zafaras
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Arinos, elfe
» Haiti parmi les 22 pays les plus menaces par la securite alimentaire
» L’elfe de l’étang…
» Gwendal LeGrand, Fils du guerrier elfe Otomaî Dûltan .
» Couleur de la cape de haut elfe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Févlia :: Dans le Monde Réel. . . :: Sujet terminé-
Sauter vers: