AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresRechercherGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Elthyra (le retour^^)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elthyra
Assassin bizarre qui fait peur aux enfants
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2334
Age : 525
Rang : Prêtresse simonienne, khanique, rufusienne, manaesque et BNesque
Pouvoirs : Invisible dans l'ombre
Espèce : Ange déchue/Truc bizarre pas humain
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Elthyra (le retour^^)   Mar 12 Sep 2006 - 1:50

FICHE EN COURS DE RÉECRITURE PARCE QU'AVANT J'ETAIS UNE BOULETTE~

Prénom :Elthyra

Espèce :Ange dechue

Rang désiré :Assassin bizarre qui fait peur aux enfants

Age :25 ans

Sexe :Feminin

Royaume : Omlid =)

Date de naissance (A Fabulya, aujourd'hui, nous sommes au XIV ème siècle, en 1376) : 1351

Famille :La famille d'Elthyra était petite, décomposée à cause des nombreux amants de sa mère. Celle-ci, une femme d'une beauté exceptionnelle, était connue pour ses talents de chanteuse, ce qui lui valait un succès fou auprès des hommes. Bien que frivole, c'était une mère attentionée, mais qui avait bien souvent répété à ses filles que dans la vie, il fallait devenir autre chose qu'une épouse douce et aimante. La jeune mère avait de grandes ambitions pour ses enfants. Elles voyait déjà souveraines de Fabulya. C'était une femme sévère mais juste, qui avait souvent grondées ses deux gamines qui ne pensaient bien évidemment qu'aux bêtises. C'était également elle qui empêchait Elthyra disséquer les grenouilles trouvées dans l'étang derrière la maison. Salnys ne s'inquiétait pas beaucoup du niveau de sadisme de sa fille, qui , pour une enfant de cette âge là, était assez élevé. La jeune mère gagnait une somme d'argent raisonnable grâce à des concerts, ce qui permettait à la famille de vivre confortablement, et de toujours avoir de quoi se nourrir, même pendant les famines. Salnys n'avait presque rien en commun avec sa fille Elthyra. Elle était blonde aux grands yeux émeraudes, le nez ni trop long ni trop court, toujours maquillée et une lueur de bienveillance brillait en permanence dans ces yeux. Elle ne s'était jamais totalement remise de la mort de son mari Zephan, mais finit par épouser un beau gentleman, Vael. Elle mourut peu après, en 1371.

On ne connait pas grand chose du père d'Elthyra, un certain Zephan Hokana selon sa mère. Cette dernière le décrivait comme un homme légèrement effeminé, mais beau. Toujours selon Salnys -car personne d'autre n'avait jamais vu Zephan-, il avait la chevelure blanche descendant jusqu'au milieu du dos et un regard doré du plus bel effet. Grand, expert en armes blanches, en gros c'était l'homme idéal. Encore faudrait-il vérifier les dires de Salnyr... Elthyra n'a jamais connu ce père, qui est mort pendant les neuf mois de grossesse.

Quand à sa soeur, Flynn, c'était le reflet exact d'Elthyra, sauf pour la couleur des yeux. En effet, ceux de Flynn étaient verts. Vous l'avez deviné, Flynn était la jumelle de notre assassin. Bien que jumelles, elles avaient une multitude de petites différences, presque invisibles à l'oeil nu. Par exemple, Flynn était légèrement plus corpulente, plus petite d'un demi-centimètre, le teint un peu moins pâle. Mais la différence est surtout dans le caractère: Flynn était douce, assez bavarde, très extravertie et n'avait pas les goûts assez...spéciaux d'Elthyra. Elle pouvait être tentôt très réfléchie, tantôt completement tête brûlée. Elle aimait beaucoup sa soeur jumelle, mais désapprouvait de la dissection des pauvres grenouilles.

C'était une jeune fille sans histoires, qui aimait la vie et, comme sa mère, collectionaient les liaisons amoureuses. Passons maintenant à Vael, gentleman de heute noblesse qui avait trouvé en Salnys une amante, et avait fini par l'épouser. C'était un homme, non pas moche mais moyen. Pas de longue chevelure argentée, ni d'yeux dorés. Juste des cheveux courts, bruns et des yeux marrons. Il avait pourtant un certain charme, pour que Salnys accepte de l'épouser. Il embobinait tout le monde avec des belles paroles et des mensonges. Elthyra et Flynn le detestait, et il le leur rendait bien. Il eut d'ailleurs droit à toutes sortes de sobriquets, de "Vaelinou" à "sale aristocrate" et même "fils de -censuré-". Il était très populaire dans la ville de Moalanfu, où il a d'ailleurs obtenu une position très confortable auprès du gouverneur.

Pouvoirs : Elthyra possède la singulière capacité de se rendre invisible dans l'ombre. Ce n'est pas vraiment de la magie, mais Elthyra elle-même pense qu'il doit bien avoir un peu de surnaturel là-dessous, et elle affirme avoir été incapable d'utiliser se pouvoir lorsqu'elle était jeune. Elle peut rester ainsi indéfiniment, et peut même se deplacer, pour peu qu'aucune lumière ne l'atteigne. La moindre zone d'ombre lui permet d'utiliser ce don, même en plein jour.

Caractères :
Elthyra est un peu, voire très bizarre. Pas bizarre comme les blonds pacifistes fourbes qui ont tendance à être voulu mort par (presque) tout le monde sauf les gentils. Bref. Elthyra est plutôt du genre "assoiffée de sang qui attend la première occasion pour vous arracher les yeux et les piquer sur des pointes d'appéritifs", et, oui, si les hôpitaux psychatriques existaient à fevlia, elle aurait du y être. Elle aime attirer l'attention des gens, et plus que simplement excentrique, elle est même franchement inquiétante. Tous les habitants de Moalanfu vous le diront: "Elthyra est complétement malade, cinglée, toquée, tout ce que vous voulez mais elle est folle". L'ange noire s'habille avec tout ce qui lui passe sous la main, ce qui finit souvent avec une tunique rouge, ou un manteau vert, ou une jupe bleue, ou un décolleté jaune ou les quatre en même temps, le tout avec des collants pourpre, et dès le premier abord, on voit qu'elle n'est absolument pas comme le commun des mortels. En l'observant plus, on découvre qu'Elthyra est pire que ce qu'on pensait au début. Oh, ai-je mentionné son attrait pour les boissons alcoolisées ? Lorsqu'elle n'est pas en plein meurtre en train de s'amuser, Elthyra peut être trouvée dans une des nombreuses tavernes de Moalanfu, en train de siroter une vodka (ou deux ou trois ou dix) calmement. Bien sur, comme toute personne vivante, il lui arrive d'être saoûle, grise, pas très sobre, bref complètement bourrée, et les mauvaises langues vous diront qu'il n'y a aucune différence entre Elthyra normale et Elthyra saoûle

On peut utiliser beaucoup d'adjectifs pour décrire Elthyra... Cruelle, elle aime semer le chaos, la discorde et tout ce qui va avec, juste parce que ça l'amuse. Elle hait l'ennui, qui est pour elle pire que l'agonie, l'humiliation ou la peur. Si elle ne "s'amuse" pas assez à son goût, elle devient dangereuse. Plus que d'habitude, si c'est possible. L'assassin est aussi dotée d'un sadisme presque sans égal, et ainsi elle imagine toujours les tortures les plus horribles lorsqu'elle travaille (son domaine étant bien sur l'assassinat). Juste à titre d'exemple: elle déclare souvent vouloir arracher les yeux à ses adversaires ou proies (et pas seulement les yeux, aussi les ongles et les intestins). Lorsqu'elle n'est pas dans une taverne avec un verre de vodka ou en plein travail, Elthyra aime pratiquer l'art de la chasse, si il l'est possible d'inclure les mots "art" et "Elthyra" dans la même phrase... On compendra facilement pourquoi elle aime tellement cette activité~ Notre assassin préférée (Nan, je parle pas de Lethao) est la terreur des cerfs, tourterelles, lapins, loups, renards, chouettes, et un peu humains aussi quand même. Folle ? Oui, complètement, et elle l'assume.

L'assassin vit un peu dans son propre monde, non sans empièter sur celui des autres, et elle ne s'interesse que très peu à ce qui se passe autour d'elle, à part si ça concerne la vodka. En revanche, elle se débrouille toujours pour trouver du travail dans l'assassinat, alors que la plupart des clients sont extremement discrets (normal, non ?) et elle n'aura aucun scrupules à aller fouiller dans les affaires des autres, on ne sait jamais, on pourrait trouver des choses interessantes. Si le sujet ne l'interesse pas, elle n'essaiera même pas de répondre, même si c'est une passionante conversation sur la nutrition des escargots les soirs de pleine lune (c'est un mauvais exemple, j'avoue qe c'est le genre de sujet qu'Elthyra aimerait~). Même pas un "oui oui je suis d'accord" ou un petit "mouais". Le vide total. Elle va jusqu'à s'éclipser pas toujours très discrètement. Par contre, elle aime énormément aborder les gens n'importe quand même au milieu de la nuit en posant des questions comme "tu aimes les brocolis ?", et est capable de retenir leur noms en entier après l'avoir entendu une seule fois. Cela ne veut absolument pas dire qu'elle considère les autres comme des êtres à part entière ou qu'elle les respecte. Loin de là. Pour la déchue, toute personne est un élément du décor, au mieux une victime potentielle, et c'est très rarement qu'Elthyra considère quelqu'un comme son ami, et les critères de cette amitié sont très durs à remplir même lorsqu'on s'appelle hideki et qu'one st un sale fourbe (ça c'est ma vengeance pour ta fiche sur PI >.<)

Tout de même, mentionant que l'assassin est particulièrement attirée par tout ce qui ressemble à un un bishi (vous savez pas ce que sait ? bandes d'incultes [ceci s'adresse aux gens ne connaissant pas ma divine personne et qui lisent ma fiche]), de près ou de loin, de préférence de près. Elthyra n'aime pas du tout les relations amoureuses serieuses qui sont pour elle réservées au gens ennuyeux et incompréhensifs. Elle essaie bien de faire comprendre ça aux gens en essayant de séparer tous les couples qu'elle voit, généralement sans beaucoup de sucès et souvent elle se fait chassée par un des amoureux qui lui crie " Elthyra, s'il vous plaît, arrêtez d'embrasser mon petit ami". Malgré son aversion pour l'amour, elle a eu une multitudes d'amants -influence de sa mère oblige-, qui sont d'ailleurs tous décédés suites à des causes inconnues, et de manière atroce (de l'étripage au charcutage, ce qui revient plus ou moins au même).

Son arme de prédilection est la dague. L'assassin ne sort jamais sans une d'elle, car après tout on ne sait jamais quand est-ce qu'on va tomber sur une victime potentielle. D'ailleurs, comme on s'en doute, il lui arrive de commettre un meurtre sur un coup de tête, juste parce qu'elle trouve ça drôle de couper un pauvre innocent qui n'avait rien fait en morceaux. Elle salue ses (très très très très etc) rares amis -hors amants- s'un joyeux "NYAAAH~~~" qui attire bien souvent les regards consternés et effrayés des pauvres passants. L'ange noire aime rire, mais son humour n'est pas apprecié par le commun des mortels. Elle aime faire la fête, mais sa notion de fait ne plaît pas à tout le monde. Elle se considère comme parfaitement normale, mais sa définition de "normale" est assez spéciale... Tout est relatif comme on dit si bien. Elthyra hait les maths (et tout ce qui y ressemble), les courgettes, le magenta et la laine (ça gratte). Malgré toutes ces... excentricités, on pourrait croire qu'elle a un côté sérieux. Et bien, non. Elthyra n'est pas une de ces personnes qui semblent folles et sous-douées mais qui sont en fait des tueurs professionels/ des mutants/ autre (rayez la mention inutile). Bien sur, l'assassin est presque une génie dans son domaine (l'assassinat rappelons-le même si cette phrase commence par "l'assassin") et n'est pas complétement sous-douée, mais son caractère est loin d'être une façade. Elthyra est tout de même dotée d'une gande intelligence qu'elle utilise plus souvent qu'on ne le croit et se révèle fine manipulatrice...En fait, pour résumer le tout, on pourrait dire qu'Elthyra est une anarchiste. Sans dieu ni maître, elle fait ce qu'elle veut, quand elle veut, où elle veut, s'exprime en longs mononlogues inutiles, s'habille de façon très... originale, et ainsi de suite. L'ange noire fait preuve d'un horrible égocentrisme à cause duquel elle raconte les détails sanguinolents de ses assassinats à qui veut bien l'écouter, c'est à dire pas grand monde. Son animal préféré est l'orque, car on lui a un jour dit que c'était un des seuls animaux à attaquer sans raison...

Physique : En cours de réécriture

Histoire : En cours de réecriture

Ses passions : Les armes, les orques, les bishis, le dentifrice, la liberté totale, les vêtements qui vont pas ensemble

Ses aversions (ce qu'il n'aime pas) : Le magenta, les courgettes, la plupart des gens, s'ennuyer

Point faible : (obligé !) réécriture, réécriture

Point fort : ( Obligé !) idem ^-^

Liaisons : (Avec les persos du RP, bien sûr, vous éditerez votre fiche au fur et à mesure)

Ami
Ennemi
Neutre
Amant
Amoureux
Famille


Dernière édition par Elthyra le Mer 7 Mai 2008 - 21:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Elthyra (le retour^^)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Févlia :: Devant les Portes de Févlia :: Présentation :: Habitants de Fabulya-
Sauter vers: