AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresRechercherGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Faraëll

Aller en bas 
AuteurMessage
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Faraëll   Sam 9 Déc 2006 - 8:00

Résumé des aventures de Faraëll

(voir l’histoire de Malrah pour plus de détails =P)

Pendant l'enfance...

Tout commence alors qu’elle naît dans les bras de sa mère, reine des elfes, Malrah Ishtar. Elle était petite et criarde, faible et piteuse, laissant sa mère n’ayant plus aucunes réactions affectueuses après l’incident d’avant. La naissance de cet enfant, future souveraine d’Amsya, n’apporta guère bonheur à sa mère.

Après que les infirmières de la reine aient tout nettoyé, elles ramenèrent l’enfant toute propre emmitouflée dans une couverture, laquelle semblait assez confortable pour cesser ses pleurs. Elle était une enfant attendue du royaume, la descendante des Ishtar, la nouvelle figure féminine. Mais l’état d’Amsya n’était pas très accueillant pour l’enfant. L’endroit était froid, comme toutes ces vies qui se perdaient à l’extérieur du château. Les jeunes servantes posèrent l’enfant près de la reine, une scène pitoyable ayant lieu. Elles partirent au pas de course, mains devant leur bouches.

Malrah regarda son enfant avec peur, le père de l’enfant lui, l’admirait avec amour malgré son état. Elle ne disait pas un mot, la rage se lisait sur ses points refermés nerveusement. Tout ce qui arriva ensuite ne fut que partage de frustration, de révélations lesquelles Malrah redoutait et des larmes. Malrah voyait rouge, pas seulement parce que les personnes devant elle saignaient, mais aussi parce que cette personne qu’elle aimait, avec qui elle avait conçu cet enfant l’avait trahie. Faraëll hurla de sa voix aigue, perçant les dernières paroles de l’homme à l’article de la mort. Malrah, faible ne put rien tenter. Elle tomba à genou, la lueur violette quittant l’espace pour entrer dans le corps de la nouvelle née. Les cris cessèrent, l’enfant souriait pendant que Malrah la mouillait de larmes.

Son enfance fut rude et triste. Malrah ne démontra jamais d’amour pour son enfant. Elle l’abandonna, la gronda, l’humilia, la haït. Faraëll pleurait souvent, espérant qu’un jour elle pourrait tout quitter et oublier cette chose qu’elle devait appeler mère. Sa mère elle, ne voyait pas ses erreurs, du moins elle agissait sans trop comprendre et sans trop penser depuis l’incident de sa naissance. Pour l’instant, Malrah ne voulait pas se souvenir que cet enfant était une création d’un l’amour qu’elle reniait.

Faraëll grandit parmi règles et injustices, désirant à tout prix la fuite. (c’est une vraie obsession chez elle XD)


Dernière édition par le Sam 9 Déc 2006 - 10:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Faraëll   Sam 9 Déc 2006 - 9:21


La fuite
Après que sa mère lui ait dit qu’elle ne valait rien, elle ouvrit les yeux et cessa d’espérer courir à travers les bois seule, elle y alla. La première nuit fut difficile, tout se brouilla, elle dormit à l’auberge, mais n’en sortit pas en forme. Elle rencontra sur sa route une créature qu’elle n’avait jamais vu, Seeky, qui l’aida à sortir de la forêt. Elle la remercia sincèrement et puis continua sa route.

La nourriture, l’eau et souvent le sommeil lui manquaient. Elle ne savait plus trop pourquoi elle avançait, mais le voyage avait son effet. Elle ne pensait plus à cet endroit qui la rendait aussi malheureuse, mais à survivre. Elle marchait longtemps, ne pouvant plus compter sur qui que ce soit. Elle passa à travers des endroits magnifiques au soleil et effrayants sous l’unique quartier de lune. Elle arriva dans un endroit l’ou s’entendaient des forêts sans fin et sans lumière…

Des semaines entières, elle marcha le jour, attentive. La nuit elle n’arrivait pas à dormir alors elle courrait malgré la faim qui la pliait en deux. Elle ne dormait presque pas. Lorsqu’elle s’endormait c’était involontaire et désagréable. Elle espérait retrouver certaines formes de vie, mais tout ce qu’elle trouvait c’était quelques animaux et des arbres à n’en plus finir. Faraëll était bel et bien tombé sur la mauvaise forêt…

Après un temps, qu’elle ne sut calculer, elle n’arriva plus à retenir sa peur. Elle hurla longtemps puis courut. La nuit ne sembla jamais se terminer. La seule chose que Faraëll pouvait être heureuse était cette lune si grosse et si ronde qu’elle surplombait la forêt et traçait des rangées de lumières entre quelques arbres. Malgré cette lumière quand même réconfortante, l’endroit était toujours semi ténébreux. Les bruissements de feuilles, le vent, les hurlements en écho… toutes ces choses rendaient la pauvre Faraëll encore plus apeurée. Elle courut jusqu’à ce qu’une lueur bleue, si majestueuse l’attire hors de la forêt…


Dernière édition par le Sam 9 Déc 2006 - 10:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Faraëll   Sam 9 Déc 2006 - 9:55


Arielle...
Éblouie par cette chose qu’elle nomma ‘lune de saphir’, les soucis des dernières semaines s’envolèrent. Peu importait ou elle était maintenant, la Zafara bleue, noble Arielle, était maintenant sa sauveuse.

Elle passa quelques jours avec Arielle et sa sœur créatrice Dresla. Plusieurs évènements assez troublants pour tout le monde arrivèrent durant ces quelques jours. Faraëll se réveilla dans la chambre, l’animal bleuté l’observant comme si elle était quelque chose d’inconnu. Dans cette pièce Dresla fit son apparition et expliqua ce que la Zafara bleue était. Arielle savait le titre que Faraëll tentait de cacher, ce qui rendit leurs présentations brèves. Faraëll découvrit le sort qui avait main sur Arielle. Leur rencontre avait été quand même assez étrange. Faraëll qui souhaitait à tout prix oublier son royaume et son titre, Arielle qui souhaitait à tout prix regagner Nascarian. Mais les deux princesses devirent rapidement attachées l’une à l’autre.

Cette première journée accompagnée des deux sœurs changea tout en Faraëll. Elle connut l’amitié et recommença à croire que quelqu’un pouvait l’aimer. Les trois compagnes la terminèrent en volant vers Nascarian, ou Faraëll fit une bêtise. Le royaume d’Arielle était sous un charme incorruptible, lequel la princesse des elfes tenta de briser inconsciente des conséquences. Elle ne voulait pas qu’Arielle soit malheureuse alors elle s’engloutit dans une tornade concentrant ses pouvoirs rarement utilisés pour dérégler la malédiction. Les sœurs Zafara et cette voix inconnue venant de l’elfe arrêtèrent la quasi-catastrophe. Les trois retournèrent à Nelta et Faraëll se fit gronder par Dresla.

La princesse ne garda aucun souvenir de son acte et ne comprit pas la rage de la reine Dresla. Le temps passa, quelques derniers moments de jeux et de rires, puis l’état maladif de Faraëll se dégrada encore. Les sœurs l’installèrent dans une chambre à Nelta en demandant une permission spéciale de son roi et quittèrent en laissant qu’une note d’Arielle à Faraëll.


Dernière édition par le Sam 9 Déc 2006 - 13:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Faraëll   Sam 9 Déc 2006 - 10:09


Cloud
Le temps passa et la jeune princesse se réveilla seule, dans une pièce d’un château qui lui était toujours inconnu. Elle trouva la note d’Arielle et ne voulut pas y croire. Son état changeait de maladif à hystérique. Elle commença à effrayer les gens qui étaient assignés à son confort et quémanda la solitude. La pauvre resta des jours et des nuits à ne penser qu’à Arielle, à espérer son retour et durant ce temps elle cessa de se nourrir. Plus les semaines continuaient plus elle inquiétait les autres. Puis la guerre d’Amsya éclata et ce fut la folie pour tout le monde. La princesse resta dans son lit, à cauchemarder les évènements. Voir la bataille d’Arielle, ses blessures et ce qu’Amsya devenait n’améliora pas la cause de Faraëll. Elle se décida après plusieurs autres semaines qu’elle allait fuir ceux qui la retenaient et retrouver Arielle.

Le jour de sa fuite, elle se lança en bas de la fenêtre, qui était particulièrement haute. Elle se retrouva en bas, dans les bras d’un bel inconnu qui attendait tristement que la volonté d’entrer au château lui vienne. Bêtement elle se débâtit car elle voulait s’enfuire et se rendre peu importe ou elle pourrait retrouver Arielle. Lorsqu’elle tomba dans le regard du prince, elle ne sut quoi répondre. La douleur à la cheville lui annonça qu’elle était invalide, mais Faraëll tenta de convaincre Cloud de la laisser retrouver Arielle. Elle démontra son désir de revoir la Zafara et le prince inquiet pour sa jambe lui proposa un marché.

Ainsi Faraëll resta avec Cloud à Nelta sous une nouvelle permission du roi. La princesse et le prince découvrirent quelque chose d’étrange et de nouveau. Lorsqu’elle le regardait, elle se sentait étrangement bien et tous les moments passés avec Cloud lui semblaient merveilleux. Ils découvrirent passion l’un pour l’autre lorsqu’ils s’embrassèrent, maladroits.

Bien évidement Faraëll ne put résister au charme qu’émanait Cloud et son mystère, et tomba amoureuse de l’humain bien vite. Leur bonheur était réciproque, mais Arielle troublait toujours l’esprit de la princesse. Après quelques demandes désespérées de l’elfe et son désir fou de retrouver la Zafara, Cloud accepta de l’amener à Arielle. Après l’avoir soignée, il lui offrit la chance d’être cavalière sur une magnifique jument qu’elle prénomma Satine. Le voyage commença donc, Cloud avec Cendre, Faraëll, encore un peu maladroite, avec Satine.


Dernière édition par Faraëll le Jeu 13 Mar 2008 - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Faraëll   Jeu 13 Mar 2008 - 22:15



Nascarian
Ils arrivèrent à l’inattendu à Nascarian, un peu dévisagé par ses habitants pour leur différence perceptible de race. Faraëll et Cloud se rendirent au château d’Arielle, ou, premier choc, la princesse était devenue reine et mère. Faraëll eut des retrouvailles émouvantes avec Arielle et fut présentée à plusieurs des enfants qui habitaient l’énorme palace. Arielle, accidentellement, dévoila ce que Faraëll gardait encore secret sur elle à Cloud, soit le fait qu’elle soit la princesse d’Amsya. Effrayée que Cloud ne lui en veule d’avoir cachée un titre aussi important, Faraëll se sentit méprisable.

Dans une parade folle, Arielle lui faisait visiter tous les recoins du château, s’attardant à plusieurs détails, et discutant avec son amie retrouvée. Faraëll, toujours intriguée par ces sentiments envers Cloud, et se rappelant que Arielle lui avait parlé de son grand amour, lui posa plusieurs questions sur l’amour et puis se rassura d’entendre Arielle heureuse pour elle. Elle croisa aussi la fameuse jumelle d’Arielle, Warui.

Cette nuit-là, Cloud dût partir sans prévenir. Ses mauvais pressentiments s’avéraient beaucoup plus importants qu’il ne le croyait, et sans pouvoir rassurer Faraëll à propos de son rang social, il dût quitter en demandant à Dresla de dire à Faraëll que lui aussi cachait son identité, mais ses dernières paroles à Nascarian ne furent jamais entendues par l’elfe.

Lorsqu’elle découvrit que Cloud était partis, Faraëll sentit son monde s’écrouler. Bien qu’elle fût enfin avec Arielle, laquelle elle avait passé des mois à vouloir son retour, le départ de Cloud l’avait bouleversée. Au début elle s’imagina les raisons les plus malheureuses pour lesquelles il l’avait laissée. De larmes et de résistances aux jumelles lors de ses tentatives de retrouver Cloud par elle-même, elle dût se convaincre que le devoir l’avait appelé et que la présence de Cloud était d’une important capitale dans cette fameuse guerre qui avait aussi engloutie le mari de Warui.

Les jours passèrent, elle resta avec les sœurs, vivant de bonheur parfois, rencontrant les autres membres de la famille. Leur dernière scène de bonheur à Nascarian fut ce moment de consolation ou toutes les trois, elles planifiaient d’aller à la confiserie le lendemain matin… Faraëll et Warui dormirent ensemble, toutes deux nécésitant le réconfort de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Faraëll   Ven 14 Mar 2008 - 19:31

Les réfugiés
Le lendemain ne fut pas du repos que les trois amies recherchaient. Arielle et Warui durent passé un bref moment à la guerre et, laissant Faraëll et les Nascariens derrière, ne sont pas arrivées à temps pour empêcher la Mort de prendre du terrain sur leur peuple. Ils durent tous fuir vers l’autre continent Zafariens, mais là aussi ils ont eut à reprendre la fuite. La troupe trouva refuge à Nelta. Faraëll devint alors officiellement réfugiée avec les autres Zafaras, rassurant les plus petits et ceux qui avaient perdus leur famille. Arielle et Warui étant souvent parties, elle ne fut pas au courrant de quoique ce soit à propos des dernières nouvelles. L’elfe s’efforçait de ne pas trop se sentir assaillie par tout ces malheurs consécutifs, malgré qu’elle se mourrait toujours de revoir Cloud.

Plusieurs jours après qu’elle ait trouvé refuge à Nelta, Arielle réapparut, deux nouveaux-nés en mains, et sans leur mère. Elle apprit à Faraëll le compte des morts sur le champ et que sa mère et Warui en avait fait partis. Mais ce qui choqua l’elfe le plus c’est que Warui n’était pas morte d’une mort régulière, non, elle avait vendu son âme à la Mort. Cette affirmation fit perdre la tête à l’elfe qui se fâcha follement contre Warui. Elle ne pouvait croire qu’elle ait fait cela. Après longue dispute à ce sujet, Faraëll revint à ses esprits et dût prendre en compte qu’elle ne pourrait ramener Warui, et donc qu’elle devait s’y faire. Elle accepta de devenir marraine officielle de sa fille, Keiko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Faraëll
Princesse elfique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 677
Age : 28
Rang : Princesse voyageuse
Pouvoirs : Time stopper/Elémentaire Eau et Terre
Espèce : Elfe des forêts
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Faraëll   Mar 15 Avr 2008 - 8:31

Hideki
Après avoir été se promener un peu avec Warui et ses bambins afin de leur trouver des habits convenable à tous pour la cérémonie, Faraëll réussit à se perde grâce à son sens de l’orientation minable. Elle se retrouve donc seule, dans les dédales que représente pour elle le repaire. Perdue dans un des rares recoins sombres, humide et non aménagé de la grotte, au désespoir elle cesse de tenter de se retrouver et reste assise au fond de ce cul-de-sac miteux puis pour s’empêcher de succomber à la peur, elle se met à chanter un air de son enfance, la voix tremblante. Fortunée, quelqu’un l’a entendue et s’est lui-même aventuré dans cet endroit ténébreux et pas très rassurant. Arrivé à quelques centimètres de l’elfe, Hideki lui met une main sur l’épaule et puis se présente à Faraëll, terrifiée. L’aveugle la convint qu’il pouvait l’aider à la sortir de ce labyrinthe et puis la prenant par la main l’emmène tranquillement, mais sûrement, vers la sortie. En chemin les deux se découvrent une proximité inégalée, un lien étrange dû à leur ressemblance émotive. Faraëll apprend qu’il est en fait le mari pour lequel Warui s’est sacrifiée, et puis comprenant que sa rage à l’égard de cet acte n’est pas aussi souffrant que les ressentiments de l’homme à la défunte Warui, elle lui offrit sa compréhension la plus profonde. Ils continuent leur chemin discutant divers sentiments, entre autre de cet étrange, mais non désagréable, facilité que tout deux ont à se baigner l’un dans l’âme de l’autre. Hideki raconta à l’elfe des bris de son passé à Omlid et puis de sa trahison envers Arielle. De la part de Faraëll, elle lui révéla son titre de princesse en toute confiance aveugle.

La sortie les accueillit sans trop de joie, et puis après un bref détour pour que Faraëll s’habitue aux couloirs, Hideki exécute sa seconde volonté qui fut de sortir du repaire. Faraëll s’étant perdue pour justement trouver une sortie au repère et attendre près de la lisère de la forêt pour Cloud à qui la veille elle avait envoyé son message, avait toujours gardé en tête d’y aller obstinément comme à son habitude. Mais avec la rencontre de cette nouvelle personne, Faraëll oublia un peu ses obligations et puis profita du fait qu’elle se sentait enfin comprise par quelqu’un et resta avec lui, dans la curiosité de comprendre ce lien énigmatique qui les unissait. Hideki et Faraëll s’en allèrent s’asseoir un moment à l’extérieur, toujours surveiller par les gardes du repère, et puis dans une discussion bien brève Hideki commença à affirmer qu’elle ne devait pas s’attacher à lui aussi facilement, mais ne termina pas cette phrase si importante. Faraëll, offusquée, lui demanda de ne pas l’inquiéter autant et à ce moment même une pluie violente s’abattit sur eux alors qu’ils s’apprêtaient retourner à l’intérieur. Surpris par cette rare pluie, ils s’enfuirent plus loin dans la forêt. Faraëll, appréciant visiblement cette fuite et sentant une pointe d’amusement dans la situation, en rit avec bonheur.

Ils arrivèrent enfin sous un chêne ou ils purent s’abriter pour ne pas être complètement trempés par la pluie. Ils discutèrent encore un peu, philosophant que la vie n’était qu’un long rêve. Faraëll tenta de lui remonter un peu le moral, et avec enthousiasme elle lui sourit lui rappelant qu’elle appréciait sa présence. Hideki proposa de profiter du moment présent et puis lui tendant la main avec galanterie, il l’invita à une valse sur la pluie torrentielle. Les deux grands mélancoliques tournèrent et tournoyèrent au rythme typique de la valse, tout deux plongés dans de vastes souvenirs et désirs. La danse dura un moment, puis Hideki lui-même ralentit les pas, laissa sa tête tomber mollement sur l’épaule de l’elfe, et tristement révéla à l’elfe qu’il était déjà mort, exécuté par Arielle-même il y avait déjà 2 ans. Faraëll prit un moment à contenir ses émotions par rapport à cette nouvelle révélation, et puis après réflexion personnelle en fixant le ciel grisâtre qui lui pleurait brusquement dessus, elle sourit à Hideki de nouveau, lui chuchotant qu’elle considérait que s’il pouvait pleurer, danser, sourire et aimer, elle le croyait toujours vivant…

Leur danse s’éteignit lentement dans la soirée qui avançait de plus en plus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-fevlia.actifforum.com/Devant-les-Portes-de-Fevlia-c
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faraëll   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faraëll
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Févlia :: Devant les Portes de Févlia :: Le Résumé de vos aventures-
Sauter vers: