AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresRechercherGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Moi ? Je perds la tête ? [Azie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fatina
Maraudeuse au grand coeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 959
Age : 24
Rang : Voyageuse au coeur lourd - un peu tarée sur les bords
Pouvoirs : semi-identité de licorne
Espèce : Humaine, enfin c'est compliqué :b
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Moi ? Je perds la tête ? [Azie]   Ven 19 Juin 2009 - 21:07

Un enfant aux joues garnies et aux mèches d'or sautillait gaiement dans le corridor, un halo de lumière cernait sa belle tête blonde et ses yeux étaient bleus comme le ciel : on aurait pu y voir un ange. Le jouet qu'il tenait dans l'une de ses mains potelées lui échappa et glissa au sol. L'enfant ne pleura pas. Un sourire étira ses lèvres et il se mit à rire. Son enjouement résonna longuement dans le couloir, se répercutant contre chaques miroirs, chaques vitres. L'enfant se tourna alors vers une jeune femme qui le suivait, quelques mètres plus loin. Il lui adressa le plus éblouissant des sourires et lui fit signe de venir. La femme obéit, docile. Venant près de lui, elle découvrit que son jouet avait prit la forme d'un minuscule chiot. Sa mâchoire se décrocha sous la surprise. L'enfant lui attrapa alors la main et l'entraîna à sa suite. Tous deux quittèrent le corridor et déboulèrent au beau milieu d'un village. Les gens qui y marchaient tranquillement ne furent pas surpris de leur soudaine apparition : Ils continuèrent leur route, l'air impassible. L'enfant tira vivement sur la main de la femme « Viens, Fatina », lui dit-til joyeusement. Il l'entraîna alors vers un maison au toit de chaume. Une vieille femme se tenait devant celle-ci, un balais à la main. Elle contempla, l'air mécontent, Fatina s'approcher. La voix de la vieille tonna alors comme un coup de feu pour celle-ci « Vous osez revenir ici ? » Fatina se ratatina sur elle-même, évitant soigneusement de croiser le regard de cette femme. Elle bégaya quelques mots incompréhensibles, qu'elle-même ne compris pas ; ils semblèrent tout de même offenser la vieille femme : « Vous ne reverez jamais cet enfant ! Ouste ! Du balais, espèce de traînée! » et l'enfant, dont le sourire s'était éteint, regarda une dernière fois Fatina avant de disparaître dans un nuage de fumée. Fatina hurla et implora la vieille de faire revenir l'enfant, mais celle-ci lui lança un regard furieux et s'en alla dans la maison, après avoir fait claquer avec force la porte derrière elle.
Au même moment, la jeune femme se réveilla brusquement. Haletante, elle posa une main sur son coeur et déglutina. L'herbe épaisse dans laquelle elle était allongée fut soulevée par une bise glaciale ; Fatina grelotta et s'enroula dans sa cape. Son corps était couvert d'une sueur froide.
Plus loin, à l 'Ouest, le soleil levant répandait de vives couleurs sur le paysage, le ciel était dégagé, pas une trace de grisaille : une belle journée s'annonçait.
Fatina se redressa et cligna des yeux, l'air ahuri. Déjà, les bribes de souvenirs qui lui restaient de son rêve s'évanouissaient. Seul le sourire du petit garçon lui restait en mémoire car il était de loin le plus beau qu'elle eut jamais vu : Une belle rangée de dents blanches, soulignée de lèvres parfaites, et cette adorable ride rieuse, juste au niveau des ailes du nez. Ce simple souvenir fit sourire une Fatina loin loin de la réalité. Sur la lune, quoi.
Un long cri d'oiseau (celui d'un coq ou de quelque chose dans le genre) la ramena soudainement sur terre et ses traits s'affaisèrent. L'expression abbatue pour laquelle elle avait opté ces derniers temps refit surface ; à la fois un mélange de lassitude, de pure mélancolie et de fatigue : L'air blasé de toutes catégories. Quelques années plus tôt, il aurait été impensable de voir Fatina afficher une telle expression. On lui aurait volontiers collé un sourire en toutes circonstances ! Aujourd'hui, elle était maigrichone mais surtout sombre (comme si elle portait en permanence tout les malheurs du monde.).

Fatina lâcha ses boucles auburn, jusqu'alors retenues par un chignon fatigué, et retira sa cape qu'elle fourra vite-fait bien-fait dans son sac. Ses yeux noirs farfouillèrent l'horizon, à la recherche d'un point repère. Mais une terrible évidence lui frappa vite l'esprit : elle était perdue. Hehe... Triste ironie, on lui avait volé sa carte quelques jours plus tôt, et depuis, elle vagabonnait à l'aveuglette. De toute évidence, elle n'avait jamais mis les pieds dans cette région... Ou bien sa mémoire lui jouait des tours (Depuis quelques temps, Fatina avait tendance à perdre... L'esprit). Un craquement sonore la fit violemment sursauter et elle se plaqua au sol, points et yeux fermés, toute frissonnante. Le silence se réappropria alors l'atmosphère et Fatina se détendi aussitôt. Elle se redressa, une main posée sur la cuisse avec commodité et guetta les environs. Un nouveau craquement retenti et son coeur manqua un battement. Fébrile, elle attrapa le corps de son arc et recula lentement, ses yeux roulant de gauche à droite à la recherche de l'individu. Pour une raison qu'elle ne savait pas s'expliquer, elle avait une sacrée frousse !
C'est alors qu'en reculant, le pied de Fatina rencontra le vide et elle bascula aussitôt dans le fossé. Un long rouler-bouler s'en suivit et Fatina s'étala finalement dans un amas de feuilles mortes. La jeune femme resta immobile quelques instants (vous auriez pu voir des canaris voler autour de sa tête), reprenant peu à peu ses esprits, puis entreprit de se relever avec une grimace. Une voix retenti et la fit sursauter. Elle se retourna et tomba nez-à-nez avce une créature au pelage bleu éblouissant.

« Qui êtes-vous » demanda t-elle méfiante, son coeur effectuant encore des ciels dans sa poitrine.

La petite Fatina aurait bien prit ses jambes à son cou, cependant l'un de ses pieds était enchevêtré dans les bras de son sac, ce qui l'empêchait de bouger.


Dernière édition par Fatina le Lun 22 Juin 2009 - 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/merope-t1149.
Azera
Princesse de Nascarian
avatar

Féminin
Nombre de messages : 460
Age : 27
Rang : Héritière de Nascarian/Sonneuse, Traceuse et Réciteuse
Pouvoirs : Traits, Sons, Nécromancie et autres...
Espèce : Zafara Bleu Saphir
Date d'inscription : 24/07/2006

MessageSujet: Re: Moi ? Je perds la tête ? [Azie]   Dim 21 Juin 2009 - 21:35

Leur mère reprenant peu à peu ses esprit, Azera, notre Azera, notre princesse aveugle préférée, avait décidé de faire un tour à l'extérieur pour voir comment était Nelta ces temps-ci. C'était le silence. le seul endroit vivant était la forêt près de la maison, là où vivaient encore quelques animaux. La jeune Zafara fixait le paysage en face d'elle. Scrutant sans cesse pour voir si des inconnus s'approchaient. C'était le silence. Rien. Pas âme qui vive. Ça lui aurait fait peur si elle aurait toute sa vie entourée de gens. Son expérience dans les oubliettes du palais l'avait habituée à se retrouver seule à se débrouiller elle-même. Outre sa grand-mère et Warui, il y avait fara aussi, une autre personne lui manquait. Une personne qui souriait la dernière fois. Sa marraine lui manquait. Plus elle y pensait, plus son coeur se serrait. Arielle devait s'ennuyer d'elle également. Elle était une de ses meilleurs amis.

Azera s'arrêta net, elle avait senti l'aura d'une personne, pas très loin. Familière.. une présence humaine. Humaine... et femme. La Zafara fit un pas vers l'avant, oubliant la bridille sur laquelle elle marcha. L'aura sembla s'énerver, devenir stressée. Azie fit craquer une autre branche et vit une femme tomber dans un fossé. La princesse la rejoignit pour voir, au moins, si elle était blessée. La femme se retrouva face à elle. Sitôt après, elle tenta de fuir, le pieds emmêlés dans un sac. Pourquoi elle voulait fuir?

"Tata Fati?"

Elle l'avait reconnue, c'était indéniable. mais elle ne voyait pas une humaine resplendissante. Elle voyait une humaine fatiguée, amaigrie et.... dans le même état physique que sa mère.

"Tata! C'est moi, Azie"

Certes la jeune princesse avait grandi et entrait dans l'adolescence, on le voyait à son apparence qui devenait plus femme, mais elle restait reconnaisble à ses yeux blancs. Pourquoi Fati cherchait à la fuir? Qu'est-ce qu'il s'était passé?

(Désolée du retard.... routeur..... fichu routeur fini.... je risque de répondre tard aussi... soit pas pressée ^^')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fatina
Maraudeuse au grand coeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 959
Age : 24
Rang : Voyageuse au coeur lourd - un peu tarée sur les bords
Pouvoirs : semi-identité de licorne
Espèce : Humaine, enfin c'est compliqué :b
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Moi ? Je perds la tête ? [Azie]   Lun 22 Juin 2009 - 1:04

Ne quittant surtout pas la créature des yeux, Fatina entreprit de se relever. Mais c'est une chose qui s'avère délicate lorsque l'on a les jambes emmêlées et les mains qui tremblent comme des feuilles. C'est donc après une ou deux tentatives – vouées à l'échec – que Fatina abandonna l'idée et se laissa lourdement retomber dans les feuilles, les yeux plissés dans une expression de pure méfiance envers Azera. Elle ravala sa salive, une fois, deux fois : bien que l'autre ne paraissait pas hostile, la jeune femme aurait pu être effrayée par la moindre petite mouche ces temps-ci : le moindre craquement ; le moindre silence anormal et elle se figeait, raide et prête à déguerpir en vitesse. Dire qu'autrefois, elle aurait fonçé vers n'importe quel danger sans prendre le temps de réféchir.

« Qui ? Quoi ? »

Fatina écarquilla les yeux.

« Que dites-vous ? » bredouilla t-elle.

Bon, plan B. Il lui fallait trouver au plus vite un moyen de se débarrasser de ce sac et de filer. Echapper à cette créature à tout prix.... Mais comment ? Tout en réfléchissant, Fatina entreprit de reculer à tâtons, le souffle saccadé. Ce qui ne servit techniquement pas à grand chose puisqu'elle se retrouva bloquée contre le tronc d'un arbre. Couic, coincée ; une vague pensée amère la submergea... Toujours cette chance malencontreuse...
Sa gorge se serra : il n'y avait plus d'issue possible. C'est alors qu'elle croisa le regard de la petite et que son coeur effectua un nouveau raté (très fragile en ces temps celui-là) : ses pupilles étaient blanches comme la mort ; si livides que ça en donnait froid dans le dos. La main de Fatina se crispa avec force dans l'herbe, et sa mâchoire se serra. La jeune femme était visiblement impressionnée par ce regard froid. Mais quelque part dans son esprit, ces yeux lui rappelèrent un profond souvenir. Un air de déjà vu. Un chose sur laquelle elle ne parvint pas à mettre le doigt (vous savez à quel point ce genre de situation est frustrante).
Tata Fati, ce surnom résonna un long moment dans l'esprit de la femme. Quant-à cette voix... Aarg, mais qu'était-ce ? Quel était ce souvenir ? Il lui filait entre les doigts, elle n'arrivait pas à mettre la main dessus ! Pourtant il était à la fois si proche et si lointain !

« Je vous connais, non ? »

Azie. Ce n'était pas un nom commun. Il disait quelque chose à Fatina et celle-ci se prit la tête entre les mains, avec la sale impression d'avoir recu un méchant coup sur la nuque. Elle rouvrit les yeux et regarda Azera de haut en bas, la bouche semi-ouverte (nettement stupide comme expression). Cette créature, qu'elle ne pensait pas avoir vue ailleurs, était ravissante ; elle avait un quelque chose de magique. Fatina s'attarda sur son beau pelage céruléen et une nouvelle fois sur son regard inquiètant. Les mots sortirent une nouvelle fois d'eux même :

« Qui êtes-vous ? »

(j'ai du temps, no soucy Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/les-errants-f41/merope-t1149.
Azera
Princesse de Nascarian
avatar

Féminin
Nombre de messages : 460
Age : 27
Rang : Héritière de Nascarian/Sonneuse, Traceuse et Réciteuse
Pouvoirs : Traits, Sons, Nécromancie et autres...
Espèce : Zafara Bleu Saphir
Date d'inscription : 24/07/2006

MessageSujet: Re: Moi ? Je perds la tête ? [Azie]   Lun 22 Juin 2009 - 2:39

(Le routeur semble fonctionner de nouveau.... profitons-en)


C'était incompréhensible. Pourquoi? Pourquoi Fatina la fuyait et c'était cette question stupide? Comment ça 'qui'? Elle ne la reconnaissait même pas! Même sa filleule... dont elle avait pris soin toute une journée. Elles étaient allées en ville et au Lac... elle avait vu une maman poisson avec ses oeufs... Fati avait appris la grossesse avec les jumeaux ce jour-là...

Elle était coincée contre un arbre. Elle était méfiance. Encore plus en la fixant les yeux dans les yeux. Les yeux d'Azera faisaient encore peur aux gens. C'était devenu normal pour la famille. Les bébés adoraient agiter leur bras devant parce qu'elle ne les bougeait plus que très peu. Comment ça qui elle était? C'était quoi ces histoires? Azera avait les épaules basses, désorientée.

"Mais enfin ça fait même pas deux ans qu'on s'est pas vues, Tata! Tu était venue nous rendre visite à Swilyara, tu disais que tu aimais quelqu'un. On a pas eu de nouvelles de toi depuis. On a déménagé depuis. On habite à Nelta. T'as idée du mouron que Maman a du se faire? Hein? T'es quand même son amie, Fatina! En plus t'oses m'oublier? Moi? Azera? Mais qu'est-ce qu'il t'es arrivé pendant ce temps-là?"

Azie se calma.

"Ça peut pas être pire que ce qui nous est arrivé...." grommela la princesse.

La gamine s'asseya sur le sol, fixant la jeune femme. Puisque Fatina semblait avoir peur de ses yeux, elle les ferma, sans plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moi ? Je perds la tête ? [Azie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moi ? Je perds la tête ? [Azie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "On joue à pile ou face ? Pile, je gagne, face, tu perds."
» Toi...Tu perds rien pour attendre [Kaalaas]
» LEVI - « Bats-toi. Si tu perds tu meurs, si tu gagne tu vis. » [FERMÉ AUX RPS]
» Flosi, le forgeron nain
» Je perds la tête - Libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Févlia :: Dans le Monde Réel. . . :: Sujet terminé-
Sauter vers: